Pourquoi la plupart des riches ont une vie de merde

Michael Ferrari Développement personnel 10 Commentaires

Jean-ed

Jean-Edouard n’est pas content. Le caviar est trop salé cette année.

Pourquoi la plupart des riches ont une vie de merde

Vous avez déjà vu un riche se plaindre ?

Qu’est-ce que vous en avez pensé ?

Exactement.

De quel droit se plaindre quand on est blindé ? Plein aux as ?

Je ne vous parle pas de Jean-Edouard qui se plaint que le caviar est trop salé cette année. Je vous parle de personnes qui ont l’abondance matérielle et qui l’ont méritée (pas comme ce prétentieux de Jean-Ed’) mais qui ne sont pas plus heureuses.

Même si vous n’êtes pas riche, vous devriez lire pour éviter que ça vous arrive. Ça serait dommage d’avoir fait tout ça pour ça non ?

La première des choses c’est que quand on a de l’argent, on n’en a pas forcément conscience. Cela devient naturel. Tout comme respirer. ET comme il est naturel pour d’autres de ne PAS en avoir.

Donc le riche ne se retire pas le droit de se plaindre parce qu’il a de l’argent. Après tout il paye des impôts. Soit beaucoup plus que vous. Soit c’est un petit malin qui « optimise ».

J’ai la chance de côtoyer de nombreux « riches ». (on est bien d’accord que riche ne veut rien dire)

Je peux résumer en disant que la proportion de riches ayant une vie de merde est assez similaire à celle des autres catégories.

D’abord les problèmes sentimentaux sont les mêmes. Mais avec du champagne. Mais quand même.

Les problèmes de business sont beaucoup plus graves.

Vous avez déjà entendu la phrase qui dit que l’argent ne fait que révéler qui vous êtes. Que ça ne résout pas vos problèmes ? Si c’est vrai cela veut dire qu’il y a autant de personnes avec une vie de merde chez les riches qu’ailleurs.

Le piège du riche

Puis surtout il y a « le piège du riche ».

Le piège du riche, c’est le problème N°1 que vous risquez de rencontrer.

Je ne parle pas des amis qui vous appellent pour demander 1000 € ou de la famille qui vous demande de leur acheter un appartement. Ça c’est « facile ».

Je vous parle de l’histoire du pêcheur mexicain. D’en avoir assez. De savoir quand s’arrêter.

La plupart des riches se retrouvent à créer un patrimoine ou une entreprise qui dirigent leur vie. Ils se retrouvent à gérer un patrimoine immobilier. C’était amusant au début. C’est devenu une corvée.

Ils se retrouvent à consacrer beaucoup de temps, tout leur temps, à développer, à réinvestir. Au détriment de tout le reste.

Ils voyagent tout le temps, ne voient pas leurs enfants grandir. Ils se racontent « qu’un jour ça sera bon ».

Certains aiment ça et l’assument. Voir le conjoint uniquement le dimanche leur convient. Mais pour la plupart c’est douloureux.

Le piège du riche, c’est d’oublier le POURQUOI il fait ça. Au départ, c’était souvent pour être libre, pour avoir du confort, pour protéger la famille, pour prouver qu’il peut le faire.

Mais est-ce que prouver à son père qu’on peut le faire est le meilleur moyen de vivre sa vie ?

Le riche se créé un piège tout seul comme un gland. Il s’y enferme. Il est parfois prisonnier des preuves sociales de la richesse : sa grosse maison et sa grosse voiture.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas chercher à créer un empire ou qu’avoir un max de confort est mal au contraire. Mais du moment qu’il y a un pourquoi. Du moment que c’est un prolongement du bonheur et pas une condition au bonheur ou une compensation pour le sacrifice du reste.

Du moment que tu sais quand t’arrêter. Et s’arrêter ne veut pas dire fermer le business et reprendre une maison Mitkit en banlieue.

S’arrêter veut dire donner la place à ce qui compte vraiment. La réponse est différente pour chacun, que vous soyez riche ou pas : la famille, le fun, la découverte, le voyage, la création.

Demande-toi qui viendra à ton enterrement et qu’ils diront de toi. Et si la réponse ne te plait pas, change. Ajuste. Modifie.

N’oublie jamais le pourquoi.

Réinvente le pourquoi s’il le faut.

Ne tombe pas dans le piège du riche. Parce qu’en réalité il concerne tout le monde peu importe tes revenus.

 

Commentaires 10

  1. Riches, Pauvres, les problèmes sont les mêmes….. Justement hier c’était la Saint-Valentin, il y a pas mal de mecs riches qui l’ont passé seul parce que trop occupé dans leur business. Trop occupés qu’ils en oublient famille, amis, loisirs….. Ça c’est un des risques !

  2. C’est une vrai réflexion qui est très juste
    Vous le dites souvent dans toute vos vidéos « c’est quoi l’objectif » et surtout c’est « quoi le but ».
    J’aime beaucoup les mots d’un mexicain très riche (le patron du plus gros opérateur téléphonique mexicain) qui dit :
    J’ai beaucoup d’argent, je pourrais m’offrir une énorme maison de 7000 M² ou plus
    Mais ça ne m’interresse pas car ma famille serait dispersée au 4 coins de cette magnifique maison sans se croiser…
    C’est tellement simple et vrai

  3. Quand on commence à avoir du temps, il faut bien l’occuper à quelque chose. Alors on se créé de nouveaux cercles (visqueux ? ^_^) qui nous éloignent de nos envies ou besoins initiaux. Oui, il ne faut pas oublier pourquoi on fait les choses et toujours se remettre en question. Y a du boulot !

  4. Je sais plus de qui est l’expression mais je la trouve vrai :

    « L’argent amplifie le caractère des gens »

    J’ai vu des personnes autour de moi gagner beaucoup d’argent d’un coup (Héritage, licenciement ) et le changement a était impressionnant plus de nouvelle du jour au lendemain etc …

  5. Comme a pu dire Albert Dupontel je ne sais plus où, « L’argent ne fait pas le bonheur, mais il n’y a que ceux qui en ont qui le savent ».

    Toutefois, c’est quand même plus facile d’avoir une vie « intéressante, heureuse, etc » quand on a de l’argent que lorsqu’on est sans-le-sou.

    1. Post
      Author
  6. (Matthieu, 19:24) « Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » (= d’être heureux)

  7. Je suis d’accord avec tout ce qui viens d’être dis. L’argent ne change pas la valeur des gens ni n’ajoute ou enlève leur joie. L’argent permet simplement d’avoir moins de soucis dans la vie quotidienne.

  8. C’est évident, il ne faut pas tomber dans ce piège et c’est très bien résumé.

    C’est pourquoi même si on travaille beaucoup, on est indépendant, il ne faut pas oublier de s’octroyer des pauses et des moments de fun.

    Mon moment à moi c’est de jouer avec mon fils. lui construire une maison en légo ça dure dix minutes et ça lui donne le sourire pour toute la journée.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.