Comment évaluer le prix d’un site ? Combien vaut un site ?

Michael Ferrari Esprit riche, Idée d'entreprises, Richesse et argent 10 Commentaires

Combien vaut un site web ?

Combien vaut un site web ?

J’ai été contacté pour racheter un site web dans mon domaine de spécialité. Naturellement, j’étudie l’opportunité avec tout le sérieux qu’il se doit mais une question centrale demeure : combien vaut un site web ?

Un site web est-il une entreprise ?

L’évaluation « traditionnelle » d’une entreprise consiste à demander 3 fois le chiffre d’affaires annuel. Si votre entreprise à un chiffre d’affaires de 250 000 € par an, elle sera certainement estimée aux alentours de 750 000 € si jamais elle était vendue.

Nous aimons bien avoir des petites règles de calcul facilement applicable mais dans le cadre d’une transaction, celle de la vente d’une entreprise, de nombreux critères peuvent influencer le prix comme la tendance du marché (hausse ou baisse), le positionnement de l’entreprise ou encore la nature du cashflow.

Par exemple dans le domaine du consulting, les cabinets de conseil ne sont pas des entreprises qui se vendent très bien car l’activité est souvent liées aux fondateurs et à quelques clients : il n’y a pas de marque forte, d’éléments transférables ou de savoir-faire propre.

Concernant un site web, l’évaluation est encore plus délicate.

Imaginez que vous vendez votre site web. C’est un moment merveilleux car c’est la concrétisation de votre travail et la somme pourrait changer votre vie. La somme d’argent pourrait vous servir à prendre votre retraite ou à investir dans un nouveau projet. Dans les 2 cas, cela changera vraiment votre vie. De l’autre côté de nombreuses questions vont fuser dans votre esprit dont la principale sera : est-ce que je vends mon site au bon prix ?

Dans le cas d’un site web, d’autres critères entrent en jeu : les voici.

Combien vaut un site web ?

Sur Presse-citron, Éric a listé de nombreux sites qui donnent un prix. Toutes ces estimations sont assez légères et je ne pense pas que quelqu’un de sérieux vendrait son site au prix annoncé. Les résultats varient de 1 à 100 🙂

J’ai fait le test pour esprit riche :

stimator.com : $1,312

Cubestat : $3,882.87

u2ws.com : $27,544.60

Sitevaluecalculator.com : $500 (mais bien sûr)

Sitevaluecheck.com : $11,558

La seule et unique réponse à mon sens est celle de tout marché : un site web vaut le prix que quelqu’un est prêt à mettre.

Oui, c’est vraiment simple et ça n’apporte pas de réponses mais comment être plus précis ?

Vous devez déterminer si le prix de vente vous convient et si vous serez heureux de le laisser à ce prix. Après tout si vous le vendez c’est qu’il y a une raison sous jacente. Cette raison justifie-t-elle le prix proposé ?

Essayons tout de même d’établir une liste de critères à regarder :

  1. ancienneté du site
  2. montant des revenus
  3. source des revenus (très important, si le créateur part est-ce que les revenus restent ?)
  4. compétition sur le secteur
  5. frais de fonctionnement du site
  6. temps de travail demandé par le site
  7. compétences requises pour le faire fonctionner
  8. tendance du secteur d’activité (est-ce un marché d’acheteurs ou de vendeurs?)
  9. facilité à dupliquer le site
  10. nombre de lecteurs / abonnés
  11. le potentiel

Laissez moi m’étendre sur ce point, la facilité à dupliquer le site. Ce critère est important si le site est encore relativement petit. Même en étant modeste, il peut être vendu pour 20 000 ou 30 000 €. Avec cette somme ne vaudrait-il pas mieux recréer un site entièrement ?

Certains s’estimeront heureux d’avoir vendu leur site web pour 8 fois les bénéfices alors que d’autres vont se fixer 5 fois le chiffre d’affaires moyen.

J’estime que sur un marché sain, un site se vaut entre 0,5 et 3 fois le chiffre d’affaires annuel.  Pourquoi 0,5 ? Imaginez que le fameux chiffre d’affaires utilisé pour fixer le prix provient d’un ou deux clients susceptibles de partir après la vente. Imaginez que le site ne soit pas vraiment une référence et qu’il peut donc être dupliqué pour 0,5 fois le CA annuel.

Préparer la vente/l’achat

Préparer la vente ou l’achat d’un site demande une bonne organisation. La procédure à suivre est simple : tout doit être clair. Les 2 informations capitales pour un site web vont-être le trafic et les revenus. Ces 2 informations doivent être uniquement fournies aux acheteurs sérieux (une version light suffit pour les touristes) et l’acheteur ne doit avoir aucun doute sur l’honnêteté ou la véracité des chiffres. Pour le trafic, google analytics est la norme et donc des captures d’écrans et des rapports extraits du site sont à fournir. Concernant les chiffres, la source incontestable doit être montrée à l’acheteur : compte bancaire, comptabilité de l’entreprise ou capture d’écrans des comptes paypal ou autre.

