Comment avoir le mindset pour réussir

Comment quitter la rat race ?


Personne ne voudra l’admettre mais il est bien possible que vous soyez beaucoup plus domestiqué que vous ne l’imaginiez. Welcome dans la rat race ! Avant de chercher comment quitter la rat race, définissons ce que c’est !

La rat race c’est le fait de travailler pour payer ses factures. D’avoir beaucoup de dépenses (logement, véhicule, vêtements…) que vous n’auriez justement pas à ces niveaux si vous n’aviez pas à…aller travailler. C’est le fait d’échanger son temps contre de l’argent sans que ça n’ait de sens.

L’opposé, c’est la liberté financière.

Même si ça fait un peu marketing putaclic, c’est clairement le fait de vivre de plusieurs sources de revenus indépendantes du temps que l’on y consacre. Je dois préciser pour les jeunes Esprit Riche qui découvrent le sujet (ou pour ceux qui rêvent et adorent suivre des gourous) que cela s’obtient en échange de beaucoup de travail. C’est même inaccessible à la plupart d’entre vous. Vous n’aurez probablement ni l’énergie, ni la connaissance, ni la motivation, ni la régularité de faire ce qu’il faut.

Des revenus indépendants du temps que l’on y consacre, vraiment ?

Ici aussi, la plupart des gens surtout s’ils sont salariés, ne peuvent concevoir de recevoir de l’argent sans “rien” faire. Juste parce qu’ils possèdent. Je le sais, j’ai eu du mal à m’y habituer. Le fait de recevoir mon premier loyer, un virement qui arrive sur mon compte alors que je n’ai “rien” fait, c’est dérangeant.

Là encore, je précise pour les fainéants qui pensent avoir trouvé une nouvelle martingale que “rien” ne veut pas dire jamais rien depuis le départ. Mettre en place une source de revenus alternatives peut prendre des mois, voir des années. C’est du travail. Et après, lorsqu’elle est en place, cela vous demande de la maintenance mais on peut difficilement appeler ça un travail. Et surtout cette maintenance est déconnectée du montant que cela vous rapporte. On y reviendra.

Même si en 2021 le métro-boulot-dodo n’est plus ce qu’il était, cela reste l‘image du travail répété chaque jour. Alors si le métro-boulot-dodo n’est pas ce que vous souhaitez, voici un court guide sur la solution alternative.

Comment quitter la rat race ?

On ne peut pas vous en vouloir. Honnêtement, après plus de 15 ans passés dans le système scolaire à recevoir des bonnes notes lorsque vous avez le comportement attendu et des punitions lorsque vous n’agissiez pas comme l’attendait le professeur, c’est une conséquence logique.

Comme le dit Charles Gave, l’un de ses professeurs lui a dit quand il est arrivé dans les études supérieures, “Si vous êtes ici, c’est que vous n’avez pas de c*****” sinon vous auriez déjà créé une boite.” (autre époque, autres moeurs! mais le fond est vrai).

Pire, ce n’est pas la suite des choses qui vous arrange. Si vous ne faites qu’un pas entre l’école et le “contrat de travail”, vous êtes officiellement ceux qui êtes le plus domestiqués. (je suis passé par là, aucun jugement de ma part)

Mais ne vous y méprenez pas, c’est un mal nécessaire pour tenir la société. Par exemple, quoi de plus illusoire qu’une retraite à 65 ans pour les trentenaires d’aujourd’hui ? Qu’en restera-t-il ? Pourtant, ils continuent de courir dans leur petite roue… jusqu’à épuisement.

Le rat en vous, celui qui ne voit que sa petite roue et qui ne sait que courir, est victime de l’impuissance apprise. Cette simple idée explique beaucoup de nos comportements : perte de motivation, baisse de sa propre estime et difficulté à voir le lien entre nos actions et les résultats. Dans une expérience menée avec des souris, des chercheurs ont constaté que si les souris étaient obligées d’emprunter un passage où elles recevaient une décharge électrique, elles finissaient pas trouver cela normal et par ne plus hésiter à y passer comme si leur corps ne sentait plus la douleur.

Et si vous étiez comme cette souris à ne plus remarquer lorsqu’on vous écrase et que l’on vous vole vos rêves ?

Les conséquences sont beaucoup plus néfastes que l’on peut le croire. Devenir financièrement indépendant est alors une idée irréaliste, monter son business semble impossible. Toute initiative tombe à l’eau d’elle-même. Votre cerveau devient programmé pour tuer la moindre initiative.

Comment se libérer ?

