Faire plusieurs choses à la fois est pire que fumer de la marijuana

Michael Ferrari Améliorer sa vie, Développement personnel 12 Commentaires

Oui vous avez bien lu : faire plusieurs choses en même temps diminue, de manière plus importante, vos capacités cérébrales que le fait de fumer de la marijuana. On ne discute pas de la qualité de la marijuana ici 🙂 mais voici ce que l’on soupçonnait depuis longtemps : être multitâche est (généralement) mauvais pour votre efficacité personnelle. Le mot provient du monde de l’informatique en référence aux microprocesseurs. L’étude qui a marqué le pas dans cette prise de conscience provient du Journal of Experimental Psychology, en 2001.

Il y a quelques années, nous avions tendance à dire que certaines personnes sont capables de faire plusieurs choses à la fois et d’autres pas. Puis nous avions eu tendance à penser que les femmes étaient plus disposées à faire plusieurs à la fois que les hommes (ce qui est peut être toujours vrai) sans que cela affecte l’efficacité.

L’exemple le plus simple est celui qui consiste à conduire et à téléphoner en même temps. Même avec un kit mains libres, l’attention du conducteur diminue. Si vous êtes au téléphone avec votre femme et qu’elle vous demande de rapporter du pain, il est bien possible que cela n’arrive jamais 🙂

Vous n’êtes pas une machine

Voyez votre cerveau comme un ordinateur. L’analogie est parfaite. L’ordinateur a été créé à l’image de l’homme (ou de ce qu’on imagine) et il reflète souvent les mécanismes du corps humain.

Par exemple (avant les micros-processeurs avec plusieurs cœurs) votre ordinateur est capable de faire plusieurs choses en même temps. Ainsi, vous pouvez surfer sur Esprit Riche tout en regardant le seigneur des anneaux et en écoutant le Black Album de Metallica.

L’ordinateur donne l’impression de tout traiter en même temps mais à la base, dans le détail, à l’intérieur du microprocesseur, il n’y a qu’un seul morceau de temps que le microprocesseur peut traiter à un instant donné.

Autrement dit, il donne l’illusion qu’il fait tout en même temps alors qu’il fait tout de manière séquentielle mais très rapidement. Du coup on ne voit pas qu’il n’a qu’un seul cerveau. Pire que ça (et c’est là où il y a un rapport avec le sujet!), pour traiter chaque élément de différente nature, le blog, le film et la musique, il doit à chaque fois restaurer le contexte, traiter une ou plusieurs instructions, sauvegarder le contexte et passer au suivant.

La restauration et la sauvegarde rendent le coût du multitâche très élevé

Bien souvent, l’ordinateur passe plus de temps à restaurer et sauvegarder le contexte qu’à effectivement traiter de l’information. Et bien votre cerveau fonctionne grosso modo de la même manière mais en beaucoup plus lent et donc ça se voit ! Il apparaît que pour restaurer un contexte (reprendre une activité après une interruption), il nous au bas mot environ 15 minutes.

L’article comparant les effets du multitâche et la marijuana est apparu sur le blog de Tim Ferriss sous son étiquette productivité personnelle. Il cite le résultat d’une étude (pour le lecteur paranoïaque, non ce ne sont pas les vendeurs de marijuana qui ont financé l’étude !) rapportant ce résultat surprenant :

En 2005 un psychiatre a effectué des tests de QI sur 3 groupes ; le premier était le groupe témoin et n’avait rien reçu de particulier ; le second était dérangé par des sonneries de téléphone et par des emails et le troisième avait fumé de la marijuana.

Sans surprise, le premier groupe était le plus performant avec un résultat à 10 points. Le second groupe a fait pire que les fumeurs de marijuana avec un résultat à 6 points.

Comment faire en 2 heures quelque chose qui en prends 30 minutes ?

