Banque trop chère

Michael Ferrari Finances personnelles, Gérer et épargner 19 Commentaires

Argent, trop cher

L’UFC Que Choisir a récemment alerté l’opinion sur les tarifs pratiqués par les banques traditionnelles. Avec 65 % du produit net bancaire, l’activité de banque de détail, le métier premier de la banque, est une activité essentielle pour nos banques notamment parce qu’il est prévisible (plus que les marchés !) et qu’en plus il est en croissance (+15 % de 2003 à 2009 sur les 8 premières banques françaises).

J’ai une sainte horreur des parasites et notre pays n’en manque pas ! Combien de services, de corporations ou de professions jouent un rôle plus que discutable au tarif pratiqué ?

Depuis plusieurs années maintenant je vous parle des cartes bancaires gratuites proposées par les banques en ligne comme Boursorama pour une raison simple : la gratuité des moyens de paiement est symbolique mais essentielle. Le rapport de l’UFC Que Choisir est accablant pour les banquiers traditionnels comme le disait ce premier constat de la commission européenne.

Voici ce qu’il dit :

Les revenus de l’activité de la banque de détail sont composés à 40 % des frais perçus sur les clients qui proviennent des opérations réalisées quotidiennement comme la gestion du compte mais surtout comme les moyens de paiement et les fameuses cartes bancaires. Par exemple, l’étude cite le fait qu’entre 2002 et 2008 la part des revenus issue des moyens de paiement a doublé : « ils » vous font beaucoup plus payer les moyens d’accès à votre argent et ils trouvent des pigeons client pour l’accepter.

La banque coûte de plus en plus cher

L’association reproche aussi aux banques le manque de lisibilité des tarifs. Dénoncés depuis plusieurs années, ces pratiques rendent impossible la comparaison pour le consommateur qui dans le meilleur des cas doit se reposer sur les comparatifs effectués par les magazines spécialisés. Pour comparer les tarifs des 12 banques traditionnelles, il faut manipuler 290 pages et 3 638 lignes tarifaires…

La comparaison est difficile, car les brochures sont composées différemment et parce que les libellés sont parfois obscurs  comme : « Commission d’immobilisation si les nombres débiteurs sont supérieurs aux nombres créditeurs : 20% des intérêts débiteurs » ou encore le coût qui est parfois affiché par année, par mois, par trimestre… (et bien sûr souvent tout ceci au sein d’une même brochure).

Les packages bancaires sont inutiles

En 5 ans, le prix du package bancaire a augmenté de 12 %. Le package, c’est ce fameux fourre-tout de service que votre conseiller rêve de vous refourguer. Au menu, on trouve tout un tas de choses plus ou moins utiles mais au final il est estimé que souscrire un package équivaut à une surfacturation de 25,7 %. Sur les 12 banques comparées, il n’est pas intéressant de souscrire un package dans 11 cas avec un record de surcoût de 59 %. La seule conclusion qu’en tire l’étude c’est que moins le package comporte de produits, plus il est intéressant pour le client.

Information par SMS, abonnement à des revues, épargne automatique, autant de services sans intérêt pour vous et moi. Pourquoi ces packages cartonnent ? Plusieurs raisons possibles selon moi : on aime l’idée du X euros par mois pour tout avoir, on souhaite faire plaisir à son conseiller en souscrivant à un service, on pense que l’alerte SMS fera de nous de bons gestionnaires…

Si vous avez un package, posez-vous la question de son intérêt.

Les incidents où le coup de bambou

L’augmentation des tarifs s’est concentrée sur les incidents et donc sur les gens qui ont déjà des problèmes d’argent. Ainsi, on fait perdurer le fameux adage : « Moins tu as d’argent, plus tu payes » cher à toutes les sociétés de crédit, les riches seront plus riches et les pauvres plus pauvres et les vaches seront bien gardées 😉

Beaucoup d’opérations gratuites en 2004 sont désormais payantes comme le retrait au guichet lorsque le distributeur fonctionne. Si la rationalisation des coûts est compréhensible pour toute entreprise, les tarifications sont parfois sans rapport avec le coût réel du service comme l’envoi d’une lettre d’information annuelle de caution qui est facturée de 30 à 50 €.

