Les revenus des bloggeurs de la blogosphère française

Michael Ferrari Démarrer un business, Richesse et argent 18 Commentaires

revenus-bloggeurs

Combien gagne les bloggeurs français ? Quel est le revenu d’un site dans la blogosphère française ?

Etat des lieux des revenus générés par les blogs francophones.

Quelles informations avons-nous ?

Les classements officiels à ce sujet sont assez vieux et incomplets (mais ils ont le mérite d’exister). Par exemple TuxPlanet.fr dans un article intitulé Revenus et audience de la blogosphère francophone – état des lieux 2008 relate :

Nom du blog et
description
Visiteurs uniques
par jour
Pages vues
par jour
Abonnés
aux flux
Chiffre d’affaires
par mois (moy)
Presse citron
Internet, hight-tech, divers …
10 000 15 000 21 500 3 500 €
Fubiz
Graphisme, arts numériques
10 000 30 000 17 000 1 500 €
Emob
Formation, tutorial, Photoshop, Flash
6 100 13 500 7 200 2 000 €
2803
Web 2.0, Internet et technologies
N.C N.C 11 100 1 500 €
Korben
News informatiques, hight-tech, divers
5 300 14 300 3 000 60 €
Buzz and People
Actu, people, buzz
4 700 14 000 420 100 €
jarodxXx
Développement, web 2.0
2 200 4 400 540 200 €
Tux-planet
Linux, logiciels libres, Internet …
2 000 4 000 N.C 60 €
Accessoweb
News autour du Web 2.0
1 900 3 200 8 100 500 €

Ces chiffres sont à prendre avec précaution :

  1. ils sont anciens (mi-2008)
  2. ils ne prennent pas en compte tous les blogs (je pense que des blogs plus rémunérateurs existent ou existaient)

De nombreux blogs sont oubliés. Si par exemple je prends un extrait du classement en mai 2009 wikio des 30 premiers blogs :

1 Presse-citron Egal = High-Tech
2 Froufrou et capucine Progression +8 Loisirs
3 TechCrunch France Baisse -1 High-Tech
4 Poppyrose et la vie en rose Progression +10 Loisirs
5 Journal d’un avocat Progression +1 Droit
6 Partageons mon avis Baisse -3 Politique
7 Korben Baisse -3 High-Tech
8 Fées maison Progression +1 Loisirs
9 Une poule à petits pas Baisse -4 Loisirs
10 Le point sur le i Entree Divers
11 Lila Fanfreluche Progression +38 Loisirs
12 AccessOWeb Baisse -5 High-Tech
13 Ma vie est tout à fait fascinante Baisse -5 BD
14 Sarkofrance Baisse -3 Politique
15 ReadWriteWeb Progression +6 High-Tech
16 De tout et de rien, surtout de rien d’ailleurs Baisse -3 Divers
17 Dis bonjour à la dame Egal = Loisirs
18 Le Journal du Geek Baisse -2 High-Tech
19 Self portrait du jeudi Entree Divers
20 Intox2007.info Baisse -5 Politique
21 on va voir si je m’y tiens! Baisse -3 Loisirs
22 Nowhere Else 2.0 Baisse -10 High-Tech
23 Marc Vasseur Baisse -1 Politique
24 Happy Few Progression +3 Littérature
25 Fubiz Baisse -2 High-Tech
26 bik-nok Progression +86 Loisirs
27 Chez Clarabel Baisse -3 Littérature
28 Crise dans les médias Baisse -9 Divers
29 Tout Silo! Entree Loisirs
30 Bah !? Baisse -5 Politique

En parcours la liste il y a de nombreux blogs qui ne monétisent pas leur trafic (ou qui ne sont tout simplement pas des blogs au sens commun mais plutôt des sites).