Cette phase est critique car l’acheteur peut vite perdre confiance.

Le profil de l’acheteur

Lorsqu’on vend quelque chose, on souhaite le remettre à quelqu’un qui en fera bon usage. Dans le cas d’un site, c’est aussi vrai !

Avec tout le temps consacré à le construire nous estimons qu’en plus du prix de vente, le futur du site et donc la capacité de l’acheteur à le faire vivre est déterminante.

Vendriez-vous votre site à quelqu’un qui vous annonce qu’il va le détruire ? (à moins qu’il paye vraiment beaucoup!). Plus que la valeur marchande, il y a aussi un côté sentimental.

En tant qu’acheteur, il est important d’apporter des garanties sur ce point et surtout d’être honnête sur ce qui sera fait du site.

Le niveau d’automatisation du site

Le temps de travail et la nature du travail sont également déterminants. Êtes-vous prêt à racheter un site dont l’activité quotidienne ne vous plait pas ?

Si tout le travail est manuel, automatiser pas mal de choses est un bon moyen d’en améliorer la valeur après l’achat et le vendeur aura tendance à anticiper cela à tort ou à raison.

La transaction

D’autres points sont intéressants à prendre en compte dans la transaction.

1. Comment sera effectué le paiement ?

Sera-t-il payé en une fois ou en plusieurs ? Par quel moyen de paiement ? Il semble préférable qu’une partie de la somme soit directement versée lors de la signature (50%) et que le reste soit versé lorsque la prise en main du site est effective.

2. Quel support apportera le vendeur ?

Que fera le vendeur après la vente ? Quel support apportera-t-il ? Tous les choix devraient être écrit dans le contrat. La durée est particulièrement importante car on ne découvre certains points qu’après plusieurs mois de fonctionnement.

3. Comment seront transférés tous les éléments techniques ?

Un site web est composé de nombreux outils techniques : nom de domaine, hébergement, autorépondeur, logiciels divers, listes de diffusion, abonnements… Tous ces éléments doivent être listés et transférés un à un pour assurer la continuité de service. Méfiez-vous, il y en a souvent plus qu’on ne le pense.

Ressources pour vendre/acheter

Français

bidsoo.com

boursoweb.fr

fusacq.com

vente2site.com

Anglais

websitebroker.com

buysellwebsite.com

dealasite.com

Commentaires 10

  1. Rémy

    L’approche par la rentabilité n’est pas plus judicieuse ?

    Quels sont les revenus annuels ?

    Quel prix faut il payer pour avoir une rentabilité de 10% par exemple.

    Donc le prix est : revenus/0,10

    Dit autrement, la société se « rembourse » en dix ans (un peu moins …).

    Perso, je n’achète pas un investissement à moins de 10%.

  2. Post
    Author
    Michael

    Ce n’est généralement pas l’approche utilisée même si c’est un indicateur à regarder. Généralement les frais de fonctionnement d’un site web sont assez réduits.
    Notez qu’il est difficile de parler d’investissement et donc de ROI sur des sites où bien souvent il faut une présence à temps complet pour faire fonctionner la machine.

  3. Rémy

    Chuis pas d’accord.

    Cet indicateur est fondamental.

    Quand vous allez à la banque, vous demandez quel est le taux d’intérêt, non ?

    Si on vous donne 0% de taux d’intérêt, vous mettez votre argent dans cette banque ?

    En plus, dans le cas d’un site web, ça demande du travail.

    Donc, je préfère mettre mon capital à 5% à la banque, avec une charge de travail nulle, que dans un site web à rentabilité nulle et avec une charge de travail.

    Bien sûr, si vous vous rémunérez, il faut prendre en compte ces revenus dans le bilan global.

    L’autre paramètre est : peut-on améliorer le rendement de cette entreprise ?

    Si un œil extérieur voit une marge de progression de la rentabilité, alors son analyse n’est pas la même.

    Cdlt,
    Rémy

  4. Post
    Author
    Michael

    Je n’ai pas dit que ce n’était pas important, c’est simplement que ce n’est pas la manière utilisée pour déterminer le prix.

    C’est généralement l’évolution de la valeur du site ou de la société qui est important, pas forcément sa rentabilité actuelle car, comme vous le dites, bien souvent un placement qui ne demande aucun travail fait parfois aussi bien.

    L’amélioration du rendement est essentielle !

  5. Pingback: Youpi, je suis enfin riche, mon percepteur va m'aimer | Coups de ...

  6. site d'annonces

    Effectivement, bons nombres de paramètres sont à prendre en compte quand à la valeur d’un site internet, et dans cet article, vous donnez certains paramètres intéressants.
    A prendre à la légère bien sûr, quand on voit des logiciels qui estiment votre site à 200€, et d’autres à + de 500 000€, vous pouvez bien rigoler,..

