20 ans et pas de dettes, quand serais-je rentier ?

Michael Ferrari Finances personnelles 74 Commentaires

Avoir de l’argent en banque est le meilleur moyen d’être libre. Si vous démarrez dans la vie active et que vous n’êtes pas endetté jusqu’au coup, vous avez la possibilité de vivre de vos économies plus vite que vous ne pouvez l’imaginer !

Imaginez que dès l’âge de 20 ans vous mettiez 25 % de vos revenus en bourse et que vous en tiriez 10 % par an, un objectif raisonnable sur le long terme. A quel âge pourriez-vous arrêter de travailler ?

Un simple calcul donne 43 ans. Cela veut dire qu’à 43 ans vous seriez en mesure d’avoir une épargne générant l’équivalent de votre salaire et ainsi être libre.

Cela parait-il fou ? Je sais que pour la plupart d’entre vous, cette idée sera rejetée. Elle bouscule trop notre schéma de pensée et les 40+ années que l’on est censés travailler avant de pouvoir faire ce que l’on veut de notre temps. L’approche suppose aussi de savoir ce que l’on veut faire dès 20 ans et de s’y tenir.

Pourtant, c’est atteignable. Dans mon exemple, je prends quelqu’un se débrouillant bien et gagnant 2000 € par mois (en moyenne durant 20 ans) mais surtout quelqu’un capable d’en épargner 25 % ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Le meilleur moyen d’arriver à épargner autant est d’apprendre à le faire dès le début et à ignorer totalement cet argent. Pour cela, il faut que tout soit automatisé : un prélèvement chaque mois qui alimente un fond indexé pour ne pas avoir à réfléchir à chaque fois.

Le défi se situe donc véritablement dans le niveau d’épargne et au style de vie associé.

Avec 500 000 € placés à l’âge de 43 ans, c’est un petit salaire qui permet de faire des choix de vie intéressants.

Seriez-vous prêt à le faire ?

Commentaires 74

  1. En effet c’est tentant ! Prendre une retraite anticipée, ce serait top !

    10% par an grâce à la bourse, c’est plutôt ambitieux mais atteignable en investissant sur des marchés plus risqués comme les marchés émergents, au moins dans un premier temps.

    Comme tu le dis, économiser 25% de ses revenus n’est pas donné à tout le monde. Il faut se donner la peine d’y arriver, mais le jeu en vaut la chandelle !

    1. Dans le % de revenus qu’on met de côté, je pense qu’il est important qu’une part soit accordée à sa formation grâce à des livres / formations / coaching en développement personnel, business. Le meilleur investissement que l’on puisse faire c’est en soi-même.

      Là, par contre, le rendement est bien plus élevé.

  2. Effectivement plus on s’y prend tôt plus c’est facile

    Attention néanmoins : avec une inflation moyenne de 3% sur 23 ans, 500’000€ ne « vaudra » que la moitié dans 23 ans (1,03^23=1,97)

    C’est comme si on essayait de vivre avec 250’000€ en 2010 : c’est bien mais pas assez pour arrêter de travailler

  3. Comme tu le dis, le plus difficile c’est le choix de vie!
    Plutôt que d’épargner 25% et de manger des pâtes, d’autres choix sont possibles: investir sur soi même, vendre sa télé et acheter de bons livre avec…

  4. L’approche mathématique semble correcte si on prend en compte la remarque de Jean-Francois. Cependant, à 20ans, on a pas les même frais qu’à 30 ou 40ans. Il ne faut pas oublier que la vie de chacun évolue avec notamment un éventuel mariage, des enfants,…. Certains dirons que le conjoint participe au buget. Bien sûr! Mais avoir des enfants, c’est rendre vrai l’équation suivante: 1+1=3 ou 4 ….
    Donc OK pour le calcul mathématique, mais le calcul ne peut pas être mis en application tel quel et il faudra très certainement retarder ce départ à la retraite

  5. Tout à fait d’accord avec le raisonnement. Je n’ai pas pour objectif de devenir rentier (dans le sens « passif » du terme) mais d’avoir un surplus de revenus autre que salarié qui me permettra d’être plus serein au quotidien.

    C’est un des chemins possibles pour atteindre la liberté financière.

    A bientôt 30 ans, je pense qu’à 40 ans, le plus dur sera derrière moi. Pour les 10% de rendement par an, ils sont tout à fait envisageables. Il s’agit même d’une limite basse pour celui qui a un objectif aussi ambitieux !

    A titre personnel, avec tout le travail consacré à mes investissements boursiers (pour le site et pour compte personnel), si je n’atteins pas un rendement décent, il est clair que je déléguerai à un tiers. Aujourd’hui je suis largement satisfait de mes performances et continue donc dans cette voie ! 🙂

  6. Je suis dans ce cas mais honnêtement, des gens âgés de 20ans qui gagnent 2000E net par mois vous en connaissez beaucoup ? Ca me paraît peu faisable…

    L’objectif est alléchant c’est sûr, mais le problème c’est que bloquer 500E par mois à 20ans c’est bien plus risqué que de le faire à 40, on est confrontés à un tas d’imprévus qui peuvent engendrer de grosses dépenses.

    Bref, c’est un bon article qui mériterait d’être un peu approfondi, je connais pas mal de jeune qui disposent de 15k Euros et qui ne savent pas quoi en faire…

    1. Post
      Author

      Effectivement ce n’est pas donné à tous mais si vous dites ne pas connaitre beaucoup de gens dans cette situation (ce qui est objectivement vrai), je suis surpris que vous disiez connaitre beaucoup de jeunes avec 15 k€ d’économies car cela me parait aussi assez rare.

    2. Même si on gagne pas 2k€ mensuels cela n’empêche pas d’économiser sur son salaire, tous les mois. C’est en fait une habitude à prendre.

  7. Il existe cette stratégie, celle d’épargner mais on doit avoir dès lors un salaire conséquent!
    J’ai opté pour une autre solution (1400€ de salaire à l’époque): l’endettement. Je suis à 75% de taux d’ endettement et je vis très bien. Bien évidemment, comme je l’explique sur mon blog, je ne me suis endetté que sur de l’immobilier, je n’ai aucun crédit à la consommation. Dans un peu plus de 3 ans (logiquement), à 36 ans, j’aurai atteint mon objectif d’indépendance financière. Mon rêve de rentier sera réalisé!!!

