Comment bien manger pour pas cher ?

Michael Ferrari Esprit riche 28 Commentaires

Pouvoir d’achat toujours et encore.

J’écoutais une émission où un intervenant disait que les 3 sujets qui reviennent régulièrement sont le chômage, la sécurité et le pouvoir d’achat. En ce moment les 2 premiers se font discret et le pouvoir d’achat souffre ce qui en fait un bon sujet pour vendre du papier.

Pour faire suite à l’article Comment dépenser moins ? et apporter un côté plus pratique, voici comment adopter une meilleure stratégie pour vos achats alimentaires.

L’étude de 60 Millions de consommateurs qui a établi la liste noire des hausses de prix ne vient que confirmer cela : manger coûte de plus en plus cher mais pas forcément à cause du prix des matières premières.

On y retrouve des hausses de 45% sur les Barilla N°5 chez Carrefour ou de 40% sur les yaourts Yoplait chez Auchan et il y est bien évidemment rappelé que quand les prix des matières premières augmentent les industriels le répercutent mais lorsqu’il baisse c’est le silence radio…

Disons le tout de suite, la formule la plus chère c’est d’aller tout le temps au supermarché. Malgré les beaux discours, parfois pleurnicheur (vous savez à qui je pense) à souhait, le fait d’aller au super marché vous fera dépenser plus. Les produits de première nécessité sont souvent plus chers qu’ailleurs et les fruits et légumes sont de mauvaise qualité. Les produits de grande marque sont très chers et, en plus de cela, le super marché est un système savamment étudié pour vous faire consommer plus : publicité visuelle, ambiance sonore, emplacement des rayons, sélection des références : tout est pensé pour alourdir votre ticket de caisse.

La théorie du mix-marketing (ensemble cohérent de décisions relatives aux politiques de produit, de prix, de distribution et de communication d’un produit ou d’une marque) est mise en œuvre chaque jour dans ces enseignes. Il est ainsi souvent dans l’objectif d’une marque d’étudier l’emballage pour que le produit paraissent plus gros qu’il ne l’est. Avec l’apposition de cercles concentriques (Théorie de Gestalt) sur l’un des angles de l’emballage, l’illusion existe et notre perception des choses est altérée. Bien sur il suffit de comparer les prix au kilo pour se rendre compte du subterfuge mais le problème c’est que nous aimons bien les jolis emballages, quitte à payer plus cher…

Le facing, les prix psychologiques sont encore d’autres moyens employés : tout est fait pour vous faire faire des choix instinctifs et non rationnel (basé sur le rapport qualité/prix).

Il est très épuisant de lutter, la meilleure solution est d’éviter de s’y exposer.

1 – Pour dépenser moins, vous devez faire une liste des articles dont vous avez besoin. Ah ah on y revient souvent !

2 – Vive le hard discount : Le meilleur moyen pour réduire ses factures alimentaires c’est d’aller un peu plus souvent chez les ED, Aldi, Lidl, Norma and co. Si comme moi leurs étalages vous dépriment et la qualité des articles vous importe, soyez sélectif. J’ai établi une liste d’articles qui ne souffrent pas (à mon sens) d’être générique :

  1. papier toilette
  2. essuie tout
  3. jus d’orange (100 % pur jus)
  4. lait
  5. farine
  6. sucre
  7. produit de nettoyage (lessive, produit vaisselle, nettoyant divers)
  8. yaourt
  9. fromage de base
  10. gel douche
  11. condiments

Ces articles là n’ont pas d’intérêt à être acheté dans un super marché classique. Dans certains cas on achète de la farine spéciale ou d’autres produits particuliers, et donc pas chez un hard discounter, mais dans la plupart des cas ces articles peuvent être acheté les yeux fermés.

3 – Vive le marché : les fruits et légumes sont moins chers sur les marchés. C’est prouvé par plusieurs enquêtes de consommation et en plus de ça ils sont bons. Que ce soit chez un hard discount ou au super marché du coin, je suis toujours tombé sur des fruits et des légumes à vous dégouter de la nature. Ils ne tiennent pas 2 jours, n’ont aucun goût et finissent souvent à la poubelle. Récemment encore, je trouvais sur le marché un producteur qui vendait ses pommes et ses poires moins cher qu’en supermarché et qui était très bonne.

Si vous en avez la possibilité, allez directement chez un producteur. Au moins aucun intermédiaire ne s’engraisse au passage.

Allez au marché pour vos fruits et légumes et surtout prenez des choses de saison. Qu’est ce qui est de saison ? Allez voir le tableau des fruits et légumes les plus consommé ou encore sur ekopedia.

