Esprit riche a lu : Fantastic, biographie d’Arnold Schwarzenegger

Michael Ferrari Développement personnel, Résumé de livre, Richesse et argent 4 Commentaires

Cropped image of Arnold Schwarzenegger.

Image via Wikipedia

Il y a des personnages qui marquent. Plus jeune, je ne connaissais Arnold Schwarzenegger (sa fiche sur Wikipedia est très complète) qu’à travers Terminator. Il a tourné dans pas mal de bons films :

  • Conan le barbare (spécialement pour Adrien)
  • Predator
  • Jumeaux (sa première comédie)
  • Total recall
  • Terminator 1 et 2

Plus tard encore, j’ai découvert avec stupeur celui qui est devenu gouverneur de Californie. Cet homme a un truc, quelque chose d’exceptionnel qui fait qu’il accomplit autant de choses. C’est ce que j’ai voulu savoir en lisant sa biographie.

Fantastic : The life of Arnold Schwarzenegger par Laurence Leamer.

J’ai tout de suite accroché au livre. J’aime le style de l’écriture acerbe et bienveillant à la fois : il vise avant tout le réalisme. Il aborde les points délicats de sa vie sans faire du sensationnalisme.

Le livre est découpé en 4 grandes parties :

  • la vision
  • le bodybuilder
  • la star
  • le politicien

La vision

Ce chapitre est une courte introduction présentant le personnage dans sa vie récente. Il passe en revue les traits caractéristiques qui font son succès : un amour de l’Amérique et un bon sens de l’humour.

Le bodybuilder

Le récit de l’enfance d’AS (Arnold Schwarzenegger, AS c’est vachement plus court!) est rapidement fait. Arnold est un enfant chétif et souvent malade. Il est l’opposé de son grand frère qui est le protégé de son père. Il a grandi dans un petit village autrichien (Thal) et n’a jamais été un bon élève. Un jour il découvre un magazine sur le bodybuilding et Reg Park (un bodybuilder célèbre) et décide d’en faire son objectif.

Dès lors, plus rien de l’arrêtera.

Il travaille énormément et régulièrement.

On suit avec intérêt sa progression de ville en ville au grès des rencontres qu’il fait. Déjà adolescent il impressionne les gens par son comportement.

A 18 ans et pendant son service militaire en 1965 , il s’échappe pour aller concourir pour la première fois à Stuttgart. Il gagne le concours et fait 2 rencontres décisives pour la suite. 2 personnes qui lui ouvriront les portes de la profession.

Il s’entraîne à Munich pendant quelque temps et remporte un concours à Londres en 1966. L’année suivante il remporte à nouveau ce concours. En 1968 il est à Los Angeles où Weider, un homme qui possède des magazines de bodybuilder fera tout pour faire d’AS une star. Il lui donnera de quoi vivre, fera en sorte qu’on parle de lui et ce pendant des années.

AS est un leader né et, malgré son manque d’éducation, quelqu’un de très intelligent. Il sait où il veut aller.

Ce qui est impressionnant c’est que chaque année, il franchit une étape importante dans sa vie. Il avance sans cesse.

Le livre raconte beaucoup la vie des bodybuilders à cette époque. AS était l’un des rares à pouvoir en vivre. Les autres étaient souvent impliqués dans des vols ou dans de la prostitution.

AS à soif de pouvoir. Il teste son pouvoir sur les femmes en permanence. En 1969 il rencontre une femme avec laquelle il restera pendant 5 ans.

Il à soif d’apprendre. Il observe et apprend beaucoup des gens qu’il côtoie. Il apprend l’anglais, les bonnes manières et l’entrepreneuriat.

Il devient le meilleur bodybuilder. Il écrase tous ses concurrents. Il a une capacité pour lire et comprendre les gens qui lui permettent d’assoir sa supériorité physique. Il va même jusqu’à donner de mauvais conseils à ses concurrents qui les appliqueront !

