Trouvez votre Ikigai pour vivre de votre passion tout en contribuant à la société

L’approche Ikigai, cette méthode japonaise pour être enfin heureux et donner sens à sa vie

L’Ikigai est un outil intéressant si vous cherchez à vous reconvertir professionnellement, à lancer un business ou tout simplement à retrouver une certaine harmonie dans votre vie.

Dans notre société, on est amené à décider très tôt de sa voie professionnelle. Vous devez dès la fin du collège choisir le type de bac que vous allez passer ou la formation professionnelle que vous allez suivre. Vous avez tout au plus jusqu’à 18 ans pour vous décider. Il y a une forte pression très jeune, le système scolaire est conçu ainsi.

Après cela, vous voilà lancé sur une voie qu’il semble difficile de quitter tant vous avez investi d’années, d’énergie et d’argent dedans. Pourtant, un adolescent, et même un jeune adulte, n’a qu’une connaissance limitée de ce que la vie va être, et il est difficile de déterminer avec certitude ce que nous aimons et ce qui nous motivera pour des décennies.

Or, quand vous n’êtes pas épanoui dans votre travail et que vous suivez la voie dictée par quelqu’un d’autre, vous êtes dans l’inconfort, voire dans une sorte de détresse. C’est particulièrement dur de consacrer 70 % de votre temps à une activité qui ne vous correspond pas. Un sentiment d’inutilité et d’échec vous envahit.

Pour essayer de compenser ce malaise, vous allez vivre dans vos souvenirs et vous aurez tendance à attribuer votre bonheur à l’obtention de certaines choses matérielles (“je serai vraiment heureux quand j’aurai ma propre maison”) ou au comportement d’autres personnes envers vous. Mais comme l’obtention de ces choses ne vous remplira jamais vraiment, vous passerez d’un objectif à un autre et d’une tâche à une autre, comme une poule sans tête.

Ce n’est pas pour rien que l’on voit beaucoup de gens faire un pivot ou une reconversion professionnelle plus tard dans la vie.

Mais comment déterminer le métier ou l’activité idéale qui va vous faire sentir pleinement réalisé tout en restant réaliste et en gagnant correctement votre vie ? Les Japonais ont un concept baptisé Ikigai pour vous aider à découvrir cela. C’est la clé pour vous réveiller motivé chaque matin, ne plus redouter le lundi et rester actif et heureux jusqu’à la fin de vos jours.

L’Ikigai, c’est quoi ?

L’Ikigai est un concept japonais qui peut être traduit par “la raison d’être” ou “la joie de vivre”. Il représente l’idée de trouver un sens profond à la vie et de vivre une vie épanouissante et satisfaisante. Pour cela, il faut découvrir et cultiver un équilibre harmonieux entre quatre éléments fondamentaux : la passion, la mission, la vocation et la profession.

L’Ikigai se situe au croisement de ces quatre éléments. C’est donc la zone idéale où se rencontrent joie de vivre et raison d’être. Cela implique de trouver un travail ou une activité qui vous passionne, qui a un impact positif sur les autres, qui utilise vos compétences et qui vous permet de subvenir à vos besoins.

L’Ikigai est un concept personnel et unique pour chaque individu. Il invite à une réflexion profonde sur ce qui est vraiment important pour vous, ce qui contribue à votre épanouissement et comment vous pouvez aligner vos actions et vos choix de vie sur cet équilibre harmonieux.

D’où vient l’Ikigai ?

L’Ikigai est ancré dans la philosophie japonaise, en particulier à Okinawa et dans d’autres régions où l’on observe une longévité exceptionnelle et une qualité de vie élevée. Les personnes vivant dans ces régions ont développé des approches de vie basées sur la recherche de sens, l’engagement communautaire et l’équilibre entre le travail et les loisirs.

En 2020, l’espérance de vie moyenne à Okinawa était d’environ 84 ans pour les hommes et près de 90 ans pour les femmes, dépassant la moyenne nationale japonaise déjà élevée. En France, l’espérance de vie moyenne est de 79 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes.

Okinawa a également la plus forte concentration de centenaires au Japon (qui est lui-même le pays à la plus forte concentration de centenaires) : environ 78 centenaires pour 100 000 habitants. En France, ce taux est de 20 pour 100 000 habitants.

Le mode de vie d’Okinawa est réputé pour son régime alimentaire (riche en légumes, en fruits et en produits marins) et la pratique d’une activité physique régulière même à un âge avancé. Mais ce qui est aussi mis en avant, c’est le maintien de liens sociaux forts, la participation à des activités communautaires, et une culture axée sur la sérénité, le calme intérieur et l’équilibre émotionnel.

