PEA pour les nuls – Gérer, épargner et placer (Plan d’épargne en actions)

Michael Ferrari Finances personnelles, Gérer et épargner, Richesse et argent 22 Commentaires

Euros

Qu’est-ce que c’est ?

Le Plan d’épargne en actions est une enveloppe fiscal qui sert de support pour investir (PEA Bancaire).

Le PEA se compose de 2 comptes, l’un en espèce, l’autre en titres. Le compte espèce est alimenté pour ensuite permettre l’achat de titres détenus sur le compte titres. Son principal intérêt est fiscal mais le bénéfice de cet avantage n’est pas automatique.

Caractéristiques principales :

  • Investissement sur Actions européennes, OPCVM, SICAV et FCP
  • Un seul PEA par personne
  • Ouvert pour 8 ans minimum
  • Capacité maximale : 150 000 €
  • Argent non bloqué mais un retrait, même partiel, avant 8 ans ferme le placement
  • Après 8 ans si un retrait est effectué, aucun autre versement n’est possible
  • Le transfert d’un établissement bancaire à un autre est possible et ne remet pas en cause l’ancienneté du placement. Aucun frais si le PEA n’est pas utilisé.

Comment s’en servir ?

En le gérant régulièrement ou en confiant la gestion à un gestionnaire professionnel.

Le PEA permet de réaliser 2 types de gains :

  • les plus-values des parts détenues
  • les dividendes versés par les sociétés dont vous détenez un titre

Aucune obligation de versement régulier de l’argent sur le PEA.

Qui doit en avoir un ?

Ceux qui ont du cash et qui investissent en bourse. Si vous n’avez pas d’épargne, passez votre chemin. Si vous n’investissez pas en bourse également.

Il faut atteindre un seuil de cession de 25 000 € par an pour que le PEA commence à avoir un intérêt.

Comment en sortir ?

Bien entendu, vous pouvez garder le plan ouvert et continuer à le gérer même au-delà des 8 ans mais si vous souhaitez récupérer votre argent, vous avez 3 manières à savoir :

  1. Faire des retraits partiels, vous ne pourrez alors plus verser d’argent et vous serez seulement soumis aux prélèvements sociaux sur les plus-values réalisées
  2. Faire un retrait total (idem seulement soumis aux prélèvements sociaux sur les plus-values réalisées)
  3. Transformer le PEA en rente viagère (seulement soumis aux prélèvements sociaux sur les plus-values réalisées)

Il existe des cas particuliers d’exonération en cas de clôture avant 5 ans (décès, création d’entreprise…).

 

Retrait Imposition sur les plus-values Conséquences d’un retrait Seuil de cession
Avant 2 ans 38 % Clôture le PEA et imposition des gains réalisés depuis l’ouverture 25 730 € (Retrait compris)
Entre 2 et 5 ans 34,5 % Clôture le PEA et imposition des gains réalisés depuis l’ouverture 25 730 € (Retrait compris)
Entre 5 et 8 ans 15,5 % Clôture le PEA et imposition des gains réalisés depuis l’ouverture 25 730 € (Retrait non compris)
Au delà de 8 ans 15,5 % Retrait partiel possible mais par la suite versement impossible

Le PEA est un outil intéressant dans un patrimoine à partir du moment où celui-ci prend de l’importance et permet d’en tirer parti convenablement. Il n’est donc clairement pas le premier outil à avoir sous la main dans la constitution de votre patrimoine.

De nombreux conseillers vous recommanderont de prendre date en ouvrant le PEA afin de pouvoir l’utiliser dans quelques années, si vous ne perdez pas grand chose à le faire, le bénéfice sera là encore notable si vous avez les revenus qui vous permettent d’investir et profiter du dispositif.

Image par Will Spaetzel

Commentaires 22

  1. Pas d’acord avec l’intérêt qui ne commence qu’au delà de 25000 de cessions. Il faudrait préciser que c’est « sans intérêt », uniquement sur le plan fiscal. Mais ça risque de ne pas durer (projet de taxer les cessions au 1er euro, car petit épargnant = sale voleur capitaliste aasoifé du sang des prolétaires – bref).

