Sauvez votre argent ! – Marc Fiorentino

Michael Ferrari Finances personnelles, Gérer et épargner, Résumé de livre 29 Commentaires

A l’occasion de la sortie de Sauvez votre argent ! voici un focus sur Marc Fiorentino. Qui est Marc ? Un ex-trader non repenti ayant perdu foi dans le système qui l’a enrichi. Son conseil ? Prenez en main la gestion de votre argent car de nombreuses personnes en ont après lui !

Le livre est plein de bon sens : prenez-vous en main, réfléchissez, agissez.

Depuis la crise de 2008 le monde de l’épargne et du patrimoine est bouleversé. En ce qui concerne les placements, plus aucune règle classique, plus aucune recette à l’ancienne ne fonctionne et rien ne sera plus jamais pareil. La gestion de père de famille, le modèle absolu, a volé en éclats. Les dix années qui viennent vont être difficiles pour tous ceux qui veulent protéger leurs économies ou les faire fructifier… Floués, déçus, de nombreux investisseurs (petits et gros) ne font plus confiance aux banquiers et autres conseillers en gestion qui n’ont rien vu venir. Marc Fiorentino a décidé d’aider tous ceux qui ne savent plus à quel saint financier se vouer. Avec ce petit guide extrêmement clair, précis et plein d’humour, il nous donne tous les conseils les plus avisés, les plus fiables, pour placer son argent, de 10 000 euros à 1 million d’euros.

Votre argent est en danger !

Il n’y a plus de martingale, nous ne vivons plus dans le monde des années 70 et que vous ayez 1000 ou 1 million d’euros, vous allez souffrir si vous continuez d’appliquer les mêmes recettes.

Les français sont capitalistes mais ils n’osent le reconnaitre. Il va cependant bien falloir voir les choses telles qu’elles sont : la gestion en bon père de famille n’est plus possible, depuis la crise tout a changé.

Pourquoi cela a changé ?

  1. La finance est au service de la finance, pas de l’économie.
  2. La globalisation augmente l’ampleur des crises.
  3. La rapidité avec laquelle l’information circule fait que n’importe quelle opinion est diffusée dans le monde entier.
  4. Le monde est dirigé par une trentaine de financiers.
  5. Les politiques ne comprennent rien à ce qui se passe.
  6. Les états ne sont pas gérés, ils dépensent sans compter.
  7. La Chine veut devenir numéro un sans respecter les règles.
  8. La nature humaine contient les germes des crises : appât du gain et panique.

Première partie : Les 4 vérités

  1. Vous êtes le pigeon de service : vos conseillers ne cherchent pas votre intérêt mais ils cherchent à placer le produit du mois.  Ne venez plus vous plaindre d’avoir payé des frais. (Voir Les banques en ligne !)
  2. Vous croyez encore au père noël : vous cherchez du « sans risque » à 5 %. Cela n’existe pas.
  3. Vous ne pouvez plus avoir de certitude : votre entreprise, votre banque ou le pays peut faire faillite.
  4. Vous êtes manipulé : un jour on vous raconte que le pétrole explose, le lendemain c’est l’or. Une information chasse l’autre. Ne les écoutez pas.

Deuxième partie : Les 8 commandements

  1. Apprenez à vous connaitre.
  2. Définissez vos objectifs : soyez honnête et réaliste.
  3. Connaissez votre tolérance au risque. Combien êtes-vous prêt à perdre : beaucoup répond « le moins possible » mais ce n’est pas une réponse. Parlons plutôt de « profil de gain » en suivant une règle simple : essayez de gagnez le double de ce que vous êtes prêt à perdre.
  4. Faites la diète : le meilleur moyen de sauver votre argent, c’est de ne pas le dépenser. Une cigale qui chante trop ne passe pas l’hiver. Eviter d’avoir un ipad, un smartphone et d’acheter des fringues de luxe vous fera gagner plus d’argent que la plupart des placements.
  5. Simplifiez votre rapport à l’immobilier :

Achetez le plus jeune possible si :

  1. Les taux d’intérêts sont bas
  2. Nous ne sommes pas en bulle (si c’est le cas, vos amis gagnent plus en faisant de l’achat-revente que par leur job habituel)
  3. Vous avez 20 % d’apport (hors frais de notaires)
  4. Vous avez 5 ans de visibilité sur vos revenus

Pour l’immobilier locatif :

  1. La rentabilité est médiocre
  2. Si vous n’êtes pas bricoleur, réparer coûte cher
  3. Si vous avez des états d’âme, vous vous ferez bouffer
  4. Contrairement à ce que l’on promeut, il ne faut pas viser le rendement mais la plus-value : c’est un pari sur la hausse du marché

6.  Transformez-vous en camembert : on parle allocation d’actifs ! Imaginez qu’il n’existe que du cash, des actions et des obligations. Cash = 0 risques, les obligations sont moyensement risquées, les actions sont très risquées. Définissez ainsi l’allocation qu’il vous faut.

