Les avantages du télétravail

8 avantages du télétravail et comment doubler sa productivité quand on travaille chez soi

Michael Ferrari Comment démarrer un business 13 Commentaires

Cela fait 12 ans que je pratique le télétravail et je voudrais partager les avantages que procure ce mode de fonctionnement. (Article mis à jour en avril 2020)

Avantage nº1 du télétravail : Finie la perte de temps dans les transports

L’un des plus gros avantages est certainement celui-là. Fini le temps passé à se déplacer sans raison. Lorsque vous pratiquez le télétravail, les temps de transport ne sont qu’un lointain souvenir. Même si vous choisissez d’avoir un bureau à l’extérieur de la maison, vous avez la liberté de choisir un local près de chez vous et à une distance raisonnable à pied.

C’est souvent la raison principale qui pousse les gens à opter pour ce mode de travail.

J’adore ne plus avoir à faire partie des charrettes de métro de 9h et 19h. Mieux que ça, si je suis quand même amené à me déplacer pour rencontrer des gens, je choisis alors des horaires pour éviter la ruée du matin et du soir. 10h, 15h sont parfaits.

Le temps de transport gagné peut être énorme chaque jour, de 30 minutes à 3 heures. Autant de temps dont il faudra disposer, par exemple pour faire du sport !

Lorsqu’il s’agit de votre temps, il est vite arrivé de croire que tout ce qui n’est pas professionnel est une perte de temps. Pourtant, la santé est l’actif le plus précieux que nous possédons. Aussi, mangez sainement et faites un peu d’exercice pour garantir que la sédentarité avancée du télétravail ne vous transforme en vieux débris en difficulté pour monter 3 étages à pied !

En tous cas, j’apprécie énormément le fait de ne plus avoir à me poser de questions sur le trajet quotidien vers le bureau.

Le télétravail séduit de plus en plus en France.

Réduction du temps de trajet, souplesse horaire et productivité accrue : le télétravail séduit de plus en plus d’entreprises et de salariés. Source : Statista

Avantage nº2 : Pauses et siestes à discrétion !

J’ai eu cette discussion maintes et maintes fois dans mon ancien boulot.

– “Vous savez qu’une sieste de 15 minutes après le repas permet d’éviter le coup de barre de 14h ?”

– “Oui mais on ne vous empêche pas de le faire.”

Seulement voilà, dans les faits, ça ne se fait pas. Les bureaux sont rarement adaptés et les discours timides ne poussent pas à croire que la pratique est acceptée. Au mieux, vous passez pour un original, au pire pour quelqu’un de démotivé.

Pire, si vous ne fumez pas, vous vous êtes sûrement déjà demandé pourquoi les fumeurs pouvaient prendre 10 minutes de pause 3 ou 4 fois par jour et pas vous. Ben oui, que feriez-vous devant l’entrée des locaux sans rien dans les mains ?

Finie toutes ces discussions stériles.

Le maître-mot du télétravail : efficacité !

En télétravail l’objectif c’est l’efficacité.  Il n’y a pas vraiment de raisons de chercher à remplir ses 8 heures chaque jour ou de faire semblant d’être occupé : personne ne vous surveille ! Alors si une pause est nécessaire vous avez vraiment le choix de la prendre ou non. Idem pour une petite sieste.

Rappelez-vous que vous êtes un sprinter, pas un marathonien. Un sprinter est plus efficace sur de courtes distances et s’aménage des pauses entre les courses. Le marathonien ne prend pas de pauses, ça fait plaisir à son chef. Par contre, il ne faut pas attendre qu’il batte un record de vitesse.

Faire du télétravail et être freelance ne veut pas dire travailler sans cesse. Le plus gros bénéfice d’être en télétravail, c’est de pouvoir arranger son planning très facilement, généralement en prévenant très peu de monde et surtout sans demander d’autorisation.

