Résumé : M6 Zone interdite – Crise du logement, précarité, expulsions : ces Français qui restent à la porte

Michael Ferrari Développement personnel 9 Commentaires

Au sommaire :

Paul
A 22 ans, Paul a quitté sa Bretagne natale pour la région lyonnaise où il a trouvé un emploi d’intérimaire. Malgré sa paie de 1250 euros par mois, il n’arrive pas à louer un appartement. Alors, il vit dans son camion.


Marion
A 19 ans, Marion est une étudiante brillante qui a obtenu son bac avec mention. Pour poursuivre ses études de mathématiques à Paris, elle travaille comme réceptionniste dans un hôtel. Malgré le soutien de sa mère, Marion vit dans un squat.

Maître Lydie Lebas
Maître Lydie Lebas travaille depuis dix ans dans une des principales études de Calais. Elle gère chaque année une trentaine de procédures d’expulsion pour loyers impayés.

Je dois le reconnaître la vitesse à laquelle les médias traditionnels sont passés du discours poussant tout le monde à s’endetter pour acheter à celui prônant la prudence est frappante. Le sujet du jour c’est même la peur.

L’émission d’aujourd’hui parle du mal-logement qui touche surtout les jeunes. Preuve d’un déséquilibre entre les générations ?

On commence avec Paul qui vit dans un camion de 5m². Il travaille mais n’arrive pas à trouver de logement.  Avec un revenu de 1250€ par mois impossible de se loger. Il s’est fait avoir en achetant une liste de biens. Ne souscrivez jamais à ce type d’offre. L’agence vous vend entre 150 et 200€ l’accès à une liste et ne s’engage pas sur un résultat. Autrement dit, vous payez d’avance pour quelque chose que vous n’êtes pas sûr d’avoir !

Paul veut rester indépendant et n’accepte pas de demander aux parents de sa copine de le loger. Il passe presque 3 mois dans son camion avant de trouver un logement social. A la suite de ça il se remet aux études en essayant de passer un concours pour une formation à laquelle il est reçu.

Marion elle rame pour se loger. En attendant sa soeur l’héberge dans son appartement : 960 € par mois pour 45m². Le hic, ils sont 4 dans l’appartement. Après avoir squatté un immeuble pendant quelques jours elle se fait expulser et donc retourner chez sa soeur.

Sa mère décide donc de partir s’installer sur Paris pour pouvoir loger sa fille. Elle cumule 2 emplois pour gagner un maximum d’argent.

La solution vient d’un nouveau squat dans lequel Marion pourra aller s’installer. C’est là qu’on voit l’absurdité des règles actuelles qui permettent de conserver vide des logements sur Paris. Il est estimé à 140 000 le nombre d’appartements vides sur Paris (1 sur 10).

Marion vit depuis 2 mois dans son squat. Elle trouve à sa mère un squat pour qu’elle se loge avec vu sur la bourse.

Au passage j’ai remarqué que la majorité des étudiants en galère proviennent des filières littéraires.

Les étudiants sont prévenus qu’ils vont être délogés mais ils ont trouvé un autre plan : un squat de 5000m² dans le marais vide depuis 10 ans.

Ils se font expulser 3 semaines plus tard. C’est la 4ème expulsion de l’année. Elle retourne sur Nantes.

Ensuite on assiste au travail d’une huissier qui procède à des expulsions. Le premier cas est celui d’un marginal mais ensuite on voit un couple de retraités qui doit faire face à un locataire qui ne paye pas son loyer. C’est incroyable car le locataire indélicat menace et agresse ses propriétaires ! Finalement le locataire est expulsé. Dégoutés par la location, ils décident de vendre.

Ces situations sont très délicates et l’huissier, malgré son sale boulot, essaie de trouver des solutions pour les familles.

On suit l’histoire d’une famille de 5 personnes dont la maison est saisie et vendue aux enchères. Elle réussit à rembourser sa dette et cherche une solution de logement.

Il y a eu 10 000 expulsions l’année dernière en 2007.

A noter la citation de l’intervenant de Jeudi Noir sur le plateau de l’émission : « Ceux qui achètent maintenant sont les derniers pigeons de la bulle immobilière ».

