Vous n’êtes plus à l’école : 4 comportements à perdre pour devenir riche

Michael Ferrari Esprit riche, Management et leadership, Psychologie de l'argent 13 Commentaires

The Joys Of Homework

Certains d’entre nous agissent comme s’ils étaient encore à l’école. Même de longues années après avoir quitté les bancs de l’école, ils continuent à agir comme de bons élèves. Passage en revue des dégâts et solutions pour en sortir.

Lorsqu’on est à l’école, on apprend de nombreux savoirs dont la plupart ne sont pas utiles mais seulement là pour notre culture. A côté des savoirs dont on peut juger la qualité, ce qui m’intéresse c’est surtout l’état d’esprit et le comportement qu’inculque l’école.

1. L’ennui tu accepteras

L’école (indépendamment du niveau d’ailleurs) nous fais passer un message : tu as intérêt à venir assister aux cours même si tu t’ennuies. L’ennui est ainsi toléré soit par manque de moyen, le professeur ne pouvant animer chaque élève, soit par défaitisme. Dans les 2 cas, nous avons intégré le fait que s’ennuyer est normal.

Si vous tolérez l’ennui, vous allez gaspiller un nombre incroyable d’heures (notamment au travail) à attendre que quelque chose vienne briser l’ennui.

2. Schizophrène tu deviendras

Comment rendre un élève schizophrène ? Racontez-lui qu’il doit prêter son ballon à la récréation et exigez qu’il ne coopère pas avec les autres dans la classe. Si le cerveau humain arrive à faire cohabiter des idées opposées, plus conséquences restes ancrées chez les individus.

Tout d’abord, les gens sont de plus en plus égoïstes dit-on mais nous ne sommes que le reflet de la société et donc de l’éducation que l’on reçoit notamment à l’école. Vous voulez la recette pour vivre pauvre toute vôtre vie ? Essayez de tout faire vous même comme l’école nous l’apprend. Ne déléguez rien ! Ne regardez surtout pas ce que font les autres, malheureux vous pourriez avoir une nouvelle idée !

Les riches savent collaborer avec les autres. Ils savent trouver des accords, déléguer et coordonner des personnes pour qu’elles produisent un bon résultat. La prochaine fois que l’on reproche à votre fils de copier sur son voisin, expliquez calmement au professeur qu’en fait il souhaite devenir riche 🙂

3. L’autorité tu accepteras sans discuter

Gare à celui qui conteste l’autorité du professeur. Nous avons tous été dans une situation où un professeur est dépassé par son propre discours d’un autre âge. Malgré cela, nous lui devons l’autorité.

Le truc, c’est que dans la vraie vie, celui qui se ramène avec des informations plus à jour ne gagnera pas le respect de ses collègues. Celui qui ennuie pendant une présentation ne gagnera pas un client. Celui qui accepte toute l’autorité du monde ne progressera jamais à son potentiel maximum.

Avoir du respect pour l’être humain est une chose importante mais ce n’est qu’une partie de l’histoire. Respecter une fonction est une notion d’un autre âge (mettez ça sur le compte Génération Y si ça vous dit!). On respecte un talent, une présence et une compétence. Le reste n’est là que pour verrouiller la société.

4. Financièrement illettré tu seras

S’il y a un devoir à faire une fois sorti de l’école c’est d’apprendre à compter vraiment. Pour 95% des gens les mathématiques ne servent à rien. C’était intéressant à voir, cela forme l’esprit et élargit le champ de nos connaissances mais ça n’a aucune application pratique pour nous rendre riche.

Ce qui compte pour nous rendre riche est simple : addition, multiplication, division, soustraction et pourcentage. Avec ça (et si vous maitrisez ce package) vous êtes armé pour ne pas être un abruti financier et c’est plus difficile qu’on ne le pense (comme la plupart d’entre vous, je suis parti de là).

Si l’école est là pour nous préparer à la vie adulte, elle loupe un grand morceau qu’est l’argent. Plutôt que de laisser s’échouer de nombreuses personnes n’ayant pas été préparée à cet aspect fondamental de la vie, l’école fait d’autres choix d’enseignement.

C’est une des raisons pour lesquelles l’argent est aussi mystifié et diabolisé : l’inconnu fait peur tout comme l’étranger est agité comme un épouvantail par ceux qui veulent manipuler l’opinion. L’argent n’est pas mal, c’est un outil nécessaire pour bien vivre. L’amour de l’argent est problématique et doit être combattu.