Vous allez voir, c’est incroyable, les tomates ne sont pas produites toute l’année !! 🙂

4 – Planifiez vos repas. Difficile à faire mais c’est le meilleur moyen pour n’acheter que des choses nécessaires. Solution intermédiaire : définir des repas types, qui plaisent à toute la famille, pour remplir 1 ou 2 jours par semaine.

5 – Mangez Bio. Comparez les prix. Sur un grand nombre de produits, le bio n’est pas plus cher que les grandes marques. Mangez Bio c’est manger mieux. Les produits bio à privilégier sont les œufs, le lait et le beurre car ce sont eux qui « souffrent » le plus des traitements industriels classiques.

Les possibilités de manger pour moins cher et mieux à la fois ne manquent pas. Comme toujours pour y arriver cela demande un peu d’énergie et de prise de contrôle de la situation. En clair, si vous continuez à allez bêtement au supermarché le samedi après midi pour y faire l’ensemble de vos courses votre marge de manœuvre est minime (ou alors la qualité sera sacrifiée).

Alors, vive les petits producteurs et les marchés ?

Commentaires 28

  1. Sophie

    Exactement ma méthode à quelques détails près !
    Je fais une liste des menus de la semaine. Puis, sur une liste imprimée (faite sur Excel avec tous les produits habituellement consommés par notre famille dans l’ordre des rayons et avec le prix) je pointe tous ce dont on a besoin. Les courses sont donc vite faites, les évolutions de prix remarquées et on ne se laisse pas tenter.
    Un bémol à votre article cependant : j’ai renoncé aux Lidl et autres discounters car j’ai constaté qu’ils sont maintenant souvent plus chers (sur l’eau par exemple) que mon hyper (qui a sans doute réagi face à cette concurrence). De même, il est certain que les fruits et légumes sur les marchés sont de meilleur qualité mais pas forcément moins chers sauf en fin de marché (et puis pour faire le marché, encore faut-il en avoir le temps !) Un concept très intéressant à recommander dans ma région (le Nord) : la Ferme du Sart à Villeneuve d’Ascq. Dans un grand hangar, des produits frais (fruits légumes viande fromage yaourts) qui proviennent pour la plupart des exploitations agricoles de la région donc produits d’excellente qualité, pas plus cher ni moins cher qu’en grande surface et à moindre coût environnemental (cf http://www.lafermedusart.com)…J’adore et j’adhère ! Espérons que cela donne des idées à d’autres…

    1. Brigitte74600

      Une autre solution existe, des sites comme http://www.bienmenu.fr proposent votre menu de la semaine avec la liste des courses.
      Personnellement c’est celui-ci que j’ai choisi et j’en suis très satisfaite, non seulement les repas sont variés et équilibrés, mais ils respectent aussi mes goûts et mes envies.
      Le hic, c’est payant, mais au final, ente le temps économisé à aller directement dans les bons rayons et le luxe de ne plus réfléchir aux repas quotidiens….

      1. Valoche

        GRANDE NOUVELLE !
        Je suis également sur ce site et désormais il est entièrement GRATUIT !!!
        Tout a été revu: il est plus intuitif, simple, il y a plus de choix et le résultat est instantané !!

    2. Anonyme

      bonjour sophie
      je viens de lire votre réponse et j’ai un gros problème d’organisation
      vous serait il possible de partager avec mois vos anciens menus
      pour me donner des idées
      et votre liste de course …
      j’ai une grande famille depuis peu ..
      j’ai moi meme trois enfants
      et mon compagnon aussi ..
      a nous deux cela fait huit personnes quand toute la famille est ensemble
      si je ne fais pas attention le budget va exploser
      si vous avez quelques astuces a partager
      je serais toute ouie

      merci d’avance et au plaisir de vous lire
      [email protected]

      je suis de belgique
      a tout bientot

  2. Krystheenn

    Bonjour Michael !

    Avant toute chose, toutes mes félicitations pour ton site qui est riche, dynamique et très bien documenté ! Le plaisir de lire chacun de tes posts est réel !

    Je réagis à ton dernier billet parce qu’il est bien sûr très polémique (en tout cas, depuis ces derniers temps…).

    Tous les conseils que tu as dispensés y sont utiles ! Je les applique à la lettre moi-même depuis plusieurs mois :

    – établir une liste de course
    – consulter et comparer les prix aux kg/litre
    – acheter des produits d’hygiène au rayon hard discount
    – chercher à acheter directement au producteur de fruits et légumes
    – aller le moins possible au supermarché (1 fois par mois, au risque de faire des allers-retours incessants pour monter les sacs de courses)

    A cela s’ajoute d’autres points :

    – faire mes courses seulement durant les périodes de promotion
    – sélectionner au préalable tous les produits bénéficiant de réductions et en prendre en quantité suffisante pour un mois

    Faire les courses relève aujourd’hui d’un véritable casse-tête ! Il faut s’organiser, faire des sacrifices pour au final, acheter des produits de bases ! C’est une véritable industrie….maison…

    Contrairement à toi, je ne fréquente pas les véritables hard discounters, parce que j’ai fait le choix de bien manger ! Je préfère payer légèrement plus cher un produit de qualité même s’il faut jouer sur les promotions et ne manger que ce qui est en réductions (frustrant un peu quelquefois…).

