Comment investir 100 euros par mois ?

Michael Bitcoin & cryptomonnaie, Comment créer son indépendance financière, Comment investir en bourse, Revenus alternatifs et passifs, Vivre de ses dividendes 3 Commentaires

J’ai 100 €, comment les investir ? Dans cet article, je vous propose 4 investissements dans lesquels investir 100 euros. Alors déjà, j’ai pris la somme de 100 € à titre d’exemple. Mais vous verrez que vous pouvez démarrer à partir de 10 €, rien que ça !

Peut-être que vous êtes étudiant ou que vous avez des revenus modestes tout simplement : quel que soit votre cas, vous n’avez pas besoin d’attendre de gagner davantage pour investir. Parce que c’est vrai que vous pourriez être tenté de vous dire “bah je vais pas investir 10 € par mois, je vais rien trouver à ce prix-là et puis surtout ça ne sert à rien”. C’est faux. On y reviendra plus loin dans l’article, mais sachez que vous pouvez investir dès maintenant avec vos quelques euros ou dizaines d’euros par mois et augmenter progressivement.

Et bien sûr, qui peut le moins, peut le plus 🙂 Les supports que je vais présenter ici sont accessibles à des petites sommes mais si vous avez plus d’argent à y mettre, allez-y. Il n’y a aucune contre-indication.

Je ne vais pas parler ici de l’immobilier locatif. C’est pourtant un investissement encore accessible sans apport dans certains cas. Et je vous explique d’ailleurs dans un autre article comment j’ai eu cet immeuble pour 0 €. Pour aujourd’hui, je suis parti du principe que ce qui vous intéresse, ce sont des investissements passifs ou quasi passifs. Parce que quand on investit, l’argent est un facteur, mais le temps en est un autre.

Je vais donc vous présenter 3 investissements à partir de 10-25 € et qui ne vous prendront que quelques minutes par mois. Après, ça dépend de vous aussi. Peut-être que vous allez vous passionner et que vous allez avoir envie d’y consacrer un peu plus de temps, de lire sur le sujet, de creuser un peu plus. Mais si ce n’est pas le cas, vous pourrez tout à fait simplifier et automatiser au maximum et ça vous prendra 10-15 minutes par mois.

Je précise aussi que ce sont des formes d’investissement que je pratique et qui sont compatibles avec une stratégie de bon père de famille. Donc pas de Forex, de multiniveaux, ou de trucs un peu obscurs. Maintenant, bien sûr, comme dans tout investissement, le risque 0 n’existe pas et ce que je vous partage n’est ni plus ni moins que mon avis sur la base de mon expérience personnelle.

Avant d’investir 100 euros par mois

Avant de vous lancer dans n’importe quel investissement, je vous conseille de vous constituer une épargne de précaution. Une épargne de précaution, c’est 3 à 6 mois de dépenses courantes. Donc si vous n’avez pas encore cette somme de côté, commencez par allouer vos 100 € par mois à cet objectif.

Pourquoi une épargne de précaution ?

Parce qu’il y a un principe de base quand on investit : n’investissez que de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Comme ça, dans le pire des cas, votre quotidien et votre foyer ne seront pas impactés. Rappelez-vous que vous investissez pour ne pas dépendre d’une seule source de revenus, pour créer la vie dont vous rêvez et pour vous mettre à l’abri ainsi que votre famille. Donc prenez les précautions qui s’imposent pour éviter d’avoir à payer le loyer avec l’argent de Noël de vos enfants.

Vous vous dites peut-être que, dans le pire des cas, vous sortirez de vos investissements pour obtenir l’argent dont vous avez besoin. Déjà, c’est dommage d’en arriver là, de détruire ce que vous avez essayé de construire simplement parce que vous avez mis le toit de la maison avant les fondations. Mais surtout, qui vous dit que vous allez pouvoir récupérer votre argent aussi facilement que ça et au moment exact où vous en avez besoin ? Certains actifs sont particulièrement liquides (ça veut dire qu’on les achète et qu’on les vend facilement et rapidement, certains titres boursiers par exemple) mais d’autres demandent parfois plusieurs mois voire plus (un bien immobilier typiquement). Donc ça n’a pas de sens de vous mettre dans une situation aussi délicate alors que vous auriez tout à fait pu l’éviter.

