« Mais je ne lis pas l’anglais »

Michael Ferrari Divers 20 Commentaires

Je reçois régulièrement des messages me disant « merci pour les livres gratuits par contre je ne lis pas l’anglais, pouvez-vous me les envoyer en français ? ».

Parfois, c’est pire « j’avais prévu de le lire mais c’est en anglais, Dommage! ».

J’en ai marre de lire toutes les excuses possibles sur le thème « Mais je ne lis pas l’anglais ». Dans ma newsletter, je n’envoie heureusement pas que des livres en anglais mais pour autant les gens ont quand même une faculté à se plaindre que je trouverais toujours hallucinante.

Si j’avais ces livres en français, ils seraient envoyés dans cette langue 🙂

Si vous ne lisez pas l’anglais tant pis pour vous.

Que ce soit pour l’anglais ou pour autre chose, arrêtez de rendre les autres responsables de vos propres lacunes, cela ne vous mènera nul part.

Commentaires 20

  1. pm303

    Ah oui si on parle pas anglais, c’est mal barré. En effet, les meilleurs livres sont en anglais 😉

  2. Aurelien

    Le niveau d’intelligence moyen sur Internet est très.. ..comment dire.. ..moyen 🙂

    Donc pas surprenant que tu ais des retours de ce type, il faut les considérer comme ce qu’ils sont et rien d’autre, à savoir du bruit de fond 😉

  3. Maxwell

    Un érudit est un paresseux qui passe son temps à étudier. Prenez garde à ses erreurs : elles sont plus dangereuses que ses lacunes.

  4. kvb

    Entièrement d’accord avec vous, et d’ailleurs maintenant je posterais des commentaires en Chinois.

    Et si vous n’etes pas assez intelligent pour vous mettre à ma hauteur, c’est que vous êtes des crétins.

    Cordialement

  5. Greg

    Je suis plutôt d’accord sur la phrase finale de cet article, j’aime beaucoup la citation de Maxwell … Mais je trouve que tout cela manque d’humilité et de tolérance, à l’image du commentaire d’Aurélien …

    On peut très bien s’intéresser au développement personnel et vouloir s’améliorer sans pour autant comprendre l’anglais (je dis bien comprendre l’anglais et non savoir lire). Je connais plusieurs personnes dans ce cas.

    Effectivement, apprendre l’anglais peut être un axe de développement personnel.

    Mais cela peut être suggéré cordialement.

  6. pascal

    I agree with people who complain. They probably think « Chouette, enfin un site en français sur le développement personnel et l’IF » and then they feel f**cked when they see 3 books out of 4 in english.

    Maybe it should be more visible while subscribing that 3 books are in english.

  7. IAAAA

    Je ne peux que souligner les propos de Greg… Tolérance. Je suis persuadé que la personne emprunte de sagesse se doit d’avoir de la compassion et de la compréhension envers les gens qui poursuivent un autre chemin. Différent peut-être, mais il ne mérite pas une telle réaction. Un tel message ne rend service à personne à mon sens, bien que c’est agaçant de recevoir ce types de plaintes alors qu’on pense rendre service aux gens en partageant gratuitement pleins de ressources.

  8. MaxR de Maxadi

    Quand on sait que 90% de ce que l’on trouve sur internet est en anglais, je crois de l’on devrait être motivé pour apprendre les rudiments de cette langue.

    Là où ça devient formidable, c’est que certaines personnes arrivent à se plaindre alors que c’est gratuit.
    De plus, les titres (visibles en haut de la colonne latérale (pour ne pas dire « sidebar ») sont clairement en anglais. Pas de surprises donc. Et pourtant …

    Non non, vraiment, internet est étonnant … 🙂

  9. NicolasMallet

    A l’heure actuelle, l’anglais me semble être une langue presque aussi indispensable que savoir lire, écrire ou compter, du moment qu’on un minimum d’ambition professionnelle ou qu’on souhaite beaucoup voyager. Contrairement au chinois cité par quelque qui n’est réellement utile que dans certains cas particuliers.