La souplesse de l’organisation quand on travaille chez soi

Utilisez cette caractéristique pour vous faire plaisir et parfois bouleverser vos habitudes. Par exemple, lorsqu’il fait beau, et puisqu’on sort d’un hiver sombre, j’en profite pour aller jouer un peu au foot. Je préfère le matin pour être tranquille et ainsi je prends 2 heures pour aller faire ça.

Idem pour aller visiter un musée qui offre des conditions préférentielles à certains moments de la semaine.

Vous n’êtes pas en télétravail pour avoir les inconvénients de ce mode et n’avoir aucun avantages ! Se faire plaisir est un bon moyen de rester motivé et positif.

Avantage nº3 du télétravail : Moins de contact humain

Au risque de passer pour un asocial, l’un des avantages que je trouve au télétravail c’est de limiter les contacts humains. Au bureau, il y a assez peu de gens que l’on souhaite vraiment voir ou que l’on apprécie. La plupart du temps, j’ai de bonnes relations avec tout le monde mais il n’y a qu’ une petite partie des gens avec lesquels je suis proche. Un petit jeu, amusez-vous à compter le nombre de cons dans votre entreprise.

Le bureau oblige les gens à cohabiter. “Pas de sentiments au travail” il parait.

En télétravail, j’ai l’avantage de limiter les contacts humains inutiles. Honnêtement, il y a vraiment beaucoup de temps perdu dans des discussions entre collègues à propos du chef, de l’entreprise ou d’un autre collègue.

La distance élimine tout ça naturellement.

Temps gagné estimé par jour : 30 minutes.

Avantage nº4 : Moins d’interruptions et de frictions

Les 2 sources principales pour anéantir la dynamique d’une journée sont : les interruptions et les frictions.

En télétravail, il est beaucoup plus facile de contrôler ça. Même si au bureau vous pouvez organiser votre espace de travail (mettre un casque sans musique comme le suggère Tim Ferriss) et limiter les interruptions, c’est un effort non négligeable. La partie la plus difficile étant d’éduquer vos collègues à ne pas attendre une réponse dans le quart d’heure à leurs emails.

Pire les frictions peuvent ruiner une journée. Il suffit que votre chef vienne vous faire une remarque sur votre travail ou qu’un collègue se moque de vous pour vous mettre en rogne. Difficile de bien travailler après…

Organiser son indisponibilité : le luxe du télétravail !

En télétravail, vous pouvez organiser votre “indisponibilité”. Peu de gens vont attendre une réponse dans l’heure d’un télétravailleur. Aucun collègue ne prendra le téléphone pour se moquer de vous (ou alors enregistrez la conversation et avertissez -le pour que ça n’arrive plus!). Il est important de définir quand vous allez traiter vos emails. Commencer par traiter vos emails au début de votre journée de travail c’est travailler selon le planning de quelqu’un d’autre.Pour plus d’informations, voir Email, la plus grande source de distraction ayant existé.

Comme déjà exprimé dans Comment améliorer les conditions du télétravail ? 6 solutions à mettre en place facilement, vous devez donc être absolument clairvoyant sur le temps que vous travaillez. Mesurez et définissez ce que vous voulez ! Il s’agit de définir les moments pendants lesquels vous n’acceptez pas les interruptions de vos amis/familles et des moments pendant lesquels vous n’acceptez pas les interruptions de vos clients. Les limites sont floues en télétravail alors soyez ferme.

L’efficacité reste l’objectif. Le télétravail reste l’une des meilleures organisations pour ça.

Temps gagné estimé par jour : 1 heure.

Les avantages et les inconvénients du télétravail

L’absence de frontière entre le travail et la vie personnelle, et la perte de contact figurent parmi les principaux inconvénients du travail à la maison. Parmi les avantages, le gain de temps de transport et des dépenses moindres. Source : L’économiste.com

Avantage nº5 : (Presque) plus personne à accuser

C’est un sport dans les entreprises où la confiance est faible (c’est à dire la plupart des entreprises malheureusement) : trouver quelqu’un à accuser pour ses problèmes. Consciemment ou pas.