D’autant que la plus-value n’est jamais garantie à un instant t. Continuons avec l’exemple des titres boursiers. Quand vous n’avez pas besoin de liquidités, vous êtes maîtres du moment où vous revendez pour justement générer une plus-value ou, a minima, récupérer l’intégralité de la somme investie. Par contre, si vous subissez le timing, vous vous exposez à devoir revendre pendant un creux et à perdre de l’argent. C’est complètement l’inverse de l’effet recherché.

Prenez le contrôle de votre argent

La vie est pleine d’imprévus : de la voiture qui tombe en panne à l’employeur qui fait faillite en passant par une crise sanitaire inattendue… Soyez prévoyants pour pouvoir investir sereinement et construire véritablement.

D’ailleurs si vous voulez détoxifier vos finances, je vous renvoie vers ma formation Je prends mon argent en main où je vous guide pour faire le point et optimiser tout ça.

Cela étant dit, entrons dans le vif du sujet. Trois investissements pour vos 100 € par mois, et un quatrième en bonus à la fin.

Premier support pour investir 100 euros par mois

Ça vous est déjà arrivé de vous réveiller en pensant qu’on est en 2004 et de crier “Achète Google !” ? Ou de rêver que vous aviez été visionnaire avec Amazon en 1997 ? À l’époque, j’étais bien loin de penser à investir mais ça aurait été génial d’acheter ne serait-ce qu’une action Amazon, non ? 18 dollars qui valent aujourd’hui un peu plus de 40.000 dollars. Rien que ça… C’est le genre d’opportunités qu’on regrette de ne pas avoir pu saisir ! 

Si vous aviez investi dans Amazon

Si vous aviez investi 1000 dollars dans des actions Amazon à 18 dollars en mai 1997, vous auriez aujourd’hui plus de 2 millions de dollars ! Notamment parce qu’une action Amazon de l’époque en vaut désormais 12. Source : Times of India

Eh bien j’ai encore mieux comme chiffre ! Saviez-vous que si vous aviez investi 10 euros dans le bitcoin à sa sortie, vous seriez aujourd’hui millionnaire ?

Et là vous vous dites : “Michaël, t’es gentil de me rappeler tout ce dans quoi j’ai pas investi, mais ça me dit toujours pas ce que je dois faire de mes 100 €”. Réponse : Vous investissez dans la crypto. Aujourd’hui, vous ne pouvez plus ignorer la crypto. Vous ne devriez pas, en tout cas.

Investissez dans la crypto !

Parce que la technologie de la blockchain sur laquelle la crypto repose, c’est une révolution qui ne fait que commencer. Je fais toujours le parallèle avec Internet. Vous vous rappelez d’Internet en 1996 ? Est-ce que vous imaginiez à l’époque à quel point ça allait transformer votre vie, la vie en général, et devenir absolument indispensable et incontournable ?

Pour moi, la crypto et la blockchain, c’est une révolution du même ordre. Une révolution qui ne fait que commencer. Ces regrets que vous avez par rapport à Amazon ou Google ou autre, dans quelques années vous les aurez vis-à-vis des cryptomonnaies si vous passez à côté maintenant.

Alors certes, vous avez raté l’envolée du bitcoin. Moi aussi. Je pensais que c’était du vent jusqu’à ce qu’un ami, Fabien, me fasse passer de l’autre côté du miroir en 2016 ! C’est un écosystème passionnant quand on commence à s’y intéresser.

Bien sûr, il y a des arnaques et, de toute façon, même sans aller jusque-là, on trouve aussi des projets purement spéculatifs sans aucune utilité réelle. C’est comme pour tout. Mais il y a aussi plein de projets solides, avec de réelles applications technologiques, et qui sont encore hyper accessibles.

J’ai un article d’introduction à la crypto, si vous avez besoin de vous familiariser avec cet écosystème. J’ai un autre article aussi où j’aborde plus en détail l’avenir de la crypto.