  8. Tout dépend de la situation et du salaire gagné : chez papa maman et en travaillant tu peux facilement mettre beaucoup de côté et te faire plaisir (mon cas)

    Par contre, si t’as un loyer à payer + charges + impôts, cela change la donne, mais comme tu l’as déjà mickael : il ne faut pas vivre au dessus de ses moyens, donc si on tiens compte de cela on peut épargner =)

    1. Post
      Author

      Triste aventure qui illustre bien les enjeux dans le fait de vivre à l’étranger (comme ceux qui me disent régulièrement qu’il faut « Investir à Berlin »…). Il faut être à la hauteur des enjeux dans ces cas-là et réapprendre toutes les spécificités locales.

  9. Bonjour,
    c’est tellement simple et tellement vrai à la fois.
    Beaucoup de jeunes gagnent effectivement 2000€ à 20 ans, et ce ne sont pas forcement ceux là qui s’en sortiront le mieux.
    10% c’est beaucoup mais c’est possible.
    D’ailleurs la bourse n’est pas le seul moyen de dégager 10% et certainement pas le plus sur.
    En tout cas merci pour la démonstration.

  10. @Leclient : Je viens de regarder la vidéo, le mec n’a vraiment pas eu de chance , mais c’est vrai que cela reflète énormément la réalité .

    @michael : un gars de 20 ans qui gagne 2000 euros -> en ayant le bac à 18 ans, il a au mieux bac+2 . Je ne sais pas dans quelle France tu vis, mais dans celle ou je vis, un mec de 20 ans qui gagne 2000 euros / mois, ça n’existe pas .

    Donc disons qu’il commence avec un salaire plus bas, mettons 1400 euros, il a de la chance ce jeune homme, à peine sorti des études et déja sur le marché .

    Pour mettre 500 euros de coté, il faut qu’il vive chez ses parents . Sauf que maintenant il a 22 ou 23 ans, il sort comme tous les jeunes, il rencontre une fille, ce qui engendre des dépenses supplémentaires .

    Bref je m’arrete là, j’espère que tu vois ou je veux en venir . Cet article, c’est un peu comme les mecs censés gagner des fortunes avec le business plan « Génial » qu’ils ont crée, jusqu’à que la réalité leur tombe dessus .

    Pour résumer ton article : Un article motivant certes, mais applicable uniquement dans le monde des bisounours

    1. Je suis totalement d’accord, sinon on peut commencer très jeune à mettre de l’argent de coté…
      J’ai 16 ans et demi et je trouve les 10000 heures de pratique (pour l’expertise) plus réaliste et j’ai trouvé un domaine qui me plait en plus mais bon c’est pas pour l’argent que je fais ça hein? 😉

  11. Passer toute sa jeunesse à économiser ? Quelle triste vie. Quelle vie morose de faire ce type de projet pendant 20 ans.

    Je ne suis pas psy, mais à mon avis, au bout de 20 ans la personne qui a suivi ce régime, elle ne prendra JAMAIS sa retraite. Elle sera tellement conditionnée qu’elle continuera à travailler et à économiser jusqu’à sa mort.

    Ce type de projet reflète la crainte de l’avenir, de prendre des risques, de vivre tout simplement. Un verbe résume tout cela : douter. Douter de soi, des autres, de ses capacités, de l’avenir, de tout.

    1. Post
      Author

      Il y a de quoi avoir des doutes ! Ce que j’entends au travers de vos propos, c’est que vous préconisez de continuer comme ces 30 dernières années où l’état vit au dessus de ses moyens avec l’insouciance des baby-boomers. Le Raz gratis c’est fini et je pense qu’il vaut mieux s’y préparer 😉

      Cela dit, l’idée est plutôt de se prendre en main et d’agir que de profiter comme si vous aviez un salaire garanti à vie.

  12. Mouais…

    500 € / mois pendant 20 ans dépargne avec 2000 € de salaire pour commencer dans la vie professionnelle à 20 ans et 10% par de moyenne en bourse … à ceux qui réussiront… je verse 10€ sur leur livret A

    Comme Picasso , je crois que de bons calculs et de bonnes projections vous feront peut-être sortir de la « Rat race/course de rats »

    Mais, sans le savoir, vous serez déjà dans la « money race »….

    Allez « Quand il y a de l’argent ça va et quand il n’y en a pas, ça va aussi ! »

  13. Allez chiche….Qui refait les calculs avec des chiffres « moyens »

    salaire de base moyen : 1500-1600€/mois
    taux d’épargne moyen : 16-17%
    Entrée dans la vie active : 23,24,25 ?
    salaire en progression tout au long de la vie active : avec un peu de chance OUI !
    période de chômage: avec beaucoup de chance NON !

    1. Post
      Author
      1. Une réponse bien méprisante et présomptueuse… Es-tu sûr de voir la médiocrité là où elle est vraiment ?
        Dommage car en revanche l’article pour sa partie théorique n’était pas sans intérêt, bien qu’ancien et à recontextualiser.

  14. Je crois qu’il est humain aujourd’hui pour un jeune qui rentre dans la vie active de vouloir goûter au plaisir de tous ces jouets qu’on lui propose (blackberry-iphone-écran 3D-mini cooper-audi a3 ….)
    et alors là comment voulez vous que ce jeune puisse économiser 50€ par mois dur dur…….mission impossible

    malheureusement on est tous passé par là et ce n’est qu’après à partir de 30 ou 40 ans que l’on se dit que c’est ridicule et dommage mais c’est fait…..

    chaque chose en son temps

    de 20 à 30 ans on profite de la vie
    de 30 à 40 ans on s’installe dans la vie
    de 40 à 50 ans on pense enfin à l’avenir et à sortir de la rat race
    que voulez-vous on a pas tous eu comme KIYOSAKI un mentor riche pour nous éduquer financièrement dès l’âge de 9 ans

    1. J’ai 22 ans, et je place actuellement 500€ mensuellement sur une assurance-vie. J’arrive tout de même à profiter puisque je sors et je pars en w.e à l’étranger (récemment Bruxelles).