    Tous mes efforts aboutissent souvent à un caddie plein et une addition allégée. Mais quand j’y regarde de plus près, pour un montant de 190 € (mes dernières courses avec mon compagnon dans une grande surface pour un mois) : il n’y avait dans les fruits que 4 pommes, 4 bananes et, puis, il n’y avait pas de fromages, ni de viandes, nid’alcool. Il y a quelques années, j’aurais eu plus d’articles dans mon caddie pour moins de frais… L’évolution des prix est vraiment « tangible ».

    Pour ce qui est des producteurs de fruits et légumes, j’ai ccntacté le MODEF (le Confédération Nationale des Syndicats d’Exlpoitants Syndicants) semaine dernière afin de récolter des noms de producteurs locaux dans le 92. Cette association s’est faite connaître en août 2007 pour avoir vendu directement des fruits et légumes sur la Place de la Bastille, en protestation contre les marges bénéficiaires des intermédiaires. Une discussion agréable d’une heure s’en est suivie avec le responsable mais sans aboutir à l’adresse d’un producteur, faute de réseau connu dans Paris !

    Consommer correctement aujourd’hui s’avère bien difficile !

    Cordialement

  3. Post
    Author
    Michael

    Merci pour vos commentaires.

    J’avais commencé l’ébauche de cet article la semaine dernière avant la sortie du « dossier » de 60 millions de consommateurs. Il tombe à point nommé !

    J’ai testé une fois les services de http://www.tousprimeurs.com/. Ils proposent de livrer des fruits et légumes, le plus souvent du producteur, dans un point relais. J’étais content de la qualité des produits mais au niveau du prix ça reste un peu plus cher qu’au marché.

    Sinon vous parlez à 2 reprises de la qualité des produis chez les hard discounter mais la sélection que j’indique est justement basée sur les produits qui ne souffrent pas d’être vendu chez un hard discounter (à mon goût).

    J’adore bien manger et des choses de bonnes qualités, je ne serais pas prêt à payez moins pour quelque chose de mauvaise qualité.

    Pour information dans le même numéro de 60 millions de consommateurs, les huiles d’olive sont testées : la première est une AOC d’aix en provence, la deuxième est la premier prix de carrefour, puis vient LIDL, Auchan, Premier prix Leclerc…

    Comme quoi les premiers prix sont parfois surprenants !

  4. Cruise

    lessive, produit vaisselle, nettoyant divers, j’ai du mal à comprendre, j’avoue 🙂 en tout cas merci pour ce billet intéressant ! c’est toujours sympathique de passer sur ce blog 🙂

  5. sandy56

    Pour ceux qui vivent la « crise économique »
    PRENDRE SON TEMPS pour comparer surtout les prix au kg, au litre
    Pour les produits d’entretien, les produits d’hygiène je vais dans des magasins qui vendent, où ils bradent les invendus (merci les phénomènes de mode mais attention aux dates…pour ceux qui veulent de la marque.
    Pour ma part, les premiers prix pour les produits d’entretien sont bien.
    En règle générale : où que j’aille, si je ne connais pas le produit « discount » je le prends d’office car comme on dit « qui ne tente rien n’a rien! » et bien c’est très drôle, certains produits les moins chers quelquefois sont meilleurs que les marques mdr !
    Par contre, d’autres produits nécessitent d’acheter de la « marque », pas forcément le moins cher, tout dépend de la nature du produit.
    Mon expérience :
    tout au discount sauf :
    raviolis, j’ai pas trouvé mieux que la marque la plus connue
    haricots verts en conserve les discounts souvent filandreux
    produit d’entretien un seul de marque qui me fait gagner du temps « bang » tout le reste au moins cher
    pizza surgelée : déjà même cher c’est pas bon alors…
    shampoing : le moins cher c’est pas du shampoing c’est un produit corrosif, solution : marque de la grande surface ou invendus
    Pas passer une journée à courir les magasins en voiture, vu le prix de l’essence…le bus c’est mieux
    Faire une tirelire « bonne bouffe », de temps en temps quand la tirelire est assez remplie (ça dépend des mois !) on s’offre des produits de qualité (attention j’ai pas dit de marque !)
    Et pour terminer,REGLE D’OR, se méfier des produits en tête de gondole dits « promos », peut-être moins cher en caisse mais bien regarder le prix au kilo par rapports aux autres produits proposés…
    Et aussi : étudier le marketing…on nous prend vraiment pour des idiots…
    Le mieux : construire sa ferme, faire pousser ses fruits et légumes, élever ses poules…ô utopie !