La raison pour laquelle je place la crypto en première position dans ce classement, c’est tout simplement parce que c’est peut-être là qu’il y a le plus de potentiel. Transformer vos 100 € en 1000 €, c’est beaucoup plus facile dans la crypto que dans les autres solutions que je vous proposerai ensuite.

Un mot de précaution

La crypto, ça peut devenir assez technique. Comme tout est décentralisé, il n’y a pas d’intermédiaire, donc c’est important de bien sécuriser votre portefeuille. Là où votre banque va bloquer un virement sortant et vous demander de vous justifier, ce qui parfois vous évitera de vous faire avoir, dans la crypto personne ne vous demandera de justifier vos transferts.

Et puis tout va très très vite, il y a des dizaines de nouvelles cryptos qui apparaissent chaque semaine. En plus, c’est très volatile : vous pouvez faire du + 1000% et derrière que ça retombe. Bon, tout ça, je l’explique dans les deux articles cités précédemment donc je ne reviens pas dessus ici.

Donc comme toujours : n’investissez que de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre et ne paniquez pas devant les mouvements baissiers parfois importants. Formez-vous et derrière vous appliquez votre stratégie tranquillement.

Des projets intéressants

Je vous donne un exemple. Dans la formation Bitcoin et Crypto Trading qu’on a avec Fabien, chaque année, on donne le top 10 des meilleurs projets sur lesquels se positionner, ce qu’on appelle le millésime. Cette année, c’était un portefeuille, pour reprendre les termes de Fabien, “limite bon père de famille”. Et quand je regarde sa performance, il a fait à ce jour +337 %. 

Portefeuille du millésime 2021 de Fabien

La performance du portefeuille du millésime crypto 2021 de notre formation.

Et ça sans trading, juste en se positionnant et en gardant les jetons. Vous voyez le potentiel.

Dans ce millésime, vous avez des jetons à moins d’un dollar, d’autres à quelques dollars à peine, et il y a bien sûr du Bitcoin et de l’Ethereum, des valeurs sûres qui, bien qu’elles se soient déjà envolées, vont continuer de monter sur le long terme. Elles ne feront pas 1000 % comme pourraient le faire de plus petits projets, bien sûr.

Voici quelques autres projets solides, pour que vous voyiez à quel rythme leur cours a évolué ces derniers mois : SolanaTerra LunaFantomPolkadot et Kusama.

Vous le voyez, en crypto, trouver dans quoi investir pour 100 € par mois, ou même moins, ce n’est pas un problème. Même le bitcoin à plus de 50.000 dollars l’unité peut s’acheter par fractions. Et je pense qu’il finira par atteindre les 100.000 dollars au fil du temps.

Comment investir 100 euros par mois en crypto ?

Vous avez plusieurs approches :

  • La première, c’est d’investir un peu tous les mois dans le Bitcoin et l’Ethereum. Vous n’allez pas nécessairement en voir le fruit tout de suite, c’est plus un investissement sur le long terme et une confiance dans des valeurs sûres de l’écosystème crypto. Quelque chose de très passif. C’est ce que vont faire 99 % des gens.

 

  • Une deuxième approche, un peu plus avancée et avec potentiellement un peu plus de rendement à la clé, c’est de suivre notre millésime. Ça reste passif. Au lieu de miser sur les deux plus grosses cryptos, vous allez avoir un portefeuille un peu plus large avec un potentiel de gains bien plus important. On est sur du moyen-long terme (entre 6 mois et quelques années).

 

  • La troisième approche, c’est de faire le grand plongeon dans l’univers des cryptos, lire sur le sujet et les projets un petit peu tous les jours. Moi c’est ce que je fais et j’y consacre plusieurs heures par jour. Vous allez progressivement développer votre instinct, vos connaissances et votre méthode pour sélectionner les projets de manière avancée et assez tôt pour profiter des fortes hausses.

Voilà pour la crypto. Si ça vous intéresse de creuser, vous avez des vidéos sur ma chaîne également.