Voici une idée importante, plus vous êtes âgé, plus cela semblera difficile de se libérer. Avec l’âge, nous devenons peureux, nous nous accrochons à tout ce que l’on possède ; mais rien n’est impossible puisque pour changer de vie, il suffit d’un instant, de l’éclair d’un choix.

Bien évidemment pour se libérer, il faut tout revoir. Ce n’est pas par principe mais plutôt pour mettre le maximum de chances de votre côté, pour reprendre le plus rapidement possible la main sur votre cerveau. Car il s’agit de ça : de reprendre le contrôle sur votre cerveau. De le reprogrammer pour qu’il porte les croyances qui vous permet d’atteindre vos objectifs.

Tout ceci est étroitement lié à la consommation et aux habitudes que l’on a. Si vous voulez faire comme tout le monde, vous vivrez probablement la même vie que tout le monde. Vous resterez donc dans la rat race.

La rat race est la forme moderne d’esclavage. Bien sûr, “forme moderne” est une piètre comparaison par rapport à ce qu’on pu endurer les “vrais” esclaves. Mais c’est une forme civilisée, propre et froide comme l’aime notre époque, “chirurgicale” dirait-on.

Alors si l’industrialisation de la transformation bat son plein, rien n’est pour autant perdu à condition d’agir.

En étant éduqué à ce point, il est facile de croire que ce que l’on fait est nécessaire et essentiel à notre bien être : confier cela à d’autres, c’est leur donner beaucoup trop d’importance.

La beauté, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’être radical et de tout arrêter du jour au lendemain pour avancer. J’ai fait plusieurs fois la rencontre de personnes dans le système mais qui pour autant avaient repris une part de leur propre logique. Par exemple, 99 % des personnes tenant une caisse dans un magasin sont peu communicantes et renfermées sur elles-mêmes mais lorsque vous tombez sur ces 1 %, celles qui sont dans le rôle à la manière d’un acteur qui s’est approprié le personnage, l’expérience est extraordinaire. Ces personnes passent une excellente journée et font très bien leur boulot mais le plus grand bénéfice est que cela leur ouvre des perspectives.

Pour tuer le rat en vous, il n’y a évidemment pas de recette miracle.

Ne cherchez pas de soutien parmi ceux qui sont encore dans la rat race : ils croiront que vous avez simplement pété un boulon. Ils attendront que vous vous soyez calmé, pensant que c’est un tourment temporaire.

Pour faire le premier pas, voici une idée. A vous de voir ce que vous voulez en faire : reprenez le contrôle. Renforcez votre estime de vous en reprenant le contrôle sur les différents éléments de votre vie. Peu importe d’où vous partez mais cela peut être sur des choses anodines : décider est une action forte. Décidez et voyez les conséquences, voyez que vos choix donnent des résultats. Décidez de ne pas aller à cette réunion si vous pensez que c’est une perte de temps, décidez de passer la journée à cultiver votre esprit, décidez de reprendre la main sur votre manière de vous habiller.

Je pense que l’une des grandes différences entre ceux qui ont une “grande” vie et les autres, c’est qu’ils acceptent que leurs décisions aient des conséquences et qu’ils les assument. Ils ont donc le contrôle sur les éléments qu’ils jugent capitaux dans leur vie.

Nous devons donc reprendre le contrôle sur les éléments clés de notre vie pour tuer le rat qui sommeil en nous. 2 éléments sont à considérer mais ce ne sont que 2 parmi une longue liste : la manière dont vous gagnez de l’argent et les personnes qui composent votre journée. L’autre manière de dire cela est : exploitez vous correctement vos talents ? Les personnes que vous côtoyez vous aident-elles à vous élever ?

N’attendez pas. La vie est trop courte pour ça.

En résumé :

  1. Passez en revue la manière dont est organisé votre vie : lieu de vie, travail, personnes que vous côtoyez…
  2. Choisissez un élément qui vous dérange, qui attaque vos valeurs personnelles
  3. Changez-le !

Quels sont les moyens concrets pour quitter la rat race ?

Tu verras c’est compliqué mais en synthèse, 3 choses :

  • Investir dans l’immobilier rentable
  • Créer un portefeuille liberté financière
  • Créer un business en ligne

Si vous voulez recevoir des conseils pour créer votre liberté financière, abonnez-vous à ma newsletter !

Moyen numéro 1 pour quitter la rat race : l’immobilier

L’un des moyens principaux pour quitter le métro-boulot-dodo c’est d’utiliser l’investissement locatif.

Ce n’est pas par hasard si vous avez peut-être vu de nombreuses publicités à ce sujet. Même si certains contenus sont discutables cela reste parce que c’est un moyen disponible pour tous. Concrètement ce moyen là est pratique puisque vous pouvez acheter de l’immobilier avec voir pas d’apport du tout. C’est-à-dire que vous pouvez devenir propriétaire d’un appartement sans potentiellement mettre 1 € de votre poche.