Au cours des dernières décennies, l’Ikigai est devenu plus largement connu en dehors du Japon grâce à des publications sur le rapport entre longévité, bien-être et satisfaction. Des auteurs tels que Hector Garcia et Francesc Miralles ont popularisé le concept de l’Ikigai dans leur livre Ikigai : le secret des Japonais pour une vie longue et heureuse publié en 2016.

C’est un sujet qui intéresse de plus en plus dans les domaines du développement personnel et du bien-être. Il a été adopté comme outil pour aider les gens à explorer leur propre raison d’être, à trouver un équilibre dans leur vie et à vivre avec plus de sens et de satisfaction.

Les quatre piliers de l’Ikigai

L’Ikigai représente un équilibre subtil entre le bien-être personnel, la réalisation professionnelle et la contribution sociale. Il repose sur 4 piliers :

  1. Ce que vous aimez. Il s’agit de découvrir et de cultiver ce qui vous motive et vous enthousiasme profondément.
  2. Ce dans quoi vous êtes doué. Il s’agit de reconnaître les compétences que vous avez acquises avec l’expérience, vos talents et vos forces naturelles. Vous vous sentez compétent et confiant quand vous faites ces activités.
  3. Ce dont le monde a besoin. Il s’agit de trouver comment vous pouvez apporter une contribution positive au monde qui vous entoure. C’est l’idée de trouver un objectif plus grand qui transcende vos propres besoins et qui vise à apporter une valeur ou un service aux autres.
  4. Ce pour quoi vous pouvez être rémunéré. Il s’agit de trouver une voie qui vous permet de subvenir à vos besoins. Cela peut être lié à vos passions, vos compétences et votre contribution au monde, tout en étant valorisé économiquement.

À l’intersection des piliers

À l’intersection de ce que vous aimez et de ce pour quoi vous êtes doué se trouve votre passion. C’est l’activité ou l’intérêt qui vous fait vibrer, qui vous donne de l’énergie et vous permet de vous sentir pleinement vivant.

À l’intersection de ce que vous aimez et de ce dont le monde a besoin se trouve votre mission. Cela implique de découvrir comment vos passions et vos compétences peuvent répondre à un besoin existant, aider les autres ou avoir un impact significatif.

À l’intersection de ce pour quoi vous êtes doué et ce pour quoi vous pouvez être rémunéré se trouve votre profession. Il s’agit de la sphère de travail ou d’activité dans laquelle vous pouvez exercer vos compétences et vos talents, tout en répondant à vos besoins financiers.

À l’intersection de ce pour quoi vous pouvez être rémunéré et ce dont le monde a besoin se trouve votre vocation.

L’Ikigai se situe à l’intersection de ces quatre piliers. C’est le point de rencontre de vos passions, vos compétences, votre contribution au monde et vos besoins financiers. Trouver l’équilibre entre ces éléments peut vous aider à vivre une vie épanouissante et satisfaisante, où vous vous sentez connecté, accompli et en alignement avec votre raison d’être.

Comment trouver son Ikigai ?

Étape #1 : Identifiez vos passions

Vos passions sont à la croisée de ce que vous aimez faire et de ce pour quoi vous êtes doué. Commencez donc par identifier vos activités préférées.

Qu’est-ce que vous pratiquez avec enthousiasme et qui vous procure du plaisir ?

Prenez le temps de réfléchir sur vous-même, vos expériences passées, vos intérêts et vos activités actuelles. Identifiez les domaines qui vous font vibrer, vous donnent de l’énergie et vous procurent un profond sentiment de satisfaction.

C’est un processus qui peut nécessiter du temps et de l’exploration, car on a parfois tendance à penser qu’on aime une activité qui nous est familière et qu’on fait régulièrement, alors qu’en réalité on la fait par habitude, ou facilité (“c’est près de chez moi”). Ou alors, à force d’entendre les autres nous associer à une activité, on peut finir par intégrer que cette activité nous plait, alors qu’on la fait plus par sens des responsabilités ou pression sociale. Veillez a vous libérer de ces biais pour identifier ce qui vous passionne véritablement.

Comment identifier ses passions ?

Regardez toutes les activités que vous faites dans une semaine. Il y a peut-être un sport, un instrument de musique, des cours divers, un club dont vous êtes membre, etc. Quelles sont les activités auxquelles vous participez sans rechigner ? Celles qui vous manquent quand elles sont annulées ? Celles pour lesquelles vous trouvez du temps même quand vous n’avez le temps pour rien d’autre ?