Si vous manquez de provision sur votre compte, la banque facture une commission d’intervention mais aussi le découvert au taux du crédit qu’il constitue et cela va de  130 à plus de 1000 € si les incidents se répètent : les banques ne suivent pas la jurisprudence sur ce sujet qui dit qu’un TEG (le coût total d’un crédit) doit prendre en compte les commissions d’interventions : au final, elles facturent donc plus que le taux usuraire : c’est formellement interdit par la loi.

L’étude reproche également que malgré l’augmentation des canaux du type internet et distributeur automatique, les économies ne profitent pas aux clients tout comme l’économie du traitement d’une opération par carte bancaire (0,29 €) par rapport au chèque (0,75 €) n’est pas répercutée.

Il est estimé que les banques ont réalisé 85 millions d’euros d’économies en 2008 par rapport à 2002 sur ce sujet et que le résultat c’est que le prix de la carte bancaire a augmenté de 14 % entre 2004 et 2009.

Le mot de la fin

J’attends que les associations s’intéressent un peu plus aux banques en ligne. Si elles ne sont pas toutes roses, elles possèdent quelques avantages non négligeables visibles dans leur politique commerciale comme la gratuité d’un grand nombre de services de base.

Ne soyez pas une victime de votre banquier, ils ne sont pas méchants mais ce ne sont pas vos amis. Améliorez votre intelligence financière, car chaque situation est particulière. L’idée générale, c’est que lors d’une utilisation sans incident, votre banque ne doit pas vous coûter de l’argent.

La banque est un symbole. Comme dans la vie, ce sont les plus pauvres qui se font matraquer et les plus malins changent de banques ou négocient leurs tarifs. Choisissez votre camp.

Commentaires 19

  1. Un moyen simple d’économiser les frais (en Suisse en tout cas), c’est d’avoir de l’argent sur votre compte. Dans la plupart des banques, vous êtes exonérés en ayant un solde moyen en compte entre 5000 CHF et 10000 CHF (montant variant selon les banques). Parfois il suffit même d’avoir un seul compte avec ce montant et la banque ne vous facture plus non plus de frais pour d’autres comptes.

    Ou comment votre fond de sécurité peut vous faire économiser de l’argent…

  2. Les conseils avisés et adaptés n’étaient pas légion dans mon ancienne banque. Ce qui fait que je n’ai pas eu de nouvelle de ma conseillère pendant + de 10mois…pour le rendement je vous laisse imaginer le résultat….

    Depuis je me suis pris en charge ai changé de banque et me renseigne sur internet à travers des sites comme celui-ci. Les rendements sont tout autre.

    Merci

  3. Nicolas,

    C’est bien ce qu’on dit : les + riches payent -, en Suisse comme en France 😉

    Et la duplicité des grosses banques n’est pas sans piment non plus.

    En Belgique, ING a fait il y a quelques temps deja, une grosse campagne de pub ‘contre’ les banque en ligne sur le thème du « derrière l’ecran, il n’y a personne pour vous aider quand vous en avez besoin ». A la même époque, ING Direct, banque gratuite en ligne, cartonnait au USA ;-D

    Comble de l’histoire : aujourd’hui, ING me propose un « Lion’s Account » gerable en ligne et 100% gratui.

    t

  4. C’est vrai que les banques sont chères. Mais en même temps à une autre époque les banques étaient moins chères et les crédits étaient hors de prix. Mais ce n’est pas le prix des banques qui est inquiétant, c’est l’opacité de ces tarifs surtout.

    Merci pour cet article et à bientôt

    Priximmo

  5. Et si on vivait sans banque! Sans forcement revenir au troc, ce que je pense serait difficile . Des systemes comme paypal palieraient bien la banque. Si on achète tout sur le net, et on vend tout sur le net. De plus en plus de grandes enseignes propose paypal. Sortir d’une banque classique et aller à une banque en ligne, c’est un peu la même chose, je crois!

  6. Moi je trouve ça quand même abuser que les banque nous fasse payé pour avoir accés à notre argent ! Deja il le place et s’en mette plein les poche et en plus il prenne des frais par tout ou ils peuvent. Par exemple prendre 1 euros lors de retrait dans des dab appartenant à une autre banque.(en 2005 celas etait gratuit dans ma banque).

