Résumé M6 : Capital « Immobilier en baisse… »

Michael Ferrari Investissement immobilier 7 Commentaires

Cette émission se veut être une émission vérité.

Le début de l’émission met l’accent sur la difficulté actuelle des promoteurs. A bordeaux les commerciaux sont sur les dents avec 50% de ventes en moins.

Toutes les ficelles marketing sont bien sûr utilisées pour mettre en valeur les futurs appartements et essayer de les vendre.

Ensuite, M6 rend visite à plusieurs promoteurs pour voir les marges de négociations possibles. Chez le premier ils n’ont rien obtenu mais chez le second promoteur situé dans le sud de la région parisienne ils obtiennent 15000€ de remise en 15 minutes de discussion. Ca peut sembler beaucoup mais sur un bien vendu 360 000 € pour 56 m², je trouve que c’est encore très léger…

La négociation est donc possible sur les programmes dont il reste quelques logements à vendre : les « queues de programme ».

Ensuite on passe sur les risques du neuf : faire construire du neuf est un problème lorsque le promoteur fait faillite. On voit donc des propriétaires en train de payer leur crédit pour un bien fini à 35% avec le promoteur ayant fait faillite…

Payer loyer et crédit en même temps ? Impossible pour la plupart des gens : retour chez les parents.

Les propriétaires n’avaient pas vérifié qu’une banque se portait caution du promoteur.

La maison à 15€

On y voit un couple qui a réussi à décrocher le fameux crédit à 15€ par jour. Du coup leurs mensualités de remboursement ne leur coutent pas plus cher que leur ancien loyer : 450€.

Le maire de la ville doit donner son accord pour la construction de maisons à 15€. Il compte sur les ressources financières par le biais des impôts locaux pour rembourser son coup de pouce. Il dit qu’une maison rapporte 1 000€ par an et que le retour sur investissement pour la commune se fera en 3 ans.

On voit un couple avec 90 000€ qui souhaite devenir propriétaire. Ils ont 2000€ de revenus par mois et une personne du 1% logement peut leur avancer le montant nécessaire pour acheter le terrain. Malheureusement ils n’ont pas assez de revenus.

En fait le texte de loi dit que l’offre est valable pour une famille de 4 personnes avec 1800€ de revenus par mois.

Un autre couple se voit accorder une avance de 30 000€ remboursable dans 25 ans après avoir remboursé la maison. Le truc ? Le couple doit lui même trouver son terrain ! Et avec 30 000€, aucun terrain n’est disponible. La parcelle de 1000m² coûte 120 000€.

Le problème du dispositif est bien le prix du foncier en France.

Ensuite on suit un promoteur qui présente son plan consistant à proposer des terrains à 40 000€.

La maison boutin, c’est une maison bas de gamme qui doit être livrée prête à habiter. Du coup les propriétaires ne peuvent pas faire des économies en faisant les finitions eux-mêmes comme bien souvent lorsque le ménage est modeste.

La conséquence c’est que la facture du client est alourdie de 15 000€ en prestations de finitions diverses !!

Prix orienté à la baisse : est-ce un krack ?

Sur le plateau, 2 intervenants (Nicolas Bouzou, économiste et Henry buzy Casaux, FNAIM) nous rappellent les différents facteurs que tout le monde a vu : crise financière, baisse du pouvoir d’achat et niveau de prix de l’immobilier.

20 à 30 % des transactions ne peuvent plus se faire selon la FNAIM par rapport à l’année dernière et la durée du crédit passe à 20 ans au lieu de 25 en 6 mois.

La personne de la FNAIM pense qu’il va y avoir une correction sur les prix. L’économiste annonce une baisse pendant 3 ou 4 ans.

La baisse enregistrée selon la FNAIM est de 1,5% et elle sera de 7% sur l’année.

Rennes, Brest, Angers : là où les prix ont le plus monté, ils baisseront le plus et aucune ville ne sera épargnée : Paris, capitale régionale et villes touristiques seront touchées.

Correction de 20% sur 2 ans ? C’est ce qu’annoncent nos 2 compères !

Les primos accédants doivent attendre pour entrer sur le marché.

Les charges de co-propriété

Après avoir dit que l’immobilier allait baisser, M6 a abordé l’épineux sujet des charges. Les propriétaires sont largement plus exposés aux charges et s’il y en a une qui fait parler d’elle c’est la rénovation des ascenseurs.

En moyenne les coûts de co-propriété s’élèvent à 1400€ par an et par ménage.

Il y a 7 millions d’ascenseurs en France.

Par exemple le nettoyage complet du local est facturé 1200€. C’est du propre 🙂

39 000€ c’est le prix pour installer un nouvel ascenseur.

80% du parc à plus de 5 ans et doit être rénové. Cela représente un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros.

Premier devis : Fermeture des portes, commandes de l’ascenseur, la somme tombe : 42 500€ pour la mise en conformité ! C’est le budget de fonctionnement annuel de la co-propriété.

17 chantiers par mois en 2009, des chantiers en 2010 : on voit une PME (Manuel Cepa) fondée par un ancien d’un gros ascensoriste qui propose des devis moins élevés.