Réfléchissez à ce qui vous passionnait lorsque vous étiez enfant. Les intérêts et les activités qui vous captivaient à un jeune âge peuvent révéler des passions encore importantes aujourd’hui.

Demandez-vous : Qu’est-ce qui me fait perdre la notion du temps ? Quelles sont les domaines où j’ai naturellement envie d’apprendre, de lire, d’en savoir plus, d’échanger avec les autres ? Qu’est-ce qui me ferait me lever à 5h du matin pour le faire avant le travail si c’était le seul moment disponible ?

Vous devez être doué

Maintenant que vous avez identifié ce que vous aimez vraiment faire, éliminez tout ce pour quoi vous n’êtes pas doué. Au sens de l’Ikigai, les activités que vous aimez faire mais pour lesquelles vous n’êtes pas doué ne sont pas considérées comme des passions. Vos passions sont à la confluence de ce que vous aimez et de ce pour quoi vous avez un excellent savoir-faire.

Étape #2 : Évaluez vos compétences et vos talents

Quels sont vos excellents savoir-faire ?

Réfléchissez aux activités dans lesquelles vous excellez naturellement, celles qui vous semblent faciles et que vous exercez sans effort. Quelles sont les compétences que vous avez développées au fil du temps et qui vous distinguent des autres ? Quelles sont les tâches dans lesquelles vous êtes souvent sollicité pour votre expertise ?

Réfléchissez à vos réussites passées, aussi bien dans votre vie personnelle que professionnelle. Identifiez les compétences que vous avez utilisées pour atteindre ces succès.

Observez vos moments de flow. Le flow se produit lorsque vous êtes totalement immergé dans une activité, pleinement concentré et extrêmement performant. Identifiez les moments où vous avez expérimenté cet état de flow, car ils sont souvent révélateurs de vos compétences naturelles. Quelles sont les activités qui vous procurent cet état de flow ? Quelles compétences sont mises en jeu dans ces moments-là ?

Demandez à vos proches de vous donner leur avis sur vos compétences et vos talents. Ils peuvent souvent observer des aspects de vous-même que vous ne voyez pas. Demandez-leur de décrire ce qu’ils considèrent comme vos points forts et ce dans quoi ils pensent que vous excellez.

Au besoin, il existe des outils d’évaluation de compétences qui peuvent vous aider ou vous fournir des indications supplémentaires pour mieux comprendre vos aptitudes et vos domaines de prédilection.

Maintenant que vous avez identifié vos compétences et vos talents, réfléchissez aux raisons pour lesquelles une entreprise ou un client serait prêt à payer pour obtenir les compétences que vous proposez. Au sens de l’Ikigai, les savoir-faire que vous pouvez monnayer constituent votre/vos profession(s).

Étape #3 : Examiner votre but et vos valeurs

Identifiez vos valeurs fondamentales, ce qui est important pour vous dans la vie. Réfléchissez aux valeurs profondes qui guident vos décisions et vos actions. Posez-vous des questions telles que : Qu’est-ce qui donne du sens à ma vie ? Quels principes ou idéaux sont essentiels pour moi ?

Réfléchissez aux moments où vous vous sentez le plus épanoui :  quels sont les aspects de ces moments qui sont en alignement avec vos valeurs ?

Examinez vos choix passés : quelles valeurs ont guidé ces choix ? Quels principes avez-vous respectés ou cherché à mettre en pratique ? Et à l’inverse, quelles sont les décisions que vous regrettez le plus et pourquoi ? Quelles valeurs considérez-vous avoir trahi ?

Vous pouvez aussi faire une liste de mots-clés significatifs à vos yeux. Ces mots peuvent représenter des idées, des qualités ou des concepts qui sont importants pour vous. Laissez-vous guider par votre intuition et votre ressenti.

Combinez vos valeurs aux deux autres éléments

Maintenant que vous avez posé vos valeurs, donnez du sens à votre profession : en quoi les services que vous proposez seront utiles aux autres et à la société dans son ensemble ? L’espace où l’utilité de votre prestation et sa valeur marchande se rencontrent constitue votre vocation.

Rebouclez sur vos passions : lorsque votre prestation est utile à la société et qu’elle suscite en vous de l’enthousiasme parce que vous faites ce que vous aimez (= votre passion), vous obtenez votre mission au sens de l’Ikigai.

Et lorsque la prestation pour laquelle vous êtes payé puise dans vos compétences, est utile à la société et vous enthousiasme, vous avez réuni tous les critères. Bravo, vous avez défini votre Ikigai !