  6. vandenbilcke

    sympa le blog
    pour ma part, le discounter, j’ai un peu de mal car je trouve que niveau qualité c’est pas toujours le top
    je m’explique
    les yahourts n’ont pas les mêmes taux de lactose, il y a plus d’épaississant
    les oeufs, je préfère prendre les oeufs de poules élevées en plein air voire des bios, car les oeufs de poules de cage sont gentillement agrémentés d’antibiotiques!

    le reste ca peut aller quoique…
    moi j’ai opté pour consommer du fait maison pour beaucoup de choses et surtout je ne jette plus les restes même les plus petits : hier j’ai fait une salade composées aevc une sauce (fromage blanc, gingembre, purée de piments, oignons….) à tomber juste avec des petits restes que j’avais dans le frigo, et bien c’était extra!!!

  7. JpJ

    Il faut développer les circuits qui ne font pas appel à la grande distribution (trop de marges et caissières au SMIC, ca me dégoute). cherchez AMAP sur le web.
    Pour les produits d’entretien, revenez aux recettes de grand mere : vinaigre blanc (0,30€/l), bicarbonate (pas cher), H²O, savon de Marseille: Moins d’allergies, aussi propre, moins cher.
    Il faut changer ses habitudes de consommation : Privilégier les matières premières de qualité plutot que les produits manufacturés souvent moins interressant d’un point de vue qualitatif nutritionnel (ex: investir dans une machine à pain et faire du pain moins raffiné que la baguette blanche (plus de minéraux)).
    Privilégier le local et éliminer les produits qui font le tour du monde (ex les cerises à Noël).
    Manger moins, manger mieux, éliminer le plus possible la viande et si possible ne pas en acheter au supermarché (vous connaissez la « remballe ? »).
    Voila quelques conseils en vrac… Je rêve au jour ou nous serons > à 1% à faire tout ça !!!

    1. Post
      Author
      Michael

      J’ai pas mal d’expériences maintenant dans ce domaine : comment manger pas cher et surtout comment dépenser peu dans les produits courant. Je vais en reparler dans un nouvel article !

  8. sylvie

    Tout à fait d’accord avec les deux derniers commentaires : revenir aux produits simples et faire maison; j’ajoute cultiver ses légumes si l’on a un jardin Faire de la cuisine simple mais plus de pizza surgelée ( une pate à pizza, de la sauce tomate et ce qu’on a dans le frigo font une meilleure pizza et çà prend dix minutes , çà peut meme devenir un jeu pour les enfants , chacun composant la sienne) Il y a un certain nombre de plats pas cher à faire entrer plus souvent dans les repas: une soirée crepes c’est pas trop de travail avec une crepiere electrique et c’est un repas pas cher et apprécié de presque tout le monde, les crèmes caramel maison c’est un quart d’heure pas semaine et c’est meilleur et moins cher que les petits pots du super marché Il y a aussi les fermes ou l’on va cueillir soi meme ( chapeau de paille par exemple) C’est moins cher et en plus c’est une sortie familiale assez agréable On cueille fruits et légumes et on rentre cuisiner tout çà , les enfants adorent faire des confitures, des tartes avec les fruits qu’ils ont cueillis!

  9. cec

    Bonjour,
    pour la liste des produits que l’on peut acheter chez les discounteur je ne suis pas forcément d’accord sur tout
    les oeufs sont pour la plupart des enseignes de ce type des oeufs de poules élevés en batterie né pour pondre plus que de raison, on ne peut pas acheter ce genre d’oeufs quand on parle dans un même sujet de manger bio bien que cela n’ai pas la même moi je ne peux pas personnellement manger des oeufs de poules élevées en cage!
    pour le reste des produits de la liste je dirais que c’est selon le goût de chacun, personnellement j’ai essayer les cornichons toutes marques tout distributeur et bien les maïlle sont de loin les meilleurs, de meme que le maîs en boite j’ai acheté très longtemps ceux de leader jusqu’au jour où j’ai acheté du bonduelle et bien la différnece dans la bouche se sent!!
    tout est question de goût
    bonne contunuation

  10. Andrée433

    Comme bcp d’entre vous je cherche un équilibre entre les impératifs financiers et la qualité.

