Reprogrammez votre propre cerveau pour obtenir ce que vous voulez

Philippe est coach et auteur du livre « Soigner vos problèmes d’argent » dans le domaine de l’argent et du développement personnel. Chaque semaine, il publie sur Esprit Riche un article parlant d’argent et de ses secrets que nous avons parfois du mal à comprendre. Voici Philippe !

 

Nous obtenons régulièrement le résultat de ce que nous pensons. Si je pense que la vie est dure, alors je vais trouver de nombreux obstacles à relever et me donner énormément de mal. Si je pense que le monde est dangereux, j’ai toutes les chances d’être en contact avec des personnes ayant vécu des préjudices, d’en subir moi-même ou d’être tétanisé dès qu’il faut prendre un risque. Si je crois que seul ce qui a été obtenu par l’effort a de la valeur, je vais travailler jusqu’à l’épuisement et ne serai jamais heureux d’un succès considéré comme facile. Si je pense que travailler est une nécessité impérative (la preuve, tout le monde fait comme ça !), je ne vais même pas imaginer qu’un de mes hobby peut me permettre de gagner de l’argent, avec plaisir qui plus est ! Si je pense que je ne suis pas séduisant, je vais faire tapisserie dans les discothèques !

 

Les croyances sont auto-prophétiques

Ce qui important avec les croyances (définition : ce que je tiens pour vrai), ce n’est pas leur vérité ou leur « fausseté », mais l’impact qu’elles ont au quotidien. Nous allons toujours, plus ou moins consciemment, nous arranger pour les confirmer, même à notre complet désavantage. Tout cela pour conserver le bénéfice de la cohérence interne (je me l’étais bien dit que…). Se doter de croyances efficaces est un travail essentiel pour qui veut évoluer, personnellement ou professionnellement. Cela se fait en plusieurs étapes.

 

Identifier les croyances à faire évoluer. Pour cela, il convient de les mettre à jour et de lister les conséquences concrètes découlant de chaque croyance. Ce travail est à faire par écrit et concerne les croyances que j’ai sur moi (je suis ceci ou cela), le monde, la vie (voir l’intro de cette chronique) et bien sur l’argent.

 

Façonner pour chacune une croyance nouvelle et potentiellement aidante. Cette nouvelle croyance prend la forme d’une affirmation, dont la formulation à la première personne est rédigée positivement, c’est-à-dire en précisant ce que vous voulez obtenir, et non ce que vous voulez éviter ou éloigner de vous.

Quelques exemples :

  • Il faut travailler durement pour avoir des résultats : j’obtiens ce que je désire avec facilité
  • Je ne suis pas séduisant : j’ai un charme particulier
  • C’est dur de trouver du travail aujourd’hui : je suis attentif aux bonnes pistes pour me réaliser professionnellement.

Il est important de façonner personnellement vos affirmations avec votre vocabulaire. L’indicateur est votre ressenti. Lorsque vous prononcez intérieurement cette affirmation, que se passe-t-il ? Que ressentez-vous ? Le « meilleur » ressenti est une sensation de tranquillité sereine, sans exaltation. Bien sur, au moment où vous faites cet exercice, votre affirmation peut sembler loin de vous : c’est normal ! Il s’agit à d’envoyer d’autres informations à votre cerveau pour entreprendre un travail de reprogrammation, rien de moins! Vos « futures anciennes » croyances sont le résultat d’années de conditionnements et de répétition. Elles ont créé des schémas en s’appuyant sur des émotions.

Répéter ces affirmations

C’est pour cela que ces affirmations devront être REPETEES très régulièrement, idéalement dans un état de relaxation et de détente corporelle et mentale. Elles sont comme des mantras (instruments de pensée) ou des prières (mets toi à genoux et prie, la foi viendra !). Elles seront avantageusement ancrées sur d’autres supports sensoriels : une image et/ou un objet qui symbolise votre affirmation, que vous gardez à votre disposition, à vue et près de vous.

 

Une démarche active de reprogrammation

Il est possible qu’à ce stade, je me sois grillé définitivement auprès de certains lecteurs qui pensent quelque chose comme : c’est n’importe quoi, s’il suffisait de le faire pour changer, ce serait simple, il a fumé la moquette ! Ils ont absolument raison (sauf pour la moquette). Sauf que s’ils ne commencent pas par là, rien n’évoluera (ce qui confirmera bien leur croyance que les affirmations ne servent à rien CQFD !), puisque nos pensées créent notre réalité. J’ai moi-même été très résistant à cette approche, vraisemblablement par orgueil, mais plus j’avance et plus j’accompagne de clients, et plus ce travail m’apparait essentiel. Chacune de nos pensées se traduit par un événement bio-chimique, une réaction qui se produit dans notre cerveau. Changer nos schémas passe par une démarche active de « reprogrammation mentale », donc de changement de nos modes de pensée. Les affirmations sont un premier pas, nécessaire, pour y parvenir.

 

Contrôlée par un Observateur attentif

Tout comme un culbuto revient à l’équilibre après avoir été agité, il est vraisemblable que les anciennes croyances reprennent la barre et entrainent des comportements obsolètes. Un seul remède à ça, mettre en place un œil implacable : votre Observateur. Il aura deux missions. Tout d’abord vous observer vous-même pour repérer inlassablement toutes vos dérives, notamment lorsque votre discours est en contradiction avec vos affirmations. Il vous rappellera le devoir d’imprégnation de nouvelles croyances (la répétition, bien sur, et aussi le choix d’un réseau relationnel en phase avec ces croyances (Voir savoir s’entourer). Ensuite distinguer à l’extérieur, dans l’environnement, les réponses favorables qui se produiront (peut être d’ailleurs se produisaient-elles avant, mais passaient inaperçues à vos yeux) et que vous aurez à saisir. Sans cela, vos affirmations n’auront que peu d’utilité.

 

Les affirmations sont un choix conscient et délibéré de faire évoluer nos pensées. Les croyances sont le résultat non maîtrisé de nos influences diverses et variées (voire avariées). Que choisissez-vous ?

Ce site utilise des cookies