7.  Brûlez les catalogues des produits financiers : ils sont fait pour vous donner l’impression d’être un abruti. Oubliez les numéros spéciaux des magazines.

8.  Prenez en main votre avenir financier : ne déléguez pas la gestion de votre argent. Le bricolage se développe car les réparateurs sont trop chers . Consacrez du temps à votre argent. Quelques minutes par jour suffisent.

    Troisième partie : un régime pour faire grossir votre argent

    La phase d’attaque : 4 semaines

    Faites le point. Apprenez à vous connaitre. Identifiez votre tolérance au risque. Définissez vos objectifs. Listez vos placements actuels. Réduisez vos dépenses.

    La phase de prise de position : 4 semaines

    Réorganisez vos comptes. Sélectionnez les produits qui vous correspondent, virez les autres.

    Il vous faut 2 banques, une en ligne et une classique. L’idée n’est pas de passer du LCL à la BPCE : toutes les banques classiques sont aussi mauvaises et plus chères que les banques en ligne. Habituez-vous aux banques en ligne : les guichets disparaissent. La seule raison pour laquelle ils existent encore c’est que les banques veulent la paix sociale et ne vont pas fermer les guichets :  elles vont attendre que leurs personnels partent à la retraite.

    Pour les produits financiers, prenez des produits simples où les frais sont réduits. Jetez le reste. On trouve : les livrets (les supers-livrets sont des conneries promotionnelles), le PEA et les assurance-vie (AV). La proportion dépend de votre âge et de vos objectifs :

    Exemple : 40 ans, divorcé, 3 enfants : 10 % livret A, 25 % PEA, 65 % AV (avec 60 % fonds euros et 40 % fonds indiciels sur les bourses européennes).

    La phase de consolidation : 2 semaines

    Soufflez et formez-vous. Si vous n’êtes pas un passionné de la Bourse, n’y investissez jamais en direct. Choisissez des fonds simples ayant peu de frais. N’utilisez pas de produits complexes comme les warrants, turbo et autres CFD.

    Ne cherchez pas à défiscaliser outre mesure. L’utilisation des 3 outils (livret A, PEA et AV) suffit.

    La phase de stabilisation : 4 semaines

    Cette phase est alternative.

    Pour les actions, appliquez la règle des 5 :

    1. N’investissez jamais plus de 5% de vos économies dans des titres en direct. Au delà, passez par des fonds.
    2. N’investissez jamais sur plus de 5 actions : c’est plus facile à suivre.
    3. Etudiez pendant 5 heures chaque action avant de l’acheter.
    4. Projettez-vous à 5 ans et voyez si vous serez heureux d’avoir cette action ?
    5. Gardez votre bon sens.

    Pour les fonds, évitez les fonds dit « garantis » qui sont des pièges à frais.

    SI vous n’en avez pas, vous pouvez profiter pour ajouter :

    –          Plan d’Epargne Logement (PEL)

    –          Plan d’Epargne Entreprise (PEE)

    –          PERCO

    –          PERP

    –          Préfon

    Conclusion :

    Le programme est en 12 semaines, dans mon livre c’est en 6 🙂  Plus sérieusement, j’ai retrouvé de très nombreux propos avec Devenez Riche : consacrez du temps à votre argent, améliorez votre intelligence financière, suivez une allocation d’actifs, passez à la banque en ligne…

    Sauvez votre argent est un peu une version alarmiste de Devenez Riche ! J’ai vraiment eu le sentiment de lire un livre basé sur la même structure jusque dans certaines analogies sans pour autant trouver le contenu saisissant. Je regrette que le propos soit aussi sensationnel pour ensuite retrouver des recommandations elles, bien traditionnelles. On retrouve trop de recommandations techniques ou avancées alors que le public de ce livre ne sera pas intéressé par tant de détails (acheter des actions en direct, les warrants…). En revanche, j’ai bien apprécié les cas chiffrés donnés en exemple mais l’on s’approche ici plus de la gestion de patrimoine.

    Faut-il lire ce livre ? Honnêtement, le propos est vrai dans le fond mais en 160 pages, c’est un peu court pour vous poussez à agir. Peu axé sur la psychologie, je ne suis pas certain qu’il produira les changements espérés dans le comportement des lecteurs.

