Comment démarrer avec la gestion de son argent ?

Michael Ferrari Gérer et épargner 9 Commentaires

Objectif Lune / Destination Moon

Objectif Lune / Destination Moon par OliBac

Voici l’un des emails que j’ai récemment reçu, je pense qu’il est intéressant que j’apporte une réponse qui sera lue de tous :

Bonjour Michaël.

Je suis actuellement en première année d’école d’ingénieur et je m’intéresse de très près à mon avenir financier.

J’aurai aimé avoir votre avis quant à ma démarche que je souhaite accomplir dans les prochains mois.

Tout d’abord, j’aimerais placer 12 000€ (argent que mes parents ont mis de côté depuis ma naissance pour moi) dans une assurance vie sur des fonds dans lesquels je peux prendre des risques (j’ai 18 ans, et ces placements sont pour dans 10/15 ans minimums).

Et me constituer un fonds de garanti de 3000/4000 euros que je placerais sur un livré A dans lequel je mettrai un pourcentage de mes salaires mensuels (quand il y en a).

Sera-t-il possible de diviser ma somme sur plusieurs assurances vies pour mes « projets » ou dois-je le faire avant de les placer ?

Que me conseillez-vous comme contrat pour un placement sur 5 ans (je finirai mon école dans 5 ans et donc avoir un capital de « sortie » pour pouvoir me débrouiller si je ne trouve pas rapidement du travail) ?

Je vous remercie et vous félicite pour votre site qui est bourré d’astuce et de bon conseil.

Bonne journée, salutation.

Laurent J.

Laurent,

J’ai plusieurs questions qui me viennent en tête :

  • auras-tu des frais de scolarité à supporter durant les 5 ans qui restent ou est-ce que tu as le support entier de tes parents ?
  • auras-tu des frais annexes à supporter (logement, voyages) ?
  • quels sont tes objectifs financiers et ton aversion au risque ?
  • que veux-tu faire de ta vie ?
  • auras-tu un revenu te permettant de constituer l’épargne de précaution dont tu parles ?

Avoir 12 000 € à 18 ans, c’est pas mal du tout -c’est bien plus que je n’avais !- mais c’est aussi un petit challenge. Il m’est difficile d’être précis sans connaitre ta situation financière précise, notamment du côté des revenus/dépenses. Il y a globalement 3 approches :

1. Tu vas avoir besoin de cet argent dans les 5 ans

Dans ce cas, ma recommandation est de le garder sur des supports disponibles type Livret A car tu souhaites assurer le capital.

2. Tu n’auras pas besoin de cet argent durant 5 ans

J’en conclus que toute ta scolarité est prise en charge par tes parents, c’est une excellente opportunité de placer cet argent. Je m’interroge sur l’horizon 5 ans : normalement tu as besoin d’argent pendant tes études et non pas au moment où tu démarres ta vie active puisque tu es censé avoir un revenu à ce moment-là. As-tu un projet particulier en tête ? Ne laisse pas la peur diriger tes investissements. Si tu as une épargne de précaution, c’est suffisant pour démarrer d’autant que tu es logé/nourrit/blanchit.

3. Tu ne sais pas si tu en auras besoin (ce qui est le plus probable)

Quels types d’investissements t’attirent ? Qu’est-ce que tu comprends naturellement ?

Tu peux garder 2 000 € en disponible et investir le reste avec l’idée du « placer à long terme ».

Les options sont :

  • investir dans un business -> as-tu l’âme d’un entrepreneur ? Tu peux utiliser une partie de cet argent pour financer des projets de business et faire des tests.
  • investir dans ton éducation -> tu apprendras certainement pleins de trucs intéressants à l’école pour être un salarié modèle très bon techniquement mais un pan entier de ton éducation, notamment financière, restera vierge ou parasité par les médias. Tu peux facilement prévoir un quart de la somme restante pour t’éduquer par rapport à tes objectifs.
  • voyager -> l’un des meilleurs investissement qui soit est de s’ouvrir aux autres. Tu peux prévoir un quart de cette somme pour vagabonder pendant 3 mois quelque part.
  • investir sur les marchés -> ils sont plutôt bas en ce moment, on peut espérer une progression d’ici 5 ans si le monde survit à l’apocalypse en 2012.
    Dans ce cas, j’aime bien l’idée de prendre un tracker sur le CAC40 qui reproduit les performances de l’indice et qui reste à faible coût. Même si la finance est malade (dans tous les sens du terme), le manque d’alternatives confère un bon espoir de progression. Peut-être faut-il alors mettre le reste sur ce type de support.

