Le bonheur est le chemin

Michael Ferrari Divers 4 Commentaires

Voici le texte d’un auteur inconnu que j’aime bien.

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s’être marié après avoir eu un enfant et, ensuite, après en avoir eu un autre.

Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l’on sera mieux quand ils le seront. On est alors convaincu que l’on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.
On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possèdera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite.

La vérité est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux, que le moment présent. Si ce n’est pas maintenant, quand serait-ce ? La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer. Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux maintenant qu’il est encore temps.

Pendant longtemps, j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer. la vraie vie ! Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors, là, la vie allait commencer ! Jusqu’à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie.

Auteur inconnu

Commentaires 4

  1. Bonjour,

    Ayant récemment découvert votre blog, je passe pas mal de temps à lire avec assiduité l’ensemble des articles qui sont écrits. Déjà, bravo pour votre blog qui est très riche et intéressant… Je ne rate plus un seul nouvel article !!

    Je suis moi-même dans une phase où je suis salarié d’une SSII et me demande si cette situation est encore tenable (stress, etc…). Votre blog me donne beaucoup à réfléchir et me permet d’entrevoir des chemins différents… Ce qui me retient est bien sur (comme beaucoup je pense), un élément purement financier (crédit maison et joli petit bébé) et une certaine ‘routine’ plutôt réconfortante surtout en ces temps de crise.

    Cela m’a même donné envie d’ouvrir mon propre blog notamment sur mon expérience en SSII, mon travail…

    Merci encore pour ces articles,
    Jérôme.

  2. Bonjour,

    Article intéressant, mais comme toujours tant qu’on ne l’a pas vécu on a bcp de mal à le comprendre.

    Le bonheur est une question d’état d’esprit, d’angle de vue. Il y a certes des événements qui seront universellement vu comme des obstacles, des épreuves, mais sinon une grande partie du sentiment de ne pas être heureux vient de ce qu’on ne vit pas dans le présent.

    On vit par peur(c’est la crise, la vie est horrible, même si je n’en ressens les effets que très faiblement),
    par projection (tous les jeunes diplômés ont du mal à trouver du travail, je suis jeune diplômé ergo je ne vais pas trouver de boulot – je suis donc malheureux)
    par anticipation ( je dois faire un truc que je n’aime pas, trois jours avant je commence déjà à être malheureux)
    etc…

    en décidant de vivre dans le présent et dans sa propre situation au lieu de vivre dans l’imagination ou par procuration, il devient bcp plus simple soit d’être optimiste, soit de faire face aux réels problèmes qui se posent à nous.

  3. Jacques Brel montrait ses deux mains cotes à cotes et ouvertes, la gauche avec la paume vers le haut et l’autre vers le bas et disait : le bonheur, c’est ça.
    La moitié du chemin parcouru et l’autre moitié à parcourir.

    Merci Mickaël et au plaisir de te lire

  4. Pingback: Votre retraite est foutue : que comptez-vous faire ? | Communauté du développement personnel

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.