Même si je m’efforcais de ne pas entrer dans ce jeu, il peut être facile de laisser son esprit divaguer et commencer à accuser untel ou untel de son retard ou de ses problèmes.

La distance limite énormément cette possibilité. C’est un excellent moyen de prendre vraiment la responsabilité de ce que l’on fait. Même si vous travaillez avec des gens, c’est à vous d’encadrer la relation et de faire en sorte que ça se passe bien. Vous vous sentirez plus responsable de votre temps. Perdre une heure au bureau est une chose, perdre une heure à la maison n’est pas amusant du tout.

Télétravailler, c’est être 100 % responsable de ce que l’on fait

La plupart des gens ont peur de faire du télétravail parce que ça pourrait réveiller le Mister Hyde qui dort en eux et passer leur journée sur Facebook, MSN et Yahoo People. Il faut couper ces sources de distraction.

On y reviendra au point 8 sur la souplesse horaire et l’importance de l’autodiscipline mais la meilleure méthode est de définir une plage horaire pour ça et de totalement exclure les exceptions. Plus facile à dire qu’à faire non ? Lorsque le chef ne rôde pas dans le bureau ou qu’aucun collègue ne passe dans votre dos, vous êtes le seul à décider ce que vous faites. Pour le meilleur ou pour le pire.

J’irai plus loin en disant : faites ce que vous voulez de votre temps mais ne vous mentez pas, soyez lucide. Si vous passez 3 heures par jour sur les réseaux sociaux, soit mais ne le niez pas.

Si vous êtes en télétravail et que vous êtes indépendant, vous êtes votre propre leader. N’oubliez pas le côté manager.

Avantage nº6 du télétravail : Où es-tu ? Ben, au bureau !

C’est l’un de mes avantages préférés. Je vous recommande de choisir un boulot en télétravail qui vous permet de vous déplacer assez facilement. Personnellement, j’adore l’idée de pouvoir travailler d’à peu près d’où je veux.

Si un jour je déprime à la maison, je peux aller passer la matinée dans un café ou aller bosser chez un ami ou un proche. Si je souhaite partir quelques temps, je peux me déplacer et continuer à travailler.

C’est peut être l’une des plus grandes libertés que le télétravail procure.

L’ergonomie de l’espace de télétravail

Et si vous préférez rester à la maison la plupart du temps, vous avez le luxe de pouvoir créer votre confort. Beaucoup de recommandations sont souvent faites autour du thème “Ne faites pas de dépenses inutiles” pour déconseiller l’achat de mobilier de qualité.

Sur ce point en particulier, je suis partisan du confort maximum. J’ai le souvenir que, dans de nombreuses entreprises, le matériel est de mauvaise qualité ou inadapté. Par exemple, j’ai longtemps travaillé sur un écran 15 pouces alors que les 17″ étaient monnaie courante ou encore j’ai souvent eu des chaises très inconfortables. Pire, j’ai utilisé pendant des mois un ordinateur totalement dépassé qui était une plaie au quotidien alors que c’est mon outil de travail principal. Mes demandes et explications ont mis du temps à porter leurs fruits…

Le point commun de tous ces détails ? Le fait d’y penser régulièrement et de faire surgir des sentiments négatifs. Au-delà de considérer le fait que l’entreprise souhaite faire des économies (quoi qu’il a été prouvé que l’utilisation d’un moniteur plus grand améliore la productivité) ou simplement ne pas perdre de temps avec ça, il est surtout question du marathon que vous effectuez chaque jour : un marathonien va très sérieusement choisir ses chaussures.