  7. Il est plus que temps qu’une loi vienne enfin défendre le petit consommateur face à ces banques trop gourmandes.

    Les abus des banques finira bien par être sanctionné tôt ou tard. Espérons que cela soit plus tôt que tard, car entre temps, c’est nous qui payons !

  8. On aimerait faire jouer la concurrence avec les banques en lignes du type Boursorama, mais quand on a besoin d’un crédit immobilier elles n’ont rien à proposer et on est obligé de revenir vers les mastodontes et leurs services hors de prix.
    La banque en ligne c’est parfait quand on est financièrement indépendant.

  9. Marrons-nous vous le voulez bien ?
    Ma banque en Oman me facture 6 riyals (12 euros) pour l’envoi d’argent en France. Ma banque en France me facture systematiquement 8 euros pour erreur d’ecriture (TOUS LES MOIS…je verifie chaque mois et je certifie qu’il n’y a AUCUNE erreur).
    Ma CB perimee me coute 6 euros par mois. Et je paye 13.45E / mois pour…je ne sais quelle raison…
    Bref au cas ou ce serait trop difficile a comprendre…je vis a l’etranger donc ils peuvent se permettre tout et n’importe quoi.
    A l’heure qu’il est j’ai pres de 800 euros de frais pour l’annee 2009 et mi 2010.
    J’ai rendez-vous avec mon banquier dans quelques jours, je vous tiens au courant…

    1. Post
      Author
  10. Perso, j’ai décidé de gardé mon pack Nord Plus au Crédit du Nord, en plus des cartes boursorama que j’utilise.
    Il ne me sert presque plus à rien à part le remboursement de quelques découverts (toujours utile pour faire des virement en fin de mois) mais surtout le pack me donne accès à des « cartes cadeaux », dont notemment, carrefour et auchan, avec 4% de réduction. Ca me fait gagner + d’argent que ce que me coute le pack :d (48/ans).

  11. C’est bien pour cela que de plus en plus de personnes ouvrent des comptes dans des banques en ligne telles que Boursorama. Une carte bancaire gratuite, ça laisse à réfléchir!

  12. Les banques en ligne 100% sur le web comme Boursorama Banque, mais aussi Fortuneo Banque ou encore ING directe ont fait de gros effort pour compenser l’absence de guichet.

    Pour répondre à Didier, avec une banque en ligne comme Boursorama banque, mais aussi par exemple Monabanq, monter un dossier de prêt immobilier à distance (soit via le web ou via le téléphone) est devenu possible.

  13. Bonjour Michael,

    Le système bancaire est hypocrite (ou malin),
    ces banques en lignes dont le tarif est très correct, la plupart appartiennent aux banques offline qui ont des tarifs et des pratiques très limites, ce sont les mêmes, c’est marrant ?!

    Par exemple: Boursorama, c’est la Société Générale,
    2 pratiques différentes, mais une seule et même banque.

    Personnellement je suis à la BNP, j’hésite, autant je trouve leurs tarifs beaucoup trop cher, autant ils offrent un grand nombre de services (compris dans les frais).

    Que pense-tu du Crédit Mutuelle ?

    je vais les voir bientôt, ils ont l’air différents
    des 3 principales banques, ils ont l’air plus humains.
    Reste à savoir s’ils ont la musique.

    1. Post
      Author
  14. Ils ont l’air différents, c’est une supposition, je ne suis pas client.
    Dans le relationnel, que ce soit au téléphone ou en agence,
    je les trouve différents, ils font moins commerciaux.

    Ça doit dépendre aussi des agences,
    je parle de l’agence de Muret (31).

    D’ailleurs ils assument leur différence, en mettant
    en avant que le Crédit Mutelle n’a pas d’actionnaires,
    que c’est soit disant, leur clients qui sont les actionnaires,

    bien-sûr ça reste un slogan.

    C’est vrai qu’on entend pas beaucoup parler du Crédit Mutuelle, par rapport à la crise financière, c’est plutôt bon signe ?!

    Tu me diras on ne parle pas non plus de AXA et pourtant ils sont aussi mouillés.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.