Allumer MSN, Skype, votre téléphone portable, votre boîte mail, laissez la porte du bureau ouverte et demandez à vos collègues de discuter entre eux. J’arrête là 🙂

Pour toutes tâches qui demandent un peu de concentration, chaque interruption va rallonger de manière considérable le temps qu’il vous faut pour réaliser la tâche.

Effet secondaire : votre inefficacité génère un certain stress et ce stress peut s’avérer grave (insomnies..).

Le cas le plus courant de multitâche : avoir sa boîte email ouverte toute la journée et traiter les mails lorsqu’ils arrivent. Cette seule action peut diminuer de manière drastique votre efficacité. Multitâche et interruption sont très liées. La perte d’efficacité est estimée à 40% sur les tâches demandant de la concentration.

Plan d’action pour ne plus subir les interruptions : divisez votre journée !

Il y a plusieurs écoles à ce sujet : la première recommande de définir des périodes de 1h ou 1h30 et la deuxième recommande simplement de regrouper les interruptions à des moments choisis de la journée.

Je vous recommande fortement la deuxième qui est beaucoup plus souple à mettre en œuvre.

Le conseil qui revient souvent et que j’applique au maximum c’est de ne consulter sa boîte mail que 2 fois par jour ou éventuellement lorsque vous attendez un document mais ne laissez pas votre boite ouverte en fond vous avertir par un pop-up de l’arrivée de chaque message !

Il y a très peu de métiers nécessitant d’avoir sa boîte mail ouverte en permanence.

Faites-le !

Si votre métier le permet (c’est-à-dire si vous ne sauvez pas des vies par mail), faites le test. Si votre chef ou certains collègues ont pris l’habitude d’avoir une réponse de votre part dans les 5 minutes, prévenez-les de votre nouvelle politique en expliquant que vous perdez énormément de temps à cause des interruptions. Vous pouvez même leur donner le lien vers cet article 🙂 (On apprécie toujours un collaborateur ayant l’esprit riche!).

Votre première sensation sera certainement de retrouver une certaine quiétude. Celle de pouvoir prévoir des périodes de travail plus intense et donc plus productive. Vous n’aurez plus l’impression d’être sous la pression des mails.

Un truc important qui m’a déjà économisé du temps est le suivant : faites passer le message, une fois que votre politique est connue que pour les choses urgentes, il faut vous téléphoner. Vous verrez qu’il y aura très peu de choses urgentes. Après tout, il est assez rare qu’une chose ne puisse pas attendre quelques heures.

Imaginez-vous comme un centre de service. Imaginez comment vous optimiseriez un centre de service.

Je ne suis pas un adepte du travailler plus mais du travailler mieux. Arrêter le multitâche est un facteur clé de succès pour travailler mieux. Il vaut mieux avoir 3 ou 4 périodes de travail intense dans la journée plutôt que d’avoir une production moyenne tout au long de sa journée.

En résumé :

– Déterminez 2 moments dans la journée pour consulter vos emails

– Prévenez et expliquez à votre entourage votre dispositif

– Identifiez votre niveau d’énergie durant les différents moments de la journée

– Identifiez votre « golden hour » et utilisez-la pour les tâches critiques

– Réservez les activités qui sollicitent peu votre attention pour les moments où vous avez peu d’énergie

Alors vous commencez quand ? Venez partager vos résultats !

Articles de CNN

Commentaires 12

  1. Derroisné

    Complètement concerné par cette attitude journalière je vais tenter de me réconcilier avec moi-même et mes tâches toujours plus nombreuses.
    J’ ai appris récement qu’en fait j’ai une forte obligation de résultat. Et ce tous les jours. J’en arrive même à faire le point de la journée en me demandant : ES CE QUE J’AI ETE PRODUCTIF AUJOURD’HUI ???
    Et attention si cela n’a pas été le cas…
    Merci pour votre aide