Une émission qui montre des situations difficiles et la galère que cause le prix élevé de l’immobilier…

Commentaires 9

  1. Chabouk

    Sujet classique de chaque rentrée, et pourquoi ne pas faire une émission avant la rentrée montrant toutes les combines pour se trouver un logement décent.
    « les médias traditionnels sont passés du discours poussant tout le monde à s’endetter pour acheter à celui prônant la prudence est frappante », cela fait un bon moment que je ne les écoutes plus, enfin si dès fois pour faire le contraire de ce qui est dit 🙂

  2. Céline

    J’ai regardé cette émission et je l’ai trouvé très alarmiste (comme souvent chez M6), c’est à croire qu’il est impossible de faire des études à Paris si on vient de province et qu’on est pauvre. Finalement, j’ai préféré l’intervention du représentant de Jeudi noir, qui a eu des propos assez pertinents.

  3. barbapapa

    ces Francais qui restent a la rue…..
    faites-moi rire…quelqu’un s’est-il pose la question de toutes les aides directes et indirectes et de tous les delais accordes a ces pauvres Francais avant l’expulsion.
    Aucune famille aucun celibataire, RICHE ou pauvre n’est expulse sans que l’on ai cherche des solutions et sans les delais legaux accordes.Ces delais vont la plupart du temps jusqu’a deux ans.
    Et que penser des Francais moyens et des couches superieures ( enviees , jalousees evidemment) qui cotisent et que l’on sollicite pour aider ces assistes.
    Encore et toujours ce sont les Francais moyens, honnetes qui paient leur loyer qui paient plus pour compenser les mauvais payeurs et les profiteurs de la societe.
    Les nantis et les riches bien evidemment peuvent entretenir ces rats.
    Mais ces natis sont eux aussi les employeurs et les investisseurs de notre pays.
    Alors tous ces Francais exlus apres leur avoir donne les moyens et les aides pour s’en sortir, les pauvres….faites -moi rire….

  4. Jp

    Salut Barbapapa (sympathique personnage rose et mou, Houlahup, barbatruc !), n’as-tu donc aucun respect pour les Autres ?
    Tes propos suintent le racisme antipauvre… Mais en connais tu au moins 1 de ceux que tu traites de rat ? Comment peux tu juger ?

  5. nicolasdex

    Je sis d’accord avec Barbapapa, nous les classes moyenne on nous suce jusqu’à la moelle pour aider ces assistés qui escroquent les propriétaires qui eux ont des comptes à rendre à leur banque et un crédit à payer, et qui compte sur le loyer pour vivre. Bande d’escrocs d’assistés = A cause d’eux on paie plus cher nos mutuelles et les médicaments sont déremboursés, on paie la CSG et la RDS entre autres, on est dans un pays o on fait du social pour ces pauvres gens qui profitent bien de nous !!!!

  6. hanbeeloo

    @(barbapapa, nicolasdex)
    je ne suis pas le propriétaire de ce Blog mais vos commentaires alimentant la haine entre les gens et n’ont rien de constructif! Que proposez vous?
    On est dans une société française où, heureusement, ceux qui ont un peu ou beaucoup de moyens aident ceux qui en ont moins. Et même si certains abusent des aides et fraudent même, je préfère vivre dans une société où l’entraide est de mise. Et je dirais même qu’il n’y pas assez d’entraide quand on voir le nombre de SDF dehors.
    Avant de recevoir, il faut savoir donner.

  7. Kammerer France

    J’ai vu sur M6, dans « zone interdite », une émission/les mal logés … J’avais noté « LOMET – MEUDON loue à prix modestes » mais j’ai oublié la date de l’émission … Je pensais que c’était début 2009… Le temps passe si vite… Pouvez-vous m’aider à savoir la date de cette émission ???
    J’ignore si c’est l’émision du du 14 sept…
    Un grand merci !!!

    France Kammerer-Châtelais

  8. Domino

    hanbeeloo, vu les commentaires que tu tiens, je suppose que tu ne loues rien à ces pauvres gens et que tu n’en subis pas les conséquences sinon tes propos seraient totalement différents.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.