L’option de l’assurance vie est à considérer. Comme je l’indiquais dans un article sur l’épargne de précaution, tu peux envisager d’ouvrir une assurance vie à 0% de frais et de miser sur le fonds en euros pour sortir dans 5 ans, après que la fiscalité soit devenue un peu plus avantageuse, l’idéal étant d’attendre 8 ans.

Encore une fois, mes idées sont à moduler en fonction de tes objectifs et de ta tolérance au risque (que l’on peut reformuler en : si ton capital fond, peux-tu encore dormir la nuit ?).

La vraie question reste donc : Quels sont tes objectifs ?

Commentaires 9

  1. Bob

    Ce jeune homme est clair : « Tout d’abord, j’aimerais placer 12 000€ (argent que mes parents ont mis de côté depuis ma naissance pour moi) dans une assurance vie sur des fonds dans lesquels je peux prendre des risques (j’ai 18 ans, et ces placements sont pour dans 10/15 ans minimums). »

    Donc : ouvrir un contrat d’assurance-vie, ainsi PRENDRE DATE sur le plan fiscal (on ne sait pas comment va évoluer la fiscalité de l’épargne, sauf que ça ne va pas s’arranger!)

    Un seul contrat suffit même en cas de projets multiples. D’ailleurs ceux-ci vont évoluer dans le temps et Laurent ne sait pas lui-même quels projets retiendront son attention dans 10/15 ans.

    Une bonne approche d’investissement serait de consacrer 50% sur des fonds actions (20% Europe, 15% USA, 10% Asie Pacifique) et 50% sur un fonds en euros. savoir que les 50% en euros peuvent être nantis au profit d’une banque pour garantir un prêt, ou être disponibles sous forme d’avance par la compagnie d’assurance ; ceci évite de « casser » le contrat.

    Au fil des ans il faut surveiller l’évolution des fonds actions, et ne pas hésiter à sécuriser les bénéfices quand les marchés sont au plus haut. Cela s’appelle une opération d’arbitrage : au sein du contrat on vend la fonds USA (par exemple) et on replace sur le fonds en euros. En cas de très forte baisse des marchés, on peut aussi faire l’inverse si on considère que c’est une opportunité : arbitrer une partie du fonds en euros pour acheter (ou racheter) un fonds actions.

    Quoiqu’il arrive, ne JAMAIS fermer son contrat, quitte à retirer (les assureurs disent « racheter ») 99% et laisser le strict minimum. En cas de rentrée d’argent future, le contrat est toujours ouvert et disponible pour placer.

    AUTRE OPTION : ouvrir un contrat d’assurance vie avec pas plus de 1000 euros, pour prendre date ; placer sur le fonds en euros. Pour le reste, investir en direct sur des actions de sociétés foncières et pétrolières qui servent des rendements intéressants. Une bonne sélection permet d’obtenir une moyenne de 8% par an. Cela demande un peu d’attention, mais je pense que Laurent ne manque pas de motivation. Arguments : profiter de l’immobilier sans les soucis de gestion, et profiter des généreux bénéfices de l’industrie énergétique. Sauf si on croit que le prix du pétrole va s’écrouler dans les prochaines années… On a le droit d’y croire 😉

    Pour cette option d’investissement en direct, il suffit à Laurent d’ouvrir un compte titres. Ou un PEA, s’il est sûr de ne pas retirer l’argent avant 5 ans.

    Quant au tracker sur indice CAC 40 ou autre, je ne dis pas que ce n’est pas pertinent, MAIS il est en général recommandé de ne pas placer plus de 10% de son portefeuille sur ce type de produit ; en plus c’est à surveiller comme le lait sur le feu, surtout depuis 2008.

    Par aialleurs, je pense que Laurent doit se concentrer sur ses études d’ingénieur – son meilleur investissement actuel. Créer un business est facile, le développer c’est beaucoup plus compliqué, en particulier en France, et surtout très prenant.

    Pour l’éducation financière, tout est disponible gratuitement sur internet, le seul investissement est le temps. Si Laurent y consacre 1 heure par semaine, en trois ans il aura accumulé 150 heures de formation.

    Enfin, pour les voyages, je suggère à Laurent d’harceler son école et/ou les correspondants Erasmus pour profiter des possibilités d’échanges, trop souvent méconnues.

    Et surtout, qu’il profite à fond de la chance qu’il a d’avoir des parents disposés à le soutenir et qui peuvent le faire ; c’est de plus en plus rare.

    1. Post
      Author
      Michael
      Pour l’éducation financière, tout est disponible gratuitement sur internet, le seul investissement est le temps.

      Effectivement, il vaut mieux d’abord investir son temps avant d’investir son argent, en revanche se limiter à l’information gratuite sur internet sur ces sujets c’est restreindre fortement ses horizons.