      Donc les deux sont compatibles. Il faut juste savoir où placer ces priorités. Je précise que je ne gagne pas – encore – la somme évoquée par Michael, en revanche j’adore entreprendre et apprendre.

      J’ai prévu l’indépendance financière pour mes 40 ans, et je ne compte pas me priver, il faut juste élaborer une stratégie.

    2. Post
      Author

      @Kevin : tout l’objectif est justement de sortir de ce schéma de pensée. Le jeune qui peut se payer tout ce dont vous parlez doit bien gagner sa vie 🙂
      Je lui recommanderai simplement de penser long terme, ce qui n’est évidemment pas facile à faire à cet âge.
      Et je ne compte pas arrêter de profiter de la vie sous prétexte que j’ai 30 ans ! Au contraire, plus l’on vieilli, plus on a la sagesse et les moyens financiers d’en profiter.

  15. @Kevin : c’est vraiment cliché ce que tu racontes. Je mettais déjà des sous de côté lorsque j’étais étudiant… (ben oui, il fallait travailler – même si j’étais boursier). Consommer n’est pas « goûter aux plaisirs de la vie ». Par exemple, pratiquer un sport, se dépasser et atteindre un objectif physique est une grande satisfaction ! Et ça ne coûte pas grand chose.

    Alors oui, si profiter de la vie, c’est sortit tous les soirs, avoir la plus grosse maison, la plus grosse voiture avec la trouille de perdre son boulot du jour au lendemain… Je vote, et je choisis de profiter de la vie aujourd’hui (profiter de ma jeunesse pour faire du sport, travailler comme un dingue, relever des défis au quotidien et investir un maximum) et demain, à 40 ans, pouvoir me retourner et être fier de mon parcours et ne pas pleurer sur mon sort jusqu’à la fin de mes jours « si j’avais fait ça… ».

    @Jérôme : 3 ans, c’est bien tu vois le bout du tunnel. D’un long travail accompli. Félicitations. Hâte d’en savoir plus sur ton site. Comment tu prépares ton « après » ! 🙂

  16. Il y a clairement un problème de formation,de prise de conscience. je suis carrément bluffé quand je lis ce que Charles fait aujourd’hui du haut de ses 22 ans. Ma sœur de 22 ans tient aussi le même discours …

    Cependant, je ne crois pas qu’il y ait juste une explication liée au génération. Ou du moins ça n’est qu’une partie de la réponse.

    Je précise aussi que ma sœur et moi n’avons pas reçu la même formation financière dans la mesure où nous n’avons pas le même père. Son père est nettement plus attentif à ce genre de chose et est clairement pro-actif.

    Du haut de mes 39 ans, je correspond clairement au schéma proposé par Kevin. L’absence d’enfant et la fin imminent de mon prêt immobilier m’ouvrent quelques perspectives …

    A défaut d’avoir une indépendance financière possible rapidement, je travaille ma sécurité financière et mon indépendance temporelle …

    En tout cas, épargner tous les mois, dans un premier temps sur des livrets A et équivalents, est la première des démarches …

    Maintenant, si c’était aussi simple, ça se saurait …

    1. Cela ne vient pas de la génération. Tous mes amis quasiment, sont du genre iPhone, voiture au dessus de ses moyens etc…

      Moi j’ai un vieux Sony Ericsson, et une clio 1 ! Mes parents ne sont pas non plus très éducateurs en terme de finances et n’aiment pas les risques. Quand j’ai annoncé que je placerai 500€ par mois sur une assurance-vie, ils n’étaient pas content. Au final, je suis très content de mon choix … Mes parents sont plutôt des limites à mes finances.

      Non, je pense que ça vient d’un état d’esprit. On l’adopte à un certain âge, pour moi c’était à 20 ans, tant mieux :).

      1. @Charles: ça c’est sur, c’est tant mieux pour toi !

        Disons que je me suis réveillé un peu tard. Pour ma défense, je dirais qu’il vaut mieux tard que jamais et que chacun avance à son rythme. Mais est-ce vraiment une défense ?…

        J’avance moi aussi à coup de 500€ par mois, parfois 700€, et ma voiture est une simple 106. Mes seules folies récentes sont un plasma 82 cm (1 an et demi) et un smartphone androïd, tout récemment mais gratuit !

  17. @Charles – félicitations – c’est rare de voir ça

    j’ai commencé à bosser à 26 ans donc je n’ai pas pû économiser beaucoup avant
    auj j’ai 41 ans j’ai une femme et 1 enfant et j’arrive à mettre de côté 1200€ par mois soit 50% de mon salaire

    je fais cet « effort financier » depuis l’âge de 33 ans et cela va me permettre le mois prochain de rembourser les 2/3 de mon crédit maison – ouffff quel soulagement !!!
    remboursement total prévu dans 2 ans

    puis j’envisage de passer à 1500€ par mois pour investir dans la pierre et avoir du cash flow- de la rente quoi !!!

    1. Merci. Je l’ai juste précisé car le schéma « iPhone, Audi A3…etc » avec ses premiers salaires d’ingénieur cela n’est pas vrai pour tout le monde comme on peut le penser. Il suffit d’être méthodique, et établir un budget pour se faire plaisir à petit prix et commencer le plus tôt possible à investir.

      Bon courage dans ta démarche.

      @Gregory : mieux vaut tard que jamais tu as raison. Le problème c’est que pour nombre de gens, les croyances sur l’argent sont limitantes. Donc ils n’imaginent même pas investir, et préfèrent profiter. Après quand on sait, qu’on s’informe et qu’on change ses croyances, on peut commencer à investir. Il faut tomber sur un blog comme celui-ci tôt !

