Les 3 piliers pour créer votre liberté financière

Michael Ferrari Comment avoir le mindset pour réussir 4 Commentaires

Qu’est-ce que la liberté financière ?

La liberté financière est le fait de vivre différemment pour commencer. Elle peut être géographique et vous donner l’opportunité d’aller vivre là où vous voulez.

Elle peut être temporelle et vous laissez vous organisez comme bon vous semble.

Ce n’est jamais, comme l’imagine les détracteurs (les accros au CDI), passée ses journées à ne rien faire. C’est synonyme de l’enfer.

Au contraire, c’est rester productif, travail. Mais d’une manière cohérente, plaisante, adaptée. Au service de votre vie.

Comment créer votre liberté financière ?

L’utilisation des 3 piliers est indispensable. Si vous lisez ces lignes c’est probablement que vous n’êtes ni un entrepreneur dans l’âme, ni un investisseur chevronné.

J’étais comme vous au début. Je pensais même que j’étais condamné à rester salarié. Avec le temps, c’est une forme de chance.

Vous savez pourquoi ?

Parce que n’étant “rien”, n’ayant “rien” accompli, rien ne me retenait prisonnier. Je pouvais tout construire de zéro et créer exactement le style de vie que je souhaitais.

Et c’est ce que j’ai fait.

Mais comment faire si vous avez déjà une carrière lancée, déjà une famille, déjà des contraintes ?

C’est ce que nous expliquons dans l’Académie.

Les 3 piliers sont simples et clairs.

1- L’immobilier

L’immobilier est la forme la plus simple et pratique. C’est prévisible (mais pas sans surprises).

J’ai utilisé ce pilier pour me créer un patrimoine estimé à 2,5 millions d’euros, essentiellement en 4 ans. Le tout presque sans apport personnel.

Bien entendu pour l’instant mes locataires remboursent la banque (même pour l’instant, je gagne de l’argent). Je “gagne” environ 5000 € par mois de capital remboursé par mes locataires. Et au moins autant de cashflow.

C’est 17 000 € de loyers par mois. Net de tout, une fois remboursé, il me restera 7000 € par mois (minimum, en étant prudent) si je conserve ce patrimoine.

J’explique tout cela dans cette vidéo.

2- La bourse

La bourse est un pilier pour faire travailler son argent. Je ne pense pas qu’il soit adapté pour s’enrichir pour la plupart des gens. Autrement dit, l’utiliser pour gagner 10/15% en long terme passif est “accessible” mais l’utiliser pour transformer 100 € en 1000 € est un métier qui demande du temps et une compétence rare.

Donc c’est un pilier parfait pour faire travailler votre argent plus dur que vous.

3- Le business (en ligne)

Le business, de préférence en ligne, est l’autre moyen avec l’immobilier qui génère des revenus. Je dis en ligne car en 2021 il serait surprenant de miser sur un business en dur, un magasin.

Surprenant mais pas idiot attention ! Simplement un business en dur à plusieurs inconvénients comme le coût pour se lancer et le bouler au pied qu’est un lieu physique. Même si ça peut être très rémunérateur.

Je ne pense pas que vous êtes ici pour vous dire “je rêve de prendre un prêt de 200 k pour m’enchainer à un magasin et y être de 7h à 19h chaque pendant 3 ans”. Donc je le mets de côté.

Reste tout ce qui est en ligne. Pourquoi ?

Pour les raisons opposées. Pas de capital de départ. Vous pouvez vivre où vous voulez. Un marché en croissance. Des options très diversifiées :

  • ecommerce
  • formation
  • affiliation
  • service/prestation
  • agence
  • coaching

Tout est possible. Vraiment. La compétence, le mérite et la débrouillardise seront récompensées.

C’est quoi l’Académie Esprit Riche ?

Depuis plus de 10 ans que j’ai démarré ce chemin, j’ai appris. Beaucoup.

En fait, j’ai dû tout apprendre.

Et j’ai réuni tout ce que je sais dans une Académie en ligne. J’y coache et forme les personnes qui veulent comprendre et utiliser ces 3 piliers.

Il n’y a pas de stratégie figée et unique car tout dépend de vous. Il y a des membres qui partent de zéro. D’autres qui ont 50 ans. Certains ont des familles. D’autres non.

Le programme c’est plus de 60h de contenus et surtout du coaching suivi pendant 6 mois pour vous lancer.

Vous choisirez si c’est l’immobilier, la bourse ou le business par lequel vous devez commencer.

Vous définirez ce qui est le plus adapté pour vous.

Et surtout vous ne serez plus seul. Vous serez dans une communauté. Et je serais heureux de vous accompagner vers la réussite comme j’ai eu l’honneur de le faire depuis le début.

Où puis-je m’inscrire ?

Le plus simple est de vous inscrire sur ce site.

Retrouvez mes formations ici :

Je réussis mon investissement locatif
Portefeuille liberté financiere
I M M O B I L I E R :
Et si d’ici 3 mois vous aviez un appartement rentable ? Tout est ici. J'ai acquis 40 biens immobiliers rentables via cette méthode.
B O U R S E :
Encaissez des dividendes et faites enfin travailler dur votre argent. Pour en savoir plus, c'est par ici. J'encaisse 1 500 € de dividendes en moyenne chaque mois avec cette approche.
Retrouvez-moi sur Instagram et mes conseils en vidéo sur YouTube.
Instagram   Youtube

Commentaires 4

  1. Maintenant que j’ai appris à remettre mes finances en ordre, j’ai décidé d’apprendre aux autres comment faire.

    C’est pour cela que je me suis laissé tenté par le pilier numéro 3 : le business.

    Et sincèrement, depuis que je produis du contenu, je suis extrêmement épanoui ! Je pense même en vivre un jour.

    Je ne me demande pas si ça va marcher. Je me demande QUAND est-ce que ça va marcher.

    Voilà l’impact de l’entreprenariat sur une vie : changement de mindset, épanouissement et accomplissement.

    Merci Michael pour cet article.

  2. Je partage votre point de vu sur la bourse : c’est sur le long terme. Mais pour moi, l’avantage ,c’est que ça ne demande quasiment pas de temps de gestion (en mode passif en tout cas).

    A premier vue, je n’en dirais pas autant de l’immobilier et je dois dire que je suis assez bluffé par les chiffres annoncé dans l’article ! Je serais curieux de savoir combien de temps perso vous avez alloué à constitution et à la gestion de votre patrimoine immobilier !

    Au plaisir de vous lire.

    1. L’immobilier locatif n’est pas passif, ça demande du travail pour l’acquisition et la gestion initiale. Une fois que c’est mis en place, ça peut être assez léger, notamment avec un système de gestion déléguée et un mode d’exploitation en location nue par exemple.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.