Comment être un consommateur heureux en 7 questions

Michael Ferrari Psychologie de l'argent 5 Commentaires

Sylvie-Geffroy-photoSylvie est coach et auteur. Une fois par mois, elle publie sur Esprit Riche et apporte une touche féminine. Avec Sylvie et Philippe, nous avons créé le séminaire Créez la vie que vous méritez : une expérience unique pour obtenir ce que vous voulez de la vie. Voici Sylvie!

Mesdames, comment dépensez-vous votre argent?

Mesdames, entre le moment où votre œil est attiré par un nouveau produit ou achat et celui où vous ouvrez votre porte-monnaie, il peut s’écouler très peu de temps. On appelle cela une impulsion  venant du centre de vos émotions: de l’envie et du désir. Alors, avant chaque dépense, voici quelques questions à vous poser pour passer de l’émotion au rationnel. Les réponses à ces questions requièrent toute votre lucidité et votre honnêteté par rapport à vous-mêmes. Il ne s’agit pas de se mentir, ni bien sûr de se juger ni de  se culpabiliser. Répondez tranquillement à ces questions, recueillez les éléments et faites vos choix en conscience.

La 1ère question est: que souhaitez-vous ressentir une fois que vous aurez acquis ce produit? Davantage d’estime et de confiance en soi? Est-ce qu’avec  cette robe vous imaginez attirer le regard, l’approbation des autres? Imaginez-vous que cela vous donnera davantage d’importance à vos propres yeux? Voulez-vous un produit prestigieux, une marque particulière qui vous aidera à vous sentir appartenir à un groupe, un clan? Est-ce l’attrait de la nouveauté qui vous donnera l’impression d’être toujours branchée, à la mode? Quoi que vous ayez choisi de répondre, votre réponse est acceptable. Prenez-en simplement conscience.

La 2e question est: comment pourriez-vous agir pour ressentir ces qualités sans avoir  à ouvrir votre porte-monnaie? Par exemple, ici et maintenant, pour augmenter votre estime, vous pouvez noter sur votre carnet à succès toutes les qualités que vous appréciez chez vous et demander à ceux que vous aimez de vous dire ce à quoi ils sont le plus sensibles en votre présence. Si vous voulez de la nouveauté, regardez comment dès maintenant, vous pouvez agir différemment, changer votre itinéraire, modifier votre façon de penser. Vous pouvez par exemple parler à un inconnu dans la rue, rendre service, dire oui, regarder le bon côté des gens…

La 3e question est: cet achat va t-il  refléter  la vie que vous  souhaitez? Cela vous rapproche-t-il de vos  objectifs? Si vous achetez la Ixième même robe, cela n’a peut-être pas une grande valeur ajoutée et cela ne va pas vraiment être en concordance avec ce qui est essentiel pour vous qui est de partir en voyage.

La 4e question est: quelle énergie de travail devez-vous fournir pour acheter ce produit? 1 semaine? 1 mois? 2 mois? Cela mérite-t-il toute cette énergie? Lorsque vous évaluez, pesez concrètement la somme d’argent  que vous dépensez avec le nombre d’heures à travailler, vous pouvez évaluer alors si cette dépense est essentielle ou non. Après, vous pouvez  choisir en toute  conscience.

5e question: cet achat vous prive-t-il d’un achat plus important qui servirait votre objectif de vie?

Une cliente m’expliquait qu’elle ne pouvait pas s’offrir de séminaire d’évolution personnelle  parce qu’elle n’avait pas les moyens. Quand nous avons analysé ses dépenses, nous avons constaté  qu’elle avait un poste très élevé en voiture et en vêtements. En effet, elle ne regroupait jamais ses déplacements, allait chercher son pain quotidien à plusieurs kilomètres  et le week-end, pour se remettre de sa semaine, elle s’offrait des robes, toujours les mêmes d’ailleurs (même forme et même couleur). Elle avait à l’esprit un seuil psychologique de dépense qu’elle refusait de dépasser, soit 65 euros pour ses robes. Et elle ne pouvait pas s’offrir un séminaire; alors qu’elle s’offrait 4 robes par mois. Elle affirmait: «  oui, mais je ne veux pas me priver », mais elle se passait à côté  d’achats beaucoup plus essentiels pour elle et elle s’enfermait dans son système de pensée.

6e question: Combien va vous rapporter cet achat? Il y a en fait 2 catégories: les dépenses qui ne rapportent rien et les autres. Si vous achetez une robe, vous la revendrez peut-être mais vous ne ferez pas de bénéfices. Si vous achetez un logement, vous pourrez soit le louer, soit le revendre. Si vous faites une formation, vous pourrez la valoriser et gagner davantage d’argent. Si vous investissez dans des livres et que donniez des cours du soir, vous gagnerez de l’argent grâce à cela.  Bien sûr, tout ne rapporte pas mais il est intéressant de regarder attentivement la part  de celles qui « plombent » votre porte-monnaie et celles qui le fait fructifier.

7e question: l’achat auquel vous avez résisté aujourd’hui et la somme économisée, à quel plus grand projet pouvez-vous l’allouer? Un grand voyage? Un week-end avec celui que  vous aimez dans une cabane au sommet d’un arbre pour regarder les étoiles? Une réserve d’argent pour arrêter de travailler 1 an? Plus votre projet vous mobilise, plus il sera facile de résister.

Alors, un conseil,  entraînez-vous à ne pas céder à vos impulsions et vous serez heureuse de réaliser les projets qui vous tiennent le plus à cœur. Et les tentations se logent toujours dans les petites sommes! Bon mois!

Commentaires 5

  1. Slyhas

    Je suis d accord avec vous la plupart du temps je me,retrouve dans l envie de dépenser et le week je dépense environ 100 euros dans des choses soit disant indispensable mais au final je ne sais jamais ou est partie cet argent. Je vais essayer de me poser les 7 questions avant un achat.

  2. Aurelie

    Je suis amusée de lire cet article tant je retrouve la petite voix intérieure qui pose beaucoup de questions lors de tout achat .. je retrouve également ce qui constitue certaines discussions que j’ai déjà eues avec des amies, discussions qui me font parfois penser que nous, les femmes, avons parfois du mal à nous faire plaisir mais surtout à investir dans nos objectifs personnels.. La plupart des articles, des blogs et des sites web sur la relation à l’argent sont d’ailleurs souvent rédigés par des hommes 🙂 Nous aussi nous serions bien inspirées de consacrer du temps et de l’argent à nos projets ! (Aurelie, nous-les-femmes.org)

    1. Post
      Author
      1. Aurelie

        Je suppose que si la question de l’argent, des finances, de l’investissement semble plus intéresser les hommes, c’est notamment lié à la notion de pouvoir, de réussite professionnelle et matérielle, toutes choses moins valorisées par de nombreuses femmes. Mais les temps changent et je pense qu’il y aura un ré-équilibrage (ce que j’estime être une très bonne chose). Il n’y a pas de raison que, nous, les femmes, n’ayons pas aussi envie de plus d’indépendance financière et d’investir dans des projets rentables, avec une perspective d’abondance. Aurélie, nous-les-femmes.org

  3. Pat

    Comme s’il n’y avait que les femmes pour faire des achats compulsifs ! En ce qui me concerne, j’ai beau ne faire aucun achat de ce genre, je ne parviens pas à épargner car mon cher et tendre fume ! Ca, c’est la dépense la plus débile qu’il soit !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.