En 1970 il investit dans l’immobilier et vend lui-même un livre racontant ses secrets de bodybuilder qui lui rapportera ses premiers gros revenus. Il a 23 ans.

Il continue à enchainer les victoires et les titres. Il commence peu à peu à faire du cinéma. Après quelques essais il arrête sa carrière de bodybuilder et se lance à la conquête de New York avec le film Pumping Iron. Nous sommes en 1976.

AS à toujours été entouré. Il a toujours eu les personnes appropriées pour atteindre son but et se rendre célèbre. En l’espace de 5 ans, il progresse énormément et accomplit des choses incroyables.

Il étonne par son sens de l’humour et par son goût de la provocation. Il sait y faire pour qu’on se souvienne de lui.

Par exemple pendant la promotion de son film, il fait un plateau télé où 10 femmes sélectionnées par Esquire comme étant les 10 meilleures professionnelles de l’année sont présentes. Le présentateur leurs demandes ce qu’elles pensent d’AS et elles expriment toutes à ce moment le fait qu’elles n’aiment pas son corps.

AS répond en substance : « Regardez de qui ça vient ! J’ai 20 femmes qui me proposent de faire l’amour pendant que le traverse le parc, vous croyez que 20 hommes leur proposeraient ça ?».

Il aurait pu s’en tenir là, ayant déjà violé des règles comme le fait de ne pas faire l’étal de ses conquêtes ou de critiquer le physique d’une femme en publique, mais il rajoute : « Je pense que certaine de ces femmes ont peur d’admirer mon corps, car leurs maris moches sont à la maison en train de regarder la télé. Les femmes peu féminines sont mal à l’aise avec les hommes très masculins et certaines de ces femmes sont anormalement carriéristes. »

La Star

AS à pris des cours de cinéma avec de très bons profs, mais il a du mal à faire passer ses émotions. Il se rend rapidement compte qu’il n’est pas capable d’être un acteur mais sait qu’il peut très bien être une star. Les films d’action correspondent bien à ce style.

En 1986, au début de sa carrière d’acteur, il se marie avec Maria Schriver (descendante des Kennedy) qu’il connait depuis plusieurs années.

On lui connait une filmographie intéressante.

Comme dans le bodybuilding AS se comporte d’une telle manière qu’il s’attire les faveurs des personnes clés d’Hollywood. Il travaille dure en enchaine les films.

En nombre de pages, cette partie est aussi importante que celle sur le bodybuilding mais je n’en ai pourtant retenu que peu de choses.

AS commence à être assis sur un tas d’or et son nom suffit à signer des films (être bankable comme disent les gens du domaine).

Il alterne gros succès et grosses daubes (The runing man, un flic à la marternelle, Last action hero).

Cela fait malgré tout un homme riche qui rachète toutes les maisons autour de la sienne. Il finit par posséder plus de 2 hectares de terrain.

L’année suivante il rachète une maison de 1 000 mètre carrés dans laquelle sa famille ira vivre.

Il commence à se racheter des quelques erreurs de jeunesse qu’il a pu commettre. Par exemple, il rachète à un photographe des photos délicates où il pose avec un nounours pour 100 000$ (même en 1996, cela représente beaucoup d’argent !).

Ses films ont beaucoup marché grâce à l’étranger. Il a toujours accordé beaucoup d’importance à la promotion de ses films en Europe.

L’histoire avec Sylvester Stallone est aussi bien écrite. À la suite d’une déclaration en 1988 qui devait rester privée (la seule grosse erreur d’AS avec la presse) une journaliste publie dans propos blessant pour Stallone où AS parle de « son espèce de veste pourrie quand il est réalisateur de films ». A la suite de ça, Stallone ne le lâchera plus. Il fera paraître des articles relatant l’admiration de AS pour Hitler et paiera des journalistes pour accumuler toutes les preuves négatives contre AS afin d’en publier un livre qui ne verra jamais le jour.