  18. Je fais également parti des économes , entre 17 et 21 ans j’ai pu économisé 30000 euros pour ma R.P. et ma femme pareil.
    Quand je disait que je voulait avoir remboursé ma maison a 30 ans , on se foutais de moi .
    Malheureusement elle sera payée pour mes 34 ans , c’est une question de choix , mon objectif est largement atteignable mais j’ai des investissent a réaliser.
    Pour ce qui est des loisirs de jeunesse je peut vous dire qu’on délire aussi bien en 405 grd de 89 qu’en Audi A3.
    Pour les sorties je pense que plus elles sont rares et plus on les apprecient .
    J’ai déja testé les boites de nuits tout les week end et je m’en suis vite lassé.
    On peut conscilier sorties et epargne , ca demande un peu de serieu mais avec du recul ce n’est pas négligable.

  19. Je gagne 2000 €/ mois et j’ai 20 ans, mais t’as vu jouer ça où ?
    Ce genre d’article est inutile car tout le raisonnement (bien que tout à fait judicieux) ne concerne que très peu de gens.

    1. Post
      Author

      Ce que j’adore, c’est qu’il y a une partie des gens qui pinaille sur des points de détails pour réfuter toute l’argumentation. C’est une technique de rhétorique qui n’apporte rien.
      Je parle de 2000 € /mois en moyenne sur la durée considérée (de 20 ans à 40 ans en gros) et oui, pour celui qui est malin, c’est largement faisable !

  20. Ce genre d’article me rend de plus en plus hors de moi même.

    Le titre du blog n’est pas esprit riche?

    Passer les 23 meilleurs années de sa vie à économisé 25% de son revenu est-elle la meilleure solution, voici le nouveau message pour la jeunesse????

    Surtout qu’une fois enlevé les frais de logement, nourriture, santé etc, ces 25% représente bien plus!

    Je suis bien d’accord qu’en dépensant peu et en mettant de l’argent de coté il est possible d’avoir une vie satisfaisante. Enfin encore faut-il avoir beaucoup de motivation, d’énergie et être prêt à faire des sacrifices et cela sur 23 ans dans le meilleurs des cas.

    Mais ce que je ne tolère pas c’est d’avoir une vie moyenne! Pourquoi passer 23 de sa vie à vouloir limité les dégat comme la rat race au lieux de viser le meilleur comme avoir une putin de vie et d’être fier de soi chaque jours!!!

    Il y tellement à voir, sentir, vivre, expérimenter. La vie n’est pas toute rose mais ne vaut-elle pas le coup d’être vraiment vécu et cela inconditionnellement.

    Vous préférez vivre moyennement toute votre vie ou 100% la moitié de votre vie?

    S’il vous plait, pensez grand, visé haut et si vous tombez recommencez. On à déjà tellement de chance d’être ici à pouvoir débattre de comment vivre notre vie. Rien ne nous empêche d’aller encore beaucoup plus loin si se n’est vous même.

    Soyez un minimum plus exigeant envers vous même et sur se que vous méritez au lieu de se que pouvez sacrifier.

    Je ne demande pas de s’endetter mais te bouger, profiter de la vie, faire ce que vous aimé, de crée des opportunités, tenté sa chance, de sortir des sentiers battu, d’être fier de soi, d’accomplir quelque chose de grand et de finalement vraiment se donner les moyens de viser le meilleur au lieux de limité le pire.

  21. Entièrement d’accord sur l’article.

    @Thanor
    Profiter de la vie ne veut pas nécessairement dire dépenser plein de thunes… Cette idée d’associer plaisir et dépense (donc consommation) est un concept imposé par l' »air du temps ».
    Il faut savoir s’en libérer pour avancer dans son parcours personnel.

  22. Bonjour à tous,
    Je pinaille certe mais il me semble que 10% par an de rendement sur plusieurs années est très très ambitieux (réaliste ?) sauf prise de risque ce qui reviendrait à parier je pense.
    Qui ici arrive depuis plusieurs années à ce chiffre ? (a moins que l’on ai acheté son logement en 1997)
    Quel que soit son capital rien que le fait d’avoir une épargne de précaution liquide (Liv A à 1% et des brouettes) plombe largement le rendement global.

  23. Mouai.

    Rien a dire sur la plan de la théorie: c’est mathématique. D’ailleurs, on pourrait faire le même article avec un salaire de base a 800 euros , un de 10 K€ etc… Que des vérités vraies.

    Cet article n’apporte, a mon sens, rien.

    Ensuite assez d’accord avec les commentaires: 2K€ a 20 ans, ce qui signifie un bac+2 dans le meilleur des cas…je demande a voir. Mais bon. Pourquoi ne pas avoir pris le cas de quelqu’un a 2K€ sortie de l’école a 16 ans ?

    Michel va me dire : c’est un salaire moyen. Ok.

    En fait son article n’est rien d’autre qu’un simulateur d’épargne.

    Après, il y a la vraie vie. Pas celle de jolie théories sur un blog.

    Économiser 25% de son salaire, sur une période aussi longue ça ne marche (dans la plupart des cas) pas: on l’a déjà dit: mariage, enfant, voyage, divorce, chômage, maladie etc… et j’en passe….

    J’avoue ne pas comprendre les commentaires sur « l’effort », voir le « sacrifice » que représente la résidence principale a crédit ou le fait que ça s’arrête.
    C’est aussi une forme d’épargne forcée en fait.

    Ce qui me fait un peu peine quand même, c’est de commencer sa vie a se restreindre au max pour une pseudo indépendance financière a l’age de 45 ans.

    Un peu comme ces collégiens qui manifestent pour l’age de la retraite: n’ont ils rien d’autre a penser ?

    J’ai moi même 40 ans, et même si il faudra y penser un jour, la retraite n’est pas dans mes priorités et je n’y pense pas en permanence.

    Commencer a penser a l’age de sa retraite avant même d’avoir commencer a travailler, en fait, ça fait pitié…

    Un peu de confiance en sois et d’optimisme sur la vie, que diable !

    Ce qui me fait sourire dans ce bel article, c’est que tout semble linaire.

    Hors, l’expérience montre clairement que la vie est loin, très loin, d’être aussi linéaire qu’une formule de math…

    Il y a toujours quelques obstacles imprévus, et pas forcement de moindres, sur le chemin…

    Pour terminer: mettre un peu d’argent de cotes est une nécessité avec laquelle je suis absolument d’accord.