    Marc Fiorentino en vidéo


    Marc Fiorentino – Sauvez votre argent 1/3

    Sauvez votre argent ! Ne soyez pas le prochain pigeon. Pour se prémunir, il n’existe que 3 supports : le livret A, le PEA et l’assurance vie.

    Il manque à la France un homme d’état ayant une vision pouvant sortir le pays de la faillite. Il n’y aura pas de retraite, préparez la vôtre en utilisant ces supports. Arrêtez de consommer et préférez une épargne durable qui vous rendra plus riche avec le temps. Le meilleur placement que vous pouvez faire, c’est de réduire d’un cran (si vous le pouvez) vos dépenses.

    La classe moyenne travaille pour les autres. Les salaires moyens payent un maximum d’impôts, les entreprises moyennes aussi.

    80 % des produits financiers vendus sont soit inadaptés, soit dépassés. Marc Fiorentino recommande le chacun pour soi.


    Marc Fiorentino – Sauvez votre argent 2/3

    Mais ce chacun pour soi ne va-t-il pas laisser de côté les plus mal informés ? Il appartient à chacun de se prendre en main. Pour y arriver, il vaut encore mieux faire parti du système quitte à être cynique plutôt que d’être le pigeon de service.

    Serrez-vous la ceinture. Gardez votre bon sens avant tout. Il faut être fou pour entreprendre en France. Les entrepreneurs sont des cibles permanentes : l’état les taxes car c’est une poche à fric, l’administration les emmerdes à longueur de journée et les français scandent « salauds de patrons ».

    Les banques ne jouent plus le jeu lorsqu’il s’agit de prêter aux PME. Il vaut mieux se tourner vers des investisseurs.


    Marc Fiorentino – Sauvez votre argent 3/3

    La collusion entre la politique et les grandes entreprises du CAC40 est néfaste : elles obtiennent des conditions incroyables.

    Développez votre culture financière !

    Commentaires 29

    1. Pingback: Nevermind sur Blogasty

    2. MF

      Bonjour Michael,

      Je partage ton avis, la forme est intéressante, je n’ai pas encore lu ton livre.

      Quant aux produits proposés… Cela ne vaut pas grand chose. Il aurait pu sortir des produits classiques vendus par les banques… Il ne parle jamais de l’avantage d’ouvrir un PEA chez un assureur… Il ne doit pas le connaître du reste.

      Merci pour ton blog.

      MF

    3. marie

      merci pour l’avis sur le livre; par contre je ne comprends pas tout à fait son propos..mais je vais relire et essayer de comprendre…! bonne journée! Marie

    4. Shinmai

      Ca me parait bien alarmiste. On peut expliquer simplement les choses sans tourner au drame (la culture de la peur ça va bien deux minutes)…personnellement je ne pense pas l’acheter.

    5. Pierre-Yvan

      J’en ai un peu marre des discours qui sans cesse nous alarment. On paye trop d’impôts, les banques n’en veulent qu’à notre argent, le gouvernement est en faillite… ON SAIT!!!!!!
      Ce livre m’intriguait donc merci pour ton avis.

    6. Nicolas Mallet

      Cet alarmisme a plutôt tendance à déclencher les signaux d’alerte chez moi pour d’autres raisons: je me méfie d’autant plus de ses intentions à lui.

      Il y certes des choses intéressantes, mais d’autres dont je doute.

      Par exemple: « En ce qui concerne les placements, plus aucune règle classique, plus aucune recette à l’ancienne ne fonctionne et rien ne sera plus jamais pareil. La gestion de père de famille, le modèle absolu, a volé en éclats. »

      Pas du tout d’accord, même au contraire. Ceux qui se sont plantés sont tous sans exception ceux qui ont investis dans des produits miracles et modernes (ou par effet boule de neige dans des entreprises qui ont elles-même investi là-dedans). La crise vient justement de là. La majorité des entreprises que je connais qui font dans le concret et l’indispensable, ne l’ont pas vue la crise, au contraire.

      « Il n’y aura pas de retraite, préparez la vôtre en utilisant ces supports »

      S’il devait n’y avoir plus de retraite, nulle doute que le gouvernement qui en porterait la responsabilité n’y survivrait pas (il suffit de voir le bruit que ça fait de vouloir seulement les réformer). Avec comme corolaire, tous ceux qui auraient gagné de l’argent grâce au système en place. Donc quoi qu’il en soit, dans ce cas, vous n’aurez plus rien.