    Je fais mon pain moi meme, avant il nous fallait une baguette par jour et un pain complet par semaine (38-40 euros de pain par mois) maintenant moins de 5 euros et je varie les recettes à volonté et je sais ce qu’il y a dedans

    Je fais mes yaourts nature, je fais la confiture, je stérilise les légumes avec les copines qui sont à la campagne, et on se partage le travail et les bocaux.

    J’achete les légumes et les oeufs chez un petit agriculteur qui vend lui meme le samedi matin à sa ferme,

    et je n’achete plus de déos au sels d’aluminium, plus de produits nettoyage attrape nigauds, je lave ma cuisine à l’eau avec une goutte de produit a vaisselle bio je fais tout le reste au vinaigre,

    je n’utilise pas de bougies, ni de déos d’intérieur, j’ouvre la fenetre, et puis je cuisine et ça sent toujours bon le gateau, le pain, les crepes, pourquoi vouloir chasser d’aussi bonnes odeurs !!

    et surtout je n’achete jamais d’huile (Lesieur ou autre) car l’extraction de l’huite est faite avec des acides, puis elle est décolorée et recolorée et il y a en tout une quinzaine de produits chimiques qui servent à faire l’huile, alors j’achete huile de colza et d’olive de la marque EMILE NOEL en boutique bio, elle est plus chere mais elle est bonne, et je fais attention de ne pas la gaspiller, voila pour ma petite contribution,

  11. Post
    Author
    Michael

    Merci d’avoir partagé vos astuces.

    Je pense que dès que l’on s’intéresse à ce que l’on mange, on est forcé de changer beaucoup de choses dans nos quotidiens pour résoudre les problèmes irrationnels actuels de notre société.
    L’exemple du moment est, je pense, les fraises. Venant d’Espagne elles sont sans aucun goût et vous dégouteraient d’en acheter alors qu’en prenant des fraises de France vous avez beaucoup plus de chances d’avoir du goût mais cela à un prix…

  12. leeloo

    Bonjour à tous et toutes, Je suis ECO>NOMIQUE, ECO>LOGIQUE et en toute « logique » je suis ECO.NOMI-LOGIQUE.
    Il est vrai que le hard discount ne remporte pas tous les suffrages, produits inefficaces et pas forcément moins chers que le premier prix des hypers. (Attention le rayon hardiscount d’un super marché, n’est pas forcément le moins cher, regarder au litre ou kilo…)
    > Acheter les promos en quantité, même si cela parait énorme d’avoir 36 rouleaux de PQ, si on a la chance de pouvoir stocker, ça me fait 12 rouleaux gratuits, quand on sait où ça va… mais je prend du compact (sopalin pareil) il dure plus longtemps. (éco.nomi-logique)
    > J’ai investi dans une machine à pain qui est largement rentabilisée, le pain est meilleur, toujours frais, quitte à le trancher et le mettre au congé, à sortir au besoin, grillé 3mn le matin sous la confiture, faite maison, de reste de marché ou acheté en quantité. (éco.nomi-logique)
    > J’ai aussi acheté une yaourtière, les yaourts sont bons comme ceux de mamie et je rajoute des fruits, confiture ou sucre… au lait de chèvre >>> stastiki, crème sur les fraises, je vous passe toutes les recettes gourmandes liées au yahourt…(éco.nomi-logique)
    >>>> Je donne, à qui veut l’entendre, un conseil: le lait de vache n’est absolument pas bon pour notre organisme, (même les veaux sont sevrés pourquoi pas nous…) surtout l’eau coloré que l’on nous vend en simulacre de lait. On trouve le calcium dans le lait de soja, de chèvre et mangez que du fromage de chèvre ou de brebis, vous verrait comme par magie, certaines maladies de vos enfants (plus sensibles), disparaîtrent (allergie, orl, culotte de vache pas de cheval pour ces dames…) faite une recherche internet vous allez être surpris et outré des pubs vantant bien des conneries! à bon entendeur…
    > Je peux aussi vous assurer, pour l’avoir testé sur des nappes bien tachées et les chemises blanches de mon commercial de mari (donc super nickel) que les noix de lavage, sont efficaces, super économique (10/12€ pour 10/12 mois C VRAI) et écologique. rajouter du sel détachant, vinaigre et vous pouvez récupérer l’eau de votre sèche linge, (l’hiver) pour vos plantes. si vous avez un jardin, à stocker dans une grande poubelle avec des orties marinés, ça pue, mais les plantes adorent. (éco.nomi-logique)
    > un balai qui se recharge évite de sortir le gros aspi et est ++++ éco.nomi-logique)
    > une bassine dans l’évier pour récupérer l’eau même avec du produit vaisselle (mieux bio, les noix de lavage peuvent resservir vaisselle, prod entretien, cf internet) ça élimine les pucerons (éco.nomi-logique)
    > boire tempérer (plus rafraîchissant et moins nocif) de l’eau filtrée carafe plus besoin d’acheter de bouteille (éco.nomi-logique) une de temps en temps pour le pique nique ou qui reste dans le frigo pour le pastis…Les deux premiers plein lorsque le filtre est neuf servent d’eau déminéralisée pour le fer ou autre. (éco.nomi-logique)
    > des glaçons plastiques qui ne fondent pas (éco.nomi-logique)
    > pour TOUT laver de la plaque, frigo, salle de bain, les casseroles et j’en passe, de la pierre blanche, verte, d’argile, naturelle ou comme vous voudrait l’appeler…(éco.nomi-logique) et l’eau peut, oui oui, se recycler au jardin.
    >>>>Je ne suis pas soixante huitarde sur le retour, trop jeune… pas conditionnée par ma génération, trop vieille… juste réfléchie au devenir de Ma planète car JE SUIS une partie de cette planète et JE _ME_ respecte.
    J’aime ma planéte, je m’aime, je vous aime et j’aime l’avenir de mes enfants… n’y en a t’il pas assez dans la besace de leur dur avenir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  13. LAURAL

