[Invité] Comment faire FUIR l’argent de votre vie

Michael Ferrari Développement personnel 25 Commentaires

money

Grégory Grand est la plume du Blog Virtuose2lavie.com. A 31 ans, il est aujourd’hui Formateur à l’École Française de PNL et Enseignant aux Outils du succès. Sa mission de Vie est d’émerveiller les autres de leurs propres richesses. En perpétuel apprentissage dans le développement personnel depuis plus de 16 ans, il fait en 2013 les aller-retours entre la France et les Etats-Unis afin de se faire personnellement former aux Principes du Succès, coacher et superviser par Jack Canfield.

 

Il y a plusieurs mois, j’ai écrit sur mon Blog un article intitulé Quels moyens allez-vous me conseiller pour donner mon argent ?

Je ne m’attendais pas à ce que cet article bénéficie d’une visibilité accrue et soit si lu et commenté. Je ne m’attendais pas non plus aux réactions, curieuses, qui ont suivi…

J’ai en effet récemment fait le ménage et supprimé environ une cinquantaine de « commentaires » sous cet article. Le terme de commentaire est entre guillemets, vous allez comprendre pourquoi.

Depuis quelques semaines et tous les jours maintenant, des demandes en tout genre apparaissent, plus folkloriques les unes que les autres. Plus que des « demandes », je devrais même écrire pour certaines d’entre elles, des INJONCTIONS.

Certaines personnes ont vraiment une imagination débordante. Je trouve dommage que cette imagination soit déployée avec talent pour quémander et rester dans une posture de victime alors qu’elle pourrait être utilisée afin de prendre un peu plus possession de sa vie. Et trouver des moyens de s’en sortir.

Car demander de l’argent de la manière dont l’ont fait des dizaines et des dizaines de personnes sous mon article c’est, pour paraphraser Jim Rohn, espérer devenir plus musclé en demandant à quelqu’un d’autre de faire des pompes et des abdo à sa place… Je m’explique.

Oui, il est important, très important, de savoir demander de l’aide dans la vie. C’est un principal fondamental, valable dans le domaine financier comme dans d’autres et il est nécessaire de savoir l’utiliser.

Toutefois, vous connaissez sans doute le proverbe selon lequel lorsqu’un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que simplement lui donner un poisson.

Ce qui m’a le plus frappé dans la majorité de ces demandes (je ne dis pas « toutes », je dis la majorité), c’est la vision foncièrement négative cultivée par ces personnes à l’égard de l’argent et, plus généralement, de la vie.

Un simple commentaire révèle bien plus de chose sur une personne que ce qu’elle pense laisser transparaitre.

A travers les mots et le langage choisis, c’est le cerveau d’une personne qui s’exprime et, avec lui, l’ensemble du dialogue intérieur, des pensées, des expériences vécues et des croyances structurant à un moment donné l’identité de cette personne. En écrivant un « commentaire », un lecteur vous exprime ses programmes internes et ses propres limites.

Quelques questions simples

Laissez-moi vous poser quelques questions. En passant votre temps à dire à votre femme, votre mari ou vos amis qu’ « ils puent » et qu’ils « sont des vraies merdes », resteront-ils longtemps à vos côtés ? A votre avis ?

Auront-ils même envie de venir près de vous ?

D’une façon générale, ramenez-vous des sacs poubelles de la rue pour les exposer fièrement dans votre salon ?

Il en va de même pour l’argent. Comment voulez-vous l’attirer si vous le considérez comme quelque chose qui sent mauvais ou qui est pourri ?

Entendons-nous

Comprenez-moi bien : je ne dis pas que les choses sont toujours faciles. En tant que formateur PNL et Coach, je ne le sais que trop bien grâce à la diversité des profils que j’ai le privilège d’accompagner. Certaines situations sont délicates et lorsqu’on s’y trouve immergé, on peut se sentir enlisé dans un marécage dont les bords seraient hors d’atteinte.

Je sais aussi, cependant, qu’une personne en plein milieu d’un marécage se trouvant à mes côtés aura beaucoup plus de chance de s’en extirper rapidement.

Non pas du fait de mes compétences mais du fait de la démarche entreprise par la personne elle-même.

Car voyez-vous, c’est ma conviction la plus intime, il existe des attitudes et des manières de penser qui, à coup sûr, vous enfonceront plus profondément encore au beau milieu de ce marécage.