      Sur les banques en ligne, je me réjouis d’attendre le premier scandale à leur sujet. Pourquoi ? Parce qu’une banque en ligne est fatalement moins contrôlée qu’une banque réelle. En effet, qui m’empêche de créer une banque en ligne dans un pays peu regardant, et de la rendre crédible en europe. Tiens au fait, ça n’aurait pas déjà été fait avec les casinos en ligne ou certaines produits financiers ?

      1. Antonio

        Je comprend pas trop ta remarque sur la retraite.
        Car même si on aura une retraite, elle risque de ne pas être suffisante pour en vivre et donc il faut la préparer dans tous les cas à mon avis

        1. Nicolas Mallet

          La préparer dans tous les cas, en effet, on est d’accord là-dessus. Par contre, ce n’est pas ce que fait la majorité de la population.

          Étant donné que ça touche une part très importante de la population, tout gouvernement est obligé de trouver un moyen pour que ça suffise pour vivre (même si en effet, ça ne permets pas de vivre bien). Sinon le peuple va fatalement finir par se révolter, d’autant plus s’il a cotisé pour rien, faisant s’écrouler tout le système au niveau national. C’est un fait dans toute révolution: avoir de l’argent ne vous mets pas à l’abri, souvent même au contraire.

    7. Thibaud

      Bonsoir,

      Je viens de terminer son livre et je n’ai que peu apprécié son style (un peu trop agressif et « je sais tout » et « je crache dans la soupe »).

      Pour ce qui est du fonds, je trouve le livre assez creux, rempli de raccourcis et de propos tout faits et peu étayés.

      Il faut, par exemple, devenir propriétaire de sa résidence principale. On peut également être locataire et placer son argent par ailleurs mais il nous déconseille cette méthode. Pourquoi ? Mystère…

      J’ai découvert ses chroniques sur BFM par un ami, je les trouve d’ailleurs intéressantes et percutantes. Dommage qu’il ait utilisé la même recette pour écrire un livre, ce qui ,à mon sens, demande un peu plus de profondeur…

      1. Post
        Author
        1. Antonio

          Ba disons que d’après ta conclusion, j’en déduis que le tien est meilleur. Or vue le temps et l’énergie que tu a passé dessus, je suis pas sur que tu sois super objectif.

          1. Post
            Author
          2. Antonio

            J’attend de voir des extraits pdf de ton livre et/ou de passer à une FNAC pour les feuilleter.

            Car je ne suis pas sûr d’être la cible de ces livres car :
            je m’intéresse déjà à la gestion de mon argent
            j’ai un PEA avec des actions à fort dividendes
            j’ai une AV boursorama piloté en mode defensif
            j’ai une AV Linxea ou je prend plus de risque avec des fonds emergents, …
            J’ai 6 mois de reserve sur un livret A
            Je met plus de 10% de mon salaire de coté par mois

            Si je me trompe, dit le moi car je suis toujours prêt à apprendre et je suis certain que ton adaptation est bien faite

          3. Nom (obligatoire)

            Je suis allé à la fnac samedi et j’ai vue un paquet du livre de Marc Fiorentino (a l’entré, dans le rayon finance et en tête de gondole). Malheureusement je n’ai pas vue ton livre.
            Je fais une critique dans la journée.

      1. Post
        Author
    8. Antonio

      J’ai acheté ce livre samedi et voila mon avis dessus.
      Déjà il se lit très bien (quelques heures suffisent) et ceux qui connaissent Marc Fiorentino ne seront pas dépaysé (pas de langue de bois, assez scénique, de l’humour (les cas chiffrés sont assez drôle) …) .
      Pour le contenu, rien de neuf pour quelqu’un qui s’intéresse à la gestion de ses finances. Le tout est bien expliqué sans utilisation de termes compliqués et les étapes de son « régime » sont cohérentes.
      On voit aussi que le livre est à jours (par exemple pour les taux promo des super livrets …) et les banques/assurances/courtiers/… sont nommé et sont facilement trouvable en France.

      Le truc un peu dommage est que je le trouve un peu court et cela malgré un site Internet associé au livre.