    Pas grand chose à rajouter après tout ce qui a déjà été écrit. Je suis d’accord avec Leeloo sur les effets pervers du lait de vache. Les Dan*ne et cie, nous incitent à en manger pour « rendre les os costauds » (message destiné aux enfants), pour éviter l’ostéoporose (message destiné aux plus âgés). Il ressort de nombreuses études que les populations les moins concernées par l’ostéoporose, sont celles mangeant peu de laitages (populations africaines, indiennes, asiatiques…). Celles-là même qui sont odieusement courtisées par les géants des industries laitières depuis quelques années. Les cancers (estomac, colon… ) y sont aussi moins nombreux. De même que certaines maladies comme la gastro. Certaines personnes autour de moi, ont décidé de ne plus en manger du tout et se sentent beaucoup mieux. J’ai choisi pour ma part de limiter ma consommation et celle de mes enfants.

    Une astuce qui rejoint celle de Leeloo est la réutilisation de l’eau du sèche-linge (en appartement avec 3 enfants, je n’ai pas trouver le moyen de m’en passer l’hiver… j’ai cependant choisi le modèle le plus économique de la gamme). Pour ma part, celle-ci vient remplacer l’eau déminéralisée nécessaire au bon fonctionnement de ma centrale vapeur. Soit une économie de 2 à 3 euros par mois. Pas grand chose mais c’est déjà ça !!!

    J’utilise aussi mes vieux collants pour enlever la poussière… plus efficace que le swiff*r et moins onéreux.

    Pour ce qui est des produits hard discounter, j’ai essayé mais vraiment je n’aime pas. Premier point, je trouve que les frigo, ne sont pas assez froid. Deuxième point, j’ai testé plusieurs produits dont je n’ai vraiment pas aimé le goût. Mes enfants non plus d’ailleurs.
    Je fais donc mes courses au supermarché du coin. Les oeufs sont bio, de marque enseigne toutefois. Idem pour la farine et l’huile d’olive.
    Les légumes sont pris sur le marché parce que le rayon fruits et légumes du supermarché n’est vraiment pas terrible. Les prix sont très élevés sur le marché. Ceci dit j’habite les Hauts de Seine.

  14. Alain

    Bon article qui reste toujours d’actualité, par contre :
    – Prendre son jus d’orange et son lait chez Lidl faut vraiment s’accrocher 😉

    Et pour la « folie » autour du Bio je suis franchement très sceptique, pensez-vous que ce type de produits de répond pas aux même critères marketing que le reste ? a savoir vendre du rêve « bonne santé » aux consommateurs pour qu’ils achètent en se donnant bonne conscience ? Perso je pense clairement qu’un moment on découvrira que la plupart de ces produits ne sont pas aussi bon qu’on nous le dit, c’est juste fait pour vendre en période écolo 🙂

    Aller directement chez les producteurs c’est un peu pareil, eu aussi utilisent des pesticides, des trucs pour protéger leurs récoltes, etc… à quoi il faut ajouter les eaux de sols, les pluies, … qui charrient aussi leur lots de « cochoncetés » venues de l’extérieur. Ce n’est pas une référence de produits sains et frais comme ça pouvait l’être il y a 50-60 ans 😉

    my 2 cents

  15. mickael

    Non, le « vrai » bio existe. Il existe depuis toujours, mais de nos jours il lui faut un label pour se faire connaitre. Les producteurs « bio » n’utilisent pas de pesticides et engrais de synthèse polluants, ils désherbent à la main, font du compost etc etc… Cultivent d’autres plantes protectrices, laissent les prédateurs choper les vermines…
    Meme s’il y a un pollueur a coté, les effets sont moindres que si le producteur arrosait directement ses plantes.