Le fait de venir prendre prétexte d’un article de Blog sur le DON afin de solliciter des sommes (parfois complètement extravagantes !) pour se sortir d’une situation dans laquelle on se complait à rester, fait pour moi partie de ces comportements peu productifs.

Il existe une différence – de taille – entre

  • une demande d’aide reposant sur l’envie d’avancer et exprimant la décision irrévocable d’assumer la responsabilité de ce qui m’arrive et,
  • le fait de « mendier » en estimant que l’argent et l’aide (de quelque forme qu’elle soit) nous « reviennent de droit » puisque « la société est pourrie ».

Dans cette différence réside des visions du monde opposées :

  • l’une entretien l’idée d’un ras le bol certes, mais utilisé pour avancer. C’est la promesse d’une énergie nouvelle et d’un meilleur futur.
  • L’autre, exprime également un ras-le-bol mais au goût de défaitisme et de fatalité, parfois teinté de haine .

C’est précisément en cultivant ces énergies nauséabondes que l’argent, qui semble entendre nos pensées, s’éloigne de plus en plus pour aller rejoindre les esprits ayant CHOISI de cultiver la notion d’abondance et celle, avant tout autre chose, de GRATITUDE envers la Vie.

Voici alors un exercice tout simple.

Un simple exercice

Cet exercice va vous permettre de faire basculer votre cerveau sur le positif.

Lorsque vous vous sentez démuni, c’est que vous vous focalisez sur ce que vous n’avez pas. Prenez alors une feuille et un stylo, et faites la liste de 75 choses que vous avez la chance d’avoir aujourd’hui.

Des grandes choses, dont nous avons tendance à ne plus être conscient et même des petites choses… surtout des petites choses.

Je répète : qu’avez-vous la chance d’avoir aujourd’hui dans votre vie ?

– un toit ?

– de la lumière chez vous ?

– des vêtements ?

– de l’eau qui coule du robinet ?

– de l’eau chaude ?

– un lit pour dormir ?

– un ordinateur

– une connexion internet ?

– une table pour manger

– des chaises

– …

Peut-être tout ça à la fois ?

Vous avez saisi le principe.

75. Je vous invite à vraiment continuer jusqu’à 75. Il est possible que vous bloquiez à un moment donné mais faites l’effort : votre cerveau, une fois lancé, fera des liens tout seul.

C’est par ces petites habitudes que vous ré-éduquerez votre système nerveux à percevoir toutes les choses que vous avez déjà. Et c’est ainsi que vous vous ouvrirez alors plus facilement aux solutions pour aller vers celles que vous souhaitez avoir.

 

 

Commentaires 25

    1. Post
      Author
  1. Pingback: Le meilleur moyen pour faire fuir l'argent de votre vie - Virtuose de la Vie | Virtuose de la Vie

  2. Très bon article, merci Grégory.

    Je trouve ta réaction très juste. Là où certains auraient laissé les commentaires, sans trop sans préoccuper, tu as pris le taureau par les cornes. Et tu retourne la situation de manière très positive, en apportant une aide précieuse.

    Il n’y a pas de meilleurs moyens quand on veut s’en sortir que de transformer le négatif en positif, et tu en fais ici une magistrale démonstration!

    MERCI

    1. Bonjour Thibault,

      Je suis content que tu aies saisi l’esprit de cet article et qu’il t’ait plu !

      L’idée est effectivement de savoir se focaliser sur tout ce qu’on possède déjà, plutôt qu’entrer dans une logique de plainte et d’assistanat constante.

      Bien amicalement,

      Grégory

  3. Bonjour Grégory et Michaël,

    C’est vrai que les gens ne se rendent pas compte de leur attitude vis-à-vis de l’argent.
    Il faut aussi dire que toute l’actualité faite actuellement sur l’agent n’est pas trop fait pour voir l’argent différemment. C’est la programmation par rapport à l’argent qu’il faut changer, car le fait d’en avoir plus ne va rien changer sur le long terme.
    Super, l’exercice que tu proposes. On oublie parfois qu’on vit déjà dans l’abondance. Un auteur a écrit: « il y a de millions de personnes qui, si elles pouvaient changer de place avec nous ne serait-ce qu’une journée, vivraient une vie au-delà de tout qu’elles auraient pu imaginer ».