Deuxième support pour investir 100 euros

Pour le deuxième investissement, je vais commencer par un exemple :

Vous avez 25 ans et vous pensez à votre retraite : à raison de 100 € par mois, à l’âge de la retraite, vous auriez plus de 172.000 € ! 

Performance d'un portefeuille alimenté régulièrement

Rendement d’un portefeuille boursier à raison de 100 euros par mois pendant 35 ans, dividendes réinvestis

C’est-à-dire le capital investi, donc 100 euros par mois sur 35 ans, 42.000 € PLUS 130.000 € de gains. Vos placements sont multipliés par 3 !

Effet boule de neige et autres avantages de la bourse

L’investissement qui vous permet de faire cela, vous l’avez peut-être deviné, c’est la bourse. Je vais vous parler ensuite d’une autre option, à horizon plus court que la bourse, mais je ne peux pas ignorer la bourse dans cette vidéo, et ce pour trois raisons : 

  • avec un horizon long terme, le risque de perdre de l’argent est très faible ;
  • vous pouvez faire quelque chose d’extrêmement passif voire complètement automatisé ;
  • et comme vous venez de le voir dans l’exemple, les intérêts composés créent un effet boule de neige.

100 € minimum, c’est une bonne somme pour obtenir des résultats particulièrement intéressants. Après, c’est une stratégie que vous pouvez tout à fait mettre en place dès 25 € par mois. En dessous de 25 €, ça n’a pas beaucoup d’intérêt.

Dès 25 € par mois

Si vous me suivez depuis un certain temps, vous savez que j’ai un portefeuille boursier bien sûr, et que j’en ai aussi mis en place pour mes enfants. J’ai commencé à la naissance de l’aîné, et donc, bien qu’il soit encore tout jeune, il a déjà accumulé plus de 1700 € d’intérêts.

Vous avez vu avant un exemple pour 100 € par mois à 7 %. Voyons un autre exemple : vous placez ne serait-ce que 25 € par mois, à 5 % pour prendre une hypothèse particulièrement prudente. Au 18e anniversaire de votre enfant, c’est près de 9.000 € que vous aurez à lui offrir, dont 3.000 € d’intérêts. 

Autre portefeuille boursier, plus conservateur

Un beau cadeau pour la majorité de votre enfant pour un effort minime tous les mois.

Les résultats ne sont pas les mêmes, bien sûr. Mais ça vous montre quand même ce que vous pouvez accomplir avec une très petite somme et un rendement très conservateur. Dans ce cas-là, je le vois comme une épargne minime qui rapporte bien plus qu’un livret A, tout simplement.

Comment investir 100 € par mois en bourse ?

Vous avez une approche hyper basique et une autre approche qui reste très simple mais qui demande un petit peu de mise en place. À vous de voir ce qui vous correspond le plus. Vous pouvez toujours commencer par l’approche basique dans un premier temps et évoluer vers l’autre stratégie par la suite.

L’approche de base

L’approche la plus simple, c’est d’investir tous les mois dans un ETF monde. Un ETF, c’est un panier qui réplique la performance des différents actifs qu’il contient. C’est un moyen de diversifier très facilement votre investissement, plutôt que de sélectionner des titres individuels. 

Un ETF monde, comme son nom l’indique, va répliquer la performance des marchés boursiers des pays développés. Vous avez aussi des ETF Europe, Asie, des ETF par secteurs d’activités, etc. Si vous voulez mieux comprendre les ETF, c’est par ici. 

Mais donc, dans le cas qui nous occupe ici, je partirais tout simplement sur un ETF monde, comme le Lyxor MSCI World ou l’Amundi MSCI WORLD entre autres. Vous pouvez placer 100 € par mois sur un ETF de ce type, il n’y a pas plus simple.

Et regardez leurs performances sur les mois et les années écoulées.

Historique de performance ETF Monde Lyxor

Source : lyxoretf.fr

 

Historique de performance ETF Monde Amundi

Source : amundietf.fr

Vous voyez que vous profitez pleinement des marchés boursiers, car les États-Unis, marché principal de l’investissement boursier, y représentent 50-60 % des titres.

Vous allez donc être exposés à plein de marchés différents. C’est un très bon moyen de vous diversifier.