Autant les dépenses engagées pour une entreprise peuvent être astronomiques lorsqu’il y a beaucoup de postes à aménager, autant si vous êtes seul je vous conseille de prendre le meilleur équipement. Il ne s’agit pas de dépenser de l’argent inutilement en achetant des chaises de designer mais de prendre des objets ultra-fonctionnels : écrans, clavier/souris et chaise de bureau en tête.

Ne lésinez pas sur vos outils

Ce qui est le top actuellement :

– Un écran 22 ou 24 pouces : entre 100 et 200 €

– Un clavier de qualité (j’utilise un Microsoft natural keyboard 4000 ): 50€

– Un tapis de souris ergonomique : 15€

– Une souris de qualité (évitez les sans fils trop lourdes à cause des batteries et prenez une souris à molette avec les boutons suivant/précédent) : 30€

– Une chaise de qualité : entre 200 et 1000€

J’ai longtemps apporté ma propre souris et son tapis au bureau pour ménager mon bras et mes articulations. Il faut dire qu’il y avait ces souris à 5€ à 2 boutons et sans molette…

Avantage nº7 : Vive la chaleur humaine

Avec la raréfaction des interactions, l’être humain peut redevenir un sujet d’étonnement. Il est clair que je croise beaucoup moins de gens qu’avant. L’avantage c’est que chaque rencontre est plus importante pour moi. Je me sens plus à l’écoute.

La distance redonne plus d’intérêt aux autres.

Les avantages du télétravail pour les cadres

Étude IPSOS sur les avantages du télétravail pour les cadres. Source : le pole rh

Avantage nº8 du télétravail : Des horaires plus souples, l’autodiscipline à l’épreuve

Les horaires sont un beau sujet de discussions stériles dans les organisations.  La plupart des entreprises contraignent les gens à respecter des plages horaires “standard” 9h – 19h. Si ça marche bien pour vous tant mieux. En télétravail vous pouvez adapter vos horaires à votre style de vie. Bien souvent il faudra être en phase avec vos clients et il sera rarement possible de travailler la nuit (sauf si vraiment c’est ce que vous voulez!). Mais de bonnes adaptations sont possibles.

Personnellement, je garde des horaires similaires à mon activité précédente : réveil à 7 heures, fin de la journée vers 19/20h. J’ai cependant ajouté la liberté de prendre un moment pour un rendez-vous.

Le télétravail aiguise l’autodiscipline. C’est l’une des chose qui fait le plus peur aux gens : vais-je arriver à travailler toute la journée ? Vais-je arriver à faire ce que je dois faire et ne pas allumer ma PS3 ou ma Wii ?

En fait, vous allez penser ça si vous vous imaginez en train de faire tous les trucs chiants que vous faites actuellement au bureau sans les distractions du bureau. Ce que je veux dire, c’est que si vous faites quelque chose qui vous plait, vous n’aurez pas (trop) de tentations.

C’est un bon moyen pour apprendre à poser des limites en tous cas…

Ma journée de travail

Voilà comment j’ai structuré ma journée de travail : en définissant des périodes. L’idéal c’est de pouvoir profiter de la souplesse qu’offre le travail à la maison pour être souple sur son emploi du temps. Être souple ne doit pas miner votre productivité, au contraire : vous devez profiter du fait que tout un tas de choses ne doivent plus être faites une fois à la maison.

Ainsi, pas besoin de passer 20 minutes à la machine à café ou d’aller montrer ce que vous avez fait à votre supérieur. Pas besoin d’assister à des réunions sans objectifs. Plus besoin de suivre le mouvement de foule pour aller manger à 12h et en pause à 15h.

J’avais modélisé ma procédure matinale dans  un article appelé Comment se lever tôt ? pour m’aider à être régulier.

Pour le reste de la journée, il s’agit de définir une structure de référence.