    Et puis ce n’est pas une raison pour ne pas faire vivre ce petit producteur. Au contraire, il faut acheter aux petits respectueux et boycotter les gros pollueurs. C’est à nous de faire exister le « bio ».

    Ensuite personnellement je suis étudiant à 377 le mois pour vivre, une partie part dans le loyer (la CAF allège la souffrance) mais je suis limité quand meme.

    Et pourtant je vais jusqu’à nice est je passe sous le nez du grand carrefour TNL pour aller au petit « biocoop ».

    J’établis une liste et un budget à respecter et je m’y tiens.
    Il y a du vrac, il ya des fruits, des légumes pas cher, et en consommant moins de viande, le ticket de caisse n’explose pas. Un repas type céréales/légumineuses convient très bien. Cuisiner bio ou pas prend du temps, mais il existe des recettes rapides.

    Et puis on a encore du temps, toutes les mères de familles qui disent que pour eux le bio c’est cher et n’ont pas le temps et des enfants font quand meme les courses le samedi et vont au supermarché et cuisinent pour 4, 5. Dieu merci qu’elles ont encore du temps !
    simplement, quand ils pensent a « bio » les préjugés arrivent super vite, les schémas cognitifs simples et carré arrivent pour boucher l’abstraction et éviter de penser concrètement à « comment je pourrais mettre en pratique l’achat de bio pour x ou x truc ».

    Quant au supermarché ou harddiscount ils sont indefendables. Il n’y a rien. Ca manque de choix contrairement à ce qu’on pense. C’est super cher et la qualité laisse à désirer (la viande de batterie reste ce qu’elle est, qu’elle soit utilisée dans la grande marque ou non).

    Et n’oublions pas la façon dont sont produits ces choses. Les agriculteurs intensifs s’endettent et meurent (cancer et ruine, concurrence étrangère..), la petite paysannerie aussi. Et n’oublions pas les deforestations et les appauvrissements de population pour du soja OGM destiné aux animaux de batterie (et en plus c’est pas bon pour la qualité de la viande).

    On peut changer nos habitudes. Il n’est pas trop tard et ce n’est pas difficile. Une fois les bonnes habitudes prises tout roule. Mais le plus c’est sauter le pas comme toujours. Retirer une épine du pied fait mal mais après ça soulage.

  16. aguesse

    Pour ma part, les hard discount j’évite également : qualité franchement pas top et prix très moyen!

    Pour répondre à Alain, je préfère acheter au Biocoop ou aux producteurs locaux que d’aller dans des grandes surfaces qui n’en ont rien à faire de l’humain (ni leur salarié cf les caissières – emploi précaire, ni leur consommateur !)… Parfois je paye un petit peu plus cher et je ne suis pas toujours sûre à 100% que c’est du « total bio » mais …. je préfère ça que d’engraisser encore et encore une multi nationale qui pollue la planète et nous tue à coup de sucre, de sel, de graisse, de pollution de poison tout ça en nous faisant croire que c’est pour notre bien…….!!!
    Je crois que chacun doit apporter sa pierre à l’édifice, les petites gouttes font parfois de grands océans !

  17. Gabrielle

    Bonjour

    Je me permets de vous contacter car je prépare actuellement un reportage de 31 minutes sur les Français et le système D.

    Le film est destiné au magazine « Reportages », qui passe le samedi vers 13h30 sur TF1.

    L’idée est de suivre 3 familles qui ont dû revoir leurs dépenses à la baisse à cause de la crise ou qui ont toujours choisi de faire des économies sur certains produits.

    Sur les forums, blogs etc… les trucs et astuces des uns et des autres intéressent de plus en plus, et ce reportage permettra aussi d’observer comment arriver à faire la balance quand un produit comme l’essence par exemple, augmente, et qu’il nous oblige à rogner sur d’autres dépenses.

    Méthodes pour faire les courses, potager à cultiver, pain et yaourts faits maison, couches lavables, loisirs en moins, économies sur les factures, covoiturage, revente sur ebay, écumer les vides greniers, louer sa voiture, héberger des touristes …

    Je suis intéressée par tout type de solutions, par tout type de familles, et partout en France.