    Maintenant, tout faire pour en mettre le max sur un compte épargne, c’est un choix, mais qui pour moi tient plus de la peur de lendemain et d’un manque de confiance en sois et en l’avenir.

    J’oubliais: vivre en dessus de ces moyens, c’est pas terrible. Mais j’ai rien compris aux commentaires qui associent vivre au dessus de ses moyens et le fait de dépenser ce qu’on gagne.

  24. (double post désolé )
    Être jeune et profite de la vie veut pas forcément dire DEPENSE toute sa paye ! . J’ai 19 ans et arrive a économise entre 25% et 50 % de mon salaire (paye d’apprenti bac pro chauffagiste 940 euro , OOO j’ai dit mon salaire pas bien ^^ ) Je profite largement de ma vie je fais un sport, je sort , j’ai ma petit voiture xantia 1.8 ^^, ou j’ai fais moi même la vidange et changement de plaquette de frein moins de 100 euro . Tout est une question de stratégie . Je me Donne chaque année des objectifs d’économie , et sa marche très bien . Je fume , et j’ai une copine aussi très important ! .

    J’en suis que qu’au début , j’ai déjà essaye plusieurs petit truc pour se fair un peu plus d’argent (le travail a coté ^^ , achat revente de bouteille de vin , le forex que j’essaye depuis 2 semaine ) enfin pas mal de chose . Une fois fini mon apprentissage (l’année prochaine ) je compte me lancé dans l’immobilier ,un petit studio pour commencé , et début d’année une assurance vie par internet .

    Tour cela pour dire que Jeune peut dire PROFITE et ÉCONOMISE .

    1. Post
      Author

      L’article est évidemment linéaire et simplifié pour des raisons évidentes de démonstration. Il n’empêche que de nombreuses réactions montrent que dès que l’on parle d’économiser une part notable de ses revenus cela est interprété comme une privation insupportable et c’est selon moi le point choquant : la qualité de la vie n’est pas uniquement et directement liée à l’argent que l’on dépense.

      L’idée est simplement de montrer que le script que suive la majorité des gens n’est pas forcément le meilleur si vous souhaitez devenir financièrement indépendant (je ne parle pas de retraire, ne mélangez pas tout!!!) et que certaines personnes épargnent beaucoup et concrétisent des projets que l’on pense infaisable (comme réunir un bel apport pour un appartement).

  25. @Nico: 50% de 900 euros ça fait 450 euros d’économie. sauf vivre chez tes parents, je vois pas comment tu peux ne serait ce que te loger, même dans un studio (loyer et sans compter eau,téléphone, électricité, taxes diverses et variées). Quand a dépenser toute sa paye: je suis d’accord, il est nécessaire de savoir se faire de l’épargne.

    @Michael
    Je parlais de retraite pour faire un parallèle avec la frilosité et la peur du lendemain. Je ne mélangeais pas tout.

    Épargner pour concrétiser un projet est louable et d’ailleur c’est ce que fait justement uen grande partie des Francais (voir les stats sur l’epargne en France).

    J’exposais simplement mon point de vue qui est de dire que vivre sans forcement se restreindre est aussi louable que de se priver au maximum pendant 25 ans.

    Enfin, les réactions ne sont pas contre le fait d’épargner une enorme part de ses revenus et la privation qui en resulte: chacun mets son argent ou il le souhaite et de mon point de vue il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de le faire.

    Les réactions concernent plutôt le cotes réaliste de « la vie » et celui, moins réaliste, de l’article qui est, comme tu le dis d’ailleurs, une simplification de la réalité: j’épargne telle somme x le nombre d’années et j’ai un gros paquet d’argent a la fin. Ça tient presque d’une lapalissade.

    En tous cas l’intérêt de ce genre d’article/discussion est de pouvoir s’apercevoir des différentes vues de chacun.

    Globalement j’apprécie ton blog et tes articles, même si je mets souvent (perso) un bémol aux jolies histoires que cela fait sur le papier (car toujours d’une extreme simplification).

    Mais il y a toujours un petit quelque chose a en retirer, un éclairage parfois différent, ce qui fait que je continue a te lire avec plaisir.

  26. @Manu

    une épargne forcée pour sa résidence principale, je suis un peu sceptique car comme tu le dis « Il y a toujours quelques obstacles imprévus, et pas forcement de moindres, sur le chemin…
    Pour le banquier il ne s’agit pas d’une épargne et s’il y a un pb, il saura où nous trouver

    à mon avis il vaut mieux ne pas avoir de créanciers et essayer au contraire d’avoir des débiteurs

    c’est pour cela que je préfère tout payer cash et je m’en passe si je n’en ai pas les moyens (voiture,tv,vacances….)

  27. Je ne vais pas reprendre les arguments qui ont été développés dans les divers commentaires, mais simplement faire une remarque, puisque le nom de Kiyosaki est sorti. Acheter des actifs et éviter les passifs est la clé de la chose, et c’est ce que tu prônes. Par contre, pour Kiyosaki, le but n’est pas d’automatiser le processus en espérant obtenir un rendement de 10% (soit inflation x 3 et quelques, qui n’existe pas actuellement dans une démarche passive type SICAV ou livret A que nous aimons tous tant) mais d’apprendre en continu sur notre argent. Pour ma part, j’aurais tendance à être d’accord plutôt avec Kiyosaki, puisque j’ai moi-même démarré la démarche et que les résultats que j’obtiens déjà n’ont déjà RIEN A VOIR avec ce que j’aurais eu en virant automatiquement x% de mon salaire sur une assurance-vie (je l’ai fait par le passé).

    Du coup, il est possible que tout le monde n’ait pas l’énergie, la volonté et le disponibilité mentale d’accomplir cela (tout le monde ne peut pas être riche… 😉 ), et comme tu le dis, tous ces conseils – et ceux des gens dans cette mouvance – ne sont pas destinés à la personne moyenne. Seulement aux motivés, aux déterminés, à ceux qui ont décidé d’un but (au bas mot) et qui veulent se donner les moyens de le réaliser.