    1. Salut Mary,

      Tu soulèves un point intéressant : les conceptions et les visions de l’argent véhiculées par l’actualité comme tu dis.

      Une astuce très simple pour cela : je n’ai plus de télé depuis 3 ans et je ne regarde jamais le 20H !

      Car c’est bien vrai que si on se laisse formater par la pensée de l’Actualité, et bien nous plongeons encore un peu plus dans le pessimisme, la crise, la galère et toutes ces visions du monde peu nourrissantes !

      Bien amicalement,

      Grégory

  4. Bonjour,

    Comment s’étonner d’attirer la mendicité lorsqu’on clame haut et fort se balader dans la rue avec des billets dans la poche pour les distribuer « au feeling » ?

    Certes comme vous l’expliquez très bien, ce type de comportement est négatif et contre-productif pour avancer. Je partage cet avis. Mais s’il vous plait, arrêtez de vous étonner d’être convoité par des racketteurs. Ils font leur job correctement : vous êtes juste la cible parfaite !

    1. Bonjour Seb,

      Merci pour cette réaction.

      Effectivement, je réalise que mon article peut provoquer les réactions dont je parle dans l’article, et je suis naturellement co-créateur de tout cela. Je l’accepte à 100%.

      J’ajouterai simplement pour te répondre, que je précise me « balader dans la rue » et donner PARFOIS, par-ci par-là, un billet de 5 euros, sinon de 10 ou de 20€.

      UN billet de 10 ou de 20€.

      Je persiste à m’étonner donc, quand je reçois parfois plusieurs mails ou commentaires par jour (que tu n’as sans doute pas vu sur mon blog puisque je les supprime immédiatement), qui m’ORDONNE (et je choisis bien ce verbe d’ORDONNER) de leur faire parvenir 120 000 euros.

      120 000 euros !!! Les 50 000 euros sont assez fréquents également.

      Alors que les racketteurs fassent leur job, je comprends, mais dans une telle disproportion…

      Bien amicalement,

      Grégory

  5. Bpnjour Gregory,

    D’abbord bravo pour ta publication!

    Par contre je me suis toujours demandé a quoi sert la PNL? « pseudo sciences »??.
    De nombreux livres et articles éxiste sur la PNL mais combien sont de qualités? Ensuite je ne comprends toujours pas les principes de la PNL et en quoi cela est différent de la psychologie, je m’intérroge sur le bénéfice et la méthodologie de cette pratique.
    J’attend toujours des preuves concluantes de sont éfficacitée.

    1. Bonjour Nico,

      Merci à toi pour tes félicitations !

      Pour la PNL et son intérêt, je pourrais te répondre pendant des heures !

      Je préfère ne pas le faire ici, car ça n’est pas le lieu et je ne voudrais pas faire dévier la conversation sur le blog de Michael.

      Ce que je peux te proposer : sur mon Blog, tu as de nombreux articles qui évoquent l’esprit de la PNL.

      Ensuite, le mieux pour pouvoir l’aborder, c’est de faire un stage (de 3 jours, tu ne t’engages ainsi pas pendant des mois 😉 ).
      Cela te permettra de vivre pleinement ce qu’est la PNL et de poser toutes tes questions au formateur.

      Tu auras ainsi plus de preuves de son efficacité que si tu t’en tiens aux livres ou aux témoignages. Le mieux est que tu testes par toi-même !

      En fonction de ta région, tu trouveras différentes offres de stages. Tu peux également me contacter par l’intérmédiaire de mon Blog si tu souhaites en savoir plus !

      Bien amicalement,

      Grégory

  6. Bonjour Michael et Gregory,

    L’argent reste un tabou en France en 2013. Il est difficile d’en parler, qui plus est en ce moment. Cela dit, l’exercice proposé permet de relativiser et d’éviter de penser que l’on est éternellement plus malheureux que le voisin.

    Dans tous les cas, il y a plus de chances que ses objectifs personnels se concrétisent si on agit plutôt que d’attendre tranquillement que les choses tombent du ciel.

    Personnellement, nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes pour préparer notre retraite et ne pas attendre que l’Etat s’en charge.

    1. Bonjour,

      C’est effectivement par l’action que nous pouvons changer les choses, et c’est super que vous ayez décidé de compter sur la votre plutôt que d’entrer dans une logique d’assistanat.