Un article d’Eco89 de mars 2009 parle de Pascale Weeks et de son blog « C’est moi qui l’ai fait » qui est classé 9ème. On y apprends notamment qu’elle gagnait environ 2500 € avant de perdre un gros contrat et que maintenant elle gagne 1500 € par mois qui, une fois les frais déduits, ne laisse quasiment rien.

Classement wikio catégorie Gastronomie

1 Papilles et Pupilles Egal =
2 Eryn et sa folle cuisine Egal =
3 Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça Egal =
4 La Cuisine de Mercotte Egal =
5 Tambouille Progression +19
6 Et si c’était bon… Progression +9
7 Salon du blog culinaire Baisse -2
8 Clea Cuisine Progression +2
9 C’est moi qui l’ai fait ! Progression +5

Un article récent de la Tribune raconte que les 2 auteurs du site tendance-de-mode (qui n’est pas dans les 30 premiers blogs selon wikio) se rémunérent 7000 € nets par mois (avant la crise qui a apparement divisé par 2 ce chiffre) pour 11 000 € de CA. On y découvre aussi que le blog « Le journal du Geek » génère un chiffre d’affaires de 10 000 € par mois avec 150 000 visiteurs. Les chiffres pour Presse-citron sont aussi équivalents avec 10 000 € de chiffre d’affaires mensuel.

Roget.biz évalue de son côté que 1000 visiteurs peuvent rapporter 5€… Pas de quoi y consacrer toutes ses soirées et ses week-ends non ?

La réalité de la blogosphère francophone

Pour moi, ce qui se passe dans la blogosphère est similaire à ce qui se passe dans le monde de la drogue. Il y a quelques personnes qui en vivent « bien » et l’immense majorité qui n’ont que des miettes. En France, le nombre de bloggeurs à vivre de leur activité est extrèmement réduit, probablement aux alentours d’une dizaine.

En français nous avons un problème structurel à cause de la langue. Le nombre de visiteurs est assez difficile à augmenter car le public est réduit. Même si le taux d’utilisation d’internet augmente régulièrement, le nombre de locuteurs est restreint par rapport au public anglophone.

Certains domaines se prêtent mieux que d’autres au petit jeu de l’argent. High-Tech, Mode ou loisirs sont des bons choix.

Que faire pour gagner plus d’argent avec son blog ?

Une chose est sûre : vous ne gagnerez pas d’argent en faisant la course à l’audimat avec votre blog. La plupart des bloggeurs qui gagnent bien leur vie le font grâce aux retombées liées au blog : consulting, vente de produits et autres services.

Une chose est sûre : rapporté au SMIC, le revenu horaire de 95% des blogs ferait s’arracher les cheveux de tous les syndicalistes de France. C’est aussi pour ça que si vous avez un blog, n’éspèrez pas en vivre un jour : décidez d’en faire un business et travaillez dans ce sens ou continuez à y écrire pour le plaisir. Il n’y a pas de juste milieu.

Commentaires 18

  1. Je ne suis pas certain que la comparaison avec la vente de drogue (même si évidemment nous sommes dans la métaphore) soit des plus pertinentes.
    Sinon, n’avez-vous pas l’impression d’aller un peu vite en affaire dans vos conclusions ?

  2. Post
    Author

    Je persiste 🙂
    J’aurais également pu parler de la loi de pareto ici en effet où 5 % des bloggeurs gagnent 95 % des revenus.

    Avez-vous une autre conclusion ? Pensez-vous qu’il soit possible pour la plupart des bloggeurs de vivre de retombées uniquement liées à l’audimat ?

  3. Ce n’est pas un problème lié au principe même du blog ni un problème structurel, culturel ou que sais-je encore. On peut vivre de son blog comme on peut faire tourner une boîte à partir du moment où l’on réussit à offrir quelque chose qui plaît. Combien d’entreprises vivotent ou périclitent parce que le produit/service n’a pas rencontré la clientèle escomptée ? A contrario, une boîte qui fédère autour de ce qu’elle vend des clients (nombreux ou fidèles, etc., l’essentiel étant des clients acheteur) réussit.De même, dans le cas des blogs, un blog qui sait fédérer des lecteurs peut permettre à son auteur de vivre.