    C’est en ce sens que je ne suis pas d’accord avec toi. Néanmoins, c’est un bon article ! 🙂

    @Nico (le premier) : tu vis visiblement chez tes parents, donc sans vouloir t’offenser, et tout en louant l’esprit dans lequel tu commence à appréhender l’argent comme quelque chose qu’on ne claque pas intégralement, tes explications n’ont pas d’intérêt.

    @MonsieurDupont, Cyril, Picasso, LeClient… : l’article est simple (un peu trop, c’est ce que je lui reproche), mais c’est l’esprit de la démarche. Comme le dit jerome F., le levier, ça existe (pour TOUT LE MONDE) ; on peut aussi créer des richesses par entrepreneuriat ou la production intellectuelle. Ce qui ne servira à rien si vous utilisez la manne résultante pour acheter des actifs et non des passifs.

    Là où je suis d’accord avec les critiques, c’est qu’il ne faut pas inverser but et moyen : l’argent est un moyen dont le but est une certaine vie. Si on se prive de vie pour obtenir l’argent, on s’est planté quelque part… C’est une question d’équilibre.

    @Manu : avoir le projet de vivre sa vie à accomplir ses passions et être avec ceux qu’on aime au lieu d’aller au taf n’est pas nécessairement une réaction de peur. Ne pas pouvoir envisager d’autres mécanismes qu’aller au travail tous les jours de 9 à 18 et vivre de sa paye le dernier jour du mois, par contre… 😉

    1. Post
      Author

      @Manu : en effet, l’intérêt est surtout de pouvoir échanger sur ces sujets 🙂

      @Matt : Ce que prône Kiosaki est différent je suis d’accord. Il parle d’apprendre et de tout faire soi-même. Si c’est l’approche que je préfère et qui possède le plus gros potentiel (gain comme perte), ce n’est pas ce que feront 90 % des gens. Cet article, tout comme le livre qui sortira en janvier, s’adresse aux 90 % qui ne veulent pas consacrer trop de temps à leur argent mais sont malgré tout préoccupé par sa bonne gestion.

  28. -On est tous d’accord que cet article est simpliste et est réservé à une minorité de la population.
    – Maintenant même si ne touche que 1400€ à la base on peut progresser financièrement. J’en suis la preuve vivante. L’effet de levier existe en immobilier pour nous les personnes modestes. Mais attention à ne pas avoir de crédit à la conso qui plomberait cette stratégie!

  29. @Michael : Je comprends ta cible, même si ce n’est pas la « mienne ». 🙂

    @Jérôme F : Voilà, je suis en phase avec toi. N’oublions pas qu’il n’y a pas que le levier, il y a aussi la création de richesse. Dans ma vision à 4 axes, la finance – sur laquelle je travaille bien entendu aussi – est en dernière position, car pas de VRAI levier dessus en France pour un non professionnel (ce qui est probablement une bonne chose…) ni de création de richesse. On ne peut y investir que « ce qui dépasse ».
    On note qu’il existe aussi des produits « mixtes » qui se placent sur plusieurs axes à la fois…

    Mince, va falloir que je finisse ma série d’articles sur le sujet, moi ! 🙂

  30. @matt: et la création de richesse… Tout à fait ok! Auto entrepreneur (ou autre)est une voie intéressante aussi pour les personnes à revenu modéré. Et pourquoi pas un blog! 😉

  31. @jerome F : la création intellectuelle ou artistique est aussi une création de richesse. Pour moi, le bloging est un exemple de « produit mixte », tapant sur l’entrepreneuriat et la création intellectuelle. 🙂
    Ce sont des cas qui se démarrent quasiment quel que soit ton revenu (enfin, il faut avoir un toit sur la tête, un PC, une connexion internet, ce genre de choses tout de même ; ça nous laisse néanmoins pas mal de monde.)

  32. Pingback: 20 ans et pas de dettes, quand serais-je rentier ? | Devenir riche … : Du Brésil

  33. @Matt, ton blog c’est du plagiat d’esprit riche en beaucoup plus arrogant :
    ‘Moi, ma vie, mon oeuvre »
    « Et si vous aviez une vie? »
    En fait ca te donne un vrai profil de punching ball, la formule m’a l’air assez acide pour attirer des milliers de clients aigris.

  34. Oui, j’épargne « beaucoup » en valeur absolue, mais tout est relatif, c’est surtout parce que j’ai la chance d’avoir un bon revenu. Et puis, ça fait à peine 3 ans que je gagne ma vie, je suis rentré « tard » sur le marché du travail.
    Mes objectifs? si seulement celà pouvait me permettre d’avoir des revenus passifs conséquents, comme vous en parlez sur ce blog! sauf que, rien à faire, je n’y crois pas (et je n’ai ni le temps ni l’envie de devenir un expert en gestion de patrimoine, c’est pour moi un travail comme un autre, et je travaille déjà assez).
    Comme je ne crois pas à cette « indépendance financière » que vous faites miroitez, je crois que j’épargne essentiellement pour avoir la sécurité et pouvoir éventuellement réaliser des projets qui me tiendraient à coeur. Mais jamais cette épargne me permettra d’arrêter de travailler, je n’y crois pas.

    1. Post
      Author

      Vous n’avez pas besoin de devenir un expert pour gérer votre argent !
      Si vous ne croyez pas en quelque chose, vous n’avez évidemment aucune chance d’y arriver.
      Cela dit ces points mis à part, vous devriez au moins définir des objectifs pour votre argent.

      1. Pas faux.
        Ceci dit, j’ajoute que mon principal objectif (ou plutôt la conséquence de mon revenu), est de ne pas avoir à m’inquiéter pour joindre les 2 bouts. Avoir un peu d’argent c’est se permettre le luxe de l’insouciance.
        J’ai trop connu de gens (parmi mes proches) qui avaient un rapport maladif à l’argent (souvent parce qu’ils en manquaient, mais pas toujours). Je ne veux pas vivre ça.
        Je veux que l’argent ne soit pas un problème, ni même un sujet de préoccupation. Je veux presque pouvoir « oublier » que l’argent existe.
        Ceci rentre sans doute en opposition frontale avec la philosophie de « Esprit riche »…? quoique. Je suis tout à fait d’accord avec vous pour dire que l’on peut très bien épargner sans (trop) se priver (même si c’est évidemment plus simple avec un bon revenu). C’est ce que je fais, et cela me permet de ne pas me poser de question sur mon argent, de vivre sereinement, en sachant que je peux faire face à n’importe quel accident de la vie. Que, d’un point de vue strictement financier, il ne peut rien m’arriver de grave. Et savoir ça, c’est une délivrance !

