Les SICAV, OPCVM et autres fonds actifs sont-ils performants ?

Michael Ferrari Comment investir en bourse, Stratégie d'investissement 1 Commentaire seulement !

Si vous avez déjà souhaité investir en bourse, vous êtes forcément tombés (ou vous avez été aiguillé par votre conseiller financier pas intéressé du tout) sur les SICAV et les OPCVM.

J’avais préparé cet article depuis des mois et une discussion récente avec un ami me l’a rappelé. Cet ami s’est fait aiguillé par sa banque vers ce type de support et mon ami était mal à l’aise de ne pas comprendre dans quoi il avait concrètement investi car son capital était en baisse.

Sicav, opcvm : la vérité sur la performance

Si ce n’est pas votre conseiller préféré, ce sont alors les magazines spécialisés qui vous en ont parlé en publiant des classements plus scientifiques les uns que les autres et tous à la probité indiscutable. (levez la main droite et dites : « Nous n’avons touché aucune commission et nous n’avons aucun intérêt commercial direct ou indirect à publier ce classement »).

Le problème avec un classement, c’est que si vous cherchez le meilleur moyen de faire un trajet Marseille-Paris et que je publie un classement des meilleurs vélos, vous pouvez choisir le gagnant de l’année et pourtant avoir fait un piètre choix : les dés sont pipés dès le départ.

Ces produits d’investissement rentrent dans la catégorie « Actif », c’est-à-dire qu’ils sont gérés par une personne dont l’objectif est de justifier les frais qu’il facture pour ses services car autrement, nous sommes bien d’accord : il ne sert à rien.

Les fonds dits passifs sont eux des ETF ou trackers qui sont gérés par des ordinateurs (effrayant non ? Confier votre argent à une machine plutôt qu’a un gestionnaire surdiplômé avec un beau costume !).

Le problème c’est que vous et moi sommes victimes des mêmes biais : nous voulons croire au père-noël, nous voulons croire qu’un mec peut le faire à notre place.

C’est de la délégation de responsabilité. Le problème c’est que votre conseiller (même en gestion privée) n’est « qu’un » salarié. Demain, il peut changer de poste sans vous prévenir.

Si la vie était 100 % logique, les fonds actifs comme les SICAVs et les OPCVM n’existeraient plus.

Non pas parce que Michael Ferrari, blogueur à ses heures, l’a décidé.

Mais parce que la performance des fonds actifs est horrible. Laissez-moi insister sur un mot HORRIBLE.

Et les frais son ELEVES.

Le gros piège avec les frais c’est qu’il s’agit de %. Instinctivement on se dit, un ou deux pourcents, c’est pas grand chose.

SAUF QUE : votre placement à une performance de 4 %. Il y a 1,5 % de frais. Il vous reste 2,5 %.

Et pire encore : votre placement à une performance de – 5%. Il y a 1,5% de frais. Vous êtes à -6,5 %. (approximation)

Vous comprenez l’importance qu’ont ces % !

Ok concrètement, qu’est-ce que ça veut dire ?

Plusieurs études (S&P Indices Versus Active Funds, Meb Faber, John Authers, On Persistence in Mutual Fund Performance de Mark Cahart) ont monté une corrélation forte entre le niveau des frais facturés et la performance. Rien de nouveau ici, vous trouverez plus de détail dans Devenez Riche. Ce n’est donc, à priori, pas un lien de causalité mais une corrélation. Un peu comme dire que regarder la télé rend pauvre, il s’agit plutôt d’une corrélation que d’une causalité.

Ce qui est intéressant pour vous dans tous les cas, c’est qu’il vaut mieux les éviter.

S&P Indices Versus Active Funds dit que 96 % des fonds actifs ont de moins bons résultats que les fonds passifs. N’est-ce pas un résultat CHOQUANT ?

Mais que font tous ces analystes, ces gestionnaires de fonds pendant toute la journée !!?

L’étude publiés par MorningStar s’intitule Active/passive barometer, autrement dit faut-il préférer les fonds actifs ou passifs ?

Les fonds passifs font mieux que les fonds actifs. Autrement dit, plus il y a de frais, moins la performance est bonne, y compris sur le long terme.

50 % des fonds actifs américains créé en 2004 ont disparus du marché (traduction : ça s’appelle enterrer les cadavres), c’est un élément qui était mentionné dans Devenez Riche aussi : la mortalité est un outil pour masquer la mauvaise performance des fonds.

Ainsi il est courant de lire que la différence de performance entre ces 2 approches est souvent liée au coût supplémentaire des fonds actifs (facturés 1 à 4% alors qu’un fond passif facture entre 0,07 et 0,85 %).

Il est clair que certains fonds arrivent à « battre le marché » alors qu’un investissement passif par définition ne pourra pas le faire (mais il existe des techniques pour doper les résultats malgré tout). La question c’est à quel prix et pour combien de temps ?

Regardez la composition des SICAV et OPCVM et il arrive de plus en plus que les gestionnaires investissent dans des fonds passifs.

Que faut-il en conclure ?

  • N’achetez pas de fonds actifs comme les OPCVM et SICAV, vous obtiendrez de moins bons résultats qu’en choisissant des ETF.
  • Posez des questions simples et écouter les réponses embarrassées de votre interlocuteur
  • Demandez : Comment ça marche réellement ? Qu’est-ce qui fait que je vais gagner de l’argent ? Vous mettez quoi en place pour me protéger des baisses ? Vous avez, vous investi dans ce produit ?

Commentaires 1

  1. J’ai investi une fois dans un fond de ce genre. C’était quand l’euro était particulièrement fort et que les « Abenomics » avait déjà eu un effet important sur la dévaluation du yen. Je n’ai pas de compte pour trader directement sur le Forex, et ça ne m’attire pas spécialement. J’ai cependant vu une opportunité, j’ai investi dans un fond en actions japonaises, et j’ai revendu quelques mois après, quand l’euro avait bien baissé par rapport, prenant une PV importante (pas loin de 50% de mémoire, il faudrait que je vérifie précisément) essentiellement due aux effets de change.
    Ce qui est amusant, c’est qu’au moment de souscrire, on nous conseille de viser un placement pour 3 à 5 ans. Je ne sais pas comment ce fond à évolué depuis, je ne me suis pas amusé à le suivre une fois sortie, mais je ne pense pas que ça aurait été hyper intéressant de le garder 3 ans de plus…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.