Comment choisir un nom pour votre business (et ne pas avoir l’air idiot) ?

Michael Ferrari Démarrer un business 5 Commentaires

Kitty? Chop Suey? Are you sure?
photo credit: Derek Farr ( DetroitDerek )

Ça y est, vous êtes prêt à vous lancer ! Vous avez l’idée, le plan mais…

Il ne manque plus que… le nom. Le nom, la marque peut vous faire ressembler à une entreprise du CAC ou vous faire passer pour un idiot.

Choisissez bien !

1. A éviter :

Les chiffres : Les chiffres font rarement bonne figure dans une marque. Ils se mémorisent mal lorsqu’ils sont associés à des lettres. Ils pénalisent la crédibilité.

Les acronymes : Si vous êtes petit, vous aurez l’air un peu ridicule avec un acronyme comme IBM, EDF, AES, RAE…

Les lettres que personnes n’utilisent : X, Y, Z n’ont pas beaucoup d’avantages. En plus d’être rares, elles vous feront apparaitre en fin d’alphabet.

Votre nom : n’utilisez pas votre nom. Si tout le monde veut acheter à quelqu’un, ce n’est pas une raison pour nommer ainsi votre business.

La mode : éviter de donner un nom trop lié à la mode. Toutes les entreprises xxx.com avaient un peu mauvaise presse pendant l’éclatement de la bulle des Dot Com.

Conflit juridique : toute allusion/réutilisation d’une marque existante doit être évitée.

Localiser votre entreprise : si vous mettez le nom de la ville dans le nom, vous allez automatiquement conditionner l’espace de travail. Bien sûr, rien n’empêche « Marseille direct marketing » de s’installer à Paris, mais avouez que ça sera délicat.

2. A faire :

Soyez cohérent avec votre business. Le nom doit parler pour vous.

Soyez mémorable. Je pense que dans ce domaine, il faut être original tout en restant sobre. Le nom doit pouvoir être retenu. Le Compu-Global- Hyper-MegaNet d’Homer Simpson ne l’est pas.

Ne prenez pas votre choix à la légère. Une erreur peut vous handicaper et vous n’avez surement pas les moyens de faire du marketing pour expliquer ce que vous faites. Même si un mauvais nom n’empêchera pas le succès d’un bon produit, il vaut mieux y faire attention.

Soyez prêt pour le web ! Choisissez un nom facile à mémoriser et à taper. Internet sera certainement utile pour votre entreprise. Evitez les ‘h’ caché comme dans ghoogle.

Faites comme si le nom que vous allez choisir allait devenir le terme pour désigner votre activité. Vous allez créer un nouveau mot ! Ce sont les google, xerox, kleenex, frigo, hoover…

Testez le nom autour de vous. Faites des recherches sur internet pour voir ce qu’il évoque.

Soyez accessible. Le nom doit évoquer quelque chose de positif et d’accessible.

Le meilleur du pire

Si vous avez des expériences de nom mal choisis ou au contraire très bien choisis, je suis preneur 🙂

Commentaires 5

  1. Très bon article, mais tout de même deux petites remarques :
    – Quand tu dis « soyez memorable », tu veux peut etre dire « soyez memorisable »? Sinon je comprends pas.
    – Quand tu dis qu’il ne faut pas localiser le nom… j’ai envie de rajouter une exception… parfois il est avantageux de localiser son nom. Exemple : le Luxe + Paris ! 😉

  2. cet article tombe à point nommé: je suis moi-même à la recherche d’un nom pour mon magasin et par extension mon business

    c’est très complexe, d’autant plus qu’on est conditionné par sa propre expérience dans le domaine (il vaut mieux parfois un regard neuf extérieur, les idées sont plus novatrices)

    j’ajouterais aussi quelques points:
    _ il faut prendre beaucoup d’attentions à ce qui est déjà déposé à l’INPI (on m’a carrément conseillé de venir avec 8 ou 9 noms différents pour vérifier la disponibilité!)
    _ il me paraît utile d’avoir un nom exportable: qui soit tout d’abord prononçable à l’international (en anglais en particulier), donc éviter les associations de lettres complexes ou les accents, et que ce nom n’implique par une connotation péjorative dans une autre langue (la Toyota MR2 n’a pas pu s’appeler ainsi en France…)
    _ le nom doit être composé d’un seul mot car plus percutant, plus mémorisable, car comme indiqué dans l’article, il peut dans l’absolu dépasser son cadre et s’imposer comme substitut au produit, mais il facilite aussi sa diffusion sur internet (dans google ou simplement comme l’internaute le tape comme adresse directe suivi de dotcom)

    notons enfin qu’il existe des agences spécialisées (ça s’appelle du « naming » je crois)
    ça coûte un bras mais ça pond parfois des noms géniaux (je suis un grand grand fan de la trouvaille « Equidia » par exemple)