Évidemment si vous faites les choses correctement vous pouvez louer cet appartement et gagner un petit peu d’argent dessus. Et parfois même beaucoup d’argent dessus si c’est par exemple en location courte durée.

Je me suis créé un patrimoine immobilier estimé aujourd’hui à 2,5 millions d’euros en partant de zéro. Je l’ai fait sur une période essentiellement de 4 ans je n’ai fait d’abord que sur le dernier projet.

Comme toutes formes d’investissement je dois préciser que l’immobilier comporte son lot d’aléas et de risques. Ce n’est pas par hasard si j’ai créé un contenu pour former les investisseurs à réussir leur projet. Sur ce seul sujet là j’ai plus de 38 heures de contenu de qualité professionnelle.

Je suis loin d’être le seul à m’être créé un patrimoine immobilier en partant de zéro. Je le vois chez mes clients, vous pouvez sur un appartement générer environ 300 € de bénéfices. Si vous répétez les investissements avec ce niveau de résultat, en 3 à 5 ans vous êtes bien. Par exemple avec 6 appartements vous commencez à générer des revenus conséquents (ici 1800 €).

Encore une fois la plupart des investissements immobiliers ne rapporte pas d’argent et il existe aussi des projets qui rapportent bien plus que 300 €.

Moyen numéro 2 pour quitter la rat race : la bourse

Le second moyen c’est la bourse. Alors ici pour moi la Bourse est un moyen de faire travailler son capital, ce n’est pas un moyen de s’enrichir.
Autrement dit si vous n’avez pas de capital de départ je ne pense pas que ce soit en bourse que vous allez pouvoir le créer bien qu’il existe certainement des personnes qui y sont arrivées.

Ici je parle très simplement d’utiliser des éléments qui ont fait leurs preuves comme une bonne allocation d’actifs des bons outils et d’investir pour le long terme pour pouvoir générer des intérêts et que ses intérêts génèrent à leur tour et même des intérêts.

C’est ce que Einstein appelle la 8e merveille du monde les intérêts composés.

Ici évidemment au départ les sommes peuvent paraître dérisoires en effet recevoir 3 % d’intérêt sur un placement à 100 € ne vous rendra pas riche.

Mais il faut voir dans la durée, si vous investissez régulièrement que vous profitez bien du marché que vous ré investissez les intérêts de vos intérêts sur 20 ans vous pouvez générer des sommes incroyables en tout cas des sommes bien plus élevés que si vous placez ça sur un pauvre livret A.

Moyen numéro 3 pour quitter la rat race : un business en ligne

Le 3e moyen de créer sa liberté financière c’est d’utiliser un business en ligne.

Au moment où j’écris ces lignes, le fait de créer un business en ligne n’a plus rien de nouveau. C’est presque banal. Internet est partout, on a la 5G il n’y a plus rien de nouveau.

Internet propose de très nombreuses manières de créer soit un business, soit de se créer un emploi indépendant.

Voici des exemples de secteurs ou de Service qui peuvent être assez rémunérateurs. Ils peuvent vous permettre en quelques mois d’avoir une activité qui vous offre la possibilité de vivre là où vous voulez.

  • créer une agence marketing
  • monter un site e-commerce
  • créer des formations en ligne
  • vivre de l’affiliation
  • proposer vos compétences en ligne
  • proposer vos prestations sur des sites de free-lance
  • être subventionné par vos fans pour créer du contenu spécifique

Je pourrai continuer cette liste pendant très longtemps et vous donner des exemples de plus en plus précis. Ce ne sont pas les modèles de réussite qui manquent aujourd’hui.

Vous avez 3 situations :

  1. Ce sont des compétences que vous avez déjà
  2. Ce sont des compétences que vous pouvez développer en suivant des formations en ligne
  3. Vous pouvez les développer en travaillant pour des personnes qui ont ces besoins-là et qui sont prêtes à vous former

Évidemment ici ce qui va compter c’est votre compétence et la qualité de votre travail pour garantir votre réussite dans la durée.

N’oubliez jamais que sur Internet comme dans la vraie vie les personnes compétentes et sérieuses sont précieuses. Vous pouvez demander à de très nombreux chefs d’entreprise, ils vous diront tous la même chose: c’est difficile de recruter des talents.

En conclusion, si vous êtes talentueux ou que vous avez l’intention de développer un talent vous pouvez très largement vivre de vos services en ligne.

Image par digitalART2

Ce site utilise des cookies