  35. Michael tu es plus optimiste que moi et je préfère y aller moins risqué. Les placements à la bourse peuvent rapporter gros mais tu peux également perdre gros. Tout dépend de notre tolérance au risque. Je place 10% de mon salaire, à taux fixe. Comme j’ai tout automatisé, j’ai plus de temps à me consacrer à trouver autre façon d’augmenter ma valeur nette.
    Économiser est le conseil que mon père m’a donné lorsque j’avais 18 ans et grâce à lui je n’ai pas de dettes.

  36. Schéma intéressant.
    Mais 2 points me paraissent irréalistes : le rendement de 10% me parait excessif, en particulier la priorité que je donne à la sécurisation de mes fonds.
    Ensuite, est l’inflation qui rognera sur le dégagement de revenu (sans compter les impôts et autres frais -de banque entre autre-)

    Néanmoins, je trouve le principe très intéressant, j’ai actuellement 25ans.
    Venant d’acheter ma résidence, je doit 800/mois à la banque (pour encore 20ans), et j’arrive à mettre de côté environ 500€/mois sur des livrets (j’ai déménagé il y a moins d’un ans, et je me prépare 3 mois de salaire en disponible). (plus un pel qui prélève automatiquement 45€/mois)

    Par contre je ne suis pas dépensier : mon téléphone m’a été offert avec mon forfait téléphonique (c’est un SGH-B130 de samsung), la télé, récupéré, et ma voiture (qui m’a été donné) date de 1991.

    En associant mes charges fixes (j’inclus l’épargne en charge afin de l’inclure dans les budgets) je bloque 1300€/mois. Mes dépenses courantes sont d’environ 500€ par mois pour 2 personnes. Si on divise ces dépenses par 2, il me faut donc un salaire de 1550€ (soit le salaire moyen français présenter par devpers).

    Ayant vécu avec 200€/mois étant étudiant, vivre avec 2 fois plus ne m’apparait pas du tout comme une contrainte!

  37. Petite note sur le coût de la vie d’un étudiant : en général, ils ne se rendent pas compte de leur niveau de vie réel. Ils ont souvent des piaules du CROUS, mangent au restau U, ont leur PC, leurs trajets en train – voir leurs vacances – leurs habits et leurs casseroles payés par papa et maman. Ils n’ont jamais eu à changer un robinet ni à s’acheter une assiette. J’ai eu des discussions houleuses dans ma vie avec quelques étudiants se vantant de vivre avec 200 € / mois tout compris. Ils ne dormaient pourtant pas dans la rue, se baladaient, et avait toujours un PC up to date (des geeks, quoi), n’étaient pas à poil et mangeaient dans des assiettes. Certains avaient même une voiture…

    Il faut bien comptabiliser dans son mode de vie ce qui est gracieusement fourni par les parents ainsi que par les impôts de l’état.

    1. Je peux facilement répondre : le logement, et les frais liés aux études étaient fourni par les parents (livres et inscription).
      La nourriture, les loisirs, les vacances, les déplacements étaient fourni par les 200€ de budget mensuel.
      L’état ne me fournissait rien (je n’ai pas les critères pour être boursier).

      Par contre il est vrai que je ne sortais pas en bar (le verre à 10€, cela fait 1 jour et demi de budget), le cinéma c’était 1 fois par an.

      Mais matt je te rassure, je me suis déjà engueulé avec des étudiants qui ne comprenais pas pourquoi je ne sortais pas en bar, que je ne partais pas en vacances.d’autre ne comprenait pas qu’avec 8h de cours /jours (plus devoirs) j’avais du mal à bosser à côté.
      Il est difficile pour certaines personnes de comprendre que leur situation, n’est pas celle de tout le monde.

      Mais surtout la majorité n’arrivaient pas à comprendre pourquoi je mettais de côté la majorité de ce que je gagnais l’été plutôt que de le dépenser à gauche, à droite.

  38. @BiBiboup : Ah, voilà la phrase que j’entends si peu et qui résume l’histoire de l’humanité : « Il est difficile pour certaines personnes de comprendre que leur situation, n’est pas celle de tout le monde. » Une fois que tu as compris ça, tu as (presque) tout compris !

    Au fait, juste pour pinailler : « L’état ne me fournissait rien » : tu ne mangeais jamais au restau U, avec un plateau de 4 plats pour 1€ ? 😉

    1. Non jamais de resto U (y en avait pas près de l’école), pour pinailler, on pourrait dire que l’état finançait la carte imagine-R, un peu plus qu’il finance la carte integrale.
      Mais dans ce cas tout les parisiens sont financés par l’état.
      (les transports étant fortement sponsorisés par l’état)

      Et puis également la part de quotient familiale dans les impôts des parents…

      Mais là ça va loin comme pinaillage!

  39. Mathématiquement ça se tient.

    Effectivement la valeur future d’une épargne de 500e mensuel est égal à 380ke.

    Si on considére que l’on fait tjrs 10% de rdt par an, ça nous fait du 38ke d’intérêts par an.

    Financiérement et économiquement ça ne tient pas, la valeur du temps n’est pas pris en compte 380ke maintenant ce n’est pas 380ke dans 10 ans et les chocs de la vie ne sont pas pris en compte. Mariage, achat maison, voiture, divorce :).

  40. Bonjour à vous,

    Et si vous tentiez un pari, que vous allez réussir si vous laissez de côté les a-priori que vous pouvez avoir ?

    Le pari de devenir rentier en quelques années seulement, grâce à différents placements (comptes gérés par des professionnels chevronnés), dont l’un vous permet de transformer, en 6 ans, 2000€ en environ 60.000€, par exemple , ou bien 100€ qui deviendront, en 6 ans, « environ 3000€.