    Je crois que le vrai problème qu’on ne soulève que de façon secondaire c’est le modèle économique qu’on choisit les blogueurs français et plus précisément les miettes qu’offrent les régies publicitaires. Miser sur les régies pour monétiser son blog, c’est s’aliéner pour peanuts.

  4. Post
    Author

    Tout à fait, je vous rejoins sur le fait que beaucoup d’entreprises vivotent et beaucoup de blogs ne sont pensés et gérés comme des entreprises.

    Certes, il n’est jamais profitable d’avoir des intermédiaires… Je vois que vous avez de la publicité sur votre blog, avez-vous réussi à monétiser directement avec des annonceurs ?
    Je n’y ai pas consacré beaucoup de temps mais la réponse des annonceurs fut souvent de me renvoyer vers la régie partenaire.

  5. Hum, je pense que dire qu’une dizaine de blogueurs seulement vivent de leur blog est un peu pessimiste ! J’en connais déjà presque autant qui en vivent, et je suis bien loin de connaitre tous les blogueurs ! Mais le gros soucis, comme le précise Al-Kanz, c’est que les régie rémunèrent très peu (en france) par rapport à la charge de boulot fournie. Mais en même temps, en france on manque cruellement « d’investisseurs » sur la pub en ligne. Du coup pour tirer un bon bénéfice, il vaut mieux avoir un blog de niche, qui permet de rentrer directement en contact avec des annonceurs de qualité qui sont prêt à payer gros pour un peu de visibilité.

  6. Post
    Author
  7. Pour ma part ce genre de chiffres ne veut pas du tout dire que c’est impossible de gagner sa vie avec un blog.
    Les chiffres ne reflètent qu’une photo d’une situation à un moment donné.

    Si on voit ça d’une manière dynamique, en mouvement, on constate en fait que le web francophone est simplement… en retard. D’environ 5 à 6 ans je dirais. Je n’ai pas fait de recherches précises, mais je pense que si l’on compare la situation du web anglophone il y a 5 à 6 ans, on verra que ça correspond à la situation actuelle chez nous (que ce soit au niveau des possibilités de monétisation, régies publicitaires, trafic, nombre de professionnel etc.)

    Donc plutôt que d’être pessimiste, j’ai une vision totalement à l’opposé. En effet, c’est le moment ou jamais de se lancer dans ce genre d’aventure pour ceux qui en ont envie. Dans quelques annés, la compétition sera beaucoup plus féroce qu’aujourd’hui pour arriver en première page de google sur les pages francophones.

    Pour le moment, la rapport nb d’internautes/ nb de sites webs est PLUS avantageux en français qu’en anglais. Traduction : moins de concurrence.

    C’est le moment ou jamais.

    Le nombre d’internautes n’est pas du tout un problème puisque certains sites francophones non-blog (et même blog en fait) ont énormément de trafic. Il y a même des sites de pays de moins de 15 millions d’habitants ou la couverture internet est faible qui font plus dans les 30 000 pages vues par jour. (exemple maliweb dot net). Je sais c’est pas un blog mais même, les internautes sont là.

  8. Michael,

    Oui directement avec des entrepreneurs qui veulent se faire connaître. Et j’ai toujours refusé les régies. Il y a quelque chose d’indécent, à mon sens, dans leur façon de faire. En tout cas, elle ne me convient absolument pas.

  9. Je suis entièrement d’accord avec Alban : nous sommes en retard en France parce qu’on n’est moins agressifs, on ne pense pas business autant qu’au USA par exemple.

    En même temps, ce n’est pas plus mal, l’important c’est d’être passionné non?

  10. A titre perso, overblog me rapporte environs une trentaine d’euros par mois. A cela, j’en ajoute cinquante revenant de reprise par l’heddo Vendredi.