    Au contraire il y a beaucoup d’intérêt à ouvrir un PEA même avec peu de moyens. Se fixer un montant chaque mois et acheter des valeurs solides à rendement élevé. Les accumuler sur le long terme en gérant 12 à 15 lignes. C’est pas si difficile, et y’a qu’à être aussi zen que Warren Buffet notre maître à tous. Au bout de 10 ans on voit la différence avec un livret A…

    Mon exemple : j’ai acheté une maison de campagne à crédit (100%) pour capitaliser sur la rénovation. Mon horizon c’est 10 ans. Emprunt sur 25 ans pour limiter les mensualités. En parallle j’investis chaque mois sur le PEA (à ce jour rendement environ 8% hors plus-values), et dans 10 ans j’aurai peu ou prou de quoi solder le crédit immo si cela me semble opportun.

    Sinon on peut le faire pour préparer sa retraite. Ouvrir un PEA et un contrat d’assurance-vie en même temps, faire gonfler le PEA sur 10 ans et à la cloture reverser sur l’assvie en gestion équilibrée. A la fin on sera content d’y avoir pensé car les retraites vont passer au hachoir l’an prochain, et c’est que le début du merdier.

  2. « Aucun versement possible après 8 ans »
    ??? Je ne pense pas que cela soit exact. A partir du moment où il n’y a pas de retrait, on peut continuer à faire des versements,.

  3. Yep elle a raison : si pas de retrait on peut continuer à verser après 8 ans. Mais bon à ce moment là il faut surveiller les marchés pour sortir au bon moment. L’histoire nous apprend que la fin du printemps est propice à liquider, ça dévisse souvent en été ou à la rentrée ! Et surtout n’écoutez pas votre conseiller bancaire. Surtout pas.

  4. Post
    Author

    @Pako : Effectivement c’est bien sur le plan fiscal que je précisais qu’il était sans intérêt avant le seuil de cessions.
    Sans l’avantage fiscal le PEA est simplement un support d’investissement comme pourrait l’être un compte de trading et c’est ce sur quoi je voulais attirer l’attention. Beaucoup ouvrent un PEA sans avoir de moyens pour investir. Après je suis totalement d’accord sur l’intérêt de capitaliser !

    @Laurence, la première mention est imprécise en effet, la fin de l’article le mentionne plus clairement mais je vais corriger cela.

  5. Et la cerise sur le gateau :
    Si on s’expatrie dans un pays de l’union européenne, on est obligé de clore le PEA mais en revanche on est dispensé des cotisations sociales.
    Et ce, au titre du principe de liberté d’établissement.
    « CE, décision 275416 du 2 juin 2006 »

  6. Merci pour l’article sur le PEA.
    Tu déconseilles le PEA comme 1er investissement pour la constitution d’un patrimoine … Pourquoi pas ?
    Je cherche un investissement sur le long terme (+10/20 ans), j’ai bientôt 27 ans et ne compte investir de l’argent que j’estime pouvoir perdre.
    Je pensais ouvrir un PEA et choisir 2/3 trackers/fonds indiciels.
    Quelles alternatives existent-ils, si ce n’est l’assurance vie ?
    Pour le court/moyen terme, j’alimente mon livret A.
    Merci d’avance pour vos lumières !

  7. Post
    Author

    Je préfère inciter les gens à se constituer d’abord une épargne de précaution avant tout investissement. Ensuite l’assurance vie est le placement le plus courant/facile à faire.

    Te concernant, il faut voir ton imposition et la perspective de progression de tes revenus pour savoir si le PEA est avantageux mais sinon l’aspect prendre prendre un fond et le garder est ce que je pense être le plus sain à faire (par opposition au stock picking).

  8. Suis pas d’accord avec toi Michael sur investir dans un fonds. C’est pas toi qui gère le fonds, même pas le banquier qui te le vend.

    Au contraire dans le stock picking non seulement c’est toi qui décide mais en plus tu apprends avec le temps.

    Il faut cultiver deux vertus : le bon sens et la patience.

    Le bon sens sert à sélectionner les bonnes valeurs. Je conseille 2/3 de grosses valeurs cycliques dans les secteurs incontournables (énergie, santé, construction etc) et 1/3 de midcaps soit peu connues soit prometteuses. Le choix se fait en réfléchissant un peu, en se renseignant sur les entreprises. Warren Buffet conseille d’acheter des actions de sociétés que l’on comprend bien. Je rajoute : poussez la porte des magasins pour voir comment ça tourne là-dedans. Ne vous arrêtez pas aux articles des journaux financiers, ni aux nouvelles du soir.