  3. Post
    Author

    @Pik@ : mémorable : qui est digne de mémoire ! Bon ok mémorisable est plus adapté 🙂
    C’est vrai que pour le luxe certaines enseignes ont des Paris en tagline mais ça reste discret.

    @babar : tu peux venir partager tes noms ici si tu souhaites de l’aide et l’avis des visiteurs !
    Je ne pense pas que l’appel à une agence spécialisée soit nécessaire.

    J’ai une préférence pour les nouveaux mots lorsqu’il s’agit d’une marque car ça permet de vraiment affiner ce que l’on souhaite transmettre.

  4. Je pense que l’article peut encore être étoffé avec quelques outils qu’il faudrait citer.

    Tout dépend ce que vous souhaitez faire comme activité, mais voilà encore quelques trucs à penser avant de choisir votre nom.

    1/ Je me suis retrouvé un jour à inventer un mot qui sonnait super bien, mais dont le nom de domaine avait déjà était pris, ça ne le faisait pas de partir sans un site web en support.
    Pour contrôler cela, vous avez la possibilité de vérifier qu’il est libre avec des sites comme http://www.allwhois.com
    Vous rentrez le nom de domaine que vous souhaitez prendre et s’il existe déjà, il vous le dit 😉
    Le mieux c’est encore d’utiliser des sites qui proposent de l’hébergement, car ils vous donneront la disponibilité du domaine avec les extensions. Si votre activité sera en France, vous pouvez vous contenter de garder un .fr. Si vous avez le profil international, il faudra prendre des extensions supplémentaires.

    2/ Utilisez un dictionnaire avant de vous lancer. Il en existe plusieurs sur le net. Voici une petite anecdote réelle qui vous permettra d’éviter le pire. Imaginez un projet de grande envergure avec quelques millions d’euros d’investissements pour sortir un produit de prestige. Renault en 2008 a sorti son 4*4 de luxe. Celui-ci est destiné a une population riche, il faut donc taper dans le haut de gamme. Une équipe s’occupe du design, d’autres de la technique, du moteur, de la publicité, et une dernière du nom! Et là! C’est le drame!
    Après des semaines de travail ils trouvent LE nom de ce nouveau 4*4: « Koleos ». ça sonne bien, ça fait solide, on pense au soleil, au dune du désert, bref, c’est le nom idéal.
    Sauf que Koleos en Grec, ça veut dire « Couille ». Voilà Renault qui sort une « Couille » sur le marché des 4*4, ça fait un peu mauvais genre. Si en plus vous vous tapez une immatriculation PQ ou WC il y a de quoi ne plus vouloir acheter de Renault 😉
    L’outils à utiliser pour voir si votre nom n’est pas un mot un peu bizarre est d’utiliser tout simplement google.

    3/ Vérifier que le nom n’est pas déposé (au moins en France) via le site de l’inpi:
    http://www.inpi.fr/fr/marques/deposer-une-marque/les-10-etapes-cles-du-depot/verifier-la-disponibilite-d-une-marque.html
    C’est arrivé dernièrement à Microsoft qui a sorti son système d’exploitation « Vista ». En France, Philippe Gildas avait déjà déposé ce nom et a donc attaqué en justice, la société de Bill Gates, à l’époque.

    Voilà un peu plus de contraintes pour trouver votre nom! Je vous souhaite bonne chance dans vos recherches. Je suis sceptique comme Michael pour faire appel à une agence spécialisée qui peut vous trouver un aussi joli nom que le 4*4 de Renault en vous faisant payer le prix fort.

  5. slt je vien d’ouvrir un nvx comerce et je n’arrive pas a trouvé un nom alor svp aider moi
    pour info c un magasin de robes traditionelle en algerie

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.