L’approche simple un peu plus avancée

Si vous voulez vous impliquer un petit peu plus, vous pouvez passer à l’étape suivante, qui consiste à mettre en place une allocation d’actifs. En plus d’investir régulièrement, vous allez choisir plusieurs catégories d’actifs, des ETF et peut-être même des actions en direct.

Je ne vais pas rentrer dans les détails ici, car j’ai récemment traité toute cette thématique, où j’explique, chiffres à l’appui, pourquoi le risque de l’investissement boursier est très faible à long terme, quelle est ma stratégie et comment mettre en place votre portefeuille passif.

Quoi qu’il en soit, ce qu’il y a de bien aujourd’hui, c’est qu’il est possible d’automatiser vos investissements mensuels grâce aux courtiers en ligne qui proposent de l’investissement programmé. C’est d’ailleurs quelque chose dont je vous parlais déjà dans mon comparatif de courtiers.

Un courtier en bourse doit au minimum vous permettre de placer des ordres et de gérer votre portefeuille. Ça, c’est la base. Mais la nouvelle génération de courtiers va plus loin en proposant notamment des services d’investissement programmé.

Les courtiers nouvelle génération vous facilitent la tâche

L’investissement programmé ou auto invest, qu’on retrouve par exemple chez Trading212 et TradeRepublic, va vous permettre d’automatiser complètement ce placement que vous voulez faire tous les mois. Vous allez définir une allocation d’actifs ou un support, et tout se fait automatiquement derrière. On peut difficilement faire plus passif !

Autre avantage que propose notamment Trading212, c’est d’investir dans des fractions d’actions. Imaginons que vous souhaitiez acheter des actions Alphabet ou Amazon mais que vous n’ayez pas 2500 € sous la main. Plutôt que d’attendre deux ans pour réunir la somme, vous allez pouvoir acheter une fraction de ces actions proportionnelle à vos 100 € (ou à n’importe quelle somme, de mémoire ça commence à partir de 10 centimes).

Offre spéciale : 100 euros de réduction

Pour vous aider à vous lancer dans les meilleures conditions, je vous offre 100 euros de réduction sur ma formation Portefeuille Liberté Financière. 100 euros de réduction car l’article porte sur comment investir 100 euros par mois, vous avez compris ! Vous avez 7 jours pour en profiter ! Le code de réduction : 100EUROS. Vous allez sur la page d’inscription de la formation et vous saisissez ce code pour bénéficier de 100 € de réduction sur le prix de la formation. 

Voilà ce que je pouvais vous partager pour la bourse. Là encore, j’ai pas mal de vidéos sur ma chaîne si vous voulez en savoir plus.

Troisième support pour investir 100 euros par mois

Le troisième support d’investissement sort complètement de tout ce qui est marchés financiers et actifs cotés en temps réel. Donc c’est quelque chose qui peut être plus rassurant, surtout qu’en face, vous avez un actif tangible.

D’autant que ce sont des investissements à horizon beaucoup plus court, typiquement on va être sur du 6 à 36 mois. C’est particulièrement adapté si vous avez envie de faire travailler votre argent mais que vous ne voulez pas qu’il reste investi sur 10 ou 20 ans. 

Il s’agit du financement participatif, aussi appelé crowdfunding ou crowdlending. La distinction entre les deux, c’est qu’en général, le crowdfunding, ça va être pour financer des projets, souvent immobiliers, et le crowdlending pour financer des entreprises et des entrepreneurs.

Devenez la banque !

En quoi ça consiste ? Prenons l’exemple d’un marchand de biens. Pour éviter les délais plutôt longs du financement bancaire ou pour compléter un prêt immobilier, il va pouvoir aller sur une plateforme dédiée au financement participatif présenter son projet et dire par exemple : je recherche un financement de 450.000 €. 

Le ticket d’entrée va être fixé à un certain montant, par exemple 1.000 €. Et donc vous pouvez décider de prêter 1.000 € ou plus à ce marchand de biens pour son projet. Vous allez être remboursé tous les mois ou à échéance et percevoir des intérêts. En synthèse, vous devenez la banque.

