Créer son épargne de précaution

Voici les établissements et les supports que je vous recommande. J’ai établi une liste de banque et de compte épargne nécessaire pour vous constituer votre résistance financière.

Définition :

Dans la méthode que j’applique pour la gestion de mes finances personnelles, l’un des piliers est simple : il s’agit d’avoir une résistance financière qui permet d’éviter le recours au crédit en cas d’imprévu.

Simple non ?

Pour mettre au point ce système, c’est facile. Il vaut faut calculer 3 à 6 mois de dépenses courantes (12 si vous êtes indépendant) et mettre l’argent de côté petit à petit en épargnant 10 à 20 % de vos revenus chaque mois.

Par exemple, si vos dépenses mensuelles s’élèvent à 2 500 €, vous devez avoir en épargne disponible 7 500 à 15 000 €. Cet argent permet de faire face à une perte de revenus, un changement de voiture ou une grosse dépense de santé.

Si vous faites parti des chouineurs qui disent “mais je ne peux pas me permettre d’épargner 20 % de mon salaire”, commencez par 1 %. C’est la direction qui compte plus que le montant !

Nous ne faisons qu’appliquer un principe simple ici : se payer en premier et voir ensuite ce qu’il nous reste pour vivre.

Il faut également faire évoluer ce montant en fonction de notre style de vie : un célibataire n’a pas les mêmes besoins qu’un couple par exemple.

repartition dépenses mensuelles

Globalement, cela concerne donc des sommes de 5 000 à 40 000 € dont une partie est rapidement disponible et placée sur des supports sans risques. L’argent de votre résistance financière est seulement là pour vous permettre de faire face à un imprévu.

Voici donc les taux, prime, les frais et plafond de versement de ces comptes. Ma sélection est basée sur plusieurs critères : facilité de gestion, rendement, réputation de l’établissement.

Pour cette raison, les établissements en ligne ont la part belle.

Ma méthode :

  1. Livrets réglementaires : disponibles dans toutes les banques
  2. Assurance vie : voir ma sélection

Simple non ?

Les livrets réglementaires sont des supports très encadrés par la loi : livret A, Livret développement Durable (LDD), Compte sur livret (CSL), Livret d’épargne populaire (LEP) ou encore le Compte épargne logement (CEL). Tout ceci est expliqué en détail dans mon livre Devenez Riche.

Le livret A possède actuellement un rendement faible mais l’avantage c’est que le placement est garanti et que l’argent est disponible. Si vous avez peu d’argent à placer, cela reste une bonne première étape. Inutile de se lancer dans d’autres types de compte avant de l’avoir un peu rempli. Le Livret développement durable (LDD) est un autre compte pouvant accueillir votre épargne de précaution si le livret A est plein.

Ensuite, ce que je recommande, c’est de commencer à chercher du rendement. On reste prudent tout de même avec notre épargne de précaution mais le support offrant le meilleur rapport rendement/risque est l’assurance vie en fonds euros. Ceci est l’étape à prendre une fois votre Livret A bien garni.

L’avantage, c’est un placement entre 3,5 et 4,70 % dont le capital est garanti (env. 2 % inflation déduite). Pour cela, il vous faut choisir une assurance vie mono-support dont l’argent sera placé sur un fonds en euros. Les taux évoluant chaque année, cette information est à vérifier.

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Derrière tous les contrats disponibles dans les banques se trouvent en fait un nombre limité de société qui commercialise ces supports. D’un point de vue juridique, il n’existe aucune limite au nombre de contrats auxquels vous pouvez souscrire. Une “technique” souvent employée par les investisseurs, c’est d’ouvrir régulièrement de nouvelles assurance vie pour bénéficier des taux de rendement avantageux (lorsque ceux-ci progressent, cela va sans dire) car les sociétés ont tendance à casser les vieilles assurances en diminuant le rendement offert.

Le capital est garanti et les intérêts acquis le sont définitivement. Le seul risque avec votre argent, c’est la faillite de l’établissement qui détient votre contrat, sachez qu’un fond de garanti existe et en France : il garanti 70 000 € par personne.

L’argent est disponible. Une croyance répandue est de penser que l’argent et bloqué pendant 8 ans, c’est faux. Vous pouvez effectuer un rachat ou demander une avance et récupérer votre argent dans un délai assez court (environ un mois). Le rachat consiste à retirer votre argent du support alors que l’avance est une somme que vous prête l’établissement pendant une durée déterminée, période pendant laquelle votre assurance vie reste rémunérée en totalité. Ce qui entre en ligne de compte, c’est la fiscalité car en effet dans le cas d’une assurance vie, seul l’argent retiré est soumis à l’impôt dont le montant évolue selon la durée de détention du contrat :

  • 35 % avant les 4 ans du contrat, ce qui est donc peu avantageux,
  • 15 % entre 4 et 8 ans,
  • et 7,5 % après 8 ans avec un abattement annuel de 4 600 € pour une personne et 9 200 € pour un couple.

Enfin en cas de transmission du capital aux bénéficiaires (cela reste une assurance vie), la fiscalité est très avantageuse.

Pourquoi une sélection si restreinte alors qu’il existe de très nombreuses offres ?

  1. Je ne veux pas vous perdre, si vous cherchez des listes exhaustives, il en existe partout sur internet.
  2. Derrière la plupart des contrats en fonds euros se trouve EUROSSIMA, autrement dit Generali Patrimoine le 1 er assureur vie en europe, cela ne sert à rien de vous présenter 15 contrats différents.
  3. Malgré les apparences, il existe de réelles différences de performance entre les différents supports.
Nom Frais à l’ouverture Dépôt minimum Frais de gestion (fonds euros) Frais de versement Dernière performance connue **
Boursorama Vie *
0
1 000 €
0,6 %
0
4,05 % en 2009
4,45 % en 2008
ING Direct *
0
1 000 €
0,6 %
0
4,05 % en 2009
4,45 % en 2008
Abivie (Altaprofits) *
0
1 000 €
0,6 %
0
4,05 % en 2009
4,60 % en 2008
Generali (Generali Epargne)
0
500 €
0,6 %
0
4,10% nets garantis en 2010 + 80 euros offerts
4,05 % en 2009
4,45 % en 2008

* = je suis client chez eux.

** = nette gestion, brute de prélèvements sociaux.

logo-argent-en-main

Pour un comparatif complet, rendez-vous ici.

 

Éléments à garder en tête :

  • Les rentabilités évoluent régulièrement.
  • La fiscalité est un élément important à prendre en compte dans votre cas si vous êtes suffisamment imposé, les placements recommandés ici ne permettent pas de défiscaliser.
  • Je ne suis pas conseiller en gestion de patrimoine, soyez intelligent avec ce que vous faites de votre argent ou celui-ci ira voir ailleurs : vous êtes seul responsable, mes conseils sont totalement subjectifs !