    Si vous récupérez, au bout d’un an, votre mise, cela mettra un an de plus, mais vous vous serez en sécurité, puisque ce sera, désormais, un revenu « gratuit », dont vous pouvez retirer, chaque année, tout ou partie des intérêts produits (autour de 6% … par mois : oui, bien sûr, vous n’y croyez pas).

    Je sais, Madoff etc…, mais, ici, c’est vrai.

    Vous ne me croyez pas ? Tant pis, je ne perds rien.

    Vous voulez tenter le pari ?

    Suivez moi.

    Bien amicalement,

    Elena.

  41. Bonjour,
    Je suis ton blog et tes conseils sont très précieux !
    Ce calcul simple que tu as fait m’a fait réfléchir..
    J’ai actuellement 19 ans et je commence à travailler (en alternance), mon objectif étant d’épargner la moitier de mon salaire ! (Je me suis débrouiller pour étudier dans une ville ou le locatif est peu chère, environ 200€ par mois et payé par les APL, les charges par les parents, il me reste uniquement mon forfait mobile et internet, la nourriture étant également payé par mes parents)
    Pour les déplacements, c’est aussi la région qui paye mon essence ! magnifique nan? (un trajet allé-retour entre le domicile et le lieux d’apprentissage a hauteur de 7 centimes/km)

    Pour les trajets réguliers, je préfère prendre le bus que la voiture (toujours histoire d’économiser sur du confort superflue)

    Du coups sur les 832,62€ que je gagne (net), j’ai uniquement 60€ de frais à débourser et je pense que vivre avec 340€ pour les loisirs/charges ponctuelles est largement suffisant à mon age!

    J’aimerai avec ce capital de 9600€ sur deux ans (la durée de mon contrat, sans les taux d’intérêt) commencer à investir..

    Pensez vous que cela soit réalisable et pas trop ambitieux comme projet?

    Merci encore a toi Michael, tes conseils sont très précieux, ainsi qu’a tout les blogueurs !

    Amicalement,

    Arthur.

  42. Bonjour.
    Belle théorie, mais la question est « qui à 20 ans a déjà des revenus »? Mon fils a 20 ans et étudie à l’université. Comme il fera au moins un doctorat il commencera à travailler vers ses 26 ans. D’ici là, seul quelques moments libres pour donner quelques heures de cours particuliers, donc pas des grandes sommes à mettre de coté. Un jeune qui commence sa vie professionnelle à 20 ans ne gagne probablement pas suffisamment pour épargner quoi que ce soit, et à moins d’être un « self-made-man » de talent, sans un niveau d’études suffisant, il aura peu de chances d’avoir une vie professionnelle de haut niveau…ou à haut revenus ni à 20 ans ni à 45… Enfin, pour la plupart.

  43. @ Arthur : commence par te construire un fonds de sécurité (genre rempli un livret A) pour parer au coup dur.
    Ensuite, en un peu plus risqué ouvre un ou plusierus assurances vies (surtout pour prendre date)
    Après tu pourra te lancer dans du plus gros avec de l’immobilier, de la bourse, ou ce que tu préfère d’autre.

    @Gisa
    A 20 ans j’avais déjà des revenus.
    Certes limités aux vacances scolaires (principalement vendange et travaux familiaux comme rentrer du bois, tondre pelouse, …) et aux stages annuels.
    Sur mes 5 stages d’étude, 3 ont été rémunéré. (en sachant que la durée des stages étaient 2/2/3/3/6 mois).
    Ayant commencé à 18 ans mes études supérieurs, j’ai donc été rémunéré dés 20 ans, avec certes des sommes faibles.

    Ces sommes ont été quasiment intégralement placé (sauf ce que j’utilisais pour vivre).
    Ajouté au fait que j’ai gardé mon niveau de vie étudiant (ainsi que le 9m² occupé avec ma compagne) durant mes 2 premières années de travail : je dépensais environ 200€/mois nourriture, loisirs et autre compris, avec un loyer de 500€ (payé par mes parents durant mes études, par moi à partir du début de stage de fin d’étude).
    Le reste de mes salaires était intégralement mis de côté.
    Tout ça mis bout à bout, j’ai put acquérir ma RP à 25 ans. (bien entendu pas à Paris, mais en grande banlieue)

    Et mon exemple n’est pas flagrant, car j’aurais put m’arrêter à mon BTS, et ensuite soit continuer mes études en parallèle d’un travail, soit faire de l’alternance, ce qui aurait augmenter mes revenus de l’époque.
    Par féniantise, j’ai choisi le cycle continu classique.

    Et pour vous faire encore plus mal, un ami m’a avoué gagné 2.000€ net (avec quelques heures supplémentaires quand même). Ayant quitté l’école à 15 ans, il n’a aucun diplome. Et son travail ne nécessite ni diplome, ni talent, juste des muscles.

    Donc attention à la pensée bien ancrée disant que pour bien gagner il faut faire de longues études, que les étudiants sont pauvres, que les proprios sont méchants (le mien était carrément cool), etc.

  44. Ce n’est pas de savoir epargner qui compte mais de savoir economiser. Si vous savez economiser vous êtes en mesure d’epargner et non l’inverse. Car aujourd’hui il s’avère que beaucoup de gens, même des jeunes, surtout des jeunes d’ailleurs, n’apprennent pas à maitriser leur argent, la dépense de leur passif. Et du coup, ils se font avoir en beauté par l’inflation, tout comme les adultes. En priorité, il faut ètre en mesure de modifier ses habitudes de consommation et de regarder l’argent en terme de qualité et non de quantité. Savoir quoi faire avec son argent, ou le dépenser, ou le placer. Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes dans une société ou nous avons le choix, nous pouvons économiser sur tout, à part peut être quand vous prenez le train, vous n’avez que la sncf… Mais plus que tout encore, il faut savoir s’extraire de la domination de trois choses, les institutions financières, le gouvernement et les banques. Il existe des façons de récuperer son argent sur ces trois choses là ou du moins d’en perdre le moins possible, à bon entendeur salut..

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.