Comment identifier son Ikigai ?

Si vous avez du mal à démarrer votre introspection, cherchez à identifier ce qui manque dans votre vie actuelle. Pour cela, replongez-vous dans l’enfance et l’adolescence car ce sont des périodes de vie où la pression sociale actuelle et le stress professionnel n’avaient pas encore de prise sur vous.

Évidemment, si vous rêviez d’être astronaute, il y a peu de chances pour que ce soit encore le cas aujourd’hui (qui sait ?!). Mais le but de la démarche, c’est de voir si ces centres d’intérêt et ces activités vous procuraient des bienfaits qui vous manquent aujourd’hui ou suscitent des regrets. Si c’est le cas, c’est peut-être quelque chose qui peut vous rapprocher de votre Ikigai.

Une autre technique pour vous aider à amorcer la réflexion consiste à interroger votre jalousie. Ce que vous enviez chez les autres reflète peut-être ce qui manque à votre vie.

Si vous êtes visuel, un schéma comme celui-ci peut vous aider dans votre démarche :

Schéma pour vous aider à trouver votre Ikigai

Schéma pour vous aider à trouver votre Ikigai avec les 4 piliers et les différentes intersections. Source : Instantfilgood

Clés d’interprétation pour définir son Ikigai

Une fois que vous avez rempli vos cercles, il est temps de les interpréter pour définir votre Ikigai.

Si une activité ne se superpose pas à l’un des cercles, il y a un déséquilibre. Ainsi, une activité qui vous passionne et pour laquelle vous vous sentez investi d’une mission mais pour laquelle vous n’êtes pas rémunéré relève du hobby ou du bénévolat.

Si vous exercez une activité avec intérêt et compétence sans lui donner de sens, vous risquez de vous sentir inutile dans ce monde.

Si vous êtes payé pour une prestation bien réalisée et utile à la société mais qui ne suscite en vous aucun enthousiasme, vous risquez de vous ennuyer voire de vous sentir vide.

Si vous faites une activité utile et qui vous plait mais que vous doutez de vos compétences, vous risquez de ne pas être satisfait non plus.

Votre Ikigai est le point de rencontre de votre passion, votre profession, votre vocation et votre mission. Autrement dit, c’est une activité qui vous enthousiasme, pour laquelle vous êtes doué, que vous pouvez monnayer et qui est utile à la société.

Trouver votre Ikigai vous permettra de gagner votre vie en exerçant un métier qui correspond à vos valeurs profondes et où vous ferez coïncider vos aptitudes et vos passions. Vous atteindrez la plénitude !

Vivre son Ikigai

Trouver votre Ikigai n’est que la première partie du processus. Vous devez ensuite l’intégrer dans votre quotidien. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter.

  • Vous pouvez rapidement gagner correctement votre vie de votre Ikigai : aucune hésitation à avoir, foncez ! Vous avez véritablement trouvé votre Ikigai.
  • Vous pouvez partiellement gagner votre vie de votre Ikigai :  conservez votre activité actuelle en parallèle jusqu’à ce que vous puissiez vivre intégralement de votre Ikigai. Dans l’intervalle, vous aurez un Ikigai à temps partiel 🙂
  • Vous avez trouvé l’activité qui réunit passion, mission et vocation mais vous ne voyez pas comment en vivre : ce n’est pas votre Ikigai au sens propre du terme. Il faudra continuer d’affiner votre réflexion. Pour autant, vous pouvez quand même pratiquer l’activité que vous avez identifiée à la croisée de ce qui vous plaît, ce pour quoi vous êtes doué et qui est utile à la société. Ce sera un premier pas vers un équilibre harmonieux dans votre vie.

Comment intégrer son Ikigai dans son quotidien ?

Voici 4 astuces pour intégrer votre Ikigai dans votre vie quotidienne :

1- Fixez-vous des objectifs alignés avec votre Ikigai et priorisez les activités en accord avec lui. Concentrez vos efforts sur ce qui compte. Et faites preuve de discernement dans vos choix : apprenez à dire non.

2- Soyez engagé et persévérant car, pour intégrer votre Ikigai à votre carrière, vous allez peut-être devoir faire un pivot, une reconversion –chose qui ne se fera pas du jour au lendemain. Tout dépend si votre Ikigai et votre profession actuelle sont assez proches l’un de l’autre ou pas.

3- Si vous n’avez pas encore parfaitement défini votre Ikigai (vous ne pouvez pas encore en vivre par exemple), envisagez quand même des projets parallèles qui vous permettent d’exprimer votre passion et votre mission en dehors de votre emploi principal. Cela vous permettra de rétablir un équilibre dans votre vie sans pour autant négliger des aspects importants comme votre travail et vos responsabilités familiales.