8h15 – 9h30 : période pour traiter les choses les plus importantes (golden hour)

9h30 – 11h : 1 ère période de travail avec une pause “fruit et relaxation” au milieu

11h – 12h : 1ère période pour traiter les mails et autres activités demandant peu de réflexion

12h – 13h : Repas

13h – 16h30 : 2 ème période de travail avec une pause “fruit et sport” au milieu

16h30 – 16h45 : pause relaxation

16h45 – 17h15 : 2ème période pour traiter les mails

17h15 – 18h45 : 3éme période de travail avec pause relaxation et détente

18h45 – 19h : prévision des activités du lendemain

Déterminez votre journée idéale

Ça vous parait strict ? Si vous travaillez depuis la maison vous savez à quel point le manque de structure peut être dur au début et il vaut mieux partir d’une structure un peu rigide et l’assouplir.

J’ai déterminé ce découpage en fonction des périodes de la journée où je suis le moins motivé. Typiquement avant le repas de 12h et vers 18h j’ai une baisse de régime. Je vous recommande fortement de passer une journée à définir, chaque heure, votre niveau d’énergie sur une échelle de 1 à 10. Ainsi, chaque heure pendant quelques jours, notez comment vous vous sentez. Êtes vous concentré ? Le temps vous parait-il long ? Avez-vous du mal à rester assis ?. Vous devez déterminer quelles sont vos meilleures heures de la journée.

A 18h j’ai une grosse baisse de régime mais vers 18h45 ça va beaucoup mieux. Je ne sais pourquoi mais c’est comme ça !

Le mot de la fin :

Le télétravail est une belle invention qui, comme pour tout, n’a pas que des avantages. J’évoque ici les inconvénients du télétravail. Et ici les 6 solutions à mettre en place facilement pour y remédier.

Il n’en reste pas moins que le télétravail est un excellent moyen pour mettre en œuvre vos talents et vos passions. Il permet de s’affranchir de beaucoup de limites que l’on rencontre dans les entreprises.

Alors, quelles sont vos meilleurs souvenirs de télétravail ?

Retrouvez mes formations ici :

Je réussis mon investissement locatif
Portefeuille liberté financiere
I M M O B I L I E R :
Et si d’ici 3 mois vous aviez un appartement rentable ? Tout est ici. J'ai acquis 40 biens immobiliers rentables via cette méthode.
B O U R S E :
Encaissez des dividendes et faites enfin travailler dur votre argent. Pour en savoir plus, c'est par ici. J'encaisse 1 500 € de dividendes en moyenne chaque mois avec cette approche.
Retrouvez-moi sur Instagram et mes conseils en vidéo sur YouTube.
Instagram   Youtube

Commentaires 13

  1. Le télétravail, ça me tente énormément. Malheureusement, j’ai vraiment l’impression que cela est très difficile en France, pays qui n’est pas habitué à ce mode de fonctionnement.

    Est-ce qu’il existe des secteurs où le télétravail est plus facile ?

    Tom

  2. Post
    Author
  3. L’informatique justement. J’écoutais un Podcast la semaine dernière et certaines entreprises comme HP et IBM ont une partie de leurs salariés en télétravail.
    Les syndicats s’opposaient à la mise en oeuvre car les mètres carrés sont supportés par les salariés et surtout car le choix n’est pas laissés à l’employé. Or certains ont besoin d’un cadre et de communiquer, de retrouver l’ambiance bureau. Cela doit donc être une formule à proposer et non une décision prise par l’employeur et imposée à son employé.

    Bref, ce n’est pas aussi simple.

    D’ailleurs, en parlant d’expérience professionnelle, j’ai fait un stade pendant mes études où j’ai bossé quelques temps en télétravail. Je n’aurais jamais pensé travaillé autant. Devant le micro 7h, repas rapide et fin vers 21h. Pas de temps de pause à cause des remords, dur d’arrêter car le boulot attend à quelques mètres et pas d’excuse pour ne pas avancer. Il était assez dur de s’assumer seul, sans avoir une équipe à côté à qui on peut poser une question, discuter d’un sujet ou autre. Maintenant avec quelques années d’expérience en plus, je le ferai volontiers. Au moins, quelques jours par semaine.