5. Etudiant de la vie tu seras

L’école nous laisse croire, même si personne ne le dit vraiment, que la fin de notre apprentissage sonne avec la dernière heure de cours. Pour devenir riche et vivre une vie satisfaisante, l’apprentissage ne doit jamais cesser. Soyez un étudiant de la vie, gardez votre curiosité pour les choses, préservez votre attention pour ce qui en vaut la peine, cherchez à affiner vos talents et vos sens. Faites le pas nécessaire pour devenir la prochaine version de vous même.

Image par Cayusa

Commentaires 13

    1. Post
      Author
  1. Sow

    En bref l’ecole forme a l’opposé de ce qu’il faut pour entrependre. D’un autre coté je vois mal des cours ou il s’agit d’observer autour de soi pour reperer des opportunitées..
    Les entrepreneurs sont ils des tetes brulées?

  2. ryandaoudi

    ça fait des mois que je lis votre blog et je poste mon premier commentaire. le dernier me parle plus particulièrement car à une epoquue je detestais l’ecole et leur professeur qui nous disais : avoir un boulot c’est bien et creer son entreprise, c’est « casse-gueule ». aujourd’hui, les choses ont changé, je me suis lancé dans l’entreprenariat et l’idée d’etre etudiant toute sa vie est lié au livre « la semaine de 4 heure » de tim ferriss que vous avez lu.

  3. Geoffrey

    Superbe article, je me suis bien marré en le lisant !

    « La prochaine fois que l’on reproche à votre fils de copier sur son voisin, expliquez calmement au professeur qu’en fait il souhaite devenir riche » ^^

  4. Nom

    Si le cerveau humain arrive à faire cohabiter des idées opposées, plus conséquences restes ancrées chez les individus.

    Je ne comprends pas cette phrase.

  5. Elena

    Bonjour, Michael,

    Je suis d’avis opposé sur ton point 5. Je trouve que l’école Français n’autorise quasiment jamais à ces élèves le droit d’accéder et de détenir le savoir. Seules les personnes habilitées (les profs en occurrences) ont le droit d’en posséder en d’en dispenser. Comment voulez-vous connaitre les math si on vous a évolué comme mauvais ? Les rituels mise en épreuve / compétions n’existent pas (remise des diplômes des fin d’année? bals de fin d’études ? La distribution des récompenses ? ). L’annonce des notes est un péché mortel. Sous prétexte ne pas offenser le plus faible on n’autorise pas aux autres le droit de progresser ou d’être fier de son résultats. Il ne reste que l’évaluation/jugement de prof. C’est un processus passif. Le prof me donne je dois restituer en état pour avoir la bonne note.

    A la sortie de l’école l’apprentissage tel qu’il est conçue se termine. On passe en mode actif. On met en pratique. Et nous sommes nos libres arbitres sur les moyens que nous avons besoins. Nouvelles compétences, connaissances, expériences. Une richesse incroyable est à notre disposition. Seul les courageux, les audacieux ou ceux qui était soutenues par leur entourage se trouvent le droit de posséder le savoir suffisant pour l’explorer. Les autres restent dans l’ignorance et pleures sur l’injustice du sort qui s’abat sur eux ou, au mieux, se payent un catch pour s’autoriser le droit d’accès à tout ce qu’ils détiennent déjà.

    Je te remercie, tu nous montres comment on peux s’autoriser au sucées, à la réussite, à la connaissance.

  6. Pingback: Indépendance financière en 5 étapes : suivez le guide vers la liberté | Devenir riche à votre manière

  7. ma,tto

    Mettez vous à jour, la pédagogie aujourd’hui a changé: les élèves cherchent et travaillent ensemble
    Comme c’est facile de stigmatiser, de faire de son experience personnelle une généralité…

  8. Anonyme

    et puis les maths ca rend riche aussi 😉
    si tu fais polytechnique tu l seras
    si tu fais un doctorat et que tu enseigne a des eleves ingenieur et ds differentes facultés riche tu seras
    ; )

  9. Christophe Triganov

    Et attention ça rend cupide l’école !!! On attribue des « mérites » aux élèves bien obéissants

    Et ça rend stupide, normopathe : les règles doivent être appliquées sans exception !!!

  10. Binou

    Merci de m’avoir si bien expliqué pourquoi le premier de la classe que j’étais n’a jamais réussi dans les affaires…
    Tout me parait très clair maintenant !

  11. Chris

    Bonjour,
    Pour le point n5
    toutes les évolution majeures que j’ai connu sont du à l’apprentissage ou au perfectionnement dans un domaine.
    Merci de me le rappeler

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.