      Concernant les points négatifs cité par Michael:
      – « Sauvez votre argent est un peu une version alarmiste de Devenez Riche » -> c’est le style de Marc Fiorentino
      – « Je regrette que le propos soit aussi sensationnel pour ensuite retrouver des recommandations elles, bien traditionnelles. » -> ba disons que devenir rentier et/ou protéger son argent de l’inflation/… n’a rien de sexy et il n’y pas de recette magique et donc je trouve ça logique que les recommandations soient traditionnelles.
      – « On retrouve trop de recommandations techniques ou avancées alors que le public de ce livre ne sera pas intéressé par tant de détails (acheter des actions en direct, les warrants…) » -> je ne suis pas d’accord car il décourage fortement les warrants, turbo, … mais je trouve ça normal qu’il en parle car assez vite quelqu’un d’intéressé regardera ces produits car les autres solutions sont « longues et ennuyeuses »
      « En revanche, j’ai bien apprécié les cas chiffrés donnés en exemple mais l’on s’approche ici plus de la gestion de patrimoine. » -> ça dépend des cas mais c’est clair qu’il y aurait pu avoir un peu plus de cas « classiques »
      « mais en 160 pages, c’est un peu court pour vous poussez à agir »-> c’est vrai que c’est court
      « Peu axé sur la psychologie »-> moi je trouve que c’est un avantage 🙂

      1. Post
        Author
        Michael

        Merci pour ton retour !

        Tu sembles avoir apprécié le livre mais j’ai aussi le sentiment que tu connais déjà bien ces sujets. Penses-tu qu’il peut apporter quelque chose à un débutant qui cherche à gérer son épargne ? Le recommandes-tu ?

        1. Antonio

          Je pense que le livre est pas mal pour un débutant car il va à l’essentiel sans trop de théorie et reste assez simple.
          De plus il a enlevé tous ce qui serait trop rapidement obsolète dans un livre (choix des UC pour une AV, conseil d’action pour le PEA…).

          Par contre je pense qu’il faut déjà avoir pris conscience que c’est important de gérer son argent car le livre n’est pas assez détaillé sur cette partie.

          Donc je conseille ce livre + un autre livre pour la partie motivation (j’ai bien aimé le livre « comment je suis devenu rentière en 4 ans » + « la semaine de 4h » qui permettent de se motiver et de voir que c’est possible) + lecture de blogs (comme le tien et d’autres) pour être au courant de certain trucs et rester motivé.

    9. fredimac

      Allo ? finance….

      Je trouve Marc Fiorantino très contrariant. Tout est subjectif…

      Pour exemple, j’ai mis quelques mois à maîtriser les opérations CFD (produits dérivés) sur action . Depuis Septembre dernier j’enregistre un gain de 12000€ sur un capital de départ de 9800€ (représentant toutes mes économies).
      J ai suivi assidument des méthodes de money management et ca fonctionne. je suis heureux. Il me manque environ 10K€ pour créer mon entreprise selon le plan de financement prévu.

      Ne croyez qu’en vous même et surtout pas au conseillers online pour 10 euros…

    10. Fournier

      bonjour, je suis novice…tres novice….mais je fais tout pour m´intéresser á la question car….je dois vendre ma maison du bresil bientôt et c´est un vrai casse tête de savoir comment placer mon argent. Je précise, j´exclu la france. Donc en lisant les conseils ce serait choisir une banque en ligne( suisse par exemple) et une banque classique au brésil. pouvez vous me donner votre avis svp?

      1. bruno

        bonjour,
        on peut tout à fait investir aussi en France. Ce n’est pas le problème. Le problème c’est dans quoi!
        Pour moi la forêt est le meilleur placement non pas pour le bois mais pour les autres ressources naturelles celles dont personne ne parlent.
        La crise n’est pas pour tout le monde.
        Bonne journée

        1. Post
          Author
          Michael

          Mes recherches m’ont montré que la forêt, hormis son côté exotique et plaisant, avait un intérêt pour les gros patrimoines. A qui le recommandez-vous ?

    11. DAYRES

      Livre interessant pour une prise de consience. Comprendre l’IRO peut mettre en position favorable.
      J’aimerais quand même que Mr. FIORANTINO me donne son sentiment, sur la parité des monnaies, et en particulier €/$
      Cordialement

    12. pigeonxxl

      ici l’objectif est parfaitement ciblé : confortablement dans votre canapé calez vous et sur votre ordi tapez : 4 mensonges que les banquiers adorent vous raconter E+ plan d’action descendez au sous sol et pigeonxxl vous le retrouverez , vous saurez tout sur le ziz…. euh je me suis trompé je voulais dire sur la phénoménale paire de grelots d’un écureuil accidentellement accroché a un poteau , de multiples sujets de manière pas tout a fait conventionnelle y sont abordés , comment a la « caisse d’épargne et de prévoyance » ou tout au moins ce qui n’en a que l’apparence vous pouvez avoir l’immense plaisir d’en repartir beaucoup plus léger qu’a votre arrivée ! pour vous le programme est lancé .

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.