    Alors un effet, si on s’intéresse au développement personnel, ça serait peut-être une idée de commencer par acquérir les compétences de base indispensables. Et selon moi l’anglais en fait partie. C’est pour ça que l’excuse « je ne comprends pas l’anglais ». Pire, ça devrait être justement vu comme une raison de la pratiquer. Et si on me donnais gratuitement un livre considéré comme fondamental sur un sujet qui m’intéresse en espagnol ou en italien, je ferais l’effort d’apprendre et le lire avec le dictionnaire à côté.

    Et je ne suis pas un défenseur de l’anglais à tout prix, bien au contraire. Notamment j’ai horreur que l’on donne dans des universités francophones des cours en anglais (surtout lorsqu’on demande à des professeurs francophones de donner leurs cours en anglais), tout comme je n’apprécie pas la pub en anglais, ni le fait que certains travailleurs de multinationale ne fassent pas l’effort d’apprendre la langue du lieu où ils habitent.

  10. ChrisToonet

    bonjour,
    un peu étonné par cet article « nerveux », mais compréhensible puisque les livres fournis sont gratuits ! Je me sens un peu concerné car j’ai répondu à l’envoi que j’avais du pain sur la planche pour me remettre à cette langue qui, bien qu’indispensable, est si mal pratiquée chez nous ! C’est en tout cas l’occasion de reprendre le dictionnaire, et un début de démarche de « formation ». Vous devriez profiter de ces réactions pour orienter les intéressés sur des sites spécialisés !!!

  11. AurelienA

    Michael met a votre disposition du materiel de qualite, le tout gratuitement, et il y a quand meme des gens qui trouvent le moyen de se plaindre, c’était juste ce que je voulais souligner dans mon commentaire et ça ne visait personne en particulier.

  12. Post
    Author
    Michael

    Ne voyez rien de nerveux dans mon article, je réserve mes nerfs pour les choses importantes.

    L’histoire de l’anglais n’est d’ailleurs qu’un symptôme et je soulignais simplement le fait que beaucoup réagissent en pleurnichant et en réclamant comme si le fait d’en avoir besoin justifiait que je me démène pour leur fournir en plus le livre en français (qui par ailleurs s’achète pour quelques € sur Amazon).

  13. Geraldine

    Tu as bien raison. Et sur internet, les bouquins en anglais se trouvent plus facilement d’occasion donc nettement moins chers que les VF.

  14. Charles

    Le développement personnel apprend justement que se plaindre ne résout pas les problèmes, et qu’il faut travailler sur soi pour les résoudre.

    Vous plaindre que vous êtes fatigué ne vous remettra pas en forme. Vous serez en forme à partir du moment où vous l’aurez décidé.

    Ici c’est pareil, vous n’êtes pas obligé de lire les livres proposés, mais si vous ne lisez pas l’anglais alors vous devrez soit l’apprendre, soit oublier le livre. Mais ce n’est pas de la faute de Michael si vous ne connaissez pas l’anglais, alors prenez vous en main. On ne vous accompagnera pas toujours, on ne vous prendra pas par la main. C’est à vous de faire votre chemin.

    Je pense que le travail fourni sur le blog pour ces articles est suffisamment important pour éviter d’en rajouter à faire une traduction ou une recherche des livres en français. Car il est évident que s’il avait des livres en français, il les aurait envoyés.

  15. ChrisToonet

    Oui tout à fait d’accord ! je me sens « concerné » pas « visé » !! c’est à dire que j’ai besoin de liens vers des sites où l’on donne quelques recettes intéressantes pour se remettre à l’Anglais (ou autre ) … n’est ce pas Aurélien …et laissons les « pleurnichards » pleurnicher !!!

  16. Guillaume

    C’est sur que les gens ont une facilité pour se plaindre et cherche à ce que tout leur tombe dans le bec or la vie fait complètement le contraire…( ça serait trop facile…) Mais tu devrais ignorer ce genre de messages qui ne sont que contre-productif; ces personnes la n’iront gère loin.. ou alors ils faudra qu’ils grattent et aient un peu de chance…

  17. Aurélien

    Et pour les gens qui en parle pour remettre à l’anglais j’utilise le site Duolingo, c’est gratuit est je trouve les cours pas mal

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.