Peter Schiff comme sénateur ?

Michael Ferrari Divers Laissez un commentaire

peter2

Aujourd’hui je digresse un peu en vous parlant de politique… américaine.

L’un des phénomènes frappant dans l’organisation politique là-bas, c’est que quelqu’un comme Peter Schiff qui s’est illustré pour avoir annoncé la crise économique et qui souhaite changer les choses arrive à réunir des dons. Son objectif : se faire élire et jouer un rôle politique. Son livre Crash Proof: How to Profit from the Coming Economic Collapse publié en 2007 annonçait la crise présente.

Il a récolté 730 000 $ pour le soutenir dans sa candidature. Ce qui m’interpelle ici, c’est que Peter Schiff, sous ses airs de dénonciateurs du capitalisme fou, est loin d’être opposé à l’argent. Il est président d’une société d’investissement et c’est un entrepreneur qui a réussi à faire de sa société une entreprise florissante en l’espace de 10 ans. Peter Schiff est le président d’Euro Pacific Capital Inc.

C’est là que je trouve une différence de mentalité importante entre nos 2 pays. En France, les voix (et surtout les actions) contre le capitalisme délirant sont rares et surtout nous attendons que les actions les plus virulentes proviennent des gens ayant les idées politiques les plus à gauche. Tout ce que nous aurions en France comme équivalent, c’est un Besancenot et faut dire que ça n’est pas le même niveau de crédibilité (à mes yeux). Ils ont en commun un franc parler intéressant qui a valu la censure à Peter Schiff où il a vu son micro coupé en direct.

Voici une vidéo [Anglais] qui compile ses interventions dans différentes émissions qui commencent en 2006 et où il se passe à chaque fois :

Il prévient que l’immobilier est trop cher et que les prix reposent sur rien, il souligne que l’argent créé n’est que du vent et n’est pas de la création de valeur. L’interlocuteur en face rigole et le considère un peu comme étant à côté de la plaque. Il y a même une émission où ils sont 5 et l’animateur demande un mot de conclusion à chacun, les 4 premiers disent « Tout va bien, le pire est derrière nous » et Peter Schiff enchaine « ce n’est que le début, les fondamentaux sont mauvais ! ».

La situation se représente lorsque tous ses confrères recommandent d’acheter des actions de banques car le prix des actions avait un peu baissé à cette période et où Peter Schiff recommande encore de ne pas entrer sur ce marché car les bénéfices des banques vont disparaitre avec l’argent virtuel qu’elles ont créé en prêtant à tout va.

Peter Schiff pourrait ainsi être en politique (http://www.schiffforsenate.com/) et je trouve ça encourageant. Vous trouverez l’ensemble de ses vidéos ici.

Au moins, il y aurait un sénateur avec de l’expérience concrète dans le domaine de la finance…

Que pourra-t-il faire une fois élu ? Je n’en sais rien et je suis assez pessimiste sur sa réelle capacité à bouger tout ce beau monde qui ne demande qu’à rester en place. Nous verrons bien.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.