      Bien amicalement,

      Grégory

  7. Je me suis livré au petit jeu, au bout de 10-15 ça bloque mais ensuite une fois que la pompe est amorcée on atteint 75 sans problème, j’aurais pu continuer sans souci jusque 150.

    Concernant les personnes positives et négatives, la différence se voit surtout sur le long terme : entre une personne qui a fait des efforts pour avancer à chaque difficulté rencontrée pendant 30 ans et une autre qui a maudit le monde entier, le chemin parcouru ne sera pas le même.

    1. Bonjour Philippe,

      C’est chouette que tu aies fait l’exercice ! Car beaucoup ont du le lire sans nécessairement passer à l’action ni le faire.

      Bravo à toi pour cela donc !

      C’est amusant comme le cerveau bloque au départ car c’est un exercice peu usuel, puis une fois qu’il se met à faire des connexions, c’est parti !

      Bien amicalement,

      Grégory

  8. L’homme moyen est conformiste, il accepte les misères et les désastres avec le stoïcisme d’une vache debout sous la pluie.

  9. La France est malheureusement un pays de jaloux où la réussite n’est pas toujours bien acceptée. Les gens qui réussissent sont exclus par ceux qui ne font que raler sur leur sort sans même tenter de réfléchir à s’en sortir mieux.
    Merci pour cet article.

    Mr Huggy
    http://mrhuggy.overblog.com

    1. Avec plaisir pour l’article David 🙂

      Il est vrai que la réussite suscite souvent la jalousie, car il est souvent plus facile pour notre cerveau de condamner et de râler plutôt que d’entamer un processus pour changer nos croyances, notre vision des choses et avancer.

      Bien amicalement,

      Grégory

  10. Le rejet de l’argent est souvent beaucoup plus subtil que ça. A un niveau de discours, la personne déclare être ok avec l’argent, mais au fond elle véhicule des croyances très négatives sur elle même ou sur l’argent. On l’observe à travers des petites phrases dont elle n’a même pas conscience de l’impact (vous êtes trop honnête, vous ne serez jamais riche!)

    1. Bonjour Philippe,

      Oui, il est vrai que le langage peut ne pas refléter entièrement les façons de fonctionner d’une personne et qu’aller creuser au niveau de ses croyances permet d’entrer beaucoup en profondeur dans sa vision des choses !

      « Traquer » le discours est un bon moyen pour repérer les indices de croyantes limitantes.

      Bien amicalement,

      Grégory

  11. Bonjour Michael,

    Dans cet article tu mets bien en lumière un paradoxe très intéressant. Beaucoup de personnes pensent que l’argent est pourri, est une mauvaise chose. Mais très franchement la plupart des gens ne crachent pas dessus et souhaiterais en avoir davantage.
    Pour ma part, je pense que l’argent en soi n’est ni bon ni mauvais. Par contre, ce qui est bon ou mauvais, ce qui est bien ou mal c’est la façon dont on le gagne et ce que l’on en fait

  12. Bonjour,
    Il est vrai que dans la mentalité des démunis, l’argent, son origine, sont usage et ceux qui le possèdent, sont toujours perçus de façon négative, non parce que cela est vrai mais plutôt par envie. Le jour où ces mêmes personnes deviendrait cossues, elles changeraient de point de vue.
    Cependant, n’est-il pas impossible de devenir opulent si on se focalise su le manque de l’argent ce qui ne fait qu’attirer ce manque. Ne faut-il pas se sentir déjà riche et suffisant pour attirer l’aisance.
    L’exercice proposé permet entre autres de prendre conscience de ce qu’on possède déjà mais qu’on a tendance à ne pas voir. En effet, très souvent, nous oublions la valeur de tant de choses que nous avons et qui pourrait réaliser notre bonheur à l’instant où nous vivons mais que nous sous-estimons et croyons que le bonheur existe dans ce que nous n’avons pas.
    Khamil

  13. Pingback: Regardez ce que je vous ai déniché pour le week-end « Virtuose-Marketing

  14. Salut Gregory,

    excellent article et pour te rejoindre, j’ajouterai cette citation de Michael qui dit : « on ne devient pas riche en restant assis a ne rien faire »

    Amicalement,
    Samuel

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.