Histoire du salariat

Michael Ferrari Démarrer un business, Richesse et argent 1 Commentaire seulement !

Anne Kunvari propose un documentaire en deux parties sur le salariat. L’objectif ? Retracer son histoire au cours du XXe siècle, analyser sa situation actuelle et s’interroger sur son avenir.

Le salariat est en crise. Chômage de masse, multiplication des statuts précaires, négociations collectives en panne, protections sociales au bord de l’explosion… difficile de savoir comment nous travaillerons demain.

Le premier volet de ce documentaire sur l’histoire du salariat porte sur la période 1906-1975. Il révèle comment le travail salarié est devenu le principe d’organisation de la société et le pivot de chacune de nos vies.

Le second volet dresse un état des lieux du travail depuis 1976, date du premier choc pétrolier.

Voir la description complète du documentaire

Je m’intéresse à cette forme de travail si répandue : le salariat. En effet, avant cette forme de travail, beaucoup de gens étaient indépendants. Ils travaillaient la terre ou vendaient leur production. Comme aucun système sociale n’existait, être indépendant était très risqué. En cas de maladie cela signifiait plus de revenus. Le salariat est donc apparu pour corriger cela. Le nouveau statut d’auto-entrepreneur venant assouplir le salariat me rappelle furieusement le situation d’avant le salariat (avec toutes les limitations d’une comparaison de ce type).

En faisant quelques recherches je suis tombé sur un reportage qui en raconte l’histoire. S’il ne parle pas de la période précédente, il a  le mérite d’expliquer comment nous en sommes arrivé ici.

Par exemple avant 1900,le contrat de louage était l’unique forme de contrat. Il considérait que la discussion s’effectue entre égaux. Désormais désuet, il s’applique aux objets (habitation) et au cheptel.

L’évolution et l’apparition du salariat s’effectue petit à petit comme avec la loi sur la reconnaissance de la responsabilité de l’employeur en Avril 1898. A cette époque, la France est une société de rentiers qui font travailler des gens à la journée.

Puis apparait le contrat de travail : subordination et inégalité reconnue entre employeur et salarié. Il débouche sur la création du droit du travail censé rééquilibrer l’inégalité entre les parties du contrat de travail.

Le premier combat de la CGT, seul syndicat de l’époque fût d’obtenir la journée de 8 heures. A l’époque les salariés travaillaient 12 ou 14 heures dans des métiers très physique.

Peu après, ils obtiennent le repos hebdomadaire. De nombreuses petites victoires conduiront au paysage que l’on connait actuellement. (minimum vieillesse, congés payés, protection sociale). L’histoire des conventions collectives est intéressante : au début soumise au fait que l’employeur soit membre du syndicat, ce qui était rarement le cas, elle fût rendue obligatoire pour tous.

Après la crise de 1929 de nombreux changements apparaissent comme la sécurité sociale et la généralisation du salariat aux femmes et aux rentiers ruinés.

1950 : l’apparition du SMIG, le salaire minimum horaire qui comprend tout ce dont ont besoin les salariés. Il devait ainsi en compte l’achat de chaussures, d’un ticket de cinéma ou encore d’un livre par semaine mais sera finalement un minimum de survie.

C’est une histoire passionnante qui éclaire l’actualité et les différentes discussions autour des droits. Le rapport de force est très intéressant.

Elle illustre l’apogée du salariat dans les années 1970 et vous découvrirez comment depuis, les conditions se dégradent.

Nos ainés nous ont-ils volé les avantages ? Pas si simple. Ils ont bénéficié de conditions économiques et sociales que l’on qualifiera certainement plus tard d’exceptionnelles. C’était la croisée des chemins entre les trente glorieuses, un progrès constant et des avancées sociales considérables. A cette époque, l’entreprise conservait ses salariés. Ils ont ainsi, pour beaucoup, pu investir et possèdent désormais beaucoup d’actifs. La majorité des actifs.

En tous cas, l’âge d’or du salariat semble révolu.

Commentaires 1

  1. Pingback: Les lois de la productivité | Devenir riche à votre manière

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.