    Peut-être est-ce cela la solution : 2/3 jours par semaine en télétravail, la suite se passe dans l’entreprise pour réunir l’équipe, passer la connaissance et s’organiser de vive voix.

    Tom

  4. Le télétravail est vraiment quelque chose que je tenterai un jour si j’en ai l’opportunité.

    Et je suis d’accord avec les arguments de cet article (je n’en ai pas d’autres en tete maintenant)

    Par contre j’attends de voir ton article sur les inconvénients…

  5. Très bon exposé. Je suis complètement d’accord sur le temps gagné à ne pas prendre les transports. J’en profite pour dormir davantage ! Par exemple, je commence ma journée à 11h, je prends une heure pour manger et une heure pour aller courir ou faire une promenade, je finis à 20h environ, juste à temps pour manger et me détendre avant d’aller dormir. Et si pour une raison ou pour une autre, j’ai besoin de travailler davantage et de me lever plus tôt, ça reste un horaire tout à fait raisonnable.

    D’après mon expérience cependant, je ne suis pas d’accord sur les interruptions : je travaille sur un certain nombre de projets simultanément et je me sens constamment interrompue dans mon travail sur un projet A par un email urgent pour le projet B ou un collaborateur pour le projet C qui a besoin d’une réponse le jour-même pour pouvoir continuer de travailler.

    Je suis quelqu’un d’indépendant mais j’apprécie quand même la chaleur humaine et le fait d’avoir des contacts humains limités à une fenêtre de chat me pèse beaucoup. La seule année où j’ai travaillé dans un bureau, je n’avais de problème d’entente avec pratiquement personne et je trouvais agréable de pouvoir discuter de choses et d’autres à l’heure du déjeuner ou le matin de saluer tout le monde avec un sourire et une poignée de main. C’est l’une des raisons pour lesquelles je ne supporte plus d’être à l’ordinateur une fois la journée de travail terminée.

  6. Post
    Author
  7. Bonjour,

    Je suis très intéressée par le télétravail et je souhaiterai en discuter avec vous par mail.

    Cordialement.

  8. justement, Michael, que fais tu exactement en teletravail ?
    je suis curieux de savoir.
    au hasard, je dirais du developpement web 🙂
    en tant que passione par le web, en // de mon job, je developpe mon expertise en developpemet web, pour pouvoir un jour faire ca en teletravail tranquillou depuis chez moi.
    meme si c’est pas facile, car beaucoup de gens considerent la partie developpement web comme un travail de faible valeur, et outsourcent (essaient?) ca pour leur propre projet, je me demande avec quel resultat, pour des philippins et indiens pour qq $ de l’heure seulement…

  9. Post
    Author
  10. Pingback: TEDx Paris 2011 : Résumé | Devenir riche à votre manière

  11. Bonjour,
    Merci pour ces différents articles. Je vais bientôt être expatriée et ma boite m’a proposé de me garder en télétravail (sur un mi temps). Je m’occupe de la démarche de certification de l’entreprise. La démarche est bien avancée donc je me disais pour quoi pas en télétravail avec des visites régulières pour faire le point en direct (être un peu comme un consultant). Par contre j’ai une petite fille de 17 mois à m’occuper en même temps…c’est ce qu’il me fait un peu peur : je ne sais pas si j’arriverai à me concentrer sur mon travail (sauf à l’heure de la sieste mais que 2h/par jour…). Je cherchais des témoignages de personnes avec des enfants à garder en plus…

  12. Bonjour, ma fille à bientôt 2 ans et je travaille en affiliation c’est à dire entre 1 à 3 heures par jour. Je dirais que ça dépend des jours et du caractère de ta fille. Pour moi ça a été un compromis (et puis il y a la maman le soir), ma petite une fois réveillée c’est faites de plus en plus patiente et moi de plus en plus organisé.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.