J’ai commencé un peu avant 2018 à m’intéresser à ce type d’investissement et, ce que j’ai pu observer, c’est que sur le crowdlending aux entreprises, on a des rendements qui tournent aux alentours de 7-8 % tandis que sur le crowdfunding immobilier, on va pouvoir monter à 10-12 %. Les rendements sont vraiment intéressants, surtout sur un horizon aussi court.

Le crowdfunding immobilier présente un risque modéré

Bien que le crowdfunding immobilier tende à donner les meilleurs rendements, le crowdlending aux entreprises peut aussi être intéressant, notamment si on a certaines convictions et qu’on souhaite soutenir l’économie réelle, surtout en ce moment, ou encore si on veut soutenir des projets en phase avec nos valeurs. Et puis vous pouvez aussi avoir envie de vous diversifier et donc de panacher entre les deux.

Au-delà du rendement, le financement participatif présente encore deux autres avantages à mon sens. Le premier, c’est que le risque reste modéré. Comme toujours, il n’y a pas de garantie. Malgré tout, les plateformes font un travail rigoureux de sélection des projets et d’analyse des données.

Et en plus, il y a une transparence sur l’historique du taux de défaut (c’est-à-dire les défauts de remboursement, quand l’emprunteur est en difficulté), ainsi que sur les retards, les impayés, etc. Et ce qu’on constate sur les projets immobiliers, c’est un taux de défaut de 0 % ou proche de 0. En face, vous avez un actif immobilier en garantie, c’est le gros avantage.

Taux de défaut et retard des principales plateformes de financement participatif

Taux de défaut et retard des principales plateformes de crowdfunding immobilier.

Pour les prêts aux entreprises, le taux de défaut est plus élevé et, donc, le risque également, bien que ça reste modéré.

Comment investir 100 euros par mois dans le financement participatif ?

L’autre avantage, qui va de pair avec le travail que font les plateformes, c’est que ça va vous prendre peu de temps chaque mois. Parce qu’en réalité, le gros du travail d’analyse est fait par les plateformes en amont. Vous pouvez bien sûr consulter toute la documentation si vous le souhaitez, mais vous pouvez aussi assez facilement vous fier à la notation de la plateforme et aux statistiques qu’elle met à la disposition des prêteurs.

Moi, ça me prend très peu de temps chaque mois puisque j’y passe 1h en temps cumulé pour investir dans quelques projets. D’autant qu’il y a même des plateformes qui offrent une fonctionnalité d’investissement automatique. Cela vous permet d’automatiser complètement le processus sur la base de critères de montant, de durée, de notation, de rendement et de localisation que vous aurez préalablement définis. C’est le même principe que l’investissement programmé dont je vous parlais pour la bourse tout à l’heure. Et en tout cas, c’est un excellent moyen de faire travailler votre argent avec un risque limité et de manière tout à fait passive.

Entre 10 et 50 euros suffisent pour démarrer

Parlons maintenant ticket d’entrée. Au départ, pour le crowdfunding immobilier, les tickets d’entrée se chiffraient en plusieurs centaines d’euros, voire milliers. Alors qu’ils étaient bien plus bas pour le crowdlending aux entreprises (20-50 €). Malgré une rentabilité moindre et un risque plus élevé, le crowdlending était donc plus accessible.

Mais aujourd’hui, vous pouvez accéder à des projets de crowdfunding immobilier pour 50 € sur Estate Guru.

Et si vous voulez investir dans de l’immobilier à partir de 10 €, il existe plusieurs services vous proposant d’acheter des parts de biens immobiliers comme par exemple bricks.co. Dans ce cas, vous devenez propriétaire en direct de parts d’un bien immobilier et en plus il y a un effet de levier bancaire à hauteur de 50% de l’opération. Pas mal, non ?

Si ce genre de placement vous intéresse et que vous voulez connaître mes propres critères de sursécurisation que j’applique pour choisir les plateformes et les projets, tout est détaillé dans ma formation à ce sujet : Solution 10 % – la méthode anti-bourse, où j’explique exactement les critères auxquels vous devez faire attention quand vous sélectionnez les projets et comment vous y prendre exactement pour faire cela tous les mois en quelques minutes. Et sachez que le code 100EUROS est aussi valable sur cette formation ! On régale !

