Que va-t-il se passer en 2009 et ce que vous devriez faire à ce sujet !

Michael Ferrari Esprit riche 6 Commentaires

[ add note for 2009 here ]
photo credit: Môsieur J.

Que nous réserve 2009 ? Qu’allez-vous faire cette année ?

Tout semble indiquer que 2009 est une année de grand changement. Jupiter est dans la maison de saturne et… mais qu’est-ce que je raconte !

Plus sérieusement, les faits (Fait, opinion et croyance : quand l’homme politique se prend pour un chasseur d’OVNIS) sont suffisamment importants pour affirmer que l’année qui arrive sera toute particulière. Même dans l’éventualité où 2009 ressemble à 2008, elle sera une année charnière.

Voici ce qui appuie mes propos :

Ce graphique représente le LIBOR à 3 mois (London interbank offered rate). Le LIBOR est la valeur utilisée pour mesurer le taux auquel les banques se prêtent de l’argent. Globalement il reflète la confiance qu’elles se font. L’expression adaptée ici serait certainement « la confiance règne » : le taux n’a jamais été aussi haut.

Edit : bien retombé depuis, Merci J.F.Sebastian

Ensuite, ce graphique représente la masse monétaire en circulation. En gros, il a fallut 200 ans pour aller de 0 à 800 milliards et seulement 3 mois pour aller de 800 milliards à 1,5 millier de milliards (ou mille millions). C’est une unité que le cerveau humain a du mal à imaginer.

Alors, certes les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. Celui qui annonce que quelque chose ne peut que monter se trompe forcément. Il y a toujours un moment où les choses redescendent mais regardez ce qui suit.

Les précédentes bulles semblent totalement insignifiantes à côté de ce qui est en train de se passer.

Voilà ce que donne un graphique illustrant le montants des emprunts des banques à la FED, la réserve fédérale américaine équivalente de notre BCE. Chaque crise, chaque éclatement de bulle donne lieu à de l’emprunt de la part des banques à leurs banques centrales (FED, BCE ou autres).

Chaque crise demande l’injection d’argent frais pour continuer à faire tourner la machine. Comme l’un des caractéristiques principales d’une crise est la disparition de la confiance entre les grands acteurs, la banque centrale joue le rôle de pacificateur. Elle garantie la « valeur » de l’argent et peut se permettre de sur-alimenter le système de liquidités afin qu’il ne se bloque pas. Le principe étant : « il vaut mieux que ça se dérègle (inflation / déflation) plutôt que ça se bloque ».

Ce qui est troublant sur le dernier graphique c’est que la dernière crise fait complétement disparaître la crise de 1929, la seconde guerre mondiale, la crise de 1974 ou celle de 2001. Il faudrait une loupe pour mesurer la valeur à ces différentes dates.

Les montants injectés pour la dernière crise sont colossaux.

Ces 3 graphiques sont extraits d’un article de Michael Maloney : « The Greatest Wealth Transfer in the History of Mankind Starts Now! »

D’autres facteurs sont importants : le pétrole cher. Est-ce que ça sera pour 2009 ? Personne ne peut le dire. Certains se sont amusés à prédire à 200$ le baril en 2008 et l’histoire leur a donné tort. Ce qui est acquis à l’heure actuelle c’est que le pétrole est une ressource limitée. Il existe une quantité limitée de pétrole sur terre, ne l’oubliez pas. Nous avons tendance à imaginer que ce n’est pas vrai ou qu’une solution de remplacement sera trouvée grâce à l’innovation : aucune solution de remplacement n’existe à l’heure actuelle. Regardez à quel point les constructeurs d’automobiles sont frileux ! Les voitures sont de plus en plus lourdes et les améliorations sur la consommation de carburant sont annulées par cette augmentation. Tout n’est pas noir certes, la Prius s’est illustrée mais cela reste encore timide.

Les analyses montrent que le pic de production ou Oil Peak (point auquel la production de pétrole est le maximum) est derrière nous. De plus, ce n’est pas l’existence de pétrole sous des forme encore inexploitées qui répondra au problème : le coût d’exploitation de ces nouvelles formes est exorbitant et c’est bien pour ça qu’elle ne sont pas encore exploitées. Les réserves disponibles sous ces formes là sont de toutes façons limitées. Alors il y en aura encore peut être mais à quel prix ? Ajoutez à cela le fait que notre économie n’est pas préparée au pétrole cher et vous obtenez un cocktail… détonant.

Ne soyons pas pessimiste mais simplement conscient que cette année et les années à venir vont être nouvelles, différentes du passé et donc géniales !

L’heure de l’action !

Action ! C’est le moment où jamais pour prendre en main les choses. Que pouvez-vous faire pour anticiper ces changements ? (et surement d’autres !)

