M6 : Stop aux découverts

Si vous avez raté l’émission en voici un résumé ! Si vous l’avez vu, discutons en !
Après «Capital», après «Cherche appartement», voici logiquement «Stop aux découverts».

Sur le principe, l’émission n’est pas trop mal : expliquer aux gens comment gérer son budget.

L’émission proposait de suivre 2 familles dans leurs galères financières. On y voit des gens qui sont endettés et qui ne peuvent plus s’en sortir. Ils vont droit dans le mur. 2 personnes sont là pour les aider, un spécialiste qui s’occupe de la relation avec les créanciers et du budget, une personne qui s’attache plutôt aux habitudes de consommation. Je dois reconnaître que pour M6, l’émission est mieux que ce que j’aurai pu penser.

Nos modes de consommation et nos croyances sont les moteurs de ces plantages en beauté.

Voici la situation de la deuxième famille :

En 2003, ils achètent une maison 170 000€. Ils font 40 000 € de travaux (dont 25 000€ pour un ravalement de façade) tout cela avec un taux d’endettement de 35%. Là patapouf, c’est le drame, tout le monde au chômage (ils travaillaient dans la même entreprise).

Ils passent de 5000€ de revenus à 2500€. Évidemment, ils n’ont aucune épargne de secours. Je dis évidemment, car si beaucoup de gens peuvent avoir du mal à épargner à cause de revenus modestes avec 5000€, cette famille avait largement la possibilité d’épargner. Ils n’en ont rien fait.

Ils sont obligés de revendre la maison. M6 ne dit pas à quel prix. Au final, ils se retrouvent avec 69 000€ restant à payer et prennent un appartement en location avec vue sur leur ancienne maison (histoire de bien se saper le moral tous les jours).

Ce qui aurait été intéressant (mais c’est trop demander à M6), c’est d’avoir le véritable bilan de leur opération immobilière. J’imagine assez facilement que le fait de devoir revendre les a précipités dans l’endettement, car les différents frais (notaire, commission agent immobilier, travaux, prêt) ont été perdus. On ne sait même pas s’ils ont pu revendre la maison au même prix que celui auquel ils l’ont acheté.

Donc 2500€ de revenus restants et 1800€ de crédit à payer. Ils font l’inventaire des dépenses et arrivent à 3500€. En gros ils s’endettent de 1000€ chaque mois !!

Au passage, on visite leur appartement qui ferait pâlir tous les surendettés de France : il est assez bien décoré, beau meuble, télévision LCD, les 2 enfants ont chacun leur chambre avec un ordinateur…

Prendre ses responsabilités : un autre bon point en faveur de l’intervenant c’est le fait qu’il fasse appeler le couple et contact un à un les créanciers (9 au total !) en leur proposant de réduire les mensualités. C’est un bon moyen pour stopper les poursuites et les frais associés et pour prouver votre bonne foi.

Ils essaient de déposer un dossier de surendettement à la banque de France qui est refusé. Pourquoi ? Parce qu’avec l’argent de la vente de la maison, ils n’ont pas remboursé les crédits ! On ne sait pas vraiment ce qu’ils en ont fait (M6 ne dit rien).

Donc ils doivent se débrouiller tout seuls. Réduction du budget de fonctionnement : moins de téléphones portables, moins d’essence, moins d’alimentation, plus d’achats de vêtements…
Autant de décisions de bon sens qu’il a fallu les forcer à prendre. Ils vendent la voiture pour en acheter une moins chère et diesel (mais là encore, l’émission ne dit rien) et vendent les objets dont chacun ne sert plus.

Le choc psychologique de vendre ses objets est symbolique.

On peut s’interroger sur le bien fondé de vendre la voiture vu qu’avec 100€ de budget mensuel ce ne sont pas de gros rouleurs et donc le diesel n’est pas forcément intéressant. Mais bon.

Le mari refuse de se séparer de sa télévision LCD achetée 1100€ car c’est son seul plaisir et qu’elle ne se vendrait plus que 500€. 🙂 Et l’influence néfaste de la télévision dans tout ça ?

Au passage une scène triste pendant la vente où l’on voit la femme donner un sac à main à une personne qui lui achète pour 15€ de fringues. Stupéfaction de la spécialiste de la consommation : “Mais pourquoi vous faites ça ? Combien pensez-vous que l’on aurait pu vendre ce sac ?”

Et l’autre répond “Mais elle était sympathique alors je lui ai donné”. Les émotions ne sont pas de bons conseils lorsqu’il s’agit d’argent…

Au passage pour l’alimentation l’idée est à retenir si jamais vous voulez contrôler ce poste de dépense : retirer en liquide le budget du mois et ne dépenser que cet argent (bien sur!). L’argent liquide est palpable.

Ils se retrouvent aux courses et s’en sortent avec 39€ pour la semaine ce qui est loin derrière les 110€ de budget et les 160€ précédemment dépensés.

Au milieu de tout cela, la femme confesse qu’elle a souscrit un abonnement de téléphone portable sur 24 mois pour son fils. Quelques minutes après on la voit pleurer quand elle apprend que le dossier de surendettement est refusé.

Irréel (ou idiot) est bien le mot qui caractérise le comportement du ménage. Ils agissent sans prendre en compte la réalité. Celle de leur budget et de leur vie. Ils veulent vivre la vie qu’on leur vends, c’est à dire au dessus de leurs moyens.

Au final, ils retrouvent tous les 2 un emploi et la situation est stabilisée… mais pour combien de temps ?

Je ne suis pas sur qu’ils aient vraiment changé leurs habitudes. Est-ce que le fait que de couvrir ses enfants de biens matériels est nécessaire pour les rendre heureux ? Est-ce que les enfants ne sentent pas que les parents se mettent dans la mouise pour eux ? Les enfants sont-ils idiots au point de ne pas comprendre que pour les cadeaux ça sera un peu réduit pendant un certain temps (ils sont adolescents et donc doués d’un minimum de raisons) ? La frustration serait-elle mortelle ?

Désolé du ton “donneur de leçons” de cet article, mais comme dises les catcheurs “Don’t try this at home! Stay safe!*” *Ne faites pas ça chez vous, restez en bonne santé.

Autant de questions qui resteront sans réponses jusqu’à la prochaine émission d’M6 “Stop aux idiots” ?

Rediffusion samedi à 15h si vous avez du temps à perdre.

Ce site utilise des cookies