Quatrième support, en bonus !

Voilà pour les 3 supports d’investissement dans lesquels investir 100 euros par mois. Il y en a un quatrième dont je peux vous parler aussi, même si c’est un peu particulier. Il s’agit des SCPI

Les SCPI pour diversifier votre patrimoine

Une SCPI, société civile de placement immobilier, est une société qui investit dans des biens immobiliers et en assure la gestion. Et vous, vous pouvez acheter des parts de SCPI et toucher votre part des loyers. C’est de l’immobilier locatif complètement passif. 

J’ai quelques vidéos sur la chaîne sur les SCPI, je vous laisse les regarder si ça vous intéresse d’en savoir plus. Mais ce que je peux vous dire d’ores et déjà, c’est que pour acheter des parts de SCPI, il faut faire un apport significatif ou alors faire un prêt immobilier. Vous avez donc potentiellement des démarches à faire auprès des banques comme vous le feriez pour acheter un appartement. Vous voyez que ce n’est pas aussi facile que les trois autres investissements que je vous ai présentés avant, où tout était à portée de clic.

La raison pour laquelle je vous en touche quand même deux mots, c’est que si vous faites un prêt pour acheter des parts de SCPI, ce que je recommande en général afin de profiter de l’effet de levier de la banque, vous allez avoir en face un effort d’épargne chaque mois. Car, en gros, le rendement des meilleures SCPI tourne autour de 6-7 % et ne va généralement pas compenser le remboursement d’un crédit sur la totalité de la somme. Donc vous pourriez destiner vos 100 € à cet effort d’épargne mensuel.

Soyez toutefois conscients que les SCPI, c’est bien dans une stratégie de diversification de votre patrimoine, mais pas pour devenir riche. Ça dépend où vous en êtes dans votre parcours et quelles sont vos aspirations.

Conclusion

Voilà mon retour d’expérience sur comment investir 100 € par mois. Si vous n’êtes pas encore investi en crypto, penchez-vous sérieusement dessus. Et dites-moi dans les commentaires ce que vous en pensez, si vous avez des retours aussi et lequel de ces supports vous inspire le plus. 

Je vous rappelle que vous avez 100 euros de réduction avec le code 100EUROS pendant 7 jours sur Solution 10% ou Portefeuille Liberté Financière. Profitez-en !

Regardez la vidéo et dites-moi ce que vous en pensez !

Lien vers la vidéo YouTube (nouvelles vidéos régulièrement)

Retrouvez mes formations ici :

Je réussis mon investissement locatif
Portefeuille liberté financiere
I M M O B I L I E R :
Et si d’ici 3 mois vous aviez un appartement rentable ? Tout est ici. J'ai acquis 40 biens immobiliers rentables via cette méthode.
B O U R S E :
Encaissez des dividendes et faites enfin travailler dur votre argent. Pour en savoir plus, c'est par ici. J'encaisse 1 500 € de dividendes en moyenne chaque mois avec cette approche.
Retrouvez-moi sur Télégram (Groupe privé où je partage mes idées) et mes conseils en vidéo sur YouTube.
Telegram   Youtube

Commentaires 3

  1. Pour investir sur de la crypto, que penser de ETF associés ?

    Quelques-un (évoqués dans un e-mailing d’un broker récemment) :
    Code ISIN Nom du produit Sous-jacent Emetteur
    DE000A27Z304 BTCetc – ETC Group Physical Bitcoin Bitcoin HANetf
    GB00BLD4ZL17 CoinShares Physical Bitcoin Bitcoin CoinShares
    GB00BJYDH287 WisdomTree Bitcoin Bitcoin WisdomTree
    CH0454664001 21Shares Bitcoin ETP Bitcoin 21Shares

    – On a l’inconvénient des 2 mondes ?
    – C’est plus pratique (pas de portefeuille BTC qu’on risque de perdre / se faire voler) ?
    – … ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.