Ce que je vous recommande pour cette année est :

– Investissez dans votre éducation financière

C’est maintenant ou jamais. Disons que ce n’est jamais trop tard !

Comprendre ce qui se joue n’a jamais été aussi important. Si personne ne peut prévoir le futur, comprendre les enjeux, les risques et leurs probabilités est incontournable.

Alors, commencez par vous faire une opinion. N’accordez que peu de crédits à ce que vous lisez dans la presse ou à la télévision (sauf si vous avez sélectionné la source sur une décision éclairée). Les sources d’informations à privilégier sont: livres, newsletter, blogs mais toujours en prenant une décision éclairée.

Je ne dis pas parce que j’ai un blog mais simplement parce que l’immense majorité des bloggueurs font ça pour le plaisir et par conviction. Ils ont généralement peu d’intérêts à mentir ou à tordre la vérité. Sur internet, il y a un degré de transparence que j’apprécie.

Personnes à suivre :

Peter Schiff

Paul Dontigny

Chris Martenson

Paul Jorion

Faites votre choix parmi ma sélection.

Si ce n’est pas encore fait, prenez en main votre budget. Gérez votre argent, pour éviter d´être submergé et de recourir au rachat de crédit .

6 solutions pour gérer ses comptes : faites vos comptes en ligne

Comment faire ses comptes ? BankPerfect !

Remboursez vos dettes, soyez en cashflow positif.

Rembourser un crédit. Quelle stratégie choisir ?

– Développez une activité parallèle à votre boulot

Ne vous reposez pas sur une seule source de revenus. Les temps sont trop incertains pour ne dépendre que d’une seule source de revenus, en particulier si vous ne la maitrisez pas (ce qui est le cas si vous êtes salarié).

Trouvez une idée simple et rapide à mettre en oeuvre : rendre un service, écrire un blog, cultiver des légumes : peu importe. Démarrez doucement une activité qui vous plait. Avec le statut de l’auto-entrepreneur (sauf que pour l’instant les professions libérales semblent exclues) il est possible d’avoir un cadre adapté lorsque votre business décolle.

Comment trouver son idée de business ?

Idées simples pour rendre un meilleur service et gagner plus

– Définissez une stratégie de protection de vos actifs

Comment protéger ce que vous avez ? Vous devriez penser à vos proches et à vos actifs. Que se passerait-il si votre revenu disparaissait avec vous ? Le principe de l’assurance est très simple : vous ne savez pas quand vous en avez besoin mais si ça arrive il est trop tard.

Comment structurer son patrimoine ? 3 conseils pour devenir riche

Dites moi ce dont vous avez besoin et je vous expliquerai comment vous en passer

Les 4 règles d’or pour s’enrichir au quotidien

– N’oubliez pas de profiter de la vie !

Avez-vous listé ce que vous voulez faire ? C’est vraiment marrant à faire ! Ne passez pas à côté de ça !

Ma GROSSE liste !

Commentaires 6

  1. J.F.Sebastian

    Petite critique quand même : pourquoi utiliser un graphique du Libor créé début décembre, autrement dit il y a plus d’un mois ?
    Depuis, la courbe est fortement retombée, et boursorama indique le EUR 1M BBA LIBOR à 2.5%….

  2. Post
    Author
  3. Nicolas

    Bonjour Michael.

    Merci pour cet article très instructifs.
    Les liens connexes sont très intéressants aussi mais attention, « 4 règles d’or pour s’enrichir au quotidien » ne marche pas.
    Attention au LIBOR aussi… mais bon, les choses bougent si vite en ce moment…

    Nicolas

  4. Post
    Author
  5. François

    Bonjour,
    Merci pour cet article, il est facile à lire (les concepts sont bien présentés) et instructif …
    Cependant, pour ce qui est du graphe listant les emprunts faits à la FED, la raison pour laquelle la crise de 1929 n’apparait est parce que l’état avait refusé à l’époque de venir au secours des banques. C’est d’ailleurs ça la première cause de la dépression selon certains analystes (désolé, je n’ai pas de noms en tête). Le fait que l’état intervienne par le biais de prêts de la FED semble pour moi être une bonne chose car ça va être gage de stabilité (la FED ne fera pas faillite aussi facilement qu’une banque traditionnelle). Bien sûr, il est évident que derrière un état qui prête se trouvent des citoyens qui « s’endettent ».

    Maintenant, je peux me tromper et dans ce cas, vous êtes libres de me corriger :-).

  6. Alban

    Salut Michael, merci pour les infos de cet article, notamment les sources intéressantes pour commencer son éducation financière. Ca tombe à pic pour moi qui ai justement le but d’apprendre dans ce domaine 🙂

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.