SVP pensez à vous inscrire : NOTE, votre premier message sera soumis à approbation pour éviter le SPAM
Invité

sp_LogInOut Connexion

Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— Activité du forum —




— Match —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

Les forums sont actuellement verrouillés et uniquement accessibles en lecture
sp_TopicIcon
La générosité
14 avril 2009
18:03
freespirit
Invité
Guests

Pour poursuivre sur le sujet des économies à long terme vs dépenses "plaisir" j'aimerai faire part d'une petite expérience.

Je suis de nature plutôt économe et calculatrice : meilleur rapport qualité prix, achat que du nécessaire, dépense plaisir savamment calculée, toujours prêt à économiser plutôt que de faire une dépense (exemple au pif : invité à un mariage je viens avec ma tente à planter dans un jardin plutôt que d'aller louer à prix d'or une chambre d'hôte à x km où je ne mettrais les pieds que quelques heures) ... et d'un point de vue extérieur je me suis toujours dit que les autres devaient penser que j'étais radin.

Récemment (je ne sais plus où exactement, peut-être ici d'ailleurs) j'ai lu un conseil de planification budgétaire qui recommandait d'économiser 20% de son salaire et surtout de consacrer 10% de ce même salaire pour des dons et autres charité.

Ce montant m'a paru énorme et sur le moment j'ai trouvé ça aberrant.

Puis j'ai un peu réfléchi à cette notion de dons pour comprendre (est-ce ma propre interprétation ou était-ce réellement la signification première de la personne qui a écrit ça) que finalement le "don" ce n'est pas forcément la croix rouge ou son église, mais avant tout les gens qu'on aime, qu'on apprécie. Et que "donner" ce n'est pas forcément un billet ou un chèque.

Ma propre interprétation de cette règle c'est plutôt "consacrer 10% de ses revenus à chercher à faire le bonheur des gens à qui on tient".

Ca a l'air de rien mais moi qui suis prêt de mes sous, ça a été une découverte énorme de constater que j'avais une grande satisfaction à donner de l'argent (et non pas prêter) à un ami dans le besoin. Même chose, quelle découverte que payer les commissions de ses amis lorsque vous les accompagnez au supermarché du coin ! Mon instinct primaire me disait "ça fait X euros en moins pour MOI, pour MES économies"... et finalement j'ai découvert une triple satisfaction :

1/ la satisfaction de cet acte en lui-même : chercher à faire plaisir

2/ le retour : des remerciements inattendus (à long terme), des gestes réciproques...

3/ l'opinion de soi-même. S'entendre dire qu'on est généreux est une satisfaction absolument phénoménale.

Et vous, quel est votre avis, votre position, attitude sur ce genre de comportement ? Qu'est-ce que vous faites concrètement pour aider via votre argent les personnes à qui vous tenez ?

14 avril 2009
19:43
alteriche
Invité
Guests

freespirit a écrit :

S'entendre dire qu'on est généreux est une satisfaction absolument phénoménale


+1

on m'a longtemps catalogué ainsi: peut-être aussi cela remonte-t-il à une époque où mes revenus étaient supérieurs à la moyenne de mes amis…?

ton post m'a fait prendre conscience qu'il est important de donner aux autres, et effectivement, pas forcément via les oeuvres caritatives, et pas forcément en cash, mais sous forme de cadeaux et surtout sous forme de temps consacré aux autres, particulièrement à ses proches (en ce qui me concerne, mes plus beaux souvenirs d'enfant sont ceux de moments partagés et pas forcément de cadeaux ou de “dons” financiers)

pour poursuivre cette note d'optimisme, je ne peux que vous conseiller le film récent “Yes Man”, un genre de fable moderne, mais j'avoue que ce film m'a filé une énorme patate à la sortie (et en tant que cinévore, je suis assez difficile…)

15 avril 2009
3:15
Michael Ferrari
Paris
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1039
Membre depuis :
7 septembre 2007
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Vous soulevez un très bon point. J'ai en article en cours de rédaction sur le sujet qui s'appelle "Donner avant de recevoir" où je veux exprimer le fait qu'il faut savoir se montrer généreux avant de vouloir récupérer quelque chose.

Mon ami Javi donne régulièrement depuis des années et c'était assez étrange parfois de le voir donner 50 € à un SDF dans la rue mais cela faisait parti de l'argent reservé au don et c'était donc tout à fait normal de faire ça.

