Je pars à l’étranger, fini la zone de confort !

Michael Ferrari Esprit riche 19 Commentaires

The Eiffel tower at sunrise, taken from the Pl...Image via Wikipedia

Arrête de parler, agis !

Ça y est, j’y pensais depuis un moment mais je me suis lancé. Je pars pour l’étranger. Après de multiples questions et une longue remise en cause la décision est prise.

Sur mon blog je parle beaucoup et même si depuis son lancement j’ai fait des changements significatifs dans ma vie de tous les jours, il manquait quelque chose.

Ce qu’il manquait c’est passer à la vitesse supérieure. Choisir de quitter, décider quand quitter. Quitter pourquoi ? Pour moi, la raison est assez simple : pour sortir de ma zone de confort et mettre en œuvre mes idées.

J’ai mis en œuvre pas mal de mes idées en parallèle de mon boulot mais il est assez difficile d’accomplir véritablement quelque chose en étant occupé le reste de la semaine et en gardant un niveau acceptable d’implication.

Ma décision est même prise depuis quelque temps mais j’attendais d’avoir une vision plus précise avant d’en parler.

Pourquoi partir ? L’expérience de l’étranger m’a toujours tenté. Je n’ai pas eu la chance de pouvoir faire ça pendant mes études, j’ai toujours voulu le faire, je le fais J

Mobilité géographique me voila

Le choix du pays d’arrivée est grandement dû à Madame mais je suis très rapidement tombé amoureux du pays : l’Allemagne. Pas sexy hein ? Ça fait ça à tout le monde, surtout quand on ne connaît pas le pays.

En l’occurrence, Berlin sera notre lieu d’atterrissage. Cette ville offre un cadre agréable pour beaucoup moins cher que Paris et nous ouvrira les portes pour aller visiter l’est de l’Europe.

J’aime bien les chiffres et en voici un (selon Wikipédia):

Densité à Berlin 3 812 hab/km²

Densité à Paris 20 433 hab./km²

Il y a un rapport de 5.

Besoin d’en rajouter ?

Et pour l’argent ?

Les détails sont toujours en discussions mais l’accord de principe semble acquis : je vais continuer à travailler pour mon entreprise actuelle pendant quelques mois à mi-temps.

Cela me permettra d’avoir un revenu et de pouvoir avoir du temps. Pour mon employeur c’est l’opportunité de me faire faire des tâches de fond qu’ils n’ont pas le temps de faire en temps normal et c’est aussi l’occasion de ne pas me perdre sèchement.

Tout le monde est gagnant.

Et le plan dans tout ça ?

Si j’avais l’esprit riche à Paris, je veux doubler sa puissance à Berlin. J’aurai à priori une fenêtre de 2 à 6 mois où je pourrais continuer à travailler pour mon entreprise. Cette fenêtre est pour moi l’occasion de développer mes produits et de me lancer en tant que fournisseur de contenu. J’en dirai plus le moment venu !

Et si ? et si ? et si ?

Oui forcément dans ces cas-là on se demande toujours que se passera-t-il si les choses ne marchent pas comme prévu. Voilà la réponse : les choses ne marcheront pas comme prévu. Je n’attends pas que ça arrive.

On fait un planning pour avoir un plan et on avise dans la vraie vie. C’est toujours comme ça.

Une chose à prendre en compte : rien ne peut être aussi désastreux que nos pensées et aussi terrible que dans nos pensées. Si j’écoutais mes peurs, je ne ferais rien, je ne changerai rien.

J’en suis arrivé à un point où je considère que continuer tel quel sans rien changer est synonyme de s’empêcher de réaliser ma vie. Je ne peux donc rien perdre.

Le plan d’urgence est simple : revenir à Paris, retrouver un boulot. Il n’y a rien de plus simple dans ma position actuelle et dans le contexte actuel. Les choses changent mais aucune raison d’avoir peur.

Grâce à l’application de mes conseils (bah oui quand même !) j’ai de l’argent en réserve pour vivre plusieurs mois.

Le livre de Tim Ferriss m’a beaucoup aidé dans ma démarche et c’est aussi pour ça que je l’aime autant !

Ce départ est prévu pour la fin de l’année et ne marquera pas l’arrêt de mon blog, bien au contraire !

Vers l’infini et au-delà !

Commentaires 19

  1. cedric

    Super nouvelle !

    C’est très « excitant » de savoir que tu vas te lancer, ça aidera surement beaucoup de lecteurs pour plus tard ! (moi y compris !)

    🙂

  2. Cédric

    C’est drole moi je rentre (de Londres) et toi tu pars.
    Concernant la destination, je pense qu’aujourd’hui il vaut mieux tenter l’Allemagne que la GB.
    Tu vas apprendre 2 fois plus.
    Les allemands que j’ai rencontré à Londres étaient tous très chaleureux.

    Congrat and good luck!

