La citation du dimanche – Etat

Michael Ferrari Citation 5 Commentaires

Après avoir pris ainsi tour à tour dans ses puissantes mains chaque individu, et l’avoir pétri à sa guise, le souverain étend ses bras sur la société tout entière ; il en couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes, à travers lesquelles les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne sauraient se faire jour pour dépasser la foule ; il ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige ; il force rarement d’agir, mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse ; il ne détruit point, il empêche de naître ; il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation a n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger.

Alexis de Tocqueville 1805-1859

Commentaires 5

    1. Post
      Author

      150 ans ça commence à avoir de la valeur 🙂
      J’adore les anciennes citations car elles contiennent beaucoup de sagesse et nous permettent de voir à quel point certaines choses ne changent pas…

  1. En même temps c’est vrai et terriblement d’actualité, en même temps c’est un peu triste pour notre démocratie qu’on n’est pas évolués en 150 ans.

  2. C’est vrai que c’est terriblement d’actualité , à l’heure ou des députés européens non-élus par le peuple nous pondent chaque jour de nouvelles lois et de nouvelles normes . Tout cela sert à à faire couler les petites PME qui n’ont pas les moyens de se mettre aux normes et à renforcer le monopoles des multinationales . dommage …

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.