    Si ce projet vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter,

    Cordialement

    Gabrielle Gerin
    01 45 75 46 24
    [email protected]

  18. Le deal

    Merci beaucoup pour ce poste qui va m’aider à faire des économies.
    Pour faire certaine économie, comme par exemple quand je vais au restaurant, j’essaye de retrouver des offres de réductions pour telle ou telle resto. J’ai trouvé y a pas longtemps un comparateur de deal http://www.lookandeal.com qui propose les deal des sites d’achat groupé par ville et qui me permet de retrouvé chaque jour des offres de réduction pour payer moins cher mais sortie au restaurant.

  19. Nom (obligatoire)

    bonjour,
    je ne suis pas une adepte du « bio »,car personnellement je préfère mille fois un produit fermier et même si il y a des pesticides,je lave bien !!!!car le bio et bien il n’est pas à l’abri de ce que l on a dans nos sols ou par les eaux de pluie….
    ensuite si on se tien à une liste ca évite de ressortir avec des choses on a pas besoins,aujourd’hui j’achete moins ,et j’esaie de manger de bon produit,mais sans me ruiner grace aux promos,je ne trouve pas que dans les marcher on a des légumes pour moins cher,sinon sont de mauvaises qualité(pas de gout,abimés)je cuiisine beaucoup maison,mais ca un coup tout de meme;il est certain que si on compare les prix au kilo on y gagne,mais i faut encore pouvoir s’autoriser un budget !!!
    aujourd’hui je prends au compte goute car je n’ai pas le choix,avant je stokais promo ectttnmais je ne peux plus.
    bien manger reste difficile par nos temps,il faut rester économique sur tout et rien jetyer!!!!!

  20. efemer

    manger sainement , bon marché , c’est simple:

    produits de base, le moins raffiné possible, brut
    donc: blé en graine,riz brut,pois chiche, lentilles ,haricots , pois secs etc..
    les légumineuse cuites l’été sont séchées au soleil , puis gardées dans des bocaux – il suffit ensuite de les faire tremper 1 heure dans l’eau pour les hydrater et les ajouter dans potages, salades etc….
    légumes et fruits achetés chez le producteur, cueillette chez lui, dans les associations ad-hoc–
    mettre légumes de saison bon marché en saumure pour l’hiver, ou en bocal,faire sauces tomates, secher au soleil les fruits ou faire compotes ou pates de fruits
    cueillir herbes sauvages: berce , achillées 1000 feuilles, renouées du japon, pissenlits , feuilles de tilleuls et autre feuilles d’arbres, consommées hachées fraiches au printemps , ajoutées à de la purée de tomates pour un bon potage ou machées ou cuites et mangées avec viande, séchées l’été pour ajouter à pates à pain, galettes l’hiver etc…..
    ces herbes hachées ou cuisinées , gratuites, sans pesticides,conservateurs,insecticides sont au maximum de leurs vitamines
    les faire sécher et réduites en poudre pour l’hiver
    achat de viandes en gros(gros congélateur)ou faire secher ou boucaner /fumer la viande-idem pour le poisson
    oeufs fermiers, lait bio- fromage fermiers
    farines diverses bio: blé,pois chiche,lupin, soja
    par personne, par jour
    compter 100gr de viandes, 2oeufs, 50gr de fromage-2 yaourts
    100 à 300 gr de légumineuse, galettes,riz, blé brut,
    100 à 300 grs légumes /fruits frais mangés crus
    pains,patisseries simples, tartes, galettes avec herbes ou fruits
    blé et graines diverses trempées y compris le riz pour une cuisson rapide
    blé, avoine, seigle trempé mangé cru avec sucre roux ou yaourt
    avec ces nourritures de base on peut multiplier toutes les recettes possibles ainsi que le faisaient nos ancètres
    produits ménagers, : détergent moussant servant à tout, vaisselle, lessive main, sol etc–eau de javel – vinaigre ,
    lessive pour machine–le reste ne sert à rien
    serviettes papiers sert à tout : toilette, se moucher, essuyer du gras ou du crasseux-pour le reste un torchon tissus suffit–
    si vous suivez ces quelques regles pour la nourriture 150 /170euros par mois suffit pour manger

  21. lenny

    Merci pour l’article, il y a aussi le « troc dynamique » qui permet de grosses économies voire des gains puisque certain revendent même sur leboncoin les objets recuperés gratuitement ou a bas pris sur les sites qui proposent ce système.

  22. Séménou

    L’article commence a dater, mais les bonnes pratiques sont toujours d’actualités. Rien ne vaut le principe direct producteur/consommateur. En plus des économies, on mange des produits frais.
    N’utilisez les préparations industrielles que lorsque vous n’avez pas d’autres choix. Vous réduirez vos dépenses, et vous ingurgiterez moins de colorants et autres conservateurs

  23. Pingback: Comment faire ses comptes comme un professionnel en quelques secondes ! -

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.