  3. Andy

    Salut Michael,

    Dans un contexte d’internationalisation croissant, c’est un très bon choix de vie a faire.

    (Je fais ca en anglais car c’est ma langue de prédilection)

    Have fun and enjoy Berlin with a lot of Sauerkraut.

    Power up the Weathly spirit, Buddy

    A.

  4. Franck James

    Bonne décision !

    Amusez vous bien chez nos voisins. Faites nous quelques billets sur la vie d’un entrepreneur là bas et tenez nous au courant de vos projets de dealer d’information.

    Gardez un oeil sur Eben Pagan et John Reese ( income.com/blog ) pour être inspiré 😉

  5. Argancel

    Fécilitations pour ton courage.
    Je suis sûr que ça va être un tournant majeur pour ta vie.
    Et on sait tous que la langue allemande est très prisée, avec la réussite économique de ce pays.

    A plus!

  6. Post
    Author
    Michael

    Merci à tous pour vos encouragement ! Il est vrai que le saut est important pour moi et, comme je le dis, l’électrochoc est nécessaire.

  7. slyooney

    C’est marrant,

    En rentrant de berlin au mois de mai (congés) je me disais – en substance – la meme chose… Berlin, voilà un endroit ou j’irais bien vivre en mettant en avant les memes arguments…
    Par contre ni ma moitié ni moi ne parlons allemand…
    Mais qui sait… un jour peut etre 😉

  8. stéphane

    Le risque est beaucoup moins important que si vous partiez loin… au delà du vieux continent.
    Berlin, c’est l’europe et au moindre faux, pas le retour est plus facile.
    Pour rennaitre il faut que l’électrochoc soit plus violent !!!

    Bonne route.

  9. Post
    Author
    Michael

    @Slyooney : un jour peut être débouche rarement sur une date précise. Pour ne pas vivre avec des regrets il est important de faire de nos « souhaits » des « incontournables ».
    Si vous dites « un jour j’aimerais vivre à Berlin », c’est complètement différent de « je dois trouver un moyen pour aller vivre à Berlin ». ça n’aura pas les mêmes conséquences sur ce que vous allez entreprendre pour y arriver.
    Sans tomber dans un extrémisme idéologique, si vous voulez faire ça, mettez-vous en position d’y arriver 🙂 En plus il y a pleins de Français à Berlin !

    @Stéphane : Certes ! Une suggestion ? Prendre un risque est différent de prendre un électrochoc 🙂 J’aborderai le sujet de la peur et du « faux pas » bientôt. Il y a beaucoup de choses à dire.

  10. Argancel

    @Stéphane :

    C’est sûr qu’il faut souvent avoir la tête sur les épaules quand on est à l’étranger dans un pays émergeant, et surtout ne pas prendre à la légère le régime et la « justice ».

    Un blanc est par essence un porte-monnaie ambulant, et donc la cible de gens peu scrupuleux et méprisables.
    Donc de préférence éviter la mafia locale.

    Bien sûr je ne vais pas généraliser. Et il est vrai aussi que le fait d’avoir de l’argent leur fait peur aussi : ils réfléchissent à 2 fois avant de s’attaquer à un étranger.

  11. Andréa

    Je pense comme Stéphane que la distance rend le défi plus impressionnant (aux yeux de celui qui part comme à ceux des autres), mais ça reste quand même un défi et le sentiment d’échec est également présent en cas de retour prématuré d’un pays voisin.
    Donc, si on l’a voulu, on va tout faire pour que ce changement soit réussi, on va se stimuler pour s’accomplir dans ce qu’on veut faire, sans forcément chercher à renaître, mais plutôt à se compléter.

  12. loïc

    Bonne nouvelle !

    Je te souhaite que ça marche… ou que ça ne marche pas !
    Mais que ça t’apprenne plein de choses et que ça te fasse évoluer dans les 2 cas ! 😉

  13. Pingback: Article invité : Comment changer sa vie avec des rituels | Habitudes Zen

  14. josselin

    Salut!je suis heureux d’etre tombé par hasard sur ton blog!je me reconnais à fond dans ce que tu écris ; j’ai toujours voulu partir à l’étranger et je n’ai pas pu le faire pendant mes études!!Berlin est la meilleure ville d’Europe, mon frère habite la bas et j’adore y aller!très très bon choix…pour ma part j’ai le meme projet que toi je compte quitter mon boulot à la fin de l’année, et partir vivre à Berlin début 2009 avec le peu d’argent que j’ai de coté..adieu le confort, vive la liberté ; plus de compte bancaire, plus de contrat, plus de telephone portable ni de sms!!!bref, si tu veux entrer en contact avec moi pas de soucis, je vais faire le jour de l’an la bas avant de revenir en france faire mes adieux!

  15. Pingback: Vive les vacances ! Esprit riche se met au vert. | Devenir riche à votre manière

  16. Pingback: Marketing internet : 3 erreurs à proscrire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.