    La patience c’est pour garder du recul. On n’investit pas en actions pour 6 mois. En cas de gros temps on peut (r)acheter des titres à bon prix. Le mieux c’est d’acheter régulièrement les mêmes 12-15 titres quel que soit la tendance immédiate. On accumule et on prend chaque année les dividendes. Si au bout de 10 ans les actions ont pas augmenté d’un cent, au moins on aura pris plus que le livret A ! Et statistiquement il y aura au moins une OPA sur la période de 10 ans, avec une plus-value à la clé.

    De toute manière la croissance démographique mondiale (en expansion) induit mécaniquement une dynamique de croissance économique. Les crises éco sont inévitables, mais ce n’est pas si grave à l’échelle mondiale (bien sûr c’est dur pour les petits que nous sommes, mais c’est un autre débat !). Donc sauf cataclysme (astéroïde bourré qui nous rentre dedans ou dirigeant bourré qui appuie sur le bouton rouge), on peut investir en actions avec sérénité.

    Patience et longueur de temps que j’dis. Mais rester seul maître à bord ! Faut pas laisser des crétins faire tourner ton portefeuille dans le vide pour se palper les frais de courtage.

  9. J’suis tellement d’accord avec Pako ^^
    J’ai 21 ans, j’ai un PEA que je gère tout seul, et j’investis en bourse depuis mes 17 ans avec l’ouverture de capital d’EDF.
    Bon travail pour ton site, ça ouvrira peut-être les yeux à certains !

    1. Post
      Author
  10. Bonjour,

    si je comprends bien le PEA offre malgré tout au moins 2 inconvénients majeurs par rapport à un simple compte titres:

    – impossibilité d’investir dans des actions/fonds non européens

    – impossibilité d’en retirer des revenus réguliers (plus value ou dividendes) à moins d’en perdre tout l’intérêt fiscal et de le transformer donc en simple compte titre (limité en plafond de surcroit).

    Merci
    Cdlt

  11. Bonjour,

    @Jamel: Que votre PEA ait plus de huit ans ou pas, peu importe, c’est possible; toutefois, les conséquences seront différentes en fonction de l’âge de votre PEA (c’est décrit dans l’article).

    @JS: 1) Globalement oui, mais dans le détail non, il y a des possibilités 2) Non non non; le PEA est limité en versement à l’entrée, pas en montant total: rien ne vous interdit d’avoir un PEA qui totalise 1 million d’euros si vous avez fait de bons investissements boursiers ! Par ailleurs, si votre PEA a plus de huit ans, vous pouvez en tirer des revenus réguliers sans problèmes, qui ne seront soumis qu’aux prélèvements sociaux (i.e., sans aucun impôt sur le revenu !!) Donc, définitivement, le PEA est très adapté à ce que vous envisagez, mais il faut avoir une bonne stratégie.

    @Michael: Cet article mériterait un petit toilettage (plafond de versements plus à jour, taux de PS plus à jour…) 🙂 !

    Plus d’informations sur le PEA sur mon blog (en construction !) –> http://gerer-son-pea.blogspot.fr/

    1. Post
      Author
  12. Beaucoup de personnes veulent investir leur épargne mais elles ont peur aussi. En effet, dans le monde de la finance, on peut tout perdre d’un seul coup. Mais je pense qu’avec des conseils comme ceux de l’article, on diminue les chances de perte.

  13. Bonjour,

    niveau risque d’un PEA : J’aurais souhaité savoir si l’on peut perdre plus que son épargne initial.
    J’explique :
    imaginons je pars avec 2000 €, j’achète, revend, etc des actions.
    Toutes mes actions chutent. Est ce que au pire, pire des cas, je récupère rien (0€) au bout des 5 ans. Ou si vraiment les actions chutes, il est possible quand plus je doive compenser les pertes, donc devoir de l’argent, qu’il me faudra prendre sur mes biens personnels (autres comptes, etc)
    N’ayant pas encore trop investie en bourse, perdre mon capital initial me ferais déjà mal, mais ce que je ne veux surtout pas c’est en plus risquer d’avoir à rembourser X € en plus, au cours des 5 ans.

    1. Post
      Author
  14. Bonjour,
    Je viens à titre d’information auprès des particuliers qui peuvent m’aider à comprendre mieux le discours du banquier.
    Mon parrain à ouvert un PEA à mon nom en octobre 1996 à ce il est déjà décès.
    J’ai appris l’existence de ce compte cette année.
    Mon conseiller ne me donne pas plus d’explication et je n’arrive pas à savoir si il y a de l’argent sur ce compte, par contre depuis 2 jours il y a 30€ par jour viré sur mon compte épargne.

    Merci de me conseiller sur les démarches à suivre.
    Coco..

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.