Pourquoi j’ai choisi de coacher en priorité les dirigeants et les entrepreneurs

Michael Ferrari Comment avoir le mindset pour réussir 8 Commentaires

On ne peut être de partout et dans mon cas, je ne peux accompagner tout le monde. J’ai choisi de coacher les entrepreneurs et les dirigeants, voici pourquoi. Vous connaissez l’histoire des 2 militants ?

L’un dit “je pense que la cause des enfants dans le monde est la plus importante”.

L’autre répond “moi je pense que c’est celle de l’environnement qui est primordiale”.

Et là commence une discussion de sourd. Comment départager la cause des enfants de la lutte pour l’environnement. Impossible. Et pour cette même raison, je dois (et vous devez) choisir vos combats sans pour autant que ça veuille dire que les autres ne sont pas aussi importants. C’est juste que vous ne pouvez être de partout. Vous devez choisir où va porter votre effort. Voici pourquoi j’ai choisi de me focaliser sur les dirigeants et les entrepreneurs :

  • c’est déjà l’essentiel des clients qui viennent me voir
  • j’ai une faculté à voir leur système d’entreprise dans l’ensemble et à identifier des gisements d’optimisation rapidement : ils adorent
  • j’adore accompagner des personnes pouvant avoir un impact sur la société, leurs collaborateurs et leurs clients
  • je les comprends facilement car c’est ma réalité depuis 2008 et mes valeurs sont très représentées dans cette population
  • les thématiques clés pour eux sont mes terrains de jeu favoris : la gestion du temps, le management et le développement commercial
  • la plupart sait qu’il ne peut réussir seul même si le côté “sois fort” est très présent dans cette population
  • c’est sympa pour mon égo 🙂

Vous voyez l’avantage pour moi ? Je sais à qui parler. Comment leur parler. Quoi leur dire. A quel moment. Parce que je sais à qui je parle.

Et encore, cette cible est encore large puisque les problématiques d’un jeune entrepreneur ne sont pas les mêmes que celles d’un dirigeant avec 20 ans d’expérience comme celui que j’ai pu accompagner récemment.

Mais lorsque je parle de questions qui concernent les chefs d’entreprise de PME en croissance, c’est précis. Le fait de recruter des talents, de retenir les meilleurs profils, d’avoir du temps pour penser et mettre en oeuvre une stratégie de développement, d’organiser et de systématiser pour se rendre contournable, c’est précis.

Mais au delà de moi, pensez à vous.

Que vous dites-vous en lisant cela ? “Il est fou, il va perdre des clients ?” ou “c’est précis, peu être trop ?”.

Lorsque j’ai décortiqué comment trouver une idée d’entreprise qui cartonne, que j’ai examiné de nombreuses startup dans leurs parcours et leurs pivots décisifs et que j’étudie constamment les entreprises qui ont un avantage durable qui leur confère une place incontournable, j’ai compris (entre autre) une chose : elles maitrisent leur marketing.

Car choisir à qui l’on s’adresse est un aspect du marketing. Si vous avez un projet et qu’il doit être vendu, à qui s’adresse-t-il ? Tant que vous n’êtes pas capable de décrire précisément qui est votre client type (un exercice bien plus délicat qu’il n’y parait), vos chances de réussites sont faibles car votre message sera peu puissant. Et avec le bruit ambiant, il ne portera pas.

Et au fait, si vous êtes dirigeant ou entrepreneur et que vous pensez que je peux vous aider, appelez-moi et nous verrons si l’on peut avancer ensemble.

Retrouvez mes formations ici :

Je réussis mon investissement locatif
Portefeuille liberté financiere
I M M O B I L I E R :
Et si d’ici 3 mois vous aviez un appartement rentable ? Tout est ici. J'ai acquis 40 biens immobiliers rentables via cette méthode.
B O U R S E :
Encaissez des dividendes et faites enfin travailler dur votre argent. Pour en savoir plus, c'est par ici. J'encaisse 1 500 € de dividendes en moyenne chaque mois avec cette approche.
Retrouvez-moi sur Instagram et mes conseils en vidéo sur YouTube.
Instagram   Youtube

Commentaires 8

  1. En effet, très bon choix. Avoir une expertise extérieure, percevoir les points d’amélioration et optimiser les process sont des actions grisantes. Faire bouger les choses et avancer les personnes.
    Très joli positionnement !

  2. Un coach sert après tout à ça, trouvez des solutions à des problématique qui lui sont soumis.
    Après, au niveau positionnement, c’est un choix perso qu’on fait en fonction de ces compétences, de ces envies, etc.

    1. Post
      Author

      Ce n’est pas tout à fait ça. Ce que tu décris, c’est du conseil. Le coach n’est pas là pour faire du conseil (même si ça peut lui arriver de donner des conseils), il est là pour accompagner son client à trouver ses propres solutions.

    1. Post
      Author

      Il influence et oriente c’est certain, même malgré lui. Il éclaire ce qui se passe pour son client, l’aide à bien comprendre là où il en est et ce qu’il peut faire ensuite. Ce n’est pas “montrer la voie” au sens où il est devant car il est vraiment à côté de son client et fait le chemin avec lui.

      C’est toujours une posture délicat à définir 🙂

  3. En tout cas, je trouve votre choix intéressante et plein de passion.
    Accompagner, donner la main à un chef d’entreprise pour sauter afin d’éviter un obstacle.
    Quel courage

  4. Salut Michael
    Je connais bien ce métier, tu le sais! Je partage cette idée d’être clair dans ton intention, et de mettre ton offre en phase avec cette intention, sur la base de ce que tu aimes faire et ce que tu sais faire. Avec la surabondance de coachs formés par des dizaines d’écoles, mieux vaut être aligné que de courir après n’importe quel contrat….Phil

    1. Post
      Author

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.