Malgré tout il arrive à 20 000€ pour le grillage de protection, c’est la modification la plus chère mais il n’y a pas que ça : serrure, moteur.. total 60 000€.

La PME propose un devis de 25 000€ par rapport aux 42 500€ du premier ascenseur moyennant quelques modifications en moins et un tarif par pièce moins élevé.

Les prix sont gonflés et les co-propriétaires doivent payer et ce n’est pas fini, l’émission parle de la nouvelle contrainte imposée dans 5 ans : celle d’avoir une personne pouvant répondre à l’alarme dans le cas où quelqu’un reste bloqué.

Fait marrant chez Otis, M6 suit un technicien qui intervient en un temps record pour débloquer une personne qui se trouve être une employée de l’entreprise 🙂

D’après le PDG c’est un « pur hasard ».

Pour le dessert, nous avons eu droit aux diagnostics. Ce soir M6 nous a gatés et a fait vibrer la corde sensible (celle du porte monnaie).

Ensuite nous faisons un petit tour d’horizon des pays où l’immobilier est sinistré et en particulier Miami où des Français investissent.

Plus de 4 millions de téléspectateurs ont vu cette émission. Le début d’une vraie baisse des prix de l’immobilier ? La fin de la bulle immobilière ?

Wait & see

Commentaires 7

  1. bonjour.la baisse des prix sera plus marquée en province et en grande couronne à cause du prix de l’essence et du manque d’emplois contrairement à Paris qui crée des emplois avec la région capitale ce qui va drainer des français qui auront compris qu’avec les transports en commun un abonnement navigo à 60 euros par mois coute moins cher que le cout d’une voiture à 5000 euros par an (ce qui compte dans un plan de financement immobilier) , que le mètre cube d’eau qui redevient public sera l’un des moins cher de France, que les impôts parisiens après une augmentation de 9% sont largement moins chers que dans une bourgade endettée sans grande entreprise qui cotise, que l’attrait culturel y est incomparable, parce que en 2010 si un léger péage est mis en place pour inciter les automobiles qui se déplacent de banlieue à banlieue utiliseront l’arc express (si la nuisance sonore diminue alors les appartements seront revalorisés ,c’est ce qui s’est passé à la porte des lilas quand le périph a été couvert avec un joli parc mais l’info est restée confidentielle car ce nouveau complexe économique fait exception car il est dépourvu de grande tour,le paradoxe c’est que le 19° arrondissement est moins cher que les villes de la banlieue ouest) )

  2. Bonjour,
    Hier, 29 mars 2009, dans l’Emission Capital, on a dit que l’immobilier était vraiment en baisse sans distinguer Paris du reste de la France.
    Cette information est incorrecte et fait du tord à ceux qui doivent céder leur bien.
    La semaine dernière une agence immobilière m’écrivait ceci:

    « Notre secteur géographique (Paris vers Nation) est à priori moins touché que ce que l’on peut entendre aux informations. Le marché locatif se porte très bien et nous avons toujours une très forte demande. Quant aux transactions dans le quartier, sur le 1er trimestre 2009 le volume est très satisfaisant. Les prix sont restés stables (sauf pour les biens avec de très gros défauts), avec toujours une offre inférieure à la demande. »

    Il faut arrêter de diffuser n’importe quoi.

  3. Post
    Author

    Je n’accorde aucun crédit aux propos de professionnels qui ont quelque chose à me vendre, qui plus est par mail interposé !

    Je vous encourage à trouver l’information par vous même et à présenter des sources d’informations neutres permettant d’appuyer vos propos.

  4. Plusieurs professionnels ont même eut le culot de me dire : « mais non, les prix ne baissent pas, ils recommencent à augmenter. » Sauf que rien que sur les prix affichés dans les vitrines : j’ai gagné déjà 5 à 8 m2 en l’espace de 6 mois. Et je compte bien encore attendre pour pouvoir acheter une surface décente.
    Les professionnels de l’immobilier sont les pires menteurs que l’on puisse connaitre. C’est eux qui transforment l’immobilier en valeur spéculative. C’est eux qui arrivent à vous faire croire que le quartier en question vaut 6000€ le M2 alors qu’en regardant les prix des ventes auprès des notaires effectuées dans la même rue, le prix était de 4000€.
    C’est très important de se renseigner et de ne pas se faire balader.

  5. Post
    Author

    Oui dernièrement les propriétaires augmentent un peu les prix pour « anticiper la négociation » : c’est tout bonnement ridicule et ça ne fera qu’alimenter la suspicion des acheteurs. Rappelez-vous que les professionnels de l’immobilier ont un seul objectif : que ça tourne, que ça achète, que ça vende, peut importe le prix il faut que ça aille vite car tout ce petit monde vit sur les frais de transaction. Par conséquent ils essaieront de vous faire croire que c’est maintenant qu’il faut acheter, peut importe la période !

  6. Cest du bidon l’emission je connais l’ascensoriste cepa et cest des arnaqueurs de premiere plusieur fournisseur se plaignent de leur comportement. Ils ont du payer M6 ou alors ils se connaissaient car comme voleur ya pas mieux

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.