  7. Yannick

    Le prix de revente d’un site? Il est souvent accepté de payer jusqu’à 2€ le Visiteur Unique à condition que ces VU rapportent 🙂
    Au delà, il faut que le site soit réellement performant, ou sur une niche très ciblée.

    Par exemple Marmiton racheté au Feminin: http://www.clubic.com/actualite-55056-aufeminin-rachete-marmiton-org-pour-3-75-m.html
    et il s’agit d’un site connu, faisant de l’audience..

    Un peu plus d’infos dans ce document:
    http://www.acting-finances.com/offres/file_inline_src/188/188_P_1743_36.pdf

    Pour un site ecommerce, regardez la rentabilité et la marge sur les produits puis le CA. Un CA élevé n’est pas synonyme de bonne rentabilité

    Il me semble totalement aberrant d’acheter une boutique qui fait 50K de CA pour 250K! Ou alors c’est une marque connue, établie, et un coefficient de goodwill est appliqué..
    Pour un site e-commerce tout basique, peut connu, le montant du CA me semble plus réaliste.

    Quand aux histoires de « bien positionné sur les moteurs de recherche, 1er sur telle ou telle requête », avec les évolutions de Google il va être de plus en plus difficile d’être affirmatif sur ce genre de choses. D’un ordinateur à l’autre, en fonction des historiques de navigation, les résultats peuvent changer.

    Quand à ceux qui annoncent fièrement « 1er sur Yahoo et Bing », fuyez, car cela représente moins de 5% de part de marché des moteurs de recherche en France.. Ou alors vous visez une niche dans une niche (ce qui peut être tout aussi rentable!)

  8. Nom (obligatoire)

    a partir du 25/01/2012 a 15h, je vais créer mon entreprise artisanal sur mon site web que je vais crée avec une perssonne de chambre des métiers , pour avoir des conseils complémentaire , des droits d’auteur sur tout mes articles que je créer et fabrique manuellement grace a mon don, ma grande imagination de mes idées que j’aporte des nouvautées a mon entreprise de mon future site web ! pour etre reconnue de mes talents artistiques et faire mon métier dans ce domaine parceque sa me plaits ! a l’age de 8 ans a 32 ans j’ai apris seul pour créer et fariquée des milliers d’articles artisanal que je fait avec mes mains depuis 24 ans d’experiences que je fait mes fabrications artisanal chez moi et que j’offre a ma famille, a mes 3 filles,a tout mon entourages ! et tout le monde m’encourage a faire mon métier , a créer une entreprise sur mon site web que je vais créer , trouver un nom du domaine , etre reconus de ce que je fabrique avoir des droits d’auteurs , trouver des clients dans le monde , déclarée tout ce que je farique et créer comme articles artisanal dans la chambre des métier pour avoir plus de valeurs a mes articles,a mes nouvautées a mon entreprise sur mon site web et au fil des années les chiffres d’affaire monte en fléche et si un jour je part a la retraite je vendrais mon site et tout ce que j’ais entrepris a mon entreprise avec la chambre des métier et il vaudras de l’or !

  9. Nom (obligatoire)

    je hate d’etre le 25/01/2012 a 15h pour aller a mon rv des chambre des metiers artisanal !
    pour créer mon entreprise sur mon site web + mon blog et d’avoir un nom de domaine + des droits d’auteur sur tout mes articles que je crée et fabrique manuellement chez moi pendant 24 ans d’experiences dans ce domaine de l’artisanal et d’etre reconnue et connue dans le monde de mes talents et mon potentiel et mon don artitistes que j’apportes a mon site et que je propose aux clients potentiel qui veulents acheter mes articles dans le monde !
    je déclarerée tout mes articles et mes nouveautées a la chambre des métiers artisanal + metre une marque sur mes articles et mes nouveautées et + une marque sur mon entreprise de mon site web et mon blog pour donner de la valeurs !
    ouvrire un compte , un adresse e-mail et des logiciels pour mon entreprise de mon site web et mon blog , pour voir la rentrée et sortie d’argents et voir la rentabilitée et les chiffres d’affaires par mois et par ans de mon entreprise de mon site et blog et ce que je recoits comme salaire par mois !
    avoir de nombreux visiteurs et d’abonnées et des commandes dans le monde !
    avoir des renseignements complémentaires et les démarches qu’il faut faire !
    si un jour je par en retraite savoir l’estimations de ce que j’ai entrepris pendant plusieurs années dans mon entreprise de mon site web et mon blog de mes services , mes articles , mes nouveautées artisanal envers les clients dans le monde , je verrais tout ca avec le type des chambres de métiers ! si je le vendrais a ma retraitre a l’aide du type il vaudras de l’or ou meme plus et je serrais trés riche !

  10. Pingback: Pocket-cam.com est à vendre ! | Pocket-CAM

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.