La règle des 10 % pour le don est simple : si tu ne le fait pas, ça passe à la trappe. Un autre aspect pour ceux dont les finances sont limitées, c'est de donner de son temps ou de sa compétence.

Ce qui est génial avec le don, c'est qu'il n'y a pas une cause meilleure qu'une d'autre : il y a tellement de gens à aider que tout don est apprécié.

J'ai participé à une opération sur http://www.donorschoose.org/ organisée par Tim Ferriss où de nombreux projets étaient ouverts et chacun avait 3 $ à allouer et voir un projet totalement financé et être mis en oeuvre est vraiment génial...

J'ai regardé sur ce site et aucun projet Français n'est présent. Vous connaissez un site similaire en Français ? J'aimerais organiser une collecte dont je pourrais parler sur le blog !

Le livre Devenez Riche 37 avis clients4-étoiles-Amazon-1.png

Votre banque est payante ? Je vous parraine pour avoir 60 à 80 €. Tout est ici.

15 avril 2009
6:20
alteriche
Invité
Guests

Michael a écrit :

Un autre aspect pour ceux dont les finances sont limitées, c'est de donner de son temps ou de sa compétence.


Grossière erreur à mon sens! Seul un bourgeois raisonne de la sorte en pensant que son argent est au-dessus de tout, notamment de son temps (ou pour reformuler: que de l'argent puisse acheter son temps...)...

Je pense que l'on reçoit bien davantage en consacrant son temps, son énergie ou sa compétence qu'en donnant "simplement" de l'argentClin d'oeil

15 avril 2009
10:03
Michael Ferrari
Paris
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1039
Membre depuis :
7 septembre 2007
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

C'est un choix de circonstance, si tu n'as pas de temps à donner, l'argent est toujours d'une aide appréciable :)

Cela dit je suis d'accord avec toi, l'expérience humaine est beaucoup plus enrichissante si l'on intervient en personne !

En donnant de l'argent, tu réalises que ça peut également aider les autres et cela relativise la place de l'argent. S'il est facile d'en donner, cela implique qu'il sera plus facile d'en recevoir puisque tu ne seras pas effrayé par sa disparaition : j'en donne parce que je n'ai pas peur d'en manquer. Il n'y a pas de lien cartésien entre ces 2 affirmations, juste une manière de voir les choses :)

Le livre Devenez Riche 37 avis clients4-étoiles-Amazon-1.png

Votre banque est payante ? Je vous parraine pour avoir 60 à 80 €. Tout est ici.

16 avril 2009
14:11
Sylvaine Pascual
Invité
Guests

Bonjour à tous,

Votre échange m'inspire plein de réflexions, je vous les livre un peu en vrac:

Choisir de donner de son temps ou de son argent, n'est-ce pas aussi une question de point de vue sur l'action en question?

Une de mes formatrices s'occupait d'une association qui collectait des fonds pour un orphelinat en Roumanie: la cause me touche, mais pas suffisamment pour me donner envie de m'investir personnellement, autrement que par une petite contribution. Aider les pauvres et les SDF de mon quartier à se procurer de quoi manger me touche d'une manière différente, et j'y consacre du temps. N'est-ce pas tout simplement cela? La façon dont l'action nous touche?

Par l'action purement financière, est-ce que nous dédouanons d'un autre type d'investissement? Est-ce un moyen de s'acheter une bonne conscience? Est-ce que tout acte charitable est une façon de se déculpabiliser de ce qu'on a?

Je ne tire aucune conclusion, ce sont des questions que je soumets à vos opinions parce qu'il me semble que les discours sur la générosité et l'altruisme sont ambigus (y compris les miens Clin d'oeil), en tout cas dans leur aspect relationnel.

Dans le rapport que chacun d'entre nous entretient à la notion de générosité, je pense que donner dans l'attente de recevoir, "faire le bonheur" des autres", si tant est que cela soit possible, sont des moyens plutôt illusoires de combler son propre besoin de reconnaissance. Je crois qu'au fond, l'altruisme n'existe pas, qu'il est une forme d'égoïsme qui s'exprime différemment. En soi, cela n'est pas dramatique dans la mesure où chacun y gagne. C'est plus gênant dans les cas où les attentes sont très élevées et susceptibles de terribles déceptions, et où la générosité tombe dans le jeu de pouvoir (où celui qui reçoit devient redevable).