L’auteur nous raconte la présence de sa femme qui le soutient et l’aide à choisir ses films. La naissance de leurs enfants n’est abordée que sous l’angle « Maria arrête de travailler pour donner naissance à machin ».

Il reste proche de ses amis tout au long de sa vie malgré le fait qu’ils ne collent pas du tout avec le style de personnes qu’apprécie la famille de sa femme.

« You are what you do » : Tu es ce que tu fais.

Cette idée clé du film Total recall est aussi l’une des croyances fortes d’AS. Dans le film le personnage se demande qui il est. Il découvre qu’il ne peut pas se fier à sa mémoire. « Un homme se définit par ses actions, pas par sa mémoire ».

Il arrive même à faire passer quelques messages philosophiques 🙂

Il a son actif 29 films : qui se souvient de Red sonja (1985), Red heat (1988) ou Eraser (1996) ?

Le politicien

AS a toujours envisagé de faire de la politique.

Tout au long de sa vie il reste avec Maria Schriver qui l’appuiera dans chacune de ses décisions. L’idée de se lancer en politique était difficile à accepter pour Maria qui connait le prix à payer. Les Kennedy ont beaucoup souffert de leur exposition permanente et Maria aurait préféré éviter que son mari se lance dans cette aventure. AS décide de le faire, il sent que sa carrière d’acteur ralentie et souhaite se relancer dans quelque chose de motivant.

À cette période il a environ 54 ans. Il commence à assister aux congrès de son parti politique et décide d’apprendre.

Je n’ai pas trouvé cette partie de sa vie intéressante. Il a appliqué à nouveau ses talents dans un autre domaine. Même si sa victoire est un bel exploit, son style à beaucoup joué. Par exemple, il a annoncé sa candidature dans un show télévisé grand public alors que traditionnellement cela se fait dans une conférence de presse. Il a enlevé beaucoup de pouvoir et d’importance à la presse écrite.

Ses talents pour contrôler son image et la presse ont été un facteur clé de succès.

Il continue à faire des blagues potaches et à mettre des mains aux femmes des jeunes journalistes.

« We’re not gonna take it » est le slogan de sa campagne. J’adore cette chanson qui est celle des Twisted Sisters, un groupe de rock des années 90 complètement fou. Le groupe a même donné un concert le dernier jour de la campagne.

Il base énormément sa communication sur son passé d’acteur et utilise des répliques de films dans ses discours. La Californie était dans une mauvaise passe à ce moment-là et cela lui a bien servi pour se présenter comme l’homme du changement (combien de fois a-t-on entendu ça en France?).

Conclusion

L’homme est impressionnant. Il travaille dur et apprend toute sa vie. Il a su garder ses amis et rester fidèle à ses valeurs. J’ai bien aimé cette biographie dont je vous ai passé un grand nombre de détails mais c’est bien dans les détails que l’on voit ce qui a fait qu’il a accompli autant de choses. Quelque soit ce que vous voulez faire, lisez la biographie de personnes ayant réussie dans votre domaine et plus généralement la biographie de personnes étant considérée comme les meilleures.

Commentaires 4

  1. Céline

    C’est vrai qu’on ne soupçonne pas un tel parcours! En plus, il possède plusieurs doctorats en économie. C’est un bel exemple de détermination!

  2. Don Fenice

    Je trouve ce personnage vraiment fascinant, c’est un véritable modèle de réussite personnelle.

    Merci pour ce résumé de la vie d’AS, c’était vraiment intéressant.

  3. Pingback: Outliers : L’histoire du succès | Devenir riche à votre manière

  4. Binh

    Merci pour cet avis ! J’avais vu sa biographie dans une librairie et j’avais très envie de l’acheter. C’est un pavé énorme, à l’image de l’homme et de sa vie. Dans l’interview que tu met en vidéo, je remarque surtout à quel point il aime sa vie, il prend énormément de plaisir à chaque instant, et je crois que cela a joué énormément dans son succès. Il a attiré les bonnes personnes et les bons évènements en allant vers ce qui lui donnait le plus de bonheur !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.