    2. LeClient

      Ben la différence entre ceux qui ont appris sur le web et ceux qui ont eux une vraie formation est flagrante. Prend des cours d’anglais gratuit sur le net, des cours de salsa sur youtube et va a Puerto rico pour faire du backpacking comme sur le web et le retour sur investissement sera immédiat puisque tu n’auras rien dépenser. Plus serieusement, je suis assez surpris des conseil type livret A ou tracker pour de l investissement financier dans l »esprit-riche ».

      Sinon les ecoles d ingenieur qui ont un vrai ROI sont gratuite sinon fait une ecole de commerce au risque d avoir besoin des 12K pour faire un master spe dans une ecole de commerce.

      Vu ton age soit tu claquera cet argent au Hustler a Paris, sinon tu pourrait investir dans un business si ton but et de devenir riche. J ai lance une chaine de salon de beaute en amerique latine avec presque 2 fois moins. Apres tu peux aussi investir dans les web business qui sature le web. Et la tu pourras maximiser les faut cours de business qu il donne au inge en challengeant tes faux prof de business avec des vrais questions que tu pourras utiliser tout de suite. Et ca sur un CV double competence ing/enterpreneur ca pete et t’ouvre les portes des job de non-frustrer.

      My 5cts advices

  2. Antonio

    Je vote pour l’assurance vie aussi avec un peu près les mêmes proportion entre les UC et le fond euro.
    Après, il y a aussi les PEA pour investir directement.
    Bien sur tous cela après avoir mis de coté sur livret A et/ou un super livret une épargne de précaution

  3. Laurent J.

    Tout d’abord, merci beaucoup d’avoir répondu à mon e-mail !!

    Et merci aussi à ceux qui ont répondus et qui répondront.

    Comme vous l’aurez compris, j’ai la chance d’avoir des parents qui m’aide financièrement et donc je n’ai aucun frais à prévoir pour mon école dans les années à venir (hors loisir ou surplus due à des études à l’étranger).

    Je pense que je peux me permettre de mettre des risques sur mon argent. Il est sure que je ne veux pas mettre mon argent de façon à pouvoir tout gagner et tout perdre du jour au lendemain (ce qui est normal me direz vous).
    Pour ce qui est de mes projets, comme le dit Bob, je ne sais pas vraiment pour le moment. Il y a bien-sur le fait d’acheter une maison, une voiture et surement crée mon entreprise.
    De même, pour le moment je n’ai pas encore de revenus fixe, mais je fais tout pour me trouver des petits jobs pour faire en sorte d’avoir minimum 100€ de revenus par mois (enfin, c’est ce que j’aimerais, la réalité en est autrement).

    Pour ce qui est des voyages, j’ai la chance d’avoir une école internationale qui me permet d’aller étudier en Chine, en Australie, aux États-Unis, à Londres et plein d’autre villes. Je comptais déjà partir pour ma 3eme années à Londres/San-Francisco ou Montréal.

    J’ai aussi l’avantage d’avoir une école qui nous oblige à avoir un stage pendant nos vacances d’été. Ce qui est agréable car le minimum de revenus pour la durée de notre stage est de 417.09€ (soit 1250€ pour 3 mois).
    De plus, pour mon éducation (développement personnel) j’ai commencé à lire (n’ayant jamais été un grand lecteur) de tout, séduction, finance, philosophie etc.

    Merci encore pour l’attention que vous apportez à mon cas !
    Laurent J.

  4. Franck ObjectifBusiness

    Bonjour

    Je propose d’aller au casino, de trouver une belle roulette et de placer sur le noir ou rouge (100 % de gain.. ou de perte !)

    Je rigole bien sur !!

    Par contre, pour le placement, une assurance vie c’est bien, il faut l’ouvrir et prendre date fiscalement comme le dit un autre lecteur.

    Néanmoins il ne faut pas tout mettre ! C’est clair. Vous êtes jeune, vous avez de l’argent à placer, c’est déjà énorme.

    Eh bien, servez vous en pour apprendre, lire, théoriser, c’est bien, mais utiliser le pour investir au sens « Noble » du terme. Par là je veux dire, ne pas confier son argent à un gestionnaire de portefeuilles, mais chercher sur le marché les valeurs intéressantes.

    Comment : en se faisant la main, en testant des stratégies en bourse, en cherche des valeurs décoter, en faisant du stock picking, etc….

    Bref, à mon avis il vaut mieux ne pas simplement placer cet argent mais l’utiliser pour apprendre et peut-être perdre un peu au début, mais au moins progresser.

    Si ça ne marche pas vous pouvez toujours arrêter….

    De mon coté je cherche à monter un club de bourse on-line .. pour les intéressés, contactez-moi

    PS : désolé pour les fautes, je n’ai eu que quelques minutes pour donner mon avis !!