  2. Pingback: 10 résolutions pour améliorer sa productivité - Webloui

  3. Pingback: Votre intelligence = Celle d’une personne qui a fumé une marijuana, si vous fai… | Mini-Blog d'Asher256

  4. Pingback: Faire plusieurs choses à la fois, pas efficace?

  5. Helios

    he bien vois tu ? je ne suis pas du tout d’accord avec toi.
    tu semble faire une généralité de ton concept et mettre tout le monde dans le même panier.
    Ta théorie est vrai seulement pour les gens qui fonctionne majoritairement avec leur cerveau gauche (75% de la population) mais pour 25% qui fonctionne majoritairement avec leur cerveau droit (comme moi), ton concept est particulièrement FAUX. un cerveau gauche fonctionne de manière séquentielle , étape par étapes pour arriver à une conclusion. un cerveau droit arrivera « directement » à la conclusion tout en étant incapable de t’expliquer comment il en arrivé là parce que tout sons raisonnement se sera fait de manière inconsciente. demande à un cerveau droit de faire 10 choses en les faisant de A à Z avant de passer à la suivante, il te prendra 3 jours. Donne lui toute la masse de travail en 1 fois et renseigne le sur son objectif à atteindre en le laissant tout faire en même temps il te fera le tout en 1 jour.

    je me suis longtemps laissé berné par les gens qui disait comme toi et je trouvait que j’étais moins doué que les autres et surtout désorganisé. Il n’en était rien.bien au contraire !

  6. Post
    Author
    Michael

    La cadre général que je propose et que j’utilise au quotidien marche pour tout le monde. Si tu es dans un métier très créatif, tu peux l’adapter mais l’idée c’est de séparer les moments de multitâche des moments de créativité qui sont eux, d’une nature différente.
    Même si tu est plutôt cerveau droit tu as normalement dans ton activité des tâches administratives ou répétitives et des phases créatives.

    Je ne dis pas que tout doit être parfaitement organisé mais je recommande plutôt d’organiser les phases de travail et les transitions pour justement laisser la possibilité aux personnes de mettre en jeu leur propre style !

    Si tu veux en savoir plus, va sur efficacitezen.fr et tu seras informé du contenu de ma formation 🙂

  7. sabrine

    Y a-t-il une valeur scientifique a c e que vous dénoncez ??
    Je voudrais le savoir car ce sujet m’intéresse beaucoup pour mon travail de fin d’études..

    Aussi quand vous dites  » en 2005, un psychiatre …  »
    Quel est son nom si cette expérience a vraiment été réalisé ?!

    J’attendrais une réponse au plus vite
    Merci d’avance

  8. bernard

    Bonjour
    Je viens de relever l’idée d’ouvrir mon adresse professionnelle imail pendant un temps assez court chaque jour. Ce site m’a donné une trés bonne idée et je vais la mettre en pratique car j’ai remarqué qu’à chaque fois , le notificateur de réception de message me stressait et m’incitait à traiter le message immédiatement .
    Pour ma part , j’ai adopté une méthode pour le multi tâches .J’ai un cahier sur lequel j’inscrit le détail de ce que j’ai à faire en séparant chaque tâche par un trait horizontal et en donnant 1 numéro à chacune. Cette méthode me permet de ne pas être obligé à chaque fois de me remémorer les tâches restantes à faire en me demandant si je n’en oublie pas .Dés que la tâches est terminé, je la barre sur le cahien part un grand trait oblique.

  9. Pingback: Le conseil en or pour devenir très productif sur internet : Firefox | Devenir riche à votre manière

  10. Pierre-Yves

    Bonjour, article intéressant . Etant développeur, je peux t assurer que pendant la journée et en permanence j’ai : gmail,twitter et mes flux rss en notification tout en travaillant . Certes le fait qu’il y ai des notifications , cela perturbe mais je ne met pas 15 min pour me reconcentrer et cela me permet de faire veille techno rapide . j’ai la plupart du temps fais ainsi et cela ne m’as jamais posé de problème .

  11. Pingback: 6 – J’aime le vendredi | Update News Ruby

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.