Savoir se déconnecter

Michael Ferrari Améliorer sa vie 2 Commentaires

sedeconnecter

L’un des plus gros problème que nous ayons tous c’est d’être en permanence connectés. Voici un conseil simple pour vivre une vie géniale.

L’autre jour j’avais mon fils sur les genoux. Il jouait tranquillement, il mordillait sa peluche avec joie. Tout à coup, l’écran en face de lui s’allume. Et là j’ai observé un tout petit aperçu des effets d’un écran : il s’est arrêté net. Il a laissé tombé son jouet et s’est mis à regarder fixement l’écran.

Et le truc c’est qu’il se passe la même chose pour vous et moi.

Si vous voulez avez de bonnes idées, penser différemment de la majorité des gens, le fait d’être en permanence connecté est un obstacle !

Vous le savez déjà, toutes vos meilleures idées arrivent quand vous ne travaillez pas : sous la douche, dans le train, dans l’avion. Très rarement devant votre ordinateur.

Se déconnecter s’apprend !

Je suis persuadé qu’un jour on dirait de savoir se déconnecter ce que l’on dit aujourd’hui sur la méditation. C’est une compétence simple mais très puissante et je suis bien placé pour savoir à quel point c’est difficile de le faire dans un monde où tout nous suit sur notre smartphone.

Pourtant si seulement vous essayez d’appliquer un conseil comme celui-ci, vous récolterez des résultats incroyables !

Par exemple :

  • faire baisser votre stress
  • avoir de nouvelles idées de business
  • trouver une solution pour placer votre argent ou investir
  • reposer naturellement les priorités de votre vie
  • prendre une grande décision en toute confiance
  • abandonner un truc qui vous ennuie depuis des mois

Merci !

Vous avez aimé cette vidéo ? Partagez-là pour m’aider à passer le message et cliquez sur j’aime :)

Abonnez-vous pour rejoindre la communauté et recevoir les prochaines vidéos, c’est gratuit

Commentaires 2

  1. Bonjour,
    j’aime ce genre de conseil.
    Quand je l’entend, j’ai l’impression d’être un extra-terrestre.
    Le fait de ne pas avoir de smartphone et de ne pas suivre l’actualité me donne un rythme de vie plus lent, moins speed, et donc le besoin d’être connecté, je ne le comprends pas.
    Typiquement, une de mes grosses sources d’information sont mes collègues. Même les attentats, j’ai su ce qui s’est passé car j’ai reçu un message de mon boss pour vérifier si tout va bien! (imaginez, Samedi matin, le num de ton boss qui s’affiche, tu te dis que tu as fait une méga boulette en prod)
    Le pire étant la grand mère de madame, tellement scotché aux news que dés qu’il se passe un truc en IDF, elle appelle pour voir si on est pas concerné.

    A un moment, il faut même déconnecté des gens pour arriver à vivre!
    (surtout pour esquiver le côté angoissant qu’ils récupèrent de l’actualité)

  2. Je découvre ce blog et j’aime ! Cet article résonne bien à l’heure où la communication entre les gens n’a jamais été si difficile alors que nous sommes connectés de partout ! Moi, je vois la différence chez les enfants de ma nièce qui vit séparée de son mari. Lorsqu’ils sont chez papa, c’est télé, tablette et cie et je trouve les enfants « apathiques » – il leur faut presque la journée chez maman pour retrouver leurs éclats de rire, leurs jeux « déconnectés » et leurs balades. Ils ne réclament même pas la télé… heureusement qu’ainsi ils ont un certain équilibre. Moi qui suis blogueuse, j’aime me faire des journées sans ordi. Je le retrouve avec d’autant plus de plaisir qu’il me permet de vivre de ma passion. Merci et à bientôt

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.