    Mais surtout combien de blogueurs veulent faire de leur blog une activité rémunérée, je crois que pour grande majorité, ça reste un hobby

  11. Merci pour cette analyse Michael 🙂 ,

    Pour ma part je crois que la majorité des blogueurs Français n’ont pas compris qu’un business model basé sur la publicité, ça rapporte peanuts pour beaucoup de travail.

    Ce qui fait gagner leur vie aux bloggueurs américains, c’est 1) la vente de leurs propres produits et 2) la vente des produits des autres (souvent leurs confrères) via l’affiliation. Je pense que moins de 5% des blogueurs Français aujourd’hui ont compris cela et utilisent ce business model.

    J’ajouterai que j’estime que la blogosphère Française a environ 3 à 4 ans de retard sur la blogosphère anglo-saxonne, en terme de maturité, de services proposés, d’audience, etc. Je pense qu’il y a effectivement un effet dû à la taille du marché plus réduit en Français, mais je pense qu’il est tout à fait surmontable : ce n’est pas comme si nous étions Hongrois ou Roumains, le Français est parlé par 250 millions de personnes dans le monde, ce qui fait un marché tout à fait respectable. Je pense que l’on peut vivre d’un blog à partir de 20 000 abonnés RSS/mail, ce qui représente 0,0001% des francophones dans le monde.

    Même si l’on prend à la louche des chiffres un peu plus pessimistes : 60 millions de Français + 5 millions de Québéquois + 3 millions de Belges francophones + 1,5 millions de Suisse Francophone – je ne compte pas l’Afrique qui est sous-équipée et dont la population est pauvre – cela fait environ 70 millions de personnes, si l’on prend en compte un taux d’équipement ordinateur+internet de 50%, on obtient un marché de 35 millions de personnes.

    Beaucoup plus réduit que le marché Anglo-saxon, certes, mais toucher 20 000 personnes équivaut à toucher 0,0057% du marché. Cela ne me semble pas insurmontable.

    Je pense donc que le problème vient avant tout 1) d’un manque de maturité des blogueurs et du marché francophone et 2) d’un manque d’entrepreneurs ciblant le marché du blogging et donc un manque de services qui seraient fort utiles à tout le monde. Quant on voit tout ce qu’ont les blogueurs Anglo-Saxons à leur disposition, cela fait rêver !
    Avis aux amateurs d’ailleurs, avant que les Américains ne débarquent sur le web Français…

    Je rejoins d’ailleurs Alban pour dire que l’avantage sur notre websphère Camembert 😉 , c’est qu’il y a -beaucoup- moins de concurrence – pour l’instant.

    Pour mémoire j’avais fait une analyse complémentaire sur les différences des marchés respectifs en expliquant pourquoi j’ai lancé mon blog en Français et en Anglais dans un article sur Conseil Marketing : Comment lancer un blog en Anglais et en Français ?

  12. Cet article et ces commentaires sont très intéressants! Une question que je me pose: comment un blogueur est-il imposé? Un blogueur professionel doit-il avoir un statut spécial? Et un particulier qui blogue pour son plaisir et place un peu de pub sur son blog? Je suppose qu’il doit exister une législation qui réglemente tout ça, pays par pays…

  13. Britou,

    Tout dépend du statut et du choix fiscal de l’entité (SARL, EURL, autoentrepreneur, etc.)
    Le plaisir n’exempte pas de ses obligations envers la société 😉

  14. Al-Kanz,

    donc dès qu’on ajoute des liens google adsense (ou autre pub), on est obligé d’avoir un statut? Je ne comprends pas bien comment ça fonctionne. Je suis salarié et si je souhaitais placer une pub sur un blog, que faut-il faire concrètement?

  15. Post
    Author
  16. Bonjour,

    Article intéressant, même si il date de 2009. Cela sera intéressant de comparer avec les revenus 2015.
    Ma question : A quand une mise à jour de ces données ?
    Merci

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.