4- Entourez-vous de personnes qui partagent vos valeurs et peuvent contribuer au développement de votre Ikigai. Cherchez des connexions et des collaborations qui vous motivent et vous inspirent.

Pourquoi faire son Ikigai ?

Impact positif sur la santé et le bien-être

Peut-être l’avez-vous observé dans votre entourage : c’est souvent quand les gens sont enfin à la retraite qu’on observe chez eux un déclin, que ce soit physique, cognitif ou psychologique.

Il n’y a pas forcément un lien de cause à effet. C’est peut-être juste une coïncidence du fait que l’âge du départ à la retraite correspond à l’espérance de vie en bonne santé (64 ans). Mais on peut quand même s’interroger.

Est-ce que le fait de ne plus avoir de but précis tous les jours est un facteur de déclin ? Est-ce que la perte du lien social, même avec des collègues que vous n’appréciez pas particulièrement, a un effet néfaste ?

Ce qu’il y a de bien avec l’Ikigai, c’est que c’est une activité que vous pouvez continuer d’exercer quelle que soit votre situation professionnelle car elle vous correspond parfaitement. Ainsi, vous restez engagé, actif et social à tout âge. Cela a un impact bénéfique sur votre santé et votre bien-être.

Réussite et épanouissement personnel

Et sans parler de la retraite, qui vous semble peut-être encore lointaine, vivre votre Ikigai vous apportera des bienfaits immédiats.

Quand vous n’êtes pas aligné, vous êtes tendu. Vous pouvez avoir l’impression de gâcher votre vie et de la sacrifier pour les mauvaises raisons. Vous n’êtes pas épanoui.

Par ailleurs, quand vous consacrez vos journées à une activité pour laquelle vous n’êtes pas particulièrement doué, vous devez faire des efforts considérables pour atteindre le niveau de qualité requis. Vous n’atteignez jamais l’état de flow qui fait que le temps passe sans que vous ne vous en rendiez compte. Vous êtes constamment dans un état de tension et de résistance.

Avec votre Ikigai, non seulement vous êtes motivé, mais vous êtes plus performant, ce qui a un impact positif sur vos résultats et la perception que vous avez de vous-même et de votre vie.

Bienfaits sur la société dans son ensemble

Si chacun est épanoui, les relations entre tous les membres de la société sont plus harmonieuses. – C’est le moment Miss France “Je veux la paix dans le monde !” 🙂

De plus, l’Ikigai est un moteur de créativité et d’innovation. Vous êtes plus susceptibles de développer de nouvelles idées, de prendre des initiatives et de contribuer de manière unique et originale à la société si vous êtes aligné sur votre Ikigai.

Et quand vous êtes épanoui et innovant, vous avez une plus grande capacité à aider les autres et à améliorer leur qualité de vie. C’est un cercle vertueux.

Conclusion

L’Ikigai est un véritable outil pour vous guider vers une existence épanouissante et remplie de sens. Il vous rappelle que le bonheur et la satisfaction ne découlent pas seulement de la réussite professionnelle.

Mais il n’est pas forcément simple d’identifier son Ikigai, car celui-ci se trouve à l’intersection de 4 piliers. Si l’un des piliers manque, on ne peut plus parler d’Ikigai. Pour autant, l’introspection et la réflexion nécessaires pour identifier votre Ikigai vous permettront a minima de retrouver un équilibre bénéfique au quotidien.

Si vous êtes dans une démarche de liberté financière et que vous envisagez de créer une entreprise ou de développer une activité, je vous invite à trouver votre Ikigai. Cela vous permettra de mieux cibler les domaines d’activité où vous pourrez déployer le meilleur de vous-même sur la durée.

Retrouvez mes formations ici :

Je réussis mon investissement locatif
Portefeuille liberté financiere
I M M O B I L I E R :
Et si d’ici 3 mois vous aviez un appartement rentable ? Je vous donne la méthode pas à pas à suivre. Tout est ici. J'ai acquis 40 biens immobiliers rentables via cette méthode.
B O U R S E :
Encaissez des dividendes et faites enfin travailler dur votre argent avec un portefeuille long terme passif. Pour en savoir plus, c'est par ici. J'encaisse 1 500 € de dividendes en moyenne chaque mois avec cette approche.
Retrouvez-moi sur Télégram (Groupe privé où je partage mes idées) et mes conseils en vidéo sur YouTube.
Telegram   Youtube

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *