Négocier une augmentation pendant la crise ? Pourquoi pas !

Michael Ferrari Réussite et succès, Richesse et argent 2 Commentaires

Grande question. Pendant que la crise s’installe et que le nombre de chômeurs augmente est-ce possible de négocier une augmentation ?

Ma réponse à cette question est simple : oui. Négocier une augmentation est possible, même pendant cette période, mais ça sera plus délicat qu’il y a quelques années en arrière : j’espère que vous avez de solides arguments. Mais rien n’est impossible car même en temps de crise, les entreprises continuent à fonctionner et à gagner de l’argent : elles ont donc besoin de talents.

Clarifions tout de suite la situation : si vous n’êtes pas capable d’expliquer pourquoi on devrait vous payer plus ou que vous ne savez pas exactement ce que vous apportez à l’entreprise, laissez tomber. Autrement dit si vous n’êtes un « talent identifié », négocier en ce moment pourrait être votre arrêt de mort. Si vous ne savez pas pourquoi on devrait vous donner plus d’argent, pensez-vous que quelqu’un d’autre s’en préoccupe ?

Plan d’attaque

Dans chaque négociation, l’une des approches de base consiste à imaginer les objections de l’autre partie et à y répondre avant qu’elles ne se présentent. En ces temps trouble, votre responsable/manager va avoir des objections d’actualité  sans même avoir à réfléchir (d’ailleurs, il n’y réfléchira peut-être pas). Aussi faut-il prendre l’objection la plus sérieuse à bras le corps : « c’est la crise » et donc, ce n’est pas le bon moment. Vous ne savez peut-être pas si votre entreprise est vraiment en difficulté ou s’il s’agit simplement d’un refrain repris en cœur par les managers pour s’éviter des discussions sur le sujet mais cela ne vous empêchera pas d’agir.

Prévoyez du temps, vu le contexte, il y a fort à parier que vous n’obtiendrez pas gain de cause en un clin d’oeil comme ça aurait pu être le cas avant.

Essayez de voir si d’autres avantages ne remplaceraient pas avantageusement une augmentation. Pour une entreprise il est toujours plus difficile de concéder une augmentation pure et dure car elle est définitive. Si vous avez quelques dispositions qui vous feraient plaisir, c’est un excellent timing pour en faire la demande : quelques jours de télétravail ou de congés en plus, une formation, un bonus ou quelque chose qui ne touche pas le budget direct de votre équipe mais attention, il faut jouer cette carte au bon moment.

1 – Manifestez vous

La première chose à faire, c’est de faire comprendre ce que vous souhaitez. S’il y a une bourde à faire ici, c’est d’utiliser un ton inadapté pour faire passer votre message comme de l’humour. Si vous êtes sérieux avec votre augmentation, n’en faites pas une blague mais au contraire mettez-y les forme. Si vous vous amusez en racontant « Tiens, tu savais que j’étais le moins bien payé de l’équipe ? » et ensuite pousser un gros rire derrière, la seule réponse que vous aurez risque de ressembler à « Eh bien il doit y avoir une bonne raison à ça ! ».

Demandez un entretien pour exposer votre point de vue. Cool mais formel.

2 – Faites passer votre message

« J’ai accompli beaucoup de choses récemment (faites la liste) et j’ai des chiffres qui montrent que je suis parmi ceux qui obtiennent les meilleurs résultats (si vous les avez, votre travail sera facile). Aussi, j’aurai voulu que l’on revoit les termes de mon contrat. » (Si vous ne voulez pas d’augmentation, le meilleur moyen d’obtenir ce que vous voulez c’est d’en demander une. Votre interlocuteur sera ravi que vous acceptiez une autre solution.)

N’attendez aucune décision sur le moment mais faites en sorte que la porte reste ouverte : « J’exprime ma demande et je n’attends pas de réponses immédiate de ta part. Nous aurons le temps d’en rediscuter. Merci de m’avoir écouté. »

De ce fait, il ne pourra pas vous répondre que « ça n’est pas le bon moment » puisque vous n’êtes pas pressé. Si vous souhaitez un avantage à la place d’une augmentation brute, c’est le moment de faire passer le message. « Tu sais, je souhaitais vraiment pouvoir … et je serais très satisfait si on mettait ça en place en attendant » (Vous ne renoncez pas à votre demande car elle est légitime mais vous pouvez patienter plusieurs mois).

La discussion devrait se terminer par « Eh bien, je suis d’accord avec toi et je penserais à toi dès que ce sera possible » ou par l’accord de principe concernant l’avantage dont vous avez fait la demande.

3 – Continuez votre travail « au corps »

Laissez passer quelques semaines et rappelez régulièrement que vous êtes toujours en attente d’une décision en rendant visite à votre responsable. Tout l’exercice consiste à mettre la pression doucement au lieu de la recevoir. Lorsqu’une demande d’augmentation est exprimée, la pression retombe souvent sur le demandeur, ne laissez pas ça arriver !

Au bout que quelques tentatives, vous pouvez utiliser des phrases un peu plus incisives comme « Mais dans le fond, qu’est ce qui ferait que ma demande serait acceptée ? » ou « Quel est l’élément qui sera déclencheur ? ». Là encore, n’attendez pas forcément une réponse mais au moins, elle ne peut pas juste être « non » et forcera votre interlocuteur à se poser vraiment la question.

Restez serein et n’en parlez pas autour de vous comme si c’était votre dû. Laissez le temps être votre allié.

———————————————————————————-

Rien ne sera facile sur ce sujet mais tout reste possible. Il n’est pas facile de négocier en temps normal, il ne sera plus facile de le faire en ce moment !

Commentaires 2

  1. Adrien

    Merci bien,
    ça va me servir bientôt 😉

    mais même si le travail fourni, les responsabilités et les résultats justifient une augmentation… comment faire dans le cas des sociétés de conseil ou des ssii lorsque notre interlocuteur peut être totalement factuel en présentant des calculs précis de coût salarial, tarification et rentabilité de chaque individu ? Je sais bien que la tarification devrait être le souci des commerciaux mais bon… difficile de dire que c’est pas nos oignons pour autant…

    Adrien
    ++

  2. Post
    Author
    Michael

    C’est justement l’occasion de justifier votre demande avec des chiffres !

    Taux de facturation, taux d’activité, économies réalisées… tout peut vous servir 🙂

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.