  5. Amadou

    Il semble que tu cherche à être employable dans 5 ans, à ce titre un de tes objectifs serait d’avoir à ta sortie de l’école un profil suffisament attractif et différent pour intéresser un employeur.

    Dans cette optique l’idée d’utiliser une partie de cette somme d’une part pour t’éduquer sur un domaine de compétence ayant une valeur ajoutée / différentiante et d’autre part pour passer du temps sur un projet personnel de quelques mois (entrepreneurial, caritatif, culturel ou touristique) me parait judicieux. C’est quelque chose qui démarque clairement un CV en sortie d’école.

    Pour le reste un livret ou une assurance vie simple suffira largement. Je ne pense pas qu’il faille te préoccuper de tout cela trop sérieusement à ton age. Consacre du temps à parfaire ta culture financière. Les vrais ‘bons’ problèmes commenceront dans cinq ans lorsque tu auras des cash flow positifs et réguliers.

    Et si ce n’est déjà fait parles en avec tes parents, le fait qu’ils aient épargnés pour toi prouve qu’ils avaient du bon sens et que leur expérience te sera utile.

    Bon vent comme dirais l’autre 🙂

  6. Aurélien

    Bonjour Laurent

    Tout d’abord je trouve ça très bien ta démarche de chercher à placer ton argent à ton âge, c’est assez rare. En plus avoir un petit pactolle comme ça à 18 ans c’est un bon début.

    Comme le dit Harry Browne dans son livre « fail-safe investing, une des premières choses à privilégier c’est la sécurité. En effet, il serait dommage de dilapider l’argent que tes parents ont réussi à te mettre de côté. C’est pour cette raison que les actions en direct me semblent déconseillées, à plus forte raison si tu n’y connais rien. Imagine si tu avais acheté du BP il y a quelques mois ! Rien ne pouvait prédire ce qui est arrivé. Le conseil de Mickaël pour l’achat d’un tracker CAC 40 est intéressant, en effet, les indices sur le long terme ont des rendements très intéressants (autour de 10%) et ne demandent aucunes connaissances technique ni aucun temps de gestion. Des études ont montrés que la majorité des professionnels n’arrivent pas à surperformer les indices sur le long terme, penses tu pouvoir faire mieux qu’un professionnel ?

    Une autre chose importante pour assurer la sécurité de son portefeuille, c’est de diversifier et si possible en investissant dans des produits complémentaires. En plus d’un tracker CAC, tu peux également prendre des obligations qui vont permettre de lisser les rendements en cas de crise boursière. Une autre partie peut également être investie dans du 100% sécuritaire, dans ce cas les meilleurs rendements se trouvent dans l’assurance vie (entre 4 et 5%). Ce choix me semble plus judicieux que le livret A car même après imposition au court des 8 premières années, le rendement est avantageux.

    Si tu réparties ton capital de cette façon, tu devrais déjà avoir un portefeuille performant et assez sécuritaire qui correspond bien a tes objectifs.

    Concernant les formations, je suis 100% d’accord sur le fait que c’est essentiel. Par contre, je me méfie d’internet, on y trouve du bon et du moins bon et il est parfois difficile de faire la part des choses. Il peut donc être judicieux de se former au travers de livres (malheureusement pratiquement tous en anglais) ou de formation spécialisées beaucoup plus chères et pas forcément toutes meilleures. Attentions aux vendeurs de rêves.

    Bon courage

  7. Seb

    J’aime bien l’idée de conserver 2000 € pour toi et de placer le reste.
    Avec le reste, justement, j’achèterais pour 100 à 200 € de livres sur l' »argent » (« Père riche, père pauvre », « Tout le monde mérite d’être riche », ‘Réfléchissez et devenez riche »…). Ensuite, j’ouvrirai un PEA pour prendre date fiscalement (une sicav pour 100 € par exemple mais surtout sans droit de garde). Dans 8 ans, tu pourras toujours l’approvisionner tant que tu ne sors rien et tout sera défiscalisé (hors CSG et RDS).
    Tu pourras toujours le déplacer dans une banque moins cher au moment de t’en servir.
    Pour les 9700 € restant, « dépenses » les en investissement. Apprend justement à ne pas avoir peur de l’argent…
    Cela ne veut pas dire faire n’importe quoi mais par exemple essai de prendre un risque qui te semble calculé : achat d’actions à fort dividende, achat d’un box et mise en location (pour cet exemple si tu te plantes, il faudra que tes parents paient pour toi les charges et les impôts fonciers ;),…

    Ce n’est qu’un avis et il n’engage que moi. Bon apprentissage 😉

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.