22 avril 2009
13:02
Michael Ferrari
Paris
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1039
Membre depuis :
7 septembre 2007
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Suite au message de babar, j'ai regardé le film Yes Man. La bande annonce m'avait donné envie de le voir !

J'adore Jim Carrey 🙂

J'ai bien aimé le film et l'idée qui est derrière : celle qui consiste à dire que l'on peut choisir de dire OUI à la vie. La caricature du gourou est marrante et la conclusion montre bien que rien ne doit être pris au pied de la lettre sous peine de produire des effets néfastes.

Il montre aussi un truc formidable : le personnage de Jim Carrey fait avec ce qu'il a. Il garde son boulot auparavant triste et le transforme en son terrain de jeu où il sera considéré comme un cador. Tout simplement énorme !

C'est aussi une idée de la générosite : dire oui à toutes les demandes. On voit surtout que ça lui prend un temps fou pour répondre à toutes les sollicitations mais qu'il en retire une transformation intérieure inestimable.

Un film à recommander pour augmenter son moral de quelques points !

Le livre Devenez Riche 37 avis clients4-étoiles-Amazon-1.png

Votre banque est payante ? Je vous parraine pour avoir 60 à 80 €. Tout est ici.

6 mai 2010
11:52
ElNix
Invité
Guests

Sylvaine Pascual a écrit :

Dans le rapport que chacun d'entre nous entretient à la notion de générosité, je pense que donner dans l'attente de recevoir, "faire le bonheur" des autres", si tant est que cela soit possible, sont des moyens plutôt illusoires de combler son propre besoin de reconnaissance. Je crois qu'au fond, l'altruisme n'existe pas, qu'il est une forme d'égoïsme qui s'exprime différemment. En soi, cela n'est pas dramatique dans la mesure où chacun y gagne. C'est plus gênant dans les cas où les attentes sont très élevées et susceptibles de terribles déceptions, et où la générosité tombe dans le jeu de pouvoir (où celui qui reçoit devient redevable).


Désolé pour la déterrage de topic mais je trouve dommage de ne pas avoir de réponses sur ce point.
Je suis également convaincu que la générosité n'est qu'une forme d'égoïsme qui a l'avantage de faire plaisir aux autres.
Du coup quelqu'un qui donne ne serait en aucun cas plus vertueux qu'un autre contrairement à ce que l'on pourrait entendre.

Cela peut sembler étrange comme propos, mais tant qu'à lancer un débat sur la générosité autant aller au bout.

7 mai 2010
0:24
altuvar
Invité
Guests

pour suivre la lignée, je ferais reference a la religion, ou le don est generalement
recommandé. mais a ce que j'en ai compris, le don financier a proprement parlé doit être tiré du patrimoine de l'individu et non de ses rentes et salaires. Dans l'islam par exemple, une sourate stipule que un patrimoine quelconque doit chaque année être délesté de 2% au profit des miséreux, et cela vaut comme loi. Dans la religion chrétienne, le don n'est pas encadré mais reste proportionnel au patrimoine des différentes classes sociales.

Je pense que derrière le don financier, hormis d'éduquer sur le rapport a l'argent, il permet le rêve d'une cohésion sociale dans l'inconscient collectif, ou chaque individu se devrait d'être le garant de son prochain.

28 octobre 2011
14:43
todz
Invité
Guests

Bonjour à tous,

 

Je suis nouveau ici, j'ai été interpellé par cette discussion et je trouve les avis de chacun très intéressants.  Pour en revenir au sujet, je pense qu'il est primordial pour une association de recevoir des dons pour pouvoir par la suite mettre en place des projets nécessitants dans un premier temps des ressources budgétaires. Ce n'est que lorsque les fonds son réuni que les moyens humains deviennent primordiaux. Il existe d'ailleurs des plateformes Web pour les petites associations humanitaires n'ayant pas les moyens de créer un site Internet et de recevoir des dons en ligne.

Fuseau horaire du forum :Europe/Paris

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 73

Actuellement en ligne :
5 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

Flo76: 5

HortenseG: 4

Rafaelo92: 3

patkem: 3

Alex5512: 2

wembley81: 2

Statistiques des membres :

Invités : 871

Membres : 779

Modérateurs : 0

Administrateurs : 2

Statistiques du forum :

Groupes : 5

Forums : 19

Sujets : 1208

Messages :6573

Nouveaux membres :

steph261, ftoss, nahid213, siluenamble, rochtermamois, Philippe TRAN